samedi 19 septembre 2020

Anniversaire..

J'ai oublié de fêter mon anniversaire de blog le 10 septembre. Quinze ans que je m'épanche, histoire de tenter d'exister. 

Quelques extraits de l'année 2005 :

"Entre le berceau et le cercueil il faut bien faire quelque chose.
 
J'ai ainsi, dans la tête, un plein musée de toiles jamais peintes et une grosse bibliothèque de livres jamais écrits. Je ne parle pas des orgies toutes imaginaires qui se sont passées  là.

Tous ceux qui sont des laborieux du bonheur sont de bons opportunistes du hasard.

Ce qui m'embête le plus dans ce que je raconte c'est que ça va se passer comme ça.
 
J'ai ma tête BCBG ( pour les initiés bon cul, belles gonades...!)
 
Ça fait des années que j'observe les fumeurs en essayant en vain de comprendre pourquoi ils se collent cette espèce de pénis riquiqui dans la bouche.

La Turquie, si on veut l’amarrer à l'Europe, elle nous pétera dans la gueule comme les banlieues en ce moment....

Mélancolie ma mie...Tristesse ma princesse....Solitude mon habitude...

Les gens ne pensent pas assez à la géographie des choses.

Les romains s'en foutaient de son cache sexe: ils ne lui en avaient pas mis.

J'envie parfois le sort des poussières: elles ont toujours été poussières et ne cesseront jamais de l'être."

Puisque je suis arrivé en l'Île pour quelques jours, une photo de la double balance de changeur, probablement du 17e siècle, que j'y conserve...

jeudi 17 septembre 2020

Tous les romans du monde..

Passé voir les petits, les ados devrais-je dire, quoique le plus jeune soit encore enfant, mais plus tout à fait. Peu  après  mon arrivée il m'a apporté une revue en me disant " tiens, grand-père, ça devrait t'intéresser, un article qui pose des questions , l'univers est-il fini et est-il unique ?". En effet dans Science et Vie Junior, quelques pages  nous racontaient toutes les vies possibles de l'univers.

Je lui  ai répondu que pour moi il était infini et qu'Einstein l'avait démontré, mais l'article nous dit que certains affirment qu'après la phase d'expansion actuelle on pourrait avoir une phase de contraction en fonction d'une certaine masse critique qui serait atteinte de justesse. Et qu'en conséquence on reviendrait à la tête d’épingle originelle qui exploserait ensuite dans un nouveau big-bang..

Ce thème  lui plait puisqu'il en a reparlé au petit déjeuner le lendemain et pour lui donner une idée de l'infini, prenant l'exemple du nombre Pi,  j'ai affirmé que tous les romans du monde étaient compris dedans, forcément, puisqu'il a une infinité de décimales et qu'il suffirait juste de coder les chiffres pour en tirer des mots, des phrases et par conséquent des romans..

Je poursuivais ma démonstration quand j'ai eu tout d'un coup conscience du niveau de cette conversation   avec mon petit fils âgé de 11 ans, alors que nous mangions nos tartines. Étonnant ! Qu'est-ce que ça sera quand il aura seize ans, pensé-je..

On a parlé bien sûr du Covid, et comme il faisait le rapprochement avec la grippe espagnole, autre épidémie, je lui ai demandé quand elle avait eu lieu. Là il s'est trompé de guerre, la situant à la fin de la deuxième guerre mondiale. Comme je lui expliquait qu'il s'agissait alors d'un virus aviaire il m'a précisé que le virus infestait les canards et les cochons et à ma question de savoir où les chercheurs d'aujourd'hui avaient été retrouver du virus de cette pandémie, il m'a répondu sur des morts enterrés en Alaska, conservé par le froid..  Il est quasiment incollable..

L'adolescente, elle, a toujours envie de soigner les animaux et s'est déjà inscrite à un stage chez un employeur qui aura lieu dans plus d'un an, le tout pour être à peu près sûre d'être prise une semaine chez un vétérinaire. Je trouve ces stages inclus dans le cursus scolaire particulièrement opportuns, car ils permettent de plonger le collégien dans le monde du travail et ainsi de bien l'orienter vers un métier qu'il aura envie de pratiquer...

Autre bonne initiative dans leur collège, tous les matins en début de journée tous les élèves font dix minutes de lecture d'un livre ou d'une revue qu'ils apportent. Une manière comme une autre pour faire aimer la lecture à ceux qui n'en n'ont pas l'habitude...


mardi 15 septembre 2020

La photo du mois

 Thème du mois : "the paire de chaussures"  

Note de Xoliv'  ;  Parce que LES CHAUSSURES sont notre style, montrez moi/nous vos plus chics. Parce que s'il n'y en avaient qu'une ce serait cette paire... le plus simple VOUS LES PORTEZ, avec ou sans chaussettes, collants, poils, fermées ou nus pieds ... et d'en haut vous les prenez en photo ... attention alors à soigner la mise en scène ... vous pouvez aussi faire un autre point de vue, je ne vous en voudrais pas pourvu qu'elles soient portées. Allez montrez nous vos chaussures , vos chevilles, soyez smart ... c'est mon côté fétichiste...



