jeudi 29 septembre 2016

Rien de nouveau...

Le 14 decembre dernier j'écrivais ceci : " Les résultats des élections régionales montrent que les cartes sont complètement rebattues et que la présidentielle de 2017 n'est pas gagnée d'avance , ni perdue d'avance pour personne, sauf pour Marine Le Pen qui effraie la majorité des Français. Elle sera au second tour, sauf si les différentes affaires concernant le FN amènent son inculpation, mais sera battue ensuite. La seule question qui se pose est "qui sera deuxième?"
Hollande contre Sarkozy?  Hollande gagne..  Hollande contre Juppé? Juppé est vainqueur. J'en reste là. Pour cette raison je n'irai pas voter à la primaire  des Républicains, car bien que je déteste Sarkozy et préfère Juppé qui ferait un bien meilleur président, je crois que Sarkozy reste la meilleure chance de Hollande qui n'a pas trop démérité à mes yeux et a réussi dimanche ce tour de force de rassembler le monde entier sur un accord qui est le premier du genre dans l'histoire de l'humanité..."

Voilà, pour moi rien de nouveau aujourd'hui. On va laisser faire la nature en rêvant du  scénario improbable où, malgré toutes ses casseroles, le Nain triomphe de Juppé la Tisane à la primaire de la droite, et où Hollande se qualifie ensuite, face à lui, pour le second tour de la présidentielle.
Le Nain, qui ne sera pas président dans tous les cas de figure , se retrouvera enfin face à ses juges...

J'ai regardé hier un candidat Républicain sur LCI, ce trop intelligent Bruno Lemaire: c'était pitoyable. Moulinage de yaka fokon, rêve éveillé, du pur produit marketing. A-t-il une once de sincérité dans ce qu'il raconte? Non ! S'il était sincère avec lui-même, il ne nous infligerait pas ce tas de banalités qu'il débite pour essayer de nous convaincre que grâce à lui tout irait mieux, mais il  nous dirait franchement, que si on veut s'en sortir, eh bien les p'tits gars, il va falloir commencer par faire un certain nombre de sacrifices...




mardi 27 septembre 2016

Buisson ardent...

Patrick Buisson règle ses comptes avec Sarkozy. Ça va nous occuper un moment, d'autant que le moment, pour publier ce livre, est judicieusement choisi. J'imagine que les citations et les anecdotes de son ouvrage à paraître sont véridiques, Buisson étant un homme à faire des enregistrements, à garder des photos, à prendre des notes et à conserver des documents. Ça va être un beau déballage, sur fond de primaire à droite....

Autre sujet qui m'interpelle, le programme quasi unanime de ces sept compétiteurs en lice, qui prévoit la suppression de l'impôt sur la fortune, l'augmentation de la TVA de 2%, la retraite à 65 ans, le retour des déficits à 4 ou 5 % du PIB et la baisse des impôts. 

L'annonce de la baisse des impôts c'est un superbe et illusoire argument électoral qui ne concerne déjà que ceux qui en paient, moins de la moitié des ménages et qui sera surtout orienté vers les hautes tranches, les riches, qui ne paieront plus l' impôt sur la fortune qui remplissait les caisses de l'état de 4 ou 5 milliards par an... Ça va devenir vraiment agréable d'être riche, comme si ça ne l'était pas déjà, mais le bon peuple sera flatté qu'on lui tonitrue "on va baisser les impôts" même s'il n'en est rien. Et puis, qui oserait venir à une élection en disant "poursuivons l'effort de maîtrise de nos dépenses"...?

Ceci, bien sûr va faire repartir le déficit de l'Etat et bien entendu, ce sont nos enfants et petits enfants qui en subiront les effets désastreux même s'il parviennent un jour à commencer de rembourser la monstrueuse dette qu'on accumule depuis des années, que la gauche, vertueuse, essaie de maîtriser et à moyen terme de réduire, tandis que la droite s'en fout...

