mardi 31 janvier 2017

Suite de la morale électorale...

Quand j'écrivais le 27 janvier que le très chrétien François Fillon du Manoir était cramé, là aujourd'hui, c'est cramé de chez cramé. Le Canard Enchainé enfonce le clou avec son édition de demain. C'est 831440 euros que la si touchante Pénélope de l'enfant Jésus  a touché pour on ne sait pas quoi en échange, et je pense que ce n'est pas fini question révélations. C'est une femme qui a reçu des dons du ciel et de nouveaux miracles, réalisés avec l'argent des contribuables, nous sont dévoilés tous les jours : les enfants Fillon sont bénis eux aussi,...

Cette affaire, c'est surtout un problème de morale font remarquer les commentateurs et je me rends compte que les problèmes de morale on s'en fout chez ceux qui ont la foi et qui nous gavent avec leur religion.. 

Sinon très beau temps en l'Île. Mon père m'a demandé que je lui donne des nouvelles de son père. Il perd petit à petit la notion du temps et de l'âge qu'il a.  Après avoir appelé une cousine, je lui ai donné des nouvelles de ses deux sœurs presqu'aussi vieilles que lui, mais j'ai l'impression qu'aussitôt dit ça a été aussitôt oublié. 
Dimanche, après manger, nous sommes quand même descendus jusqu'au bord de la mer, ce qui représente un sacré effort pour lui car il  faut remonter la côte au retour. Il a fait ça assez tranquillement, mais le plus souvent, maintenant, il  s'arrête à cette terrasse que j'ai si souvent photographiée et ne va pas plus loin.
Je fais aussi mes petits tours aux Emmaus, mais pour l'instant sans résultat... Mes cinq ou six euros dépensés parfois chez l'abbé Pierre n'ont rien à voir avec la manne céleste qui s'est abattue sur le clan Fillon, mais il est vrai que je n'ai pas la foi, alors Dieu ne pense pas à moi et réserve ses sous aux grands croyants qui ont de la morale.  Qu'ils disent !

dimanche 29 janvier 2017

Bye, bye la gauche..

Comme je n'ai pas envie du tout de 6e République, qu'1% des électeurs puissent bloquer une loi, qu'on tire au sort des sénateurs, qu'on légalise le cannabis, qu'on continue de distribuer plus que l'on produit, que l'on sorte des critères de l'Europe en matière de dette, que l'on soit à la merci de fous furieux d’extrême gauche qui empêchent de construire tel ou tel équipement, et qui n'hésitent pas à brûler vif des policiers, je crois que je n'ai plus rien à faire  à gauche, maintenant que Hamon va représenter le socialisme, lui qui n'a eu de cesse de mettre des bâtons dans les roues de Hollande durant son quinquennat.

La création du revenu universel, qui ressemble beaucoup à un retour du communisme, va complètement déstabiliser la société. Je n'ai absolument rien contre une  redistribution vers ceux qui en ont besoin, ce qui existe déjà, mais de là à aller vers un revenu universel qui coûtera des centaines de milliards , créera un déficit colossal et enfoncera un peu plus les générations futures dans les dettes, me semble être une très calamiteuse idée. Je crois, comme Valls, à la valeur travail, à la création de richesses, mais pas à la distribution généralisée d'argent qu'on n'a pas... La fiscalité va forcément monstrueusement augmenter, D'ailleurs, au cours du dernier débat, Hamon a cité  comme piste un impôt nouveau sur les actifs nets du patrimoine, ce qui reviendra à étendre l'assiette de l'impôt sur la fortune  et  des gens qui auront économisé toute leur vie pour avoir une belle  maison vont se retrouver à financer des gens qui  ne voudront rien faire et qui vivront au crochet de la société tant qu'ils pourront....  Je pense que c'est pousser le bouchon de l'égalitarisme un peu loin....

Je fais donc mon Brexit et m'en vais nulle part, en espérant que Macron aura les pieds sur terre et qu'il nous proposera une politique du possible et du réalisable  dont le premier volet sera la maîtrise des finances publiques avec comme objectif l'équilibre du budget à terme...

