Il y a du bonheur partout


VIS TA VIE : IL Y A DU BONHEUR PARTOUT



mardi 29 juillet 2014

Gaza aujourd'hui....

J'ai hésité à poursuivre mon périple en l'Île pour y passer quelques jours, mais la foule des touristes qui font le plein justement en ce moment m'a décidé d'éviter l'endroit, d'autant qu'un TGV venait de heurter un camion sur une ligne et que les mesures provisoires prises suite à l'accident de Denguen, sur l'autre, rendraient mon voyage compliqué.  Retour au Sanctuaire donc...
Durant les longues heures de ce voyage je me suis mis à rêver de Gaza aujourd'hui si la paix avait été signée en 1960 voilà un peu plus de cinquante ans.

Bien sûr les débuts de cette situation nouvelle  entre Gaza et Israël furent assez difficiles. Méfiance des deux côtés et de nombreuses conférences furent nécessaires pour affiner certains détails non précisés dans le traité, mais comme il y avait de la bonne volonté des deux côtés et que la communauté internationale pesait fortement pour que ce conflit cessât, ces différents furent réglés. L'aide internationale qui afflua alors, permit de remettre Gaza à niveau. Les efforts furent mis en priorité sur les transports et l'éducation.

Conformément au traité de paix, il fut organisé des élections libres  sur le territoire muni d'une constitution laïque qui garantissait le multipartisme, la liberté religieuse, la liberté de la presse et toutes les autres libertés fondamentales. Comme convenu, les choses étant sur la bonne voie, l' Administrateur Provisoire du territoire, désigné par l'ONU, laissa sa place à un président nouvellement élu en 1963 en même temps que Gaza devint état souverain et fut naturellement membre de l'ONU.

Ce petit état avait quelques handicaps, mais beaucoup d'atouts. L'équipe au pouvoir eut l'art d'attirer les investisseurs grâce à une fiscalité particulièrement avantageuse et petit à petit on en sentit les effets sur le taux de chômage, catastrophique en 1960, qui diminua régulièrement et dans les années 70  passa sous la barre des 10%. Le développement du tourisme connu un boum extraordinaire depuis la construction de l'aéroport international de Khan Younès en 1975 et de nos jours c'est une destination particulièrement prisée pour son climat, ses magnifiques plage de sable et son accueil réputé.

C'est en  1968 que les frontières avec Israël s'ouvrirent véritablement. Israël avait besoin de main d’œuvre pour son développement et Gaza avait encore trop de chômeurs. Le traité de libre circulation entre les deux états fut signé en 1978 et ne fit que formaliser une situation qui était déjà bien entrée dans les mœurs. 

Les efforts portés sur l'éducation portèrent leurs fruits. L'université de Deir Balah   s'est hissée l'année dernière au 34e rang du classement de Shanghai et on dit même que le docteur Ahmed Moulehk a raté de peu le Nobel de chimie pour ses travaux dans les années 90 sur  les état colloïdaux du graphite qui, comme chacun sait, on grandement amélioré les capacités des batteries dont nous nous servons tous les jours.  L'institut de recherche de médecine de Rafah s'est lui aussi fait une renommée internationale avec ses premiers résultats encourageants sur les prothèses cybernétiques directement commandées par la pensée grâce à des recherches très poussées dans les cellule souches  du cortex cérébral. Des résultats étonnants et prometteurs!

Je suis allé dans la région en octobre de l'année dernière en voyage organisé. Je voulais voir Jérusalem et visiter ces pays chargés d'histoire. Une semaine de bus et une semaine de repos dans le superbe village de vacances de Rony Saleh. Une magnifique région. Difficile souvent de savoir si on se trouve sur Israël ou sur Gaza. Une belle autoroute traverse Gaza du nord au sud.  J'ai eu la chance d'avoir un temps magnifique et de profiter de la douceur méditerranéenne comme le montre cette photo prise pendant ma semaine à Gaza. Le retour fut moins drôle que l'aller: il faisait un temps de merde à Paris...