L'augmentation de la TVA par contre sera à la charge de tous et frappera aussi bien les pauvres que les riches, mais si on veut rendre des sous aux riches, il faut bien les prendre chez les pauvres..Bon, je pense qu'on n'en entendra pas trop parler, juste dans les premières semaines de l'été 2017 quand on votera la loi rectificative du budget..

Pour moi, franchement, sans être un groupie de Hollande, force m'est de constater qu'il a fait des efforts pour maîtriser les déficit de l'état, et ceci sans que le corps social en souffre trop. On devrait passer à un déficit en dessous des  3% de  PIB et à ce rythme, en poursuivant cette politique vertueuse, arriver à peu près à l'équilibre en 2022. La droite, étonnamment, nous promet de foutre tout cela par terre. Ce ne sont pas de bons gestionnaires à l'évidence et au fond, la dette, ils s'en foutent comme de leur première chemise.
  
Le bon père de famille, à n'en pas douter, c'est Hollande....



Une petite statuette en pierre de Mbigou...

samedi 24 septembre 2016

Du retour...

Hier je prends le train. Un homme et sa bâchée sont à leur place et attendent le départ. Je cherche la mienne, je la trouve et je m’assois. D'autres voyageurs montent encore, s'installent et je m'aperçois quelques instants plus tard que le couple n'est plus là, que leurs sièges sont vides. Je m'interroge aussitôt et me demande pourquoi. Je me dis qu'il faut que je fasse quelque chose et que si je ne le fais pas, personne n'osera. Alors, tandis que les derniers voyageurs arrivent, je vais regarder sous leurs fauteuils, à quatre pattes, vérifie qu'il n'y a rien dans la poubelle, et demande aux gens si ce sont bien leurs valises qui sont dans les porte-bagages.. Chacun m'ayant montré ses biens je retourne à ma place, rassuré. Le train part et arrive à bon port... J'ai dû passer pour un taré, mais pas si sûr....

Drôle d'ambiance tout de même. Sous la tour Montparnasse le stationnement des vélos est interdit en raison du plan Vigipirate, des soldats en arme  patrouillent un peu partout dans Paris et prendre le métro est angoissant.

Le sondage récent qui donne une image de l'islam en France qui a de quoi nous inquiéter. On apprend que parmi les musulmans  qualifiés de modérés, 25% des hommes et 44% des femmes refusent de se rendre dans une piscine mixte ; 23% des hommes et 41% des femmes refusent de faire la bise à une femme/un homme. On apprend également que 60% des musulmans estiment que les filles devraient avoir le droit de porter le voile au collège et au lycée.
Pire : 28 % des musulmans sont des «ultras»: ils plébiscitent le port du niqab ou de la burka, et ils sont pour la polygamie.  Pire, ce caractère ultra se retrouve chez 50 % des moins de 25 ans, un pourcentage extrêmement élevé, bien supérieur à ce qu'il est chez les plus de 40ans,  nous promettant un avenir plus inquiétant encore...

Et donc, parmi ces ultras il n'y a rien d'étonnant qu'il y en ait qui se sentent investis du devoir de poser des bombes ou d'égorger des gens dans la rue. Nous tendons le dos en permanence, mais il faut continuer à vivre... Vivons..

Avant mon retour, je suis allé voir en l'Île l'étonnante exposition de photos de Pierre Gonnord. Etonnante par la sobriété et la qualité de ses immenses portraits, quasiment veslasquiens, ses photos de paysages, dont un petit bois de bouleaux qui avait déjà si bien  inspiré Klimt, ses athlètes de la force basque et ses animaux sublimés. On remarque souvent dans les yeux de ses personnages le reflet d'une fenêtre à quatre carreaux qui montre qu'il a fait ses photos en studio, d'une manière extrêmement attentive en donnant ainsi de la vie aux regards.
Ci-dessous la photo d'une de ses photos, prise avec tous les reflets des projecteurs qui éclairent cette exposition.


dimanche 18 septembre 2016

Objets inanimés......