J'ai toujours vécu en me privant et en économisant et mes parents, et mes grands parents, et ceux d'avant faisaient la même chose et je n'en ai jamais entendu aucun me dire qu'il avait été malheureux. Je n'ai pas le sentiment d'avoir été malheureux non plus, même si j'ai vécu parfois dans la gène. Quand j'ai eu des dettes j'ai tout fait pour les rembourser le plus rapidement possible et celle qu'on traîne en tant que citoyen français commence à peser lourd et nous met en péril... Que les taux d’intérêt du crédit remontent et ça deviendra très dur..

Le seul  qui s'en préoccupe vraiment c'est Fillon du Manoir, mais malheureusement il va demander les efforts aux plus pauvres et épargner les plus riches.  Et puis le conservatisme ce n'est pas ma tasse de thé. Et ses petits arrangements avec l'argent des contribuables ça me fait vomir.

Alors, oui Macron. Qu'est-ce qu'il va nous proposer Macron....?


vendredi 27 janvier 2017

Revue des deux mondes..

Dans le monde de droite, le très chrétien François Fillon du Manoir est cramé, cuit, ratatiné. Outre l'emploi fictif, ou pas, de son épouse à ses côtés, les deux notes qu'a fourni en tout et pour tout Pénélope à la Revue des deux Mondes et qui ont été payées  en fait 100000 euros, ce qu' a tenté de justifier Marc Ladreit de Lacharrière le payeur, ont fini de le disqualifier. Il est mort.
Il me semble bien évident que l'emploi à 5000€/mois de Pénélope dans la revue de de Lacharrière entre mai 2012 et décembre 2013 était purement de complaisance et était surtout destiné à quelques juteux renvois d’ascenseur...

J'attends, on attend  tous avec impatience la plainte de Fillon contre le Canard Enchainé en se disant qu'on va bien rigoler. Mais je pense qu''il serait plus sage pour lui d'abandonner sa course à la Présidence et de se faire tout petit dans un coin...

Juppé a déjà prévenu qu'il ne ferait pas roue de secours. Il reste Sarkozy, qui lui, ne dira pas non, histoire de profiter de cinq ans d'immunité judiciaire inespérée....

Dans le monde de gauche, le très  "laïque", certains diront islamo-laïque, Bilal Hamon est sur le point de gagner la primaire de la gauche. Une belle victoire des utopistes en tous genres, prêts à distribuer l'argent qu'ils n'ont pas, même à des gens qui n'en n'ont pas besoin. C'est universel qu'on vous dit !
C'est toujours la même chose: proposez une grande distribution, on votera pour vous, dites au contraire qu'il faudra se serrer la ceinture, et vous serez éliminé... 

Valls a déjà prévenu qu'il ne soutiendrait pas une telle politique et qu'il "s'effacerait" dans ce cas. Voilà une attitude de bon sens. Il ne sera pas le seul.  Il est bien entendu que dans ces conditions je n'irai pas voter à gauche...

Il me restera le monde de nulle part avec Macron... Un nouveau monde?

jeudi 26 janvier 2017

Macron principal vainqueur de la primaire...

J'ai suivi le dernier débat. Valls fut meilleur que dans les deux premiers et si certaines de ses propositions ne m'ont pas plu, je suis un orthodoxe en matière de dette et de maîtrise de la dette, chez Hamon on est rentré dans le n'importe quoi : remplacer la notion de  dette financière par la notion de dette écologique n'a aucun sens, mais lui a permis de détourner la question qui lui était posée : que faites-vous de la dette de 2200 milliards qui plombe notre pays? Réponse après bien des relances : "je m'en fous..!"

Pour le revenu de solidarité généralisé, entendre Hamon  brasser les centaines de milliards, les centaines de points de PIB, a démontré qu'il était dans le rêve le plus total, loin des réalités du monde et qu'il n'avait pas le premier centime de financement d'une telle utopie. Redire le sempiternel "on va supprimer la fraude fiscale" qu'on entend depuis des lustres chaque fois qu'il s'agit de dire où on va trouver de l'argent finit par lasser. Taxer les robots va renchérir le travail et nous rendre moins compétitifs, imposer les patrimoines va faire fuir les sachants et livrer le pays à la bêtise. Il restera alors à créer de l'impôt, de l'impôt...... "Hamon, c'est la feuille d'impôt..."

Et puis ce revenu de solidarité généralise, quel formidable appel à toutes les immigrations! On sera envahi par la terre entière...  La mère Boutin qui soutient cette idée, n'a certainement pas envisagé cet aspect des choses...

