mercredi 28 octobre 2020

En attendant Macron....

Journée d'attente. On subodore qu'on va être reconfinés, mais comment, combien de temps ?

Après, quand Macron aura parlé et annoncé des mesures, ça va être le défilé des pseudos sachants qui vont critiquer toutes ses annonces. Je fais confiance aux LR, PS, LFI, ELLV, RN  pour nous dire tout le mal qu'ils penseront de ces décisions et pour disloquer le peu d'union nationale qui apparaîtrait face à cette catastrophe sanitaire. Messieurs et mesdames de l'opposition, vous êtes pitoyables et on compte sur vous pour l'être davantage et nous en faire la démonstration ce soir.

J'espère aussi voir le défilé des professeurs, médecins, spécialistes en tous genres qui nous délivreront leurs oracles sur ce qui ne marchera pas dans les restrictions prises et diront tout le mal qu'ils pourront du gouvernement qui n'a rien géré, qui n'a pas été capable de former des médecins et des infirmières en six mois, et qui n'a même pas lancé de débat pour demander au peuple s'il fallait reconfiner ou pas.

Quand on se penchera plus tard sur l'histoire de cette crise pandémique, on pourra vérifier qu'on aura tout dit et son contraire  et que malheureusement on a donné la parole aux plus cons de nos concitoyens. J'imagine la Le Pen  ou Mélenchon diriger la France en ces temps difficiles, ou bien le professeur Raoult organiser les services de santé du haut de sa suffisance toute marseillaise..

Dans le fond, heureusement  qu'il nous reste Charlie.  Eux au moins  résistent. Le dernier à s'être soumis, s’aplatissant la face contre terre  est le désormais illustre Retailleau qui  dit "oui à la caricature mais avec une forme de respect". 
J'espère que Charlie dans sa prochaine livraison accèdera aux désirs de ce futur candidat à la présidence de la République en le montrant en train de se  fouetter cul nu avec une discipline tout en criant "merci Jésus, merci Jésus", expiant ainsi le manque de respect envers Erdogan de cette dernière caricature de Charlie.

dimanche 25 octobre 2020

News

J'ai suivi très ému la cérémonie en hommage à Samuel Paty dans la cour de la Sorbonne et j'ai apprécié le discours de Macron, lequel discours nous vaut maintenant l'ire des pays musulmans, ces vastes territoires dédiés à la régression, à la haine de l'autre, à la dictature,  etc....

La vie continue, plus tout à fait pareille, beaucoup de commentateurs ayant invoqués la possibilité d'une guerre civile, ce que je n'imagine pas.  Il est bien entendu que la France doit rester la France, celle qu'elle était il y a trente ans quand tous ces indigénistes, ces islamistes, ces attentats, ces mosquées diverses et variées n'existaient pas sur notre sol. 

J'en suis toujours à me demander ce que le monde musulman apporte à l'humanité à part des guerres. Combien de découvertes essentielles, combien de prix Nobel, quelles grandes universités, quels centres de recherches, combien de brevets d'inventions, combien de vaccins, combien de médicaments, quels grands livres, quels opéras, quelles œuvres d'art, combien d'hommes de paix, quelles luttes pour les droits des femmes, quelles actions contre la misère, quels efforts pour l'éducation...? Au contraire, certains états musulmans soutiennent toujours le terrorisme, ont encore des esclaves, décapitent les homosexuels, et exportent partout dans le monde leur vision rétrograde de ce doit être la vie sur terre... Comment peut-on être musulman aujourd'hui?

Deuxième vague de covid19 et couvre feu à 21 heures. Je continue à sortir un peu en me protégeant et je suis allé au restaurant hier à 18 heures. Distanciation, geste barrière, traçage avec mes coordonnées. Il est essentiel de soutenir nos entrepreneurs autant qu'on peut et en sortant j'ai lancé un " tenez bon !"

Beaucoup craignent un reconfinement partiel.  Vivement le vaccin !

mardi 20 octobre 2020

Sidéré

 J'émerge petit à petit de mon état de sidération.