Puisque je suis dans les objets ronds en ce moment, je note l'arrivée à la Caverne, il y a quelques jours, de ce grand plat à la cardinal, que j'ai acheté un peu au flair, en raison du prix, faible, et du poids, élevé, qui me garantissaient, vu le cours de l'étain, de ne pas perdre un centime en cas de revente chez un ferrailleur, ce que je ne ferai d'ailleurs jamais.


Donc au moment de l'achat j'ignorais complètement qu'on avait fabriqué des choses aussi lourdes, plus de 2 kg, et aussi larges, diamètre de presque 50 centimètres, au 17e siècle et un peu après. Bien sûr, dès que je suis rentré, je me suis plongé dans Saint Google pour savoir de quoi il s'agissait et m'apercevoir qu'il s'en vend quelques-uns par an.
Il me reste aussi, dès mon retour au Sanctuaire, où se trouve ma documentation,  à en savoir plus sur ses poinçons qui sont encore suffisamment lisibles pour espérer pouvoir  attribuer ce plat au potier qui l'a fabriqué. On a une rose étoilée surmontée d'une couronne avec les initiales  PT ou PA  et à côté un lion couronné avec une étoile, une initiale invisible et un  A, et la date 1690 en dessous... Ça devrait suffire largement.. Origine Lyon? On verra bien...


Ce matin c'était tranquille sans pratiquement de concurrence, un  déballage très renommé avait éloigné les chineurs de la petite brocante où j'étais allé, et j'ai pu acheter une soixantaine de verres Louis Philippe et fin 19e, Me voilà ravi, j'ai pu remplacer les deux verres, mes verres, que j'utilise toujours quand je suis ici, dont l'un avait été cassé par la famille , et l'autre en juin par moi-même,  ce dont  je ne me suis pas vanté sur le blog... Un verre ne casse qu'une fois, c'est son côté dramatique...

vendredi 16 septembre 2016

De la fin...

Je ne regarde que très peu de films, même pas à la télé. Mais hier soir exception pour aller voir "Les vies de Thérèse" qui était venue s'asseoir juste à côté de moi il y a quelques années lorsque j'ai assisté à la projection des "Invisibles", soirée, comme hier, déjà organisée par les Bascos
Thérèse Clerc a tenu à monter sa fin dans un film sobre et combien chaleureux. Film en tout point émouvant, pudique, qui raconte des moments qu'on peut rendre beaux pour peu qu'on ait le sentiment d'avoir fait tout ce qu'on devait faire dans cette vie qu'on s’apprête à quitter et qu'on est suffisamment entouré de tendresse et d'affection.
Le film se termina avec l'adagio un poco mosso du concerto no. 5, Op. 73 de Beethoven et avec des larmes qui m'envahirent les yeux....


jeudi 15 septembre 2016

La photo du mois

Le thème du mois: dentelle


Voici un napperon circulaire qui a été monté en dessous de plat dans les années 50, serré entre deux plaques de verre cerclées par un support en métal argenté. Je suppose qu'il s'agit d'un travail aux fuseaux qui pourrait être du 19e siècle. Je laisse les spécialistes, en particulier celle qui a choisi ce thème, me dire ce qu'elles en pensent.
Pour les aider, ce détail d'une bordure, grossi environ 100 fois ...


Ont également participé :

Akaieric, Alban, Alexinparis, Angélique, Aude, Autour de Cia, BiGBuGS, Blogoth67, Brindille, Calamonique, Carole en Australie, Champagne, Chat bleu, Chiffons and Co, Christophe, Claire's Blog, Cocazzz, Cricriyom from Paris, Cécile, CécileP, Céline in Paris, Danièle.B, DelphineF, Dom-Aufildesvues, E, El Padawan, Escribouillages, Estelle, Eurydice, Evasion Conseil, François le Niçois, Frédéric, Gilsoub, Giselle 43, J'habite à Waterford, Je suis partie voyager, Josette, Josiane, Kenza, KK-huète En Bretannie, Koalisa, Krn, La Fille de l'Air, La Tribu de Chacha, Lau* des montagnes, Laurent Nicolas, Lavandine, Lavandine83, Lilou Soleillant, magda627, Mamysoren, Mirovinben, Morgane Byloos Photography, Nanouk, Nicky, Noz & 'Lo, Paul Marguerite, Philae, Philisine Cave, Pilisi, Renepaulhenry, Rythme Indigo, Sinuaisons, Sous mon arbre, Tambour Major, Testinaute, The Beauty is in the Walking, Tuxana, Woocares, Xoliv\', écri'turbulente.