Finalement au pouvoir ce type serait dangereux. Il y aurait quelques distributions gratuites la première année de son quinquennat et ensuite,  faute de trouver le l'argent à  emprunter, le pays plongerait dans la situation du Venezuela d'aujourd'hui ou de l'Allemagne des années 20.  

Il est probable que cet utopiste gagnera dimanche.  Je ne le souhaite en aucun cas, mais bon, je ne suis pas seul à décider....  Le PS entrera alors dans une sorte de déliquescence en devenant une machine à rêves permanents et perdra une grande partie de ses élites qui iront grossir les rangs de Macron... 

mercredi 25 janvier 2017

Pénélope, la touchante, tisse son bas de laine...

Coup de tonnerre dans la campagne électorale : Pénélope Fillon, femme exemplaire, modeste et grande catholique, a touché 500000 euros pour un emploi d'assistante parlementaire rémunéré 6900 euros par mois, emploi qui serait fictif selon le Canard Enchaîné....

La polémique qui va suivre ces révélations, les documents  que va distiller le Canard Enchaîné semaine après semaine,  remontant ainsi la mécanique chaque mercredi, les découvertes que vont faire les journalistes indépendants, les réactions de l'opinion publique, vont pourrir la candidature du très chrétien François Fillon du Manoir, ouvrant un peu plus le boulevard de Macron.

Le petit jeu, maintenant va être de rechercher des articles d'avant qui parlent de manière tellement "touchante" de cette "paysanne" qui a "consacré sa vie à élever ses 5 enfants" et qui "n'avait pas l'habitude de cacher ce qu'elle est" alors qu'elle était assistance parlementaire  à plein temps à 6900 euros par mois, ce que personne n'a jamais remarqué...

Ils vont finir par me dégoûter tous....


lundi 23 janvier 2017

L'un dit....

Dans le fond le PS est coupé en deux. Le côté social libéral et le côté socialisme de grand-papa. Le côté socialisme de grand-papa l'emporte au premier tour: Hamon plus Montebourg sont majoritaires, Valls et les autres largement minoritaires si l'on considère que Peillon n'est nullepart.
Voilà qui renforce singulièrement la candidature de Macron : je n'irai pas voter, comme bien d'autres, pour l'utopie des promesses irréalisables, la 6e République et la légalisation du cannabis, et donc, si Valls est éliminé, nous aurons deux Mélenchon à gauche, le vrai et son clone, ( ce qui a déjà fait annoncer au vrai que Hamon se désisterait probablement pour lui ), et un social libéral centriste, Macron, qui aura ses chances de l'emporter.

Je ne vois pas Valls être  vainqueur dimanche prochain. Il ne s'est pas assumé, a dénigré le 49-3, est allé rassurer les catholiques sur le "large consensus" qui prévaudrait pour toutes les évolutions sociétales futures, et donc a découragé ceux qui veulent que la société grandisse et se modernise tout en maintenant un état fort, ce qui est indispensable par les temps qui courent... Faire de la politique, ce n'est pas aller se coucher devant les uns et les autres...

Ce qui est sûr, c'est que le PS va perdre quantité de ses forces vives : Hamon vainqueur, une partie de ses électeurs se reportera sur Macron. Valls vainqueur, c'est vers Mélenchon que les déçus se tourneront...  Je pense que dans tous les cas de figure, le PS est condamné à ne pas dépasser la barre des 10% à la Présidentielle..

On verra bien.  Attendons déjà les prochains sondages..

vendredi 20 janvier 2017

Je me suis endormi...

A entendre les candidats débiter leurs idées et leurs programmes au cours du 3e débat de la gauche, il m'est venu le sentiment que ce n'était là que mots, paroles, verbiage, et que rien n'avait de consistance. De quoi sont -ils capables, que savent-ils faire, on ne sait pas trop et le choix va se faire à partir de cette étrange estrade, un théâtre à plaire, à promettre le plus, à la prime au beau parleur, ce qui me semble vraiment léger. inconsistant et peut même conduire aux pires désillusions... Qu'on leur donne une pioche, un marteau, des tournevis,  un ordinateur, un dossier à traiter, un malade à soigner, un plat à préparer et qu'on voie leurs gestes, qu'on juge de leur savoir-faire, qu'on parle de leurs véritables capacités et qu'on choisisse le meilleur d'entre-eux... Je préférerais de beaucoup...
Le baratin des hommes qui ont passé leur vie dans le monde politique, qui n'ont connu que cela et qui, par là, n'ont rien démontré, sauf leur capacité à y faire une carrière juteuse, ne m'intéresse pas...