Je relis  quelques-uns des multiples articles où j'ai parlé d'islam, 

comme, par exemple,  ce 3 novembre 2011, 

"Ce qui est bien avec les islamistes et l'islam, c'est qu'on n'est jamais déçu. J'avais parlé avant hier d'"un concentré de bêtise humaine", eh bien, incendier Charlie Hebdo, c'est du concentré de bêtise humaine. Quasi unanimité contre ce geste absurde attentatoire à notre liberté d'expression, mis à part les intégristes, (trop nombreux cependant et assez organisés pour rafler tous les Charlie-Hebdo de la ville où j'habite de sorte que je n'ai pas encore pu l'acheter), qui voudraient que la terre entière pense comme eux et se soumette aux douces lois de la charia, comme cette femme que j'ai croisée dans un magasin, il y a quelques jours, toute de voile noir, en gants noirs, chaussures noires, ne laissant apparaître que la bouche, le nez et les yeux, avec, bien entendu, son mari l'accompagnant, des fois qu'un homme ne la courtise attifée de la sorte. Effrayant. Consternant aussi le retour aux habits traditionnels et au voile qui enserre complètement le visage de femmes de plus en plus nombreuses qu'on croise tous les jours et partout. Inquiétante encore cette ouverture récente d'une madrassa près de chez moi... Cette islamisation rampante dans notre pays n'est pas un bon signe pour nos libertés."

ou bien, pour remonter plus loin dans le temps, ce 7 février 2007, 

"Ça ne sert peut-être pas à grand chose, mais je soutiens fermement Charlie Hebdo contre l'obscurantisme religieux. Je suis navré que l'islam de France, par les plaintes de la Grande Mosquée de Paris et L'UOIF, ait cru bon d'intenter un procès contre le journal de Philippe Val pour délit "d'injures stigmatisant un groupe de personnes en raison de sa religion". Ces moyenâgeux veulent limiter notre liberté d'expression chèrement acquise par des siècles de lutte au cours de notre histoire. Ces gens là n'étaient pas chez nous à ces moments là, ils ne peuvent pas savoir.... La classe politique républicaine, de Dominique Voynet, François Hollande, François Bayrou à Nicolas Sarkosy, soutient fermement notre droit à la caricature et à critique de toutes les religions. Chère liberté d'expression...! "

ou encore ce  3 février 2006,
 
"Bon, quelques mots au sujet des caricatures de Mahomet. Pour ce qui est du Coran c'est clair : sourate 4 verset 56 d'après le texte officiel publié par l'Islam de France: " Certes, ceux qui ne croient pas à Nos Versets, (le Coran) Nous les brûlerons bientôt dans le Feu. " Il n'y a rien d'autre à ajouter. Le Coran délivre la haine à chaque page. Les propos racistes envers les chrétiens et les juifs devraient interdire la publication de ce texte sur le sol de la République si on appliquait la loi. Par contre Allah, qui sait tout, en particulier que Jésus n'est pas mort sur la croix, mais qu'on a mis un sosie à sa place, ne dit rien des bouddhistes, des shiks, des shintoïstes, des confusianistes, et autres religions éloignées du monde moyen oriental. Au moins ceux-là sont tranquilles.... Donc, bien sûr, il est important que nous manifestions notre liberté ici, dans le cadre des lois de la République. Bravo aux journaux qui ont le courage de défendre nos droits . Je suis triste cependant, parce qu'une fois de plus, des innocents vont se faire assassiner par des enragés...." 

