vendredi 13 février 2009

Sainte Russie...

Depuis mai 2006, les autorités russes interdisent systématiquement la Gay Pride de Moscou.
Lors des tentatives de rassemblement en 2006 et en 2007, les participants ont dû subir les violences des groupes nationalistes et des groupes religieux orthodoxes, sous l'œil indifférent des forces de l'ordre russes.
Et la Gay Pride 2008 a été interdite par un jeu de procédures administratives et judiciaires.
Chaque année, les militants gays qui décident de braver ces interdictions sont violemment attaqués, battus, arrêtés et jugés.
La Gay Pride 2009 de Moscou se déroulera cette année le même jour que le concours Eurovision de la chanson, le 17 mai, pour profiter du coup de projecteur médiatique international que représente l'évènement, si elle n’est pas interdite par les autorités
Les militants gays russes qui ont choisi de porter ces cas de discrimination devant la Cour européenne des droits de l'Homme de Strasbourg, comme l'a fait avant eux la Pride de Varsovie, soulignent que "C'est une violation de l'article 11 de la Convention Européenne des Droits de l'Homme que la Russie a ratifié et qui prévoit la liberté de rassemblement et d’association".
Aujourd’hui vendredi 13 février, un rassemblement public a eu lieu à Strasbourg, place Kléber, à 13 heures, avec le soutien des organisations gays locales. (source Dieu nous aime...chrétiens et gay)

1 commentaire:

  1. c'est chouette d'être russe et d'être gai! heu! non! gay !

    RépondreSupprimer