C'est alors que je fut secoué par les aiguillages de Lyon Part Dieu. Je devais changer de train. Retour dans le monde réel....


dimanche 27 juillet 2014

Gaza...

Le Hamas se servirait de boucliers humains pour protéger ses armes, les djihadistes d'Irak ordonnaient l'excision des femmes, un marocain vient de prendre 5 mois de prison pour avoir mangé en public pendant le ramadan, vers quoi dérive l'Islam?  Vers le moyen-âge ? Non, il ne l'a jamais quitté. Vers la barbarie ?  Son extension depuis ses débuts s'est faite à coup de massacres..... Non, l'islam reste ce qu'il a toujours été, une religion absurde qui ne connait que la haine.... Je ne parviens pas à comprendre comment on peut adorer un dieu à travers une telle violence.... Cette religion engendre tous les fanatismes...

Je suis infiniment attristé pour les enfants   de Gaza, et pour tous les morts des deux camps, mais il suffirait d'un mot et d'une volonté pour arrêter cette guerre. Ce mot ne sera pas dit de sitôt car je ne pense pas que les terroristes du Hamas soient sur le point de reconnaître l'état d'Israël et donc, refusant de composer avec la réalité des choses ces fous furieux continueront de répandre le malheur parmi les leurs qui sont de fait leurs otages....

Aux dernières nouvelles Israël est toujours une démocratie où les gens votent librement, s'expriment librement et pensent librement. Il y a même une gay pride à Jérusalem. Je serai toujours de ce côté là et jamais du côté de l'obscurantisme moyenâgeux dans lequel certains voudraient nous replonger...


mercredi 23 juillet 2014

Devoirs de vacances

Je suis loin des contingences du monde qui m'entoure, car je viens pratiquement  de traverser la France entière pour garder mes petits enfants quelques jours en compagnie de mon ex épouse . Ce sont mes devoirs de vacances à moi.
Ces minots, maintenant se gardent pratiquement tout seuls. Toujours ravi de vivre quelques jours près d'eux.

A une question du petit qui venait en estafette  demander à sa grand-mère  "Mamy peut-on aller  dans le grenier?", comme c'était  non, il est retourné vers sa sœur pour lui annoncer que "la réponse commence par un N". Il a cinq ans...

Comme ils jouaient  sur un tourniquet, j'y suis allé, hier, de ma petite leçon sur la force centrifuge. Aujourd'hui un monsieur de mon âge a fait tourniquer sa petite fille en compagnie de mes petits enfants et leur a dit " attention tenez vous bien  sinon la force centrifuge va vous chasser du tourniquet". Il est ensuite venu s'asseoir à côté de moi et m'a raconté, amusé, ce que ma petite fille lui avait répondu blasée :" la force centrifuge, on connait, on y a eu droit hier...". Aussi amusé qu'il l'était, je lui ai simplement répliqué  que j'étais désolé pour lui, mais qu'il semblait fortement qu'il soit passé 24 heures trop tard....

Je sens que dans quelques années, ça va être gratiné....

Le petit a peint un lapin crétin, héros de films d'animation qui sont assez drôles...


dimanche 20 juillet 2014

Suite....

Les dernières phrases d'un article racontant la manifestation d'hier :  "Dans les rues adjacentes, de jeunes femmes tenaient à la disposition des casseurs du sérum physiologique et du lait pour contrer les effets du gaz. Il ne fait aucun doute que certains avaient préparé leur coup. Aux alentours de 19 heures, en plein n’importe quoi, il ne restait plus rien de la situation à Gaza. Des agents en civil de la BAC interpellaient de façon musclée un maximum de casseurs. Ceux qui réchappaient de leurs assauts les insultaient copieusement. Un commerçant regardait le spectacle, atterré : «La France a un très grave problème de société.» A 20h30, la préfecture annonçait 40 interpellations et 14 policiers blessés."