Bercé par le ronron des promesses je me suis endormi.  Les 320 milliards que coûtera le revenu universel de Hamon ont eu leur effet soporifique. Comment croire à de pareilles inepties, comment faire la moindre confiance à un homme qui lance ce genre de promesse, tellement, tellement loin de ce qu'est le monde réel. Il valait mieux que je parte ailleurs, dans de vrais rêves...

Je me suis réveillé  au moment où de Rugy réclamait le droit de mourir dans la dignité. Une fois de plus il m'a étonné. Je déteste les écologistes auto-proclamés, mais j'aime bien cet homme-là, les pieds sur terre, tranquille, déterminé et généreux.. J'espère juste qu'il n'est pas partisan de la légalisation du cannabis..

Je retire de ces débats que Valls ne s'est pas élevé au dessus de la mêlée. En voulant racler à sa gauche il s'est rabaissé. Il avait pourtant la possibilité de se hisser au niveau des enjeux qui nous attendent: une dette gigantesque à maîtriser, qui impose une gestion rigoureuse et même des sacrifices, une autorité de l'état à maintenir même à coup de 49-3, la poursuite des progrès sociétaux même au risque de se mettre à dos les cathos-rances. Malheureusement il s'est fondu dans la masse... 


jeudi 19 janvier 2017

De l'Amérique...

Demain le fric et la vulgarité vont faire leur entrée à la Maison Blanche. Certains disent que ça va devenir une maison de fous et qu'on pourra suivre les aventures de cet hôpital psychiatrique en direct. D'autres se réjouissent sur le brillant avenir des doreurs de meubles, de cadres, de boiseries car le milliardaire va en revoir toute la décoration intérieure.
Le fait est  qu'on ne sait pas du tout ce qui va sortir du cerveau de cet homme totalement imprévisible et inexpérimenté. Le plus probable, c'est qu'il va continuer à faire du fric et à s'enrichir tout en bouleversant la vie sur la planète entière avec des résultats qu'on ne peut pas encore imaginer... Si l'on veut croire à cette rumeur concernant des prostituées qu'il aurait fait pisser dans le lit où avait dormi Obama et son épouse, laquelle scène aurait été filmée par les services secrets russes, il faut s'attendre à tout...
La seule chose qui m'ait fait rire ce matin, c'est cette image qui résume bien ce qu'est devenue l'Amérique de certains...


mercredi 18 janvier 2017

De l'aspirateur, billet de rien....

Mon appareil photo numérique présentant depuis un certain temps quelques taches gênantes sur chacun des clichés, j'ai pensé qu'il avait fait son temps et qu'il était foutu. J'ai attendu les soldes pour aviser...
Je fus un peu déçu de voir que les appareils numériques n'étaient pas très soldés, et donc je suis revenu à mes fondamentaux : " survivrai-je sans? "
J'ai toujours le téléphone qui me sert à illustrer mes posts depuis un moment et qui fait de bonnes photos et j'ai remis en service le Nikon numérique, qui fonctionne très bien, mais qui est carrément encombrant...

Donc voilà, je survivrai...

Sauf que ce petit Lumix qu'on met dans la poche et qui a un zoom optique x12 est quand même une belle machine. Alors je suis allé voir sur le net ce qu'"ils" racontaient sur ces fameuses taches...

Première surprise, c'est de la poussière et non une crise d'obsolescence du sujet. Deuxième surprise, elle peut s'enlever.
Le premier billet que j'ai consulté conseille de démonter l'appareil pour atteindre le capteur d'images et de souffler alors la poussière. Il détaille l'opération dans un texte bien illustré et je me suis dit que j'allais m'y mettre. Opération délicate, petites vis, technologie de pointe, miniaturisation, etc.., j'ai reporté cette opération quelques jours, histoire d'être bien en forme pour ouvrir l'appareil, le démonter jusqu'au capteur et remonter tout cela sans rien abîmer..

Le jour J c'était hier. Sauf qu'en voulant retrouver le site pour suivre attentivement les différentes étapes et ne négliger aucun des conseils, je suis tombé sur cet autre  où l'on peut lire " en 2 mn c'est fait, aspirateur à fond sur l'objectif grand ouvert ".

