jeudi 17 octobre 2019

Du vide...

Un bel exemple de vide sidéral nous a été fourni par  les télés d'info en continu qui ont réussi l'exploit d'occuper l'antenne  pendant presque deux jours à partir d'un renseignement pour le moins douteux : Xavier Dupont de Ligonnès a été arrêté à sa descente d'avion à Glasgow.
Quelques spécialistes, interrogés en boucle, doutaient de la nouvelle et ont déclaré que le plus probable était le présumé assassin se soit suicidé, ajoutant que vivre dans la clandestinité coûtait très cher. Il n'en demeure pas moins qu'il existe un contre-exemple fameux,John Emil List, qui a réussi à refaire une vie après avoir tué tous les siens, avant d'être arrêté 17 ans plus tard.
Quand au pseudo XDDL, il a vécu une aventure hors du commun, les médias publiant même sa photo, montrant sa maison, ce qui, s'il aime sa tranquillité, risque de lui pourrir un peu sa vie à l'avenir.

Autre exemple hier. Dans C dans l'air, alors qu'un invité était venu nous décrire la situation dramatique en Syrie du nord à la suite de l'offensive turque, les morts, le chaos qui va s'en suivre, les menaces qui pèsent sur nous tous avec l'évasion de djihadistes, nous avons eu droit, juste à la suite et sans transition, aux dramatiques événements qui frappent la famille Hallyday, aux derniers cancans concernant les amours de Leaticia, etc, bref, l'animatrice était beaucoup plus à l'aise pour faire raconter ce ramassis de fariboles par deux "spécialistes" de haut vol, que de parler de choses essentielles et graves. Consterné par la vacuité de ce qu'on nous étalait alors en comparaison de ce qui précédait, je suis allé voir ailleurs ce qu'il s'y passait.

Un accord a été trouvé sur le Brexit.. Theresa May avait, elle aussi, trouvé un accord. Attendons  la suite....


vendredi 11 octobre 2019

Du voyage.

J'ai eu , au cours de mon voyage, la même conversation avec trois personnes différentes, signe que l'urgence climatique est dans l'air du temps.

J'ai à chaque fois défendu la vision apaisée que j'ai exprimée ici, disant que, certes il va y avoir des changements, mais que la terre en a connu d'autres, qu'il y a eu, par exemple, des forêts en Antarctique, que le drame d'avoir des orangers, des citronniers et des dattiers dans nos jardins ne sera pas aussi insupportable que cela, qu'effectivement en Angleterre on fera de l'excellent bordeaux mais qu'on adaptera sur nos sols d'autres cépages et que la durée du réchauffement sera très limitée dans  le temps car les ressources énergétiques fossiles sont sur le point d'être vite épuisées.
J'ajoute toujours que nos progrès technologiques  nous permettront de trouver des solutions pertinentes, que l'homme, depuis la nuit des temps a toujours su s'adapter et que finalement le cirque actuel qu'on fait autour du sujet est l'affaire d'opportunistes irréalistes qui trouvent là  un fromage à ronger...
Ceci dit il faut bien reconnaître que des tensions voire des conflits éclaterons, qu'il faut mettre en branle la transition, se préparer à la diminution des ressources, qu'on continue de polluer gravement notre planète,  mais surtout, à mon sens, il faudrait que l'on cesse d'accroître la population de la terre. 

L'un des interlocuteurs m'a remercié, ce qui m'a un peu surpris, un autre partageait mes vues et le troisième a été un peu rasséréné par le fait que, quoi qu'on fasse ici en France, nous ne sommes qu'une infime part du problème qui se pose à la planète entière.

Autre sujet amusant, dans le train du retour je me suis retrouvé à côté de la même voyageuse  qu'il y a un mois. Elle m'avait alors étonné pour son organisation au voyage, lecture, mots fléchés, repas préparé d'avance, couverts serviette, et en m'asseyant près d'elle je lui ai dit tout cela. Nous avons alors engagé une conversation. Mais elle parlait très doucement et comme je deviens un peu sourd, ce que je n'ose avouer, j'ai dû gentiment lui dire à un moment que je la rendais à son livre.

En ce qui concerne la règle à calcul, j'ai été surpris que les petits se la disputent, fascinés sans doute par toutes les échelles qu'on y trouve, les opérations qu'on peut y faire et j'ai vu le petit l'emporter pour la montrer au collège... Curieux de tout, il avait demandé à son père, quelques jours auparavant, de lui expliquer comment on faisait pour atteindre le zéro absolu des températures. Oups !

Rentré au Sanctuaire. Allumé le chauffage.




lundi 7 octobre 2019

De l'Île...