Ont participé :

dimanche 13 septembre 2020

Des gilets jaunes

 De retour de chez L. je me suis arrêté quelques instants au  campement des gilets jaunes qui viennent à nouveau d'occuper un rond point, histoire de faire une photo ou deux..



Comme j’œuvrais, un homme aux cheveux blancs s'est approché de moi pour me demander ce que je pensais de leur mouvement. 

"Je vous déteste" lui répondis-je.

"On peut toujours discuter, on est là pour cela et votre réponse m'intéresse"

De là quelques courts échanges où il me dit deux ou trois fois qu'il avait 83 ans, qu'il avait une retraite de 2300 euros en réponse à ma question, qu'il ne voulait pas que je le photographie après m'avoir demandé si j'étais des RG.  A ma question sur la présence d'une croix latine sur sa tenue jaune il m'a répondu qu'il faisait partie de je ne sais plus quoi et qu'il soutenait Dieudonné, "si injustement décrié par BFMTV et beaucoup de gens". Quand je lui ai demandé de porter un masque parce qu'il me parlait de très près, il m'a dit qu'il était contre et qu'il ne fallait pas croire tous les bourrages de crane que nous étions en train de subir.

Outre que j'ai été complètement estomaqué que Dieudonné fasse une apparition surréaliste dans cette courte conversation,  lui faisant remarquer qu'il était gravement antisémite, il a poursuivit en me disant qu'il était collapsologue et que la société se délitait de plus en plus, souhaitant je ne sais quelle décomposition finale pour terminer en beauté.

Je lui ai juste répliqué qu'il n'appréciait pas à sa juste valeur le fait d'être dans une société suffisamment organisée pour qu'il reçoive sa retraite tous les mois à l'heure.. " Oui, j'ai toujours été étonné de la toucher ", m'a-t-il répondu.

Il voulait poursuivre, mais je lui ai fait remarquer qu'on pouvait continuer des heures et que nos opinions ne varieraient pas d'un iota.

En fait j'en avais assez entendu de cet anarcho-nihiliste, forcément contre tout, complotiste à souhait, qui se payait le luxe suprême de vouloir détruire le monde qui le nourrissait.

Pendant tout ce temps, un gugusse pédalant sur une machine hors de prix faisait le tour de la partie centrale du rond point en saluant de la main. Quelques automobilistes lui répondaient en klaxonnant...

Que Mélanchon et quelques autres cherchent à récupérer ce type de personnages montre à quel degré de décomposition ils sont parvenus...

vendredi 11 septembre 2020

De la queue...



Je fais  parfois des retours aux Emmas dans l'espoir d'y trouver quelque objet intéressant mais là franchement ça devient âpre.  Pour être parmi les premiers il faut arriver au moins deux heures avant l'ouverture et attendre. Mon débatteur est là en principe, sur place souvent  avant moi et nous devisons de tout et de rien pour passer le temps..
Nous avons parlé dernièrement de l'anniversaire de la découverte de la grotte de Lascaux, fait un tour par la préhistoire et la vie supposée des  hommes primitifs ( les premiers clans, les groupes familiaux, les organisations primitives ) qui me questionnent,  il est revenu sur le sentiment religieux qui le hante pour remarquer que l'apparition du monothéisme marque le départ de la pensée moderne, ce à quoi j'ai répondu que le catholicisme était loin d'être un monothéisme avec ce dieu éparpillé en trois personnes ( et pourquoi pas la grand-mère Dieu  ?)  et toute cette panoplie de saints et de Vierge, panthéon qui singe les antiques panthéons et puis, lui dis-je, il y a notre langue qui nous vient directement du grec et du latin, lesquels n'ont rien à voir avec le monothéisme et quoi de plus indispensable qu'une langue pour penser...
L'évocation du catholicisme m'a permis de faire une remarque sur l'aspect cannibalistique du rituel de la messe, " buvez et mangez car  ceci est mon corps, ceci est mon sang " et de revenir aux temps préhistoriques puis aux rituels inca et maya.
Après quelques détours dont je ne me souviens plus, nous avons fait une halte sur la psychanalyse. J'ai tenu à lui faire remarquer que jamais Freud n'avait évoqué l'aspect physique de ses analysés et à mon sens le ressenti personnel de son physique est un élément important du psychisme de chacun, au point où des industries mondiales, la cosmétique, la mode, les soins esthétiques,  prospèrent sur cette problématique..  Et puis nous sommes tous un peu morpho-psychologues gérant nos premiers contacts avec autrui d'après les signaux qu'il nous envoie avant même qu'il ait émis la moindre parole et donc l'aspect physique a son importance.. 
Je ne sais plus vers quels sujets a ensuite roulé cette conversation de plus de deux heures, mais la porte a fini par s'ouvrir et mieux que les deux fois précédentes où j'étais revenu bredouille, j'ai trouvé cette balance de changeur très incomplète par Abraham Kruse de Schwelm vers 1775. Le genre d'objet que j'aime bien...