lundi 12 septembre 2016

Du dimanche..


Encore une fois réveillé en pleine nuit, vers les 3 heures et demie. Je me suis levé peu après, et chose étonnante, il m'est venu l'envie de bricoler. J'ai sorti la perceuse et du bastringue, pour vite me rendre compte que la perceuse/visseuse à quatre heures, ça ne le faisait pas, question de voisins... Donc c'est au tournevis que j'ai poursuivi mon travail qui consistait à installer la corniche sur un devant d'une petite armoire campagnarde que j'ai sauvée de la déchetterie. Il faut dire qu'elle est début 18e, d'époque,  que mon frère ne voulait plus la voir traîner dans son garage et qu'il n'avait pas réussi à la vendre, même pour un prix dérisoire, sur le Boncoin.  J'ai au moins préservé les portes, fort belles, que j'ai installées sur un mur et qui ouvrent sur une série de petits tableaux que j'ai accrochés en dessous, ce qui fait que chez moi ça devient n'importe quoi.. Deux photos pour mieux comprendre..


Après cet épisode sulfureux, petit déj et départ pour une brocante.. Pas grand chose à en dire. J'ai vu une belle table Napoléon III déjà vendue et je suis revenu avec un masque africain, deux gravures début 19e et des porte-couteaux en ivoire....
Les masques africains ce n'est pas mon truc. Je me suis toujours planté. Difficile de les apprendre, il y en a tellement! Difficile de les dater, car avant 1930 normalement il n'en reste plus, mangés par les termites mais  je me suis risqué une fois de plus pour m'entendre dire sûrement, quand je le montrerai à un spécialiste, que c'est de la merde pour touriste. Mais bon, qui ne risque rien n'a rien et n'apprend rien, et donc, comme il est en bois très léger, porte des traces de pigment rouge, a des scarifications, une coiffure pittoresque, est usé par endroits, a été vendu par une dame déjà âgée qui tenait ça de son mari et qu'il est possible qu'il soit des années 60, ce qui en matière de masque est déjà antique, j'ai dépensé quelques euros pour apprendre...
Au retour me suis plongé dans les centaines photos que nous offre Google pour ne pas trouver d'attribution convaincante. J'y suis toujours. Il garde encore ses mystères.

