mercredi 4 décembre 2019

Retour

Belle journée de voyage, hier, avec du soleil, des trains à l'heure, un métro qui marchait bien. Un monde organisé, efficace, utile à tous.
Rentré  avant la gréve qui va mettre la France sans dessus-dessous, à la grande joie des gauchistes, ces pseudo donneurs de leçons en tous genres,  qui vont manifester contre l'égalité et pour la défense des privilèges...
Je vais me calfeutrer et attendre que ça passe. Je plains tous ceux qui vont subir ces désordres....

J'ai rempli mon programme en l'Île, lequel comportait même une visite chez l'ophtalmo.
Quant  à la chine là-bas, j'ai trouvé ce mouvement de comtoise avec tous ses attributs, objet qui me fascine toujours autant par sa rusticité, sa simplicité et quelque part sa beauté. Personne n'en veut plus de nos jours, je dois être l'un des rares à m'y intéresser encore. Il y a toujours des Gieure à Herm. Peut-être que cette horloge devrait retourner chez l'un d'entre eux...


vendredi 29 novembre 2019

Voyage

Arrivé pour quelques jours en l'Île après un passage chez les petits.
Il y a de la transformation : la petite devient une grande jeune fille qui dépasse toutes ses copines d'une tête. Elle s'est mise au latin et à l'espagnol, apprend un sport de combat et poursuit ses apprentissages de cavalière...



Quant à son petit frère, il revient vers les tours de magie et poursuit le travail du piano.


Leur père a limité l'usage des tablettes à une heure par jour, décrète de temps à autre une journée sans écran du tout,  ce qui fait qu'ils lisent abondamment.. La petite commence à lire des petits livres en anglais...

Mon fils, certainement pour éviter que je m'ennuie, m'avait préparé des coings  qui m'attendaient au tournant, si je puis me permettre, pour que je les transforme en gelée, ce qui fut fait et réussi...

vendredi 22 novembre 2019

De la gréve du 5 décembre

J'ai écrit ça en juin 2018. 

"J'ai croisé lundi, dans le train, deux syndiqués chez le moustachu stalinien. Conversation effrayante là aussi. Leur vision du monde est proche du sectarisme : tous les hommes politiques sont pourris et s'en foutent plein les poches, on nous exploite, les riches sont des voleurs, etc... Je leur ai dit qu'ils étaient entrés en religion et qu'ils s'étaient radicalisé qui plus est, et que s'ils avaient autant de jalousie vis à vis des riches et des hommes politiques, rien ne les empêchait au moins d'essayer de faire fortune ou de se présenter à des élections pour essayer de savoir comment c'est vraiment d'être riche ou d'être un homme politique et enfin de pouvoir comparer leur vie avec celle d'un patron de PME ou du maire d'une petite commune. Et puis à la ritournelle inépuisable de tous les malheurs qu'il subissaient dans leur quotidien dans notre société injuste et capitaliste, eux qui sont protégés de tous les aléas de la vie, et qui ont un bon salaire, je leur ai opposé qu'il n'avaient qu'à faire 1000 km et aller voir comment ça se passe chez les autres. Je leur ai même proposé de leur offrir le voyage...
 Ce qu'on arrive à faire entrer dans la tête des gens est invraisemblable. Je ne m'étonne plus, après cette conversation, que des individus motivés par une place garantie au paradis avec 70 vierges pour les servir, aillent se faire exploser pour tuer du mécréant, d'autant que des ultras syndicalisés ont cru bon d'envahir le siège de la SNCF, ou de saboter des installations ferroviaires pour arrêter les trains..."

Ces gens là vont se mettre en inaction à partir du 5 décembre prochain pour faire de la vie en France un enfer, surtout à Paris.  Ils veulent plus de sous, distribués par notre pays exsangue, criblé de dettes, et refusent par avance toute réforme pour maintenir les privilèges de certains.  Aucun d'entre-eux n'a le sens du bien collectif.

Bien entendu, comme la plupart des Français, Macron et son gouvernement redoutent ces gréves, d'autant plus en cette période  très active avant Noël où certains commençants font le tiers du chiffre d'affaire de leur année. Tout cela va nous coûter de la croissance et n'arrangera en rien les affaires de la France.

Bon courage à nous tous qui allons subir ces furieux, à notre Président et à ses ministres...


lundi 18 novembre 2019

De la gauche...

J'ai vu cette manifestation de musulmans, deux jours avant l'anniversaire des attentats de Paris, promenant des enfants portant l' étoile jaune,   réclamant le droit de faire leur prière au travail,  scandant « Allahou Akbar », et se plaignant de la République, alors que c'est en France, et non dans leurs pays islamiques d'origine, qu'ils ont  le plus de droits et le plus de libertés,
j'ai vu ce PC, cette CGT, ces Mélenchon,  Besancenot et autres Benbassa soutenir cette religion moyenâgeuse et rétrograde,  dont beaucoup  d' adeptes voudraient appliquer la charia en France, avant les lois de la République,
j'ai vu, samedi, ces abrutis criminels jaunes incendier  des voitures, casser des vitrines, affronter les forces de l'ordre, démolir le monument du Maréchal Juin,
j'ai lu que Mélenchon les soutenait et avait qualifié notre police républicaine de "milice gouvernementale" se croyant sans doute revenu sous Vichy,
et je dois reconnaître que cette gauche  me rebute de plus en plus... Ils aimeraient voir la France à feu et à sang et font tout pour que ça arrive en espérant récolter les miettes d'une crise sociale majeure. Pauvres inconscients !


lundi 11 novembre 2019

11/11

Chaque onze novembre à onze heures onze commence le carnaval en Allemagne .

