lundi 10 décembre 2018

Noël jaune...

Macron va tenter de calmer le jeu ce soir, mais quelles que soient ses annonces les mécontents seront toujours mécontents et gémiront en chœur pour se plaindre de plus belle.

Pourtant toutes ces annonces auront un coût, entre 8 et 12 MM€, que je retrouverai bientôt sur ma feuille d'impôt, à moins que notre dette n'encaisse tout cela,  reportant aux calendes grecques le jour où notre budget sera de nouveau en équilibre en plombant du même coup l'avenir de nos descendants pour des années et des années...

Pourtant il n'y a pas que des pauvres dans les GJ. Je passais hier par un rond point "tenu" par ces allumés et, garée parmi leurs voitures, un 4x4 Mercedes, ce qui n'est pas une voiture d'affamé qui manque de tout.
D'ailleurs les tours de taille et les joues rondes des uns et des autres nous rassurent sur leur santé et sur le nombre de calories qu'ils absorbent tous les jours...

Les partis d'opposition se sont fait un devoir de soutenir cette jacquerie jaune. Un sondage devrait maintenant les alarmer.
Ipsos a testé une liste Gilets jaunes aux européennes. Résultat : En Marche-Modem (21%) Rassemblement national (14%) EELV (13%) Liste Gilets jaunes (12%) Les Républicains (11%) La France insoumise (9%).

Le RN morfle, Mélenchon s'écroule et nos braves affamés, qui aiment foutre le bordel, ne sont qu'à 12% des intentions de vote.

Encore un samedi jaune le 16 décembre  et leur score se réduira, car l'opinion commence à se retourner. Les commerçants qui ont vu leur mois de décembre partir en couille ne peuvent décemment plus les soutenir, d'autant que les consommateurs se sont rabattus sur les achats en ligne, ce qui fait que c'est Amazon qui va être le principal bénéficiaire de cette crise, tout en continuant à ne pas payer d'impôts en France.

Autre bénéficiaire de la crise jaune, la Chine qui va nous vendre tous les biens de consommation que les affamés vont lui commander dès que la manne, que Macron va faire tomber ce soir, sera arrivée sur leurs comptes en banque, creusant davantage notre balance commerciale à coup d' écrans plats, de smartphones, d' ordinateurs, etc...

Le tourisme, qui représente 8% du PIB, ce qui améliore  un peu notre balance commerciale, est ratatiné en raison des émeutes qui ont largement été diffusées à l'étranger et finalement je ne voudrais pas être celui qui va essayer de redresser la barre du vaisseau France.

Les gens raisonnables devraient se dire qu'on a assez joué comme cela, qu'on se met en péril, qu'on va se casser la gueule si ça continue, mais y a -t-il beaucoup de gens raisonnables ?

Je ne peux que soutenir Macron, en espérant que, Noël approchant, les furieux rentrent chez eux et soient touchés par la grâce divine. Tiens, je vais mettre un cierge au petit Jésus...


samedi 8 décembre 2018

Racailles jaunes.

Nouvelles frappes des racailles jaunes dans les rues de Paris, de Saint Etienne, de Bordeaux, de Marseille, Nantes, Toulouse, etc.., aujourd'hui. Incendies de voitures, pillages de commerces, démolition du mobilier urbain, violences....
Les conséquences économiques de ce bordel vont être énormes. 

J'entendais un commentateur qui parlait des gens affamés en France, gémissant sur ceux qui ne peuvent pas se nourrir. Et puis quoi encore ?  Personne n'est laissé sans aides dans notre pays et  tout le monde peut manger à sa faim.  Chaque commune a un comité d'action sociale qui aide les plus démunis, les associations font  un travail extraordinaire et l'état redistribue à tour de bras...

Ces gilets jaunes sont une calamité et j'espère que tous ceux qui ont saccagé, cassé, pillé, ceux qui bloquent les routes, les centres commerciaux, seront rattrapés par la justice et paieront les dommages dont ils sont responsables.

L'opinion, quant à elle, ne va pas tarder à se retourner...

mercredi 5 décembre 2018

Les casseurs jaunes...

Les abrutis qui ont tagué et saccagé l'Arc de Triomphe ont été filmés, il faut leur faire payer la casse. Les abrutis qui ont incendié leur lycée ont été vus et identifiés, il faut leur faire payer les dégâts. Les abrutis qui ont incendié la préfecture de Haute Loire ont été filmés, il faut leur faire payer les réparations. Les preuves sont là, il suffit de s'en servir...

Les opportunistes, la CGT et FO, ne paieront jamais les ravages économiques de la grève illimitée des transports routiers qu'il veulent lancer dimanche soir, profitant de la crise des gilets jaunes et de l'affaiblissement du pouvoir. Lancer de l'agitation en ce moment est complètement inconséquent et ne démontre pas d'un esprit citoyen et du sens du bien collectif. J'attribue aussi une palme à Mélenchon, autre agitateur, mais lui c'est un gauchiste patenté et ses prises de position n'étonneront personne.

On est dans une situation qui peut à tout moment basculer dans le pire. Les policiers redoutent qu'un abruti ne vienne manifester en possession d'une arme à feu. Je suis certain que des gilets jaunes y ont déjà pensé. 
Les chaines d'info, complètement anxiogènes, assombrissent la situation. Quoique fasse le gouvernement les jusqu'auboutistes ne sont jamais contents.  Que va-t-il se passer samedi prochain?

Alors, courage Macron. Tenez bon, Président ! C'est à sa fermeté à barrer dans la tempête qu'on juge le capitaine...

dimanche 2 décembre 2018

Peste jaune...

Hier, 133 blessés dont 23 policiers, 412 interpellations, des pillages en masse, des incendies de voitures, d'immeubles, de préfectures, d'un péage, des destructions, de la casse gratuite, un viol, la mise à sac de l'Arc de Triomphe, le mouvement des gilets jaunes devient insurrectionnel et part à la dérive.

Ce dessin de Charlie hebdo illustre la beauferie et la violence de ce mouvement qui remplit ses pétitions à coups de menaces sur les automobilistes qui sont filtrés à ses barrages.




Je ne parle pas des centres commerciaux bloqués, de la répercussion internationale des images d'émeute, des pertes sur le tourisme, du manque à gagner pour ceux qui veulent travailler. Bref les gilets jaunes sont une calamité : ils veulent un confort et des revenus garantis par la solidarité nationale sinon ils cassent tout. Quelle engeance !

Hollande a cru malin de soutenir ce mouvement : quel abruti !