Dernière journée en l'Île. Des cantates de Bach pour accompagner la matinée  comme souvent quand je passe ici.
Je ne me suis pas réveillé hier pour brocanter tôt, mais j'y suis allé quand même, sur le coup des dix heures.
Peu de vendeurs, c'était tout petit. Et pourtant j'ai acheté ce crucifix en ivoire, que je qualifierais de gracieux  (on croirait qu'il  termine un 50 km marche et qu'il lève les bras pour fêter la victoire), peut-être de la fin du 19e s..



Une autre sortie hier dimanche, au casino. Pas pour jouer, mais pour voir.
Principale clientèle :  des mémés et des pépés.
Je me suis assis près d'une qui m'a dit venir tous les jours, en quelque sorte sa sortie quotidienne. Elle était installée devant l'une de ses deux machines préférées depuis une bonne heure et finissait de perdre devant moi les 150 euros qu'elle jouait à chaque fois. 
Appuyant mécaniquement sur la touche qui relançait ses mises de 90 centimes, elle venait au casino pour passer une heure ou deux et repartait presque toujours perdante ce qui l'obligeait à se priver un peu pour le reste.



Après cette vision d'une certaine forme de la misère humaine, je suis allé m'offrir une glace italienne, ma préférée, à 1.50 euro... Il faisait beau.

Repas avec P. ce midi. Peut-être qu'au retour je passerai  me recueillir quelques instants sur la tombe de mes parents..

Je pars demain voir les petits...

samedi 5 octobre 2019

De l'attentat..

La sidération qui nous frappe après l'attentat qui a été perpétré avant hier au sein de la Préfecture de Police démontre, s'il le fallait, qu'on ne peut jamais savoir ce qui se passe dans la tête d'un homme. Celui-là,  converti à l'islam, personne ne l'a vu venir. Le fait que ce terroriste travaillait au sein des services de renseignements laisse craindre, en plus, des fuites d'informations ou de fichiers sensibles comme par exemple le fichier des adresses des fonctionnaires de police, d'autant plus qu'il était  habilité  "secret défense". J'entends dire que nos voisins européens  sont inquiets, eux aussi.

Il va y avoir de sérieuses remises en cause dans le fonctionnement de la Préfecture de  Police, comme dans la hiérarchie qui n'a pas réagi au dérapage vers le salafisme de l'assassin, ce qui apparemment n'a pourtant pas échappé à certains..

Je suis toujours effaré de voir que la gauche soutient toujours l'arrivée massive de migrants économiques venant de pays musulmans d'Afrique ou d'ailleurs, sachant qu'ils ne s’intégreront jamais et  essaieront, une fois installés, à imposer leur modèle religieux contre notre société laïque. Sans compter qu'ils sont très majoritairement très  homophobes, soumettent les femmes et ne sont pas près de vivre dans la société ouverte et évoluée qu'est la nôtre. Ils n'ont rien à  nous apporter à part des régressions. Les femmes bâchées prosélytes qu'on croise en permanence en sont le témoignage le plus flagrant. Le Moyen-âge, on l'a déjà  connu, ce n'est pas la peine d'y retourner.

Je suis certain qu'on n'en a pas fini avec le terrorisme. Les frustrés, les instables, les mécontents, les soumis, les primaires, les faibles, les fanatiques sont quantité (12000 fichés S, par exemple ) et prêts à basculer dans l'immonde  et alors, munis d'un simple couteau de cuisine, certains iront tuer gratuitement quelques-uns de nos concitoyens avant qu'on ne les abatte...

J'aimerais que les  opportunistes des oppositions cessent d'agresser ceux qui sont aux affaires et qui essaient de maîtriser la situation. Face à la menace insidieuse et fourbe qui va perdurer, la France aurait besoin de se rassembler. Je suis certain que ceux qui nous gouvernent sont des gens de talent et que tous les râleurs professionnels et les éternels donneurs de leçons a posteriori n'auraient pas fait  mieux...

Je pense avec tristesse aux fonctionnaires de police qui ont été assassinés, à leurs familles et à toutes nos forces de l'ordre si éprouvées en ce moment. Je suis de tout cœur avec eux.




mardi 1 octobre 2019

Des chichis...