ou ce 6 janvier 2006,

"Epoustouflant. C'est chez nous... "Le tribunal correctionnel de Valence doit se prononcer vendredi matin sur le cas d'un Marocain de 45 ans, poursuivi pour soustraction à l'obligation légale d'éducation pour avoir, au nom de l'islam, maintenu recluses ses quatre filles....L'homme, de nationalité marocaine, a récusé son avocat commis d'office. Le matin de l'audience, il s'était présenté au tribunal, avant de repartir dès qu'il s'est rendu compte que le juge, le procureur et le greffier étaient des femmes...Depuis des années, il maintenait recluses sa femme et ses quatre filles, âgées de 4, 10, 13 et 14 ans, les cantonnant au ménage et au crochet entre les quatre murs de leur appartement de Romans-sur-Isère (Drôme). Les enfants ne sont jamais allées à l'école. Elles n'ont appris que les rudiments de lecture et d'écriture que leur mère a pu leur enseigner en cachette. Elles n'ont jamais eu d'autre livre que le Coran....Cet homme qui refusait les obligations de la République en acceptait cependant les avantages, puisqu'il touchait, avec le RMI et diverses allocations, plus de 1.400 euros par mois, sans oublier l'allocation de rentrée scolaire." Il a récolté 10 mois de prison avec sursis... Moi je lui aurai collé 10 ans d'asile psychiatrique... "
 
Une pensée très, très émue à Samuel Paty, à sa famille, à ses proches, aux enseignants... 


samedi 17 octobre 2020

Horrifié

Je suis horrifié, une fois de plus, de devoir encore parler d'attentats

Je concluais mon post du 25 septembre dernier par ces mots :
"Que penser aussi de l'invasion rampante de notre société par les pseudos valeurs islamiques, ces pressions sur notre art de vivre, ces bâchées qui exhibent leur prosélytisme dans les rues, ces revendications incessantes à la pudeur chez nos filles, ce refus de notre liberté d'expression etc... Que dire de la gauche, de l'écologie qui se sont couchés pour récupérer quelques voix, défilant avec les islamistes et abandonnant les valeurs de la laïcité pour un bol de lentilles.. 
Un attentat aujourd'hui, d'autres demain..."

Avec la décapitation atroce de Samuel  Paty c'est encore la liberté d'expression, le droit au blasphème que ces terroristes veulent abolir dans notre société.

Face à la barbarie, il n'y a pas de mots. 


jeudi 15 octobre 2020

La photo du mois

Le thème du mois :  Laurent Nicolas vous propose de raconter ce que vous faites en ce matin du 15 octobre : avec une photo : Où es tu ? Que fais tu ? Que vois tu ? un instantané de votre vie ce 15 octobre 2020 à partager " ensemble " .


 Devant l'ordi...

lundi 12 octobre 2020

Naufrage collectif...

 Etonnant d'assister au naufrage de la médecine en direct et de voir ces "professeurs" se combattre dans les télés au gré de leurs croyances, de leur appartenance politique, critiquant tout ce que fait le gouvernement pour que le pays traverse du mieux possible cette crise. Les politiques, invités des mêmes médias, eux n'y vont même plus avec le dos de la cuiller et nous déversent des flots de ce qu'il aurait fallu faire, de ce qui n'a pas été fait, de ce qu'il faudrait financer de toute urgence, des lits d'hôpitaux qu'il faudrait créer en 24 heures, relevant des incohérences entre telle et telle  décision et nous faisant croire, bien entendu, qu'ils auraient fait mieux que ceux qui sont actuellement en charge de la France et qui ne s'en sortent pas si mal que cela, étant donné le climat de haine, de suspicion, de critiques en tout sens qui polluent et crament le débat public.

Je serais à la place de Macron, je poserais là mon fardeau, je me casserais et je dirais "démerdez-vous"..!

Ce qui nous tombe dessus était tout  à fait prévisible, ne devrait surprendre personne et ne devrait susciter juste que des discussions à la marge. La santé est un bien collectif, la propagation de ce virus est de la responsabilité de tous et nous devrions être rassemblés pour lutter au mieux contre cette vacherie.

Pourtant n'étant personnellement  rien, j'ai écrit le 15 mars, il y a sept mois :  "A mon sens, le confinement va durer environ deux mois et il n'est pas sûr qu'il ne faille pas le réactiver ensuite plusieurs fois.", le 19 mars "Il n'en demeure pas moins que tant qu'il restera des foyers infectieux sur la planète, et je pense qu'il va en rester longtemps, aucun pays ne sera à l'abri d'une nouvelle contamination. Nous sommes donc très dépendant des progrès de la recherche, de la découverte d'un traitement efficace et de la mise au point d'un vaccin.. Espérons que ça ne tardera pas" et le 28 mars, pour m’arrêter à mes posts du mois de mars, " Je crois que nous allons porter des masques longtemps, tant qu'il n'y aura pas de vaccin.."  Ceux qui semblent débarquer aujourd'hui sont vraiment des gros nuls.