Mais bien sûr que c'est une bonne idée, me suis-je dit, et hop, je suis passé à l'action sur le champ. Deux minutes chrono et voilà le résultat : plus une seule tache sur cette photo d'un mur blanc..... Merci les forums, merci Internet, merci Papidenhaut....


mardi 17 janvier 2017

Bazar

Valls se tasse dans les sondages, et il n'est pas sûr qu'il franchisse le premier tour de la primaire de la gauche qui a des chances de voir gagner Hamon et Montebourg qui viennent de recevoir le soutien de poids de Gérard Filoche qui devrait faire de la publicité pour les camemberts. Comme je ne me vois pas soutenir la légalisation du cannabis, le tirage au sort des sénateurs, le 49-3 du peuple, l'assistanat universel, l'endettement de la France ad vitam aeternam,  l'instauration d'une 6e République, je m'abstiendrai alors pour le 2e tour.
Il me restera, bien sûr, le vote Macron si je ne peux pas voter Valls à la Présidentielle. Dans le fond, ces utopistes frondeurs, s'ils l'emportent,  renforceront la candidature de Macron qui continuera ainsi sa progression....
Attendons la suite...

Je rentrais hier avec un pèse-lettres bilatéral, ce genre d'objet que j'affectionne pour son côté rétro, et son côté pratique, et je me suis retrouvé, comme souvent, à ne pas savoir où le poser. J'ai tourné un certain temps avant de lui trouver une place, pour me rendre compte une fois de plus que les objets continuaient leur envahissement sournois puisqu'ils commencent à rogner mon espace vital comme on peut le voir sur cette photo.
Inutile de dire que rien n'est mis en valeur tant la submergement est général. Le pèse-lettres a été englouti et a quasiment disparu...
Ça se soigne, docteur?


dimanche 15 janvier 2017

La photo du mois

Thème du mois : l'art de la rue


Je suis toujours consterné par la prétention de ces imbéciles à vouloir nous imposer leurs cochonneries qu'ils peignent sur n'importe quel mur, sans respecter la propriété d'autrui, cochonneries que certains évaporés s'obstinent à appeler art de la rue alors que n'est qu'insignifiance, laideur, saleté, et tout au plus de l'occupation de territoires entre taggers rivaux.
On en voit deux, ici, en train de bomber des choses qui n'ont aucun intérêt et qui enlaidissent nos jours. Je ne vais pas m'étendre sur ce que dépense la SNCF pour la remise en état de ses wagons, sur ce que coûte aux collectivités publiques l'effacement des graffitis, sur ce que paient les copropriétés pour rester propres et je ne souhaite qu'une chose, c'est qu'on fasse assumer à ces abrutis les dégâts qu'ils causent. 


Ont également participé:
A chaque jour sa photo, Akaieric, Alban, Alexinparis, Angélique, Aude, Autour de Cia, BiGBuGS, Blogoth67, Brindille, Calamonique, Carole en Australie, Chat bleu, Chiffons and Co, Chloé, Christophe, Cécile, CécileP, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, Dr. CaSo, E, El Padawan, Escribouillages, Estelle, Eurydice, Evasion Conseil, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Gine, Giselle 43, J'habite à Waterford, Je suis partie voyager, Jess_TravelPicsAndTips, Josette, Josiane, Julie, Kellya, Kenza, KK-huète En Bretannie, Koalisa, Krn, La Fille de l'Air, La Tribu de Chacha, Lair_co, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Lilousoleil, Luckasetmoi, Lyonelk, magda627, Mamysoren, MauriceMonAmour, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Nicky, Noz & 'Lo, Pat, Paul Marguerite, Philae, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Sinuaisons, Sous mon arbre, Sweets Mix, Tambour Major, The Beauty is in the Walking, Tuxana, Who cares?, Wolverine, Xoliv', écri'turbulente, ÔBD.

vendredi 13 janvier 2017

De l'inégalité...