Je suis ensuite allé manger avec mon père. Deux tables dressées dans la pièce réservée aux invités..
Entre un monsieur poussant un déambulateur suivi d'une femme. Des gens de mon âge. Le monsieur émet des grognements. Mon père me dit discrètement qu'il est fou. La dame s'assoit en face de lui, puis fait des signes qu'elle ne parvient plus à respirer, qu'elle étouffe, qu'elle est nouée, et ressort de la pièce. Elle revient peu de temps après et s'adresse à nous pour nous dire qu'elle a du mal à supporter, que son mari est fou.. Nous lui faisons une réponse toute compassionnelle que je termine par un "courage !". Elle nous remercie, s'assoit et se met à pleurer. C'est complètement bouleversant ! Mon père est lui aussi au bord des larmes, frappé par le malheur qui touche ces gens. Et puis elle s'est reprise et a fait la conversation toute seule face à un homme qui n'émettait qu'un seul type de grognement et dont les yeux n'exprimaient quasiment rien....
Plus tard, après une petite sieste, j'avais laissé mon père  dans sa chambre et étais allé m'allonger sur un banc de la Terrasse du crépuscule où je m'étais endormi, quoi d'étonnant, nous somme allés nous installer sous les platanes, à l'ombre, devant la maison de retraite... 
La Dame aux chats est alors arrivée et est venue s'asseoir près de nous... Nous avons alors entrepris une conversation qui est allé dans tous les sens, mon père se contentant d'écouter sans trop parler. C'est ainsi qu'elle a évoqué la guerre qu'elle a passé à Paris, a parlé des nouilles assaisonnées au vinaigre que faisait sa mère, n'ayant rien d'autre à offrir comme repas à ses deux enfants, m'a dit que d'évoquer ces souvenirs lui donnaient la chair de poule, s'est retrouvée au bord des larmes en parlant de son père qui les avait abandonnés pour une autre femme, s'est reprise en racontant les affichettes que placardait son frère et quelques copains la nuit dans Paris juste à la veille de la Libération, "Parisiens réveillez-vous...", qu'elle lui écrivait, en totale inconscience de ce qu'elle risquait alors qu'elle n'avait que 15 ans, ce qui m'a permis de calculer son âge, environ 87 ans, a dit en passant qu'elle avait travaillé chez Balmain, ce qui m'a permis de comprendre sa permanente et parfaite élégance, mais ne m'a toujours pas fourni assez de repères pour savoir qui était son frère  décédé, dont elle parle tant et qui a été un psychanalyste très connu selon elle... 
Elle m'a aussi appris que l'homme aux feuilles, cet ancien enseignant qui passait tout son temps, du matin au soir, à ramasser tout ce qui pouvait traîner par terre ou sur les tables, grande activité au moment de l'automne avec les feuilles mortes, était mort la semaine précédente d'une crise cardiaque. Elle m'a  dit cela  en me faisant remarquer que j'aurais dû m'en apercevoir, car, faisant un grand geste circulaire  tout autour d'elle, il traînait des feuilles mortes partout maintenant... Mon père, ne m'en avait pas parlé, signe qu'il commence tout doucement à décrocher...
J'ai essayé à un moment de le sortir un peu de son silence en lui demandant s'il se souvenait des noms des trois caravelles de Christophe Colomb, puisque la conversation avait roulé là dessus, mais il a simplement répondu qu'il le savait mais qu'il ne s'en souvenait plus. Moi non plus, que de deux, la Pinta et la Nina, mais j'ai su  que la troisième s'appelait la Santa Maria grâce à Saint Google que j'ai pu interroger sur place grâce à mon portable, instrument qui a émerveillé la Dame aux chats et qui nous a fourni un nouveau thème de discussion: le monde moderne avec, malheureusement ceux qui veulent rester au moyen-âge et qui génèrent les terroristes, sujet auquel on n'échappe plus jamais quand on discute avec quelqu'un.....
Au bout de presque deux heures passées sous la protection des platanes, ventilés par une brise agréable, je suis rentré à la Caverne où j'ai passé une soirée quelque peu somnolente à la recherche du masque inconnu.....

vendredi 9 septembre 2016

Du massacre de la démocratie...

Le Nain continue sans honte à être candidat. Je rêve.....

Marianne publie des extraits des réquisitions du parquet dans l'affaire Bygmalion, contre  le citoyen Sarkozy qui y est  qualifié  "de principal bénéficiaire et de principal donneur d’ordres des événements, puisqu’il était le décideur final de leurs éléments essentiels ». Et de préciser que « compte tenu de sa formation et de sa très grande expérience en matière de campagne électorale, il était logique d’estimer que sa seule connaissance du dépassement du plafond de dépenses impliquait la connaissance de l’usage de moyens frauduleux inhérents à une telle dissimulation ».
 
Plus loin on peut lire :« Loin de répondre aux recommandations des experts-comptables, les décisions prises allaient exactement à leur encontre (…) A la suite de l’alerte du 7 mars, le candidat et son équipe décidaient d’augmenter très fortement le nombre de meetings pour le porter à un rythme d’un par jour. Cette multiplication des meetings pouvait s’expliquer par l’évolution de la courbe d’intentions de vote, qui était apparemment corrélée à la fréquence de meetings ».