Autre regard, autre extrait : " Les casseurs s'attaquent ensuite à l'hôpital Lariboisière. Les vigiles, trop peu nombreux, battent en retraite. "Vous êtes frappés ou quoi ? C'est un hôpital !" s'époumone un vieil homme. "Un hôpital sioniste", réplique un assaillant. Dans le même laps de temps, des barricades enflammées sont érigées sur le boulevard de Rochechouart, les très nombreuses palettes du marché n'ayant pas été enlevées... Une épaisse fumée noire s'élève dans le ciel."

Et celui-là : "C'est n'importe quoi", s'énerve un commerçant propriétaire de plusieurs boutiques dans le quartier quand on évoque les incidents de la veille. "C'était la guerre, en plein Paris, dans la ville qui accueille le plus touristes dans le monde".
"Pourquoi il n'y a pas un ministre ici ce matin pour dire que les types qui ont tout cassé vont aller en prison?", se demande ce commerçant dans une des ses boutiques de téléphonie mobile du carrefour Barbès.

Dire que  de tels arguments en faveur  de la cause palestinienne vont nous convaincre, oui c'est sûr, mais pas dans le sens que ces fous furieux imaginent...


Photo AFP/NO

vendredi 18 juillet 2014

Les fous furieux..

Je ne comprends pas pourquoi le  Hamas, qui est sur la liste officielle des organisations terroristes du Canada, des États-Unis d'Amérique et de l'Union européenne, prend son propre peuple en otage en agressant inutilement Israël qui réplique forcément à ces agressions. "Inutilement" parce que les forces en présence sont disproportionnées et qu'après ces dizaines d'années de conflit ça n'a plus aucun sens ni aucune justification : ici, ça fait 70 ans que l'Allemagne a été vaincue après une guerre atroce, est-ce que les juifs alsaciens passent leur vie à redouter qu'une roquette allemande vienne les tuer?
Il serait peut-être temps que les fous furieux du Hamas cessent de prôner la destruction d'Israël et cessent également de se revendiquer  mouvement appliquant les préceptes du Coran et se battant au nom de l'islam  pour  faire de « la terre de Palestine  une terre islamique ». L'islam, c'est le moyen âge, c'est la haine. Je ne vois rien de positif dans cette religion....

Autre drame absolu, ce tir de missile lancé, très vraisemblablement par les rebelles pro-russes d'Ukraine, et qui a abattu un avion commercial en plein vol faisant près de 300 morts dont six experts du Sida qui se rendaient à un congrès en Australie...  Tous les terrorismes conduisent à des drames.

Je ne sais pas pendant combien de temps notre pays sera plus ou moins épargné.  Quelques islamistes  sont prêt à semer la terreur chez nous et attendent leur heure bien sagement. J'espère juste que je ne serai pas dans le train ou dans le métro lorsqu'il explosera...


mercredi 16 juillet 2014

Notules...

Voilà, maintenant il est  définitivement libre Max. J'adore cette chanson que je me chante souvent dans la tête et elle m'a accompagné dans bien des moments de ma vie... Je souhaite un bon voyage à Hervé Christiani..

J'ai revu hier soir les "Jeux Interdits" qui n'ont pas pris une ride. La petite Paulette nous émeut toujours autant. Film sublime sur la France profonde des années 40, sur les horreurs de la guerre et sur le merveilleux de l'enfance.

Regardant à l'instant une série américaine, j'ai honte,  le héros parle du syndrome de Stendhal. Recherche instantanée sur le net. Ils sont forts les scénaristes, c'est une rareté, mais ce syndrome existe vraiment.  Peut-être m'a-t-il touché en regardant les Jeux Interdits...

Une autre fois, dans une autre série, un empoisonnement avec deux noyaux de pêche. Franchement surpris, je vérifie aussitôt et effectivement les noyaux de pêche renferment du cyanure. Consommer deux amandes de noyaux de pêche ne suffirait pas à nous tuer, mais une quarantaine feraient l'affaire...

L' intérieur d'une voiture qui a plus de 50 ans. et roulé plus de 150 000 km....



mardi 15 juillet 2014

La photo du mois

Le thème du mois: une entrée...