Curieuse conversation à front renversé avec un groupie de Fillon mardi soir.
Il vantait le nivellement de toutes les retraites promis par Fillon avec la suppression de tous les régimes spéciaux, se réjouissant d'avance de cette redistribution des cartes et de l'égalitarisme social, quand je lui ai fait remarquer qu'il voulait tout simplement installer le communisme en France, que certains pays en avaient déjà fait l'expérience, qu'on avait  constaté que ça ne marchait pas du tout, et que tout cela s'était terminé en fiasco.
Étonné de se retrouver à l'extrême gauche du coup, j'ai poursuivi en lui disant que les inégalités étaient le principal moteur de la dynamique d'une société, qu'il en fallait un peu, ne serait-ce que pour motiver les gens à avoir plus, ou à vivre mieux et que jalouser untel ou untel les obligeait à se remuer un peu...
Il s'est rabattu sur les avantages sociaux disproportionnés dont bénéficient certains salariés, et de citer les agents de la SNCF. 
"Oui c'est un fait, reconnus-je, mais certaines entreprises sont confrontées à un problème: former et conserver des compétences sans que ça ne leur coûte trop cher. Or aucune école n'enseigne les métiers ferroviaires. Former à certaines spécialités du rail, vu le niveau de technicité, peut prendre quelques années. Pour éviter une hémorragie, les agents qualifiés pouvant rejoindre le privé après la formation qu'elle assume et qui lui coûte cher, la SNCF, qui veut maîtriser sa masse salariale, a ajouté des avantages sociaux qui font partie du package et qui fidélisent ses agents."
J'ai continué en disant que pratiquement toutes les entreprises offraient des avantages à leurs salariés. C'est un moyen de constituer l'esprit d'équipe et de conserver les collaborateurs qualifiés sans lesquels une entreprise n'est rien.
"C'est le maçon qui va prêter un camion  à un de ses ouvriers pour qu'il déménage, c'est le grossiste qui fait profiter ses vendeurs de ses tarifs avantageux,  c'est le constructeur automobile qui offre une voiture neuve à vie à ses salariés."
Il m'a regardé surpris.
"Oui, ajoutai-je, quand j'ai habité à proximité d'une usine Peugeot, j'ai acheté une voiture "six mois" à un de leurs ouvriers. C'était environ 14% moins cher qu'une neuve, elle avait très peu de kilomètres et lui,  mis à part l'investissement de la première, tous les six mois il pouvait s'offrir  une voiture neuve qu'il payait avec la vente de la précédente, grâce au tarif ultra préférentiel que lui faisait son patron."
Un autre commensal fit remarquer qu'il connaissait quelqu'un qui travaillait chez Mercedes et que c'était la même chose, ce qui mit fin à ce thème de nos échanges...




jeudi 12 janvier 2017

Bref...

Montebourg, grand dilettante de la politique, Hamon grand utopiste crypto-communiste, Bennahmias, grand animateur pseudo comique, Peillon père la morale, de Rugy, Pinel  et Valls, pragmatiques, réalistes, touchant terre, et curieusement s'épaulant l'un l'autre, voilà ce que je retiens du débat qui n'a pas manqué de "il faut", de critiques de Hollande, certains, les crypto dilettantes, allant jusqu'à promettre qu'ils abrogeraient la  loi Travail. 
Bon...


lundi 9 janvier 2017

De la sixième République....

La dernière en date, façon 6e République, c'est cette proposition de Hamon  de "suspendre" l'application d'une loi si 1% du corps électoral, soit 450000 citoyens, est contre.

Joie à la Manif pour tous, chez les calotins, chez les rétrogrades, qui vont pouvoir "suspendre" le droit à l'avortement, le mariage gay, etc... etc... etc....!

Chaque  communauté va pouvoir "suspendre" toutes les lois qui  ne lui plaisent pas... Le foutoir va être total....

Mais quel abruti ce type  ..!




dimanche 8 janvier 2017

Déloyale Ségolène...

Ce matin, Ségolène Déloyale a taclé Valls sur le 49-3, soulignant qu'"en plus il y a eu des policiers blessés, cette image de voiture de police incendiée, des policiers qui ont failli brûler à l'intérieur, qui a fait le tour du monde et donné une image de la France terrible, des gens qui ont perdu les yeux dans les manifestations (...) C'était trop. Les Français ont quand même le droit à un peu de bonheur, d'apaisement".
"Je crois que les stratégies qui consistent à mettre des tensions dans la société sont des mauvaises stratégies. Le 49-3, il ne peut pas être utilisé contre notre propre majorité parlementaire sur des textes qui ne méritent pas de mettre comme ça le pays en très grande difficulté, en très grande tension", a-t-elle insisté.