mardi 8 septembre 2020

Merci pour ce moment !


J'ai entendu Jospin dans C'est à vous. Il est resté conforme à lui -même et n'a pas évolué dans ses idées qui lui ont fait perdre l'élection présidentielle de 2002. Dans le pays du monde qui redistribue 57 % de ses richesses, vouloir en distribuer encore davantage me semble irréaliste.
Cette fonctionnarisation de la société ne peut que conduire à son appauvrissement. La gauche essaie de relancer sans cesse la machine des frustrations, exécrant les riches qui seraient les ennemis des pauvres, leur prendraient tout et les rendraient forcément malheureux en leur volant leur dû. Mélenchon est un artiste dans cet art de la victimisation, mais manifestement cette démarche ne fonctionne pas, la gauche est en miettes.
L'avenir est plutôt dans la création de richesses,  dans le travail, dans l'innovation, dans la recherche, dans l'effort  plutôt que dans une fonctionnarisation de la pensée et des ambitions.  Le monde dans vingt ans sera très différent de celui d'aujourd'hui et ce n'est pas en créant des rentes de situations qu'on parviendra à s'adapter, d'autant que la révolution informatique continue d'être brutale, que la France a raté le coche, qu'on se conduit plus en suiveur et qu'il serait temps qu'on libère la créativité des plus doués d'entre nous pour qu'ils nous propulsent vers l'avant.
Face à la concurrence mondiale, la France  ne peut être pertinente que dans la production de biens à haute valeur ajoutée, lesquels biens sont créés, développés par les élites, ces élites tant décriées par les Gilets jaunes et autres insoumis.

Jospin s'est donc embourbé dans la mélasse égalitariste, cette illusion qui fait perdre tout le monde. On a besoin de talents, et il faut récompenser les talents...

Je me sens beaucoup plus proche de ce que fait Macron qui croit au progrès autant que de croire à la redistribution , et même si, pathétique et présomptueux, Jospin ose déclarer  que "Macron n'est pas inscrit dans l'Histoire, il est le produit d'un moment",  je salue  notre Président en  le remerciant  d'un  " merci pour ce moment !"



mercredi 2 septembre 2020

Je suis Charlie...


Je n'ai rien dit sur Obono et sur l'article de Valeurs actuelles..
La seule remarque que je veux faire, c'est que les descendants d'esclaves sont en Martinique, en Guadeloupe, en Guyane et qu'ils ne réclament  pas leur indépendance qu'on leur accorderait dans hésiter s'ils la demandaient, tandis que les noirs qui sont en Afrique sont peut-être des descendants de ceux qui razziaient d'autres noirs pour les vendre à des négriers qui n'en ont capturés eux-mêmes que 2%. Présenter un dessin d'Obono avec des chaines est donc un non sens, puisque venant du Gabon elle n'est certainement pas descendante d'esclaves, sans parler du relent raciste qu'il pourrait avoir, ce qui sera dit par la justice, l'intéressée ayant porté plainte.
On peut aussi évoquer en passant la traite faite du 6e siècle jusqu'au 20e siècle, par des arabo-musulmans qui représente 40 % de l'ensemble.  

Aujourd'hui s'ouvre à Paris le procès des attentats islamistes de janvier 2015 à #CharlieHebdo, à Montrouge et à l'Hyper Cacher. L'occasion de rappeler le souvenir des 17 victimes, tuées pour ce qu'elles étaient : des journalistes, des policiers, des juifs. 
Un sondage nous apprend que 72% des «Français musulmans» sondés condamnent les attentats de 2015, contre 88% pour l’ensemble des Français.
Sur la publication des caricatures de Mahomet, les «Français musulmans» sondés sont 69% à considérer que les journaux ont eu tort (contre 31% sur l’ensemble de la population).
21% des moins de 25 ans ne condamnent pas explicitement les auteurs des attentats, le chiffre étant légèrement supérieur (26%) pour les jeunes musulmans interrogés.

Leurs noms et leurs photos...