Le spectacle actuel, avec des animateurs irresponsables comme Pascal Praud qui conseillent de ne pas porter de masque, des allumées comme la Ghali de Marseille qui crée sont propre conseil scientifique, des maires qui critiquent la fermeture de certains commerces pour flatter quelques corporatismes, des animateurs télés qui médiatisent les plus cons de nos contemporains, ce spectacle me navre.  Je ne dois pas être le seul..

Macron parlera mercredi. Espérons qu'il calmera les esprits.

L. m'a invité dans ce joli restaurant dont le patron est un chineur de haut vol qui me bat largement. Belle ambiance alsacienne. 

jeudi 8 octobre 2020

Des souris et des rats à Strasbourg, suite...


Faisant suite à mon post d'hier, ça n'a vraiment pas tardé. 

Reçu ce matin un mail du locataire du studio que je loue en ville au 5e étage d'un immeuble : "Je vous écris pour vous signaler l'apparition d'au moins une souris dans l'appartement . Ce cas a également été constaté chez des voisins. Je vous contacte ainsi pour savoir quelles mesures/actions doivent être prises." 

C'est la première fois que ça m'arrive en trente ans... 

Courriel au syndic, réponse au locataire en lui conseillant d'acheter du blé empoisonné, et courriel à la maire de Strasbourg :  "Mon locataire vient de me signaler la présence de souris dans son appartement et les appartements voisin au 5e étage de son immeuble au ...... 
Je vous demande de procéder aux traitements nécessaires pour éliminer ces animaux nuisibles dans les installations qui appartiennent à la ville.. 
Sans cette intervention les traitements entrepris dans l'immeuble ne serviront à rien. 
Je veux vous rappeler que ces rongeurs sont les vecteurs de maladies graves comme la leptospirose (parfois appelée “maladie du rat”), la salmonellose, la fièvre d'Haverhill^ (fièvre par morsure de rat), la tularémie, la méningite, des ténias* (dits “vers solitaires”), la jaunisse infectieuse* (ou ictère infectieux)., et d'autres...
Signature.."

Les écologistes, c'est vraiment gratiné...

mercredi 7 octobre 2020

Strasbourg, capitale européenne des rats...

M. me raconte que dans certains immeubles de Strasbourg l'invasion des rats est dantesque, que des gens se réfugient à l'hôtel mais que les syndics qui font traiter les immeubles ne parviennent pas à remonter plus avant, la mairie ayant décrété un moratoire de six mois sur les rats.

J'ai peine à le croire et je cherche sur internet. 

En effet les fous furieux qui ont pris les rênes à Strasbourg ont décidé la création d’une « mission d’information et d’évaluation pour la gestion du rat en ville et des animaux liminaires dans l’habitat ».

Approches radicale, létale ou pragmatique s’affrontent face au respect de la cause animale. « Sachez que dans le métro de New York des tests contraceptifs pour les rongeurs ont été menés avec succès », explique Marie-Françoise Hamard, conseillère municipale déléguée aux animaux dans la ville. Cette dernière propose une approche « bien bienveillante », la régulation douce, qui pourrait « assurer une gestion pérenne et efficace des animaux ».

Adjoint de la maire de Strasbourg, Marc Offsess insiste, lui, sur la nécessité de ne plus considérer ces animaux comme des nuisibles à exterminer et de « s’attacher aux causes » qui sont multiples. « Les comprendre, c’est déjà esquisser les solutions, c’est commencer à agir sur elles. Il faut changer de regard. »

"Cause animale, régulation douce, comprendre les rats",  les deux allumés Hamard et Offsess méritent déjà de passer à la postérité. Un autre, Maurer, voudrait attendre une "campagne de contraception"...