La grille d'entrée d'un des 16 palaces de France. Inutile d'ajouter que je ne l'ai jamais franchie.  Mais je me suis promis d'y aller boire un expresso une fois.. à plus de 6 euros...

Ont également participé: A chaque jour sa photo, A'icha, Agnès, Akaieric, Alban, Alexinparis, Alice Wonderland, Ann, Anne, Annick, Arwen, Aude, Ava, Bestofava, BiGBuGS, Blogoth67, Blue Edel, Calamonique, Cara, Cécile - Une quadra, Cécile Atch'oum, Céline in Paris, Champagne, Chat bleu, Chloé, Christophe, Claire's Blog, Crearine, Cricriyom from Paris, Cynthia, Dame Skarlette, DelphineF, Dr. CaSo, El Padawan, Elsa, eSlovénie, Eurydice, Fanfan Raccoon, Filamots, François le Niçois, Frédéric, Galinette, Gilsoub, Giselle 43, Gizeh, Guillaume, hibiscus, Homeos-tasie, Isa de fromSide2Side, Isa ToutSimplement, Isaquarel, Josiane, Julia, Kantu, KK-huète En Bretannie, Krn, La Berlinoise, La Dum, La Fille de l'Air, La Nantaise à Paris, Lau* des montagnes, Laulinea, Laurent Nicolas, Laurie, Lavandine, Lavandine83, Les bonheurs d'Anne & Alex, Les Filles du Web, Louisianne, Lucile et Rod, Lyonelk, magda627, Mahlyn, Mamysoren, Maria Graphia, Marie, Marmotte, MauriceMonAmour, Memories from anywhere, Mimireliton, MissCarole, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Nicky, Nie, Oscara, Philae, Pilisi, Pixeline, princesse Emalia, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sandrine, Sephiraph, Sylvie, Tataflo, Testinaute, Thalie, The Parisienne, The Singapore Miminews, Tuxana, Un jour, une vie, Woocares, Xoliv'

dimanche 13 juillet 2014

Code informatique

A mon dernier retour, dans la voiture avec mon fils, quand il me ramenait à la gare, j'ai soliloqué comme je le fais parfois, parti dans un tour d'horizon de la situation actuelle et future telle que je la vois, et j'avais cité pour exemple de nos retards le fait que les jeunes américains apprennent les codes informatiques en primaire avec pour conséquence que nous ne sommes pas près de les détrôner de leur leadership dans cette nouvelle technologie, de laquelle l'Amérique tire d'invraisemblables revenus et une domination culturelle, marchande et inquisitoriale du monde.

J'ai lu avec satisfaction que l'apprentissage du « code informatique » sera proposé chez nous, à l'école primaire dès septembre, de manière facultative et sur le temps périscolaire.

C'est une excellente initiative. Vu la place que l'informatique va prendre dans la vie de demain, il faut former nos jeunes à tous les défis qu'il faudra relever si nous ne voulons pas être les vassaux d'une Amérique archi-supérieure en la matière, d'autant que cet apprentissage ne se fera pas dans notre langue, et pour la petite histoire on peut regretter une fois de plus que Napoléon ait vendu la Louisiane qui couvrait le tiers des USA d'aujourd'hui: la langue de l'informatique aurait alors été le français...

Je ne comprends pas les réserves des uns et des autres,  tout français qu'ils sont, toujours à la critique de tout, et j'aimerais bien qu'ils viennent avec leurs solutions au lieu de rabâcher sans cesse des problèmes. Je ne vois pas pourquoi le monde scolaire ne ferait pas appel à des vacations d'informaticiens confirmés pour qu'ils transmettent leur savoir aux enfants, voilà, par exemple, une solution....

J'en ai un peu marre de mon pays où le sport national est devenu le gémissement, où l'éducation qu'on déploie semble n'avoir comme but que d'apprendre à remplir des imprimés pour demander des aides de toutes sortes...   Préparons l'avenir palsambleu....!


jeudi 10 juillet 2014

Le Nain nous parle littérature...