J'ai regardé une partie des obsèques de Chirac. L’archevêque de Paris était bien décoré avec un large ruban  qui parcourait sa chasuble violette. Les autres officiants n'y avaient pas droit. A quand une mitre avec des lampes clignotantes ? Je ne comprendrai jamais rien aux pompes cérémonielles. Je préfère largement la sobriété huguenote.
Quelques centaines de personnes sur le parvis, ce n'était pas la foule des grands jours, mais Poutine, Clinton, Hariri, le roi de Jordanie, le prince du Rocher et bien d'autres avaient fait le déplacement. Les républicains modérés étaient tous là eux aussi, venus dire adieu à un passé qu'on ne reverra plus. Les temps ont changé.  Le chiraquisme n'existant pas, Chirac va être tranquillement oublié...

L'orchidée a terminé sa floraison. Celle-ci aura duré environ deux mois et demi.

Prépare un voyage express en l'Île.

Trouvé cet objet que j'ai immédiatement reconnu pour avoir vu mon grand-père s'en servir. Étonné d'apprendre qu'il a un nom et s'appelle un coffin. Encore plus étonné qu'il ait une valeur marchande.



Trouvé également cette belle jatte  datée de 1787, en faïence de Nevers.



vendredi 27 septembre 2019

De Chirac

L'annonce de la mort de Jacques Chirac a, semble-t-il, éteint l'incendie de Rouen. On n'en a plus du tout parlé alors que quelques instants auparavant nous avions directs sur directs sur l'immense colonne de fumée qui s'échappait de l'usine en feu.

Depuis sur toutes les chaines c'est hommages, interviews, confidences, mais je n'ai pas encore entendu quelqu'un nous dire qu'un de ses surnoms était "10 minutes, douche comprise" et qu'il s'en est tapé pas mal... Ce en quoi, de mon point de vue, il a très bien fait. Cette accumulation d'hommages va aussi doper la vente de Corona qui ne pouvait rêver d'une telle publicité.

J'ai regardé hier le C dans l'air qui lui était consacré. Une bonne prestation bien équilibrée de la part des invités. C'est un fait qu'il était très humain et qu'il avait véritablement le sens de l'autre. Il a vécu un drame familial avec son aînée, ce qui le rapproche du général de Gaulle qui a eu aussi son lot de souffrances avec sa propre fille.

Je l'ai croisé une fois pendant de courts instants. Ce que j'ai écrit alors n'a vraiment aucune importance, mais je vais me faire quand même ce petit plaisir d'extirper cela de mon passé.
" Quand je suis arrivé au petit aéroport qui desservait B. j’appris effectivement que l’avion était en retard d’environ une heure. Les militants du RPR plus en retard que moi, n’étaient pas encore très nombreux pour accueillir leur leader. Leur masse gonfla petit à petit, jusqu’à rassembler un trentaine de personnes quand le petit jet atterrit. Jacques Chirac en descendit, suivi de cinq ou six personnes. Il vint rapidement vers le groupe qui l’attendait en claudiquant légèrement, souvenir d’un accident de voiture qui lui avait valu un séjour à l'hôpital. Il serra toutes les mains qui se tendaient, puis je me suis dirigé vers lui, en compagnie d’un journaliste pour l’interroger sur le sens de sa venue à B. Vu de près, c’était un personnage immense, haut et carré, habillé d’un large loden vert qui accroissait son ampleur. Très professionnel il répondit aux quelques mots que nous pûmes lui dire. A nos questions bateau il fit les réponses attendues et affirma qu’ « il ferait tout pour battre la gauche dont la politique ruinait le pays ». C’était bien le moindre de sa part. Tel un météore, il nous laissa puis s’engouffra rapidement dans une voiture pour rejoindre une réunion de sympathisants avant dernière étape de sa journée qui devait l’amener encore à Besançon après un dernier saut de puce avec son jet."

Je ne suis pas allé aux urnes quand il a été opposé à Le Pen, me disant qu'il aurait bien assez de voix comme cela, ce qui fut le cas. Si les pronostics avaient été plus serrés, j'aurais, bien entendu, voté pour lui.
Ce qu'il a fait ensuite de ses 82 % de suffrages en a déçu plus d'un. Lui-même a regretté plus tard de n'avoir pas tenté de rassembler des hommes de bonne volonté de droite et de gauche pour essayer de réformer la France qui en avait déjà bien besoin... Il a fini sa vie en soutenant Hollande.

Je lui souhaite bon vent pour la suite, dans l'au delà, s'il y a cru...