Chez nous à la même heure nous commémorons...

samedi 9 novembre 2019

Du mur


 "J'ai plongé dans la boîte à mémoire, celle que je regarde de loin sans trop oser y aller fouiller car ce n'est pas l'heure encore de remuer tout cela : si je n'ai plus trop d'avenir -quoique...!- j'ai toujours un présent.... Mais l'événement a de l'importance, il fallait que j'en retrouve les traces : je suis allé donner des coups de marteau sur le mur de Berlin. Oh, pas le 9 novembre, mais un peu plus tard, le 25 janvier suivant. J'ai fini par retrouver ces photos, bien sûr, puisque je garde tout... Berlin était froid, mais pas glacé. Des habitants de l'est venaient déjà vendre des souvenirs (képis, médailles, insignes) ou du matériel ( appareils photos, optique....) ou des chapskas en fourrure, ou du caviar dans des déballages sauvages aux étals installés par terre dans la boue... J'ai fait un tour dans un super marché de l'est, sur l' Alexanderplatz, pour constater qu'il n'y avait pas grand chose à acheter, je suis allé faire un clin d'œil à Néfertiti et puis je suis rentré en rapportant un petit sac de morceaux de ce béton que j'ai distribué à mes proches. L'important de ce voyage étaient ces coups que j'ai porté sur ce mur. Je devais le faire, je l'ai fait. Je suis revenu avec le sentiment du devoir accompli..."

Le rideau de fer étant tombé, il y a maintenant une foultitude de Bulgares,  Albanais, Roumains, Tchéchènes, Georgiens et autres, ici, au point qu'on n'entend plus beaucoup parler français dans les rues, qu'on concentre dix pour cent des fichés  S du pays et que les camps qu'on vide se reforment l'instant d'après...

Quant au mur, on peut en trouver des morceaux mis en scène dans des cubes en résine....

vendredi 8 novembre 2019

De pisser en paix

"Qui n’apprécie pas ce rare moment de tranquillité : pisser ? Ces minutes de repos, quand dans la joie du besoin qui s’accomplit, en même temps que la vessie se libère, l’abdomen reprend son souffle, l’esprit respire, s’apaise ?"
Je suis ravi d'apprendre que l'esprit de Ruffin respire quand il pisse, mais son abdomen reprenant son souffle lui a fait déposer une proposition de loi pour le droit d'uriner en paix que chacun peut consulter sur le site de l'Assemblée Nationale.
On est sauvé..!

mercredi 6 novembre 2019

De la mort du blog..

Bien que je sois parfaitement conscient de mon insignifiance, m'étant souvent mis dans la peau d'un Centaurien qui regarderait en direction du soleil, l'idée de disparaître complètement après un court passage ici-bas doit m'être insupportable puisque j'ai préparé des traces pour après moi : des tableaux qui valent ce qu'ils valent, des photos, des cahiers soigneusement conservés et depuis 2005 un blog que je fais imprimer au fur et à mesure qu'il remplit environ 400 nouvelles pages.
Je relis parfois une page ou deux. Rarement.
Ce que je sais, c'est que je n'arrêterai pas de bloguer, même si le rythme diminue, car j'ai toujours besoin de me parler à moi-même et de me prouver que tel jour j'étais là.
C'est peu de chose, mais bon...

dimanche 3 novembre 2019

Des riens..

Quand je rentre après être allé bricoler chez l'un ou l'autre de mes enfants, je me fais un petit bilan, histoire de me rassurer sur mes capacités restantes en dépit de gestes qui commencent à manquer de précision. C'était juste une matinée vite fait hier  et j'ai successivement installé une lampe au plafond de l' entrée, posé des patères, revu la fermeture du cache compteur, nous avons démonté et évacué un vieux meuble, posé un miroir et voilà, ils sont partis en week-end et je suis retourné chez moi, ravi du devoir accompli. La suite au prochain numéro.

J'ai vainement cherché de la pluie dans mes 30000 ou 40000 photos, pour m'apercevoir qu'en définitive je n'en avais aucune en stock dans ma machine. Je n'ai jamais osé mouiller mon appareil et c'est cependant le thème de la photo du mois cette fois-ci et donc il va falloir qu'il pleuve d'ici le 15... Je pense à des pavés mouillés et à des reflets de lumière comme sur le tableau Rue de Paris, temps de pluie.

Je photographie presqu'uniquement avec le téléphone portable maintenant, tant la qualité de ce qu'il  sort me semble largement suffisante pour ce que j'en fais et l'avantage de l'avoir toujours sur soi sans qu'il encombre les poches n'a pas son égal : on peut dégainer à chaque instant.. J'irai donc me promener d'ici quelques jours sous la pluie..

La période des fêtes trotte déjà dans la tête de presque tout le monde comme dans la mienne. Ce que je préfère le moins, c'est d'acheter des cadeaux, non pas à cause de la dépense, de toute façon raisonnable, mais parce qu'il doivent viser juste, correspondre à la personne à qui on offre, combler si possible un de ses désirs etc. Mission impossible je trouve, je ne suis pas très doué en cadeaux...

Espérons que je sois meilleur en pluie...