Ça commence à faire beaucoup. Ces drôles de subventions de la réserve ministérielle me gonflent et pas qu'un peu. Le fils Guéant, la mère Chirac qui arrosent leur fief avec l'argent du contribuable pour se faire élire ou réélire.
Et cette épouse Nadia de l'inénarrable Copé payée par l'Assemblé Nationale de manière tout à fait légale nous dit-on. Combien par mois ? On a le droit de savoir, c'est nos sous....!
Et puis ce nouveau contrat Bygmalion et l'hélicoptère de Fillon, sans parler des époux Thénardier qui font dans le lourd.

Pendant ce temps le Nain va nous parler guillerettement de littérature dans un numéro de Paris Match à paraître demain , et d'après un fin connaisseur en la matière, il dit même "des choses fort justes sur les écrivains évoqués, notamment sur Balzac et sur les personnages balzaciens". A l'UMP, ceux qui sont dans la merde, en grande partie à cause de lui, apprécieront....

N'en jetez plus, la cour est pleine....


mercredi 9 juillet 2014

Inutile de dire....

Je me demande vraiment ce que les Brésiliens auront gagné à organiser cette coupe du monde de football: des dépenses inutiles qui auraient certainement été plus nécessaires ailleurs, une perte de l'estime de soi suite à la raclée que les Allemands leur ont infligé hier.  Que du négatif. Autant dire que cette compétition, si la Hollande gagne ce soir, n'aura servi qu'à rendre encore plus de confiance à deux pays européens qui vont plutôt bien. 
Ce sport,  qui est devenu avant tout un spectacle et qui fonctionne à coup de milliards, me dé-becque de plus en plus. Je ne vois une logique économique là dedans que pour ceux qui s'en foutent plein les poches au détriment des vautrés sur leur canapés qui passent leurs soirées à boire des bières, à grossir en bouffant n'importe quoi et en braillant à chaque but  marqué. Une vie de sous-merde...

J'ai par contre beaucoup de respect pour les bénévoles du sport, ceux qui rassemblent, intègrent, forment des équipes, les entrainent, les confrontent, pour ces gens qui courent des marathons,  ou pour ceux qui marchent ou prennent leur vélo pour se déplacer, ou pour ceux encore qui bêchent leur jardin ou qui fendent leur bois,  bref pour tous ceux qui font de l'exercice physique, qui aiment les efforts et qui savent qu'on vit mieux dans un corps tonique et plutôt svelte... Pas trop manger, bouger, voilà une règle de vie simple et qui donne de bons résultats. Inutile de dire  qu'il n'y a pas besoin de jeux olympiques, ni de coupe du monde pour appliquer cela...

Du côté de l'UMP ça déménage. Rachida Dati commence à nous montrer ce qu'elle est vraiment et ses tweets volent bas. Ecrire que  "Ce n’est pas de ma faute, ni celle de quiconque, si @francoisfillon a accepté d’être humilié pendant 5 ans par Nicolas Sarkozy !" me semble du niveau d'une cour de récréation d'école primaire et ça ne risque pas de remonter le niveau du débat politique et de l'image de nos élus. 
Le pire, c'est que je m'attends à ce que ça descende encore plus bas. Nous allons entrer dans une phase de règlement de comptes, au fur et à mesure que les juges vont s'enfoncer dans le marécage UMP, avec ses crocodiles, ses piranhas, ses dauphins, ses carpes, ses grenouilles, toute une faune qui va se battre pour survivre. Inutile de dire qu'il y en a qui ont perdu d'avance...

Je veux dire encore un mot sur les absents de la conférence sociale, ces trois syndicats du moyen-âge roides dans leurs principes et leurs revendications et qui ne lâcheront rien. Les rencontres, les négociations, les efforts ça n'est pas pour eux. Ils en sont restés aux trente glorieuses. Inutile de dire que les réalités économiques vont s'abattre sur eux: la dette de la France vient de franchir le cap des 2000 milliards.....