Plus loin le réquisitoire note « la minoration frauduleuse des dépenses de campagne déclarées, au moyen d’une fausse facturation massive consistant à déplacer des dépenses de meetings ou réunions publiques en sous-facturant des prestations réelles au moyen d’une fausse facturation distincte de prestations fictives », mais pointe également « l’omission déclarative totale ou partielle de dépenses de nature électorale dans le compte de campagne, dépenses de campagne payées par l’UMP et frauduleusement conservées dans la comptabilité du parti ».

Il y en a des pages du même jus...

Cet homme qui a triché en long, en large, en haut, en bas, dessus, dessous, en travers, dans tous les azimuts possibles et imaginables avec le suffrage universel, se représente sans honte devant les électeurs et il y a, qui l'eût cru,  des gens  pour le soutenir dans son camp. Mais que vient faire le gentil Baroin dans cette galère? Il est en train d'y perdre son âme ! Qu'il laisse les Chiotti, les Wauquiez, les Thénardier patauger dans cette gadoue immonde !

J'arrête là. A quoi bon gémir et blêmir? Ce personnage m'afflige et m'insupporte. Il est en train de donner une image totalement négative de son camp qui devrait tout faire pour l'arrêter...  La droite est en train de massacrer la démocratie. Et on commence seulement les primaires !  Pauvre France...

samedi 3 septembre 2016

Savoir faire mal...

Pas grand-chose à dire en ce moment. Le monde politique me navre. Il est même désespérant : celui qui est en responsabilité d'organiser la primaire de la droite aurait fraudé le fisc, un vice-président du Modem se serait masturbé dans un magasin de bricolage et un élu du Front National serait mort attaché, à la suite d'un jeu sexuel.

Pour l'élu du Front National, c'est une belle mort. Reste à savoir quelle est la personne qui jouait avec lui et qui n'a pas appelé les secours. Un garçon ou une fille? Je mourrai peut-être comme cela après tout, car j'aime bien les jeux sexuels. Ça peut éventuellement facilement déraper et quand on fait le soumis, mieux vaut avoir à faire à un ou une partenaire très expérimenté(e). Le savoir faire mal compte énormément dans ces plans là qui poussent parfois les limites un peu loin.
Voilà donc un élu du Front National qui vient de faire une entrée en fanfare au Paradis, si St Pierre a bien voulu de lui. J'espère que oui, car après tout c'est plutôt une victime et il faut en tenir compte.. Je lui souhaite donc une longue (ça va de soi)  et heureuse (ça va de soi aussi parce que c'est le Paradis) éternité...

Ce matin j'ai acheté ce vide poche  d'instinct. L'objet a une beauté intrinsèque, est très travaillé et je subodorais qu'il s'agissait d'argent. Rentré, j'ai mis une bonne dizaine de minutes à trouver un poinçon, bien caché dans ce décor surchargé et donc c'est portugais et c'est du massif... Pour une fois que ça tombe sur moi....

mardi 30 août 2016

Micron...

Pour coller à l'actualité du jour, une phrase ou deux sur la démission de Macron pour lequel je ne vois pas beaucoup de succès dans son initiative de futur candidat solitaire. Un de plus, classé nulle part..! Je partage quelques unes de ses idées et son bogossisme  bien comme il faut  lui attirera peut-être quelques sympathies,  mais un bilan médiocre, sa proximité avec les riches, ses origines, ses flirts, dont le dernier en date avec l'ultra-conservateur Philippe de Villiers, vont en faire une cible facile à dégommer, d'autant qu'il n'a aucune structure d'ampleur derrière lui pour le soutenir. Un feu follet qui, à mon avis, va s'éteindre rapidement...  Qui parle encore de Taubira aujourd'hui?

Prenons plutôt le café à l'ancienne en attendant que ça se calme...