Oui, bien. Rendre Valls responsable  de cette voiture incendiée par des fous furieux, il fallait quand même oser le faire. Elle l'a osé...

Ségolène, c'est la mère des abandons, de l'abaissement de l'Etat, c'est la carpette lâchant tout devant quelques furieux bretons, ce qui me vaut maintenant de respirer les gaz d'échappement des camions de l'Europe entière qui évitent soigneusement les taxes des autoroutes allemandes et suisses et viennent polluer ici puisque c'est gratuit.

Ségolène c'est déjà la 6e République à elle toute seule, la République du renoncement institutionnalisé, la République de celui qui gueulera le plus fort, pétrifiant l'Etat et l'empêchant de mener quelque réforme que ce soit...

Mais où va-t-on?


Des couilles bordel ! Par ces temps troublés il nous faut quelqu'un qui ait des couilles !



samedi 7 janvier 2017

De la manne....

J'ai l'impression, parfois, d'être la voiture balai des objets, leur dernier espoir avant leur abandon dans la course au progrès et aux nouveautés, et je me suis encore dévoué pour ces deux-là, promis à la casse, tellement dévalorisés que je les ai achetés pour des clopinettes.... Le pot à pharmacie qui date du début du 19e siècle avait perdu son couvercle que j'ai retrouvé dans un autre coin du bazar. Le plat en verre, aux bords chantournés, est de la fin du 18e siècle, magnifique témoignage de ce qu'on savait faire en ces temps là.

Je dois être l'un des rares à m'extasier des irrégularités du verre, des différences d'épaisseur, des bulles d'air de cet objet entièrement façonné à la main, me promettant de m'en servir bientôt comme pour lui redonner une légitimité. Je suis certainement aussi l'un des seuls à chercher ce que c'était que cette "manna elect.", remède qui était connu des anciens apothicaires qui, comme Nicolas Lémery la prescrivait au XVIIe s « la manne purge doucement les humeurs bilieuses et séreuses, on s’en sert pour évacuer la pituite du cerveau »
Peut-être est-ce un objet prémonitoire,  annonçant une manne pour 2017. Espérons...



mercredi 4 janvier 2017

S'égarer...

Valls est en train de ratisser large. L'abandon du 49.3 et la défiscalisation des heures supplémentaires en sont le pire exemple.
Ce n'est pas ce que j'attends d'un candidat.
L'abandon du 49.3 est navrant. Le général de Gaulle avait tenu à cette procédure car il connaissait bien le côté ingouvernable des Français, peuple composé essentiellement de râleurs et de mécontents. L'institution du référendum allait dans le même sens, avec le retour au peuple pour décider des choses essentielles, loin des coteries des assemblées et des lobbies.
Ce renoncement n'annonce rien de bon. Il faut que notre pays avance, se transforme, évolue en permanence et quelques réformes ne passeront que grâce à cette procédure, parfaitement démocratique, car l'assemblée peut toujours censurer et le président la dissoudre pour revenir au peuple....

Pour ce qui est de la défiscalisation des heures supplémentaires, c'est une mesure qui crée du chômage, n'incitant pas les patrons à embaucher et oblige le contribuable à mettre la main à la poche ce qui fait que c'est une double punition pour le pays : plus de chômeurs à soutenir, plus d'impôts à payer...

Autre sujet qui m'inquiète, son renoncement à revenir à l'équilibre budgétaire, un travail qu'avait entrepris Hollande et qui devrait être poursuivi, au nom de l'indépendance de la France, de la maîtrise de son destin et au nom des générations futures. Il est évident que c'est là que le bât blesse, que ce but exige des quantités d'efforts tant la marche à franchir est importante, mais l'Allemagne y est parvenue, alors pourquoi pas nous...

Valls, dont j'attendais un peu de bonapartisme, dont j'espérais qu'il nous montre qu'il a le sens de l'autorité et qu'il a le courage de grandes ambitions comme celle de commencer à rembourser notre dette, ce qui annoncerait une France gouvernée et maîtresse de son destin, Valls est en train de se vautrer dans les marécages du populisme, un domaine où il sera forcément mauvais, d'autres sachant mieux que lui faire toutes sortes de promesses vaseuses et intenables.