En  bonus  : ma visite du musée du quai Branly.


lundi 23 septembre 2019

Bluettes

La température baisse doucement dans l'appartement, vingt et un degrés ce matin. Un pull sur les épaules. Je rallume généralement le chauffage entre le cinq et le dix octobre.
Bien dormi cette nuit.
Hier je n'ai pas eu le courage d'aller brocanter. Il fallait rouler trente cinq kilomètres en tout, et comme on ne trouve plus rien, il m'a semblé que le jeu n'en valait pas la chandelle
L. m'a donné des quetsches et du raisin. Deux ou trois kilos. Idéal pour faire quelques confitures pour l'hiver, mais je n'ai plus de pots en verre. Je les jette au fur et à mesure. En acheter?
La bouteille de gaz m'a lâché samedi. Elle a tenu cinq ans. Il n'était pas trop tard, la station service qui en vend était toujours ouverte. J'ai pris mon petit caddie à roulette et hop...
L'orchidée, imperturbable,  est toujours en fleurs. Je viens de lui donner un bain, comme chaque début de semaine.
Mon dernier tableau est raté. Le résultat est médiocre, complètement figé, couleurs à chier.
J'ai trouvé une règle à calculs, outil complètement dépassé de nos jours. J'ai l'idée de l'offrir à mon petit fils pour lui montrer ce que sont les logarithmes, ou au moins qu'il entende déjà le mot, mais est-ce bien raisonnable?
J'ai organisé mon prochain voyage express en l'Île, fin de la semaine prochaine.
J'ai pensé un moment poser ma candidature et tenter ma chance pour les GGRMC qui recrutent une nouvelle grande gueule, mais la perte de mon anonymat et de ma  vie tranquille, les haines qu'auraient suscité mes prises de position parfois très catégoriques, m'ont  évidemment fait renoncer. J'ai pourtant des choses à dire, mais bon, j'ai toujours le blog.
Il me reste pour ce midi de la fricassée de poireaux à terminer. J'aime les accommoder de cette manière, mais à chaque fois il y en a trop mais je déteste jeter quoi que ce soit..
La télé ronronne. Je prends ma dose de pubs. "La première semaine gratuite" nous casse toujours les oreilles..
N. est passé hier en fin d'après midi.
J'ai remplacé un robinet. Autopsie de la chose..

Aujourd'hui, vingt trois septembre, début de l'automne...


vendredi 20 septembre 2019

Calamités

Les télés sont gavées par la Mélenchonnerie. On les voit partout, les fidèles soutiens du leader Minimo, à vouloir le défendre par tous les moyens. Je ne les supporte plus, ils me font chier, je zappe systématiquement.
Qu'ils aillent au Venezuela soutenir Maduro, ils y seront peut-être plus utiles. !  Je pense que les Français en ont marre de cette équipe de clowns..

Autre calamité, les gilets jaunes qui veulent encore foutre la merde demain et vont gâcher la journée du patrimoine. La peste jaune !  Ils tuent le commerce, le tourisme,  font un fiasco aux élections et s'enfoncent dans un jusqu'auboutisme  pathologique. Affligeant.!

Il serait temps que les médias cessent de faire la promotion de ces deux groupes de malfaisants. Moi je zappe pour ne plus en entendre parler, je ne dois pas être le seul, avis aux annonceurs...

Je vais prendre ma camomille, ça me calmera...

mardi 17 septembre 2019

Mardi

Sur la brocante dimanche dernier, j'étais le seul à m'intéresser à cette bassinoire et à son magnifique motif d'étoile à neuf branches que j'ai achetée quasiment pour le prix du laiton. Il a fallu lui trouver une place et je l'ai accrochée sans l'astiquer, la laissant dans son jus.
Je suis toujours attristé de constater de tels objets ne parlent plus à personne. Pourtant ils ont été utiles, ils ont été embellis et ils ont nécessité des heures de travail pour être fabriqués. 

Je ne vais pas m'étendre sur le cirque mélenchonesque auquel nous assistons en avant programme du procès qui va avoir lieu à la fin de la semaine. Une fois de plus le leader Minimo est grotesque et nous prend pour des quiches s'il croit qu'il va influencer qui que ce soit par ses braillements. Aucun gogo ne va se laisser impressionner par ses simagrées et plus il se clownise, plus il s'enfonce vers le néant où  il entraîne d'ailleurs la gauche tout entière.  Les juges, bien entendu, ne vont pas se laisser faire.

Je me suis réjoui de la chute de la maison Balkany qui nous a nargué durant des années. Ils étaient surnommés les  Thénardier  et ont fait de leur ville la plus endettée de France.  Un bel exploit. L'autre exploit a été de voir la dame Balkany faire son théâtre ce week-end, sans honte pour les 3 années de prison ferme auxquelles elle a été condamnée.

Macron vient de lancer le dossier immigration et va essayer de contrôler le phénomène. Ça va être difficile, mais j'espère qu'il obtiendra des résultats probants. Il a tout mon soutien.