De joyeuses discussions en vue au sein de cette mission d'information pour gérer un problème vieux comme l'humanité que ces allumés du bulbe vont nous régler " en respectant la cause animale".

En attendant, vu la vitesse de reproduction de ces rongeurs, animaux liminaires ( ne dites plus nuisibles s'il vous plait ! ) le problème va être multiplié par vingt au moins dans six mois.. 

Franchement, elle est t'y pas belle l'écologie ?

lundi 5 octobre 2020

Buts...

J'ai fait mon troisième test Covid samedi, et il est négatif. Ce test, comme les deux précédents, était demandé par un médecin qui, cette fois, va me faire passer une épreuve d'effort cet après midi, lequel examen va être raté car je ne fais plus beaucoup d'exercices physiques. Il va devoir arrêter ma marche sur un tapis roulant en constatant que mon taux d'oxygénation du sang est tombé au plus bas et que je m’essouffle... La vieillesse..!

Néanmoins je bouge encore et je fais tous mes déplacement en ville à pieds, n'utilisant que très peu ma voiture qui roulera certainement moins de 1000 kilomètres cette année.  Je déteste conduire et ne fais aucun transfert sur cette machine qui me permet de passer d'un point A à un point B tout en respectant un certain nombre de règles contraignantes. Je ne comprends pas ceux qui peuvent encore éprouver du plaisir de conduire quand on voit le nombre de panneaux qui défilent sur le bord des routes vous enjoignant généralement de rouler moins vite et vous obligeant à surveiller votre compteur de vitesse presque en permanence.

Je retourne un peu aux  Emmas. Samedi dernier il y a eu une bagarre avant l'ouverture, qui a nécessité l'intervention de la police,  entre les tenants des pays de l'est et les tenants des pays du sud. Je dis "les tenants" pour désigner le melting pot  qui caractérise maintenant la population de cette ville qui n'a plus rien d'alsacienne et où je n'entends pratiquement plus parler français... Dire qu'il y a des irresponsables à gauche pour souhaiter davantage d'immigration, allant jusqu'à manifester devant des centres de rétention, soutenant ainsi les passeurs qui s'enrichissent avec ces trafics d'humains !...

Ce cache pot de Charles Catteau vient d'entrer au Sanctuaire. Ravi de le posséder. Il me manque toujours une céramique de Léon Elchinger et éventuellement un vase d'Emile Gallé. Ce ne sont pas des envies folles, mais voilà au moins qui démontre que j'ai encore des buts dans la vie...

mercredi 30 septembre 2020

Description méthodique de demain...


Pour ceux qui veulent vraiment savoir vers quoi on va, cette passionnante conférence de Jean-Marc Jancovici qui était invité de l'Atlanti Forward Thinking Series à Genève le 17 septembre 2020. Durée 2 h 15, c'est assez long, mais ça peut se voir en plusieurs fois.. 
Un brillant et indispensable recadrage...

 

lundi 28 septembre 2020

De retour

J'ai terminé mon tour et je suis rentré. Voyager par ces temps de Covid, c'est rester masqué de bout en bout.

Ravi de mes quelques jours en l'Île, endroit où j'aime bien me ressourcer. Vu mon frère et son épouse qui accusent le coup  avec ce virus qui pourrit leur existence et les isole. On vit  désormais bizarrement et nous avons gardé nos distances durant cette rencontre. Nous ne sortirons pas indemnes de cette crise.

Sur le trajet du retour la question que je me posais c'était de savoir si je passais voir ma fille ou non. En effet elle m'avait annoncé qu'elle avait eu de la fièvre et une sorte de gros rhume et qu'elle attendait un résultat de test  qui ne vint jamais, le laboratoire l'ayant perdu. Estimant finalement que la durée probable de son éventuelle contagion en cas de Covid était dépassée, j'ai décidé de la voir en nous promettant que nous resterions prudents du mieux que nous pourrions..

Rentré, j'ai donc repris ici mes petites habitudes de demi-confiné, sortant très peu. Je n'entends autour de moi que des gens qui râlent, qui gémissent, qui critiquent, croyant sans doute que ceux qui nous gouvernent font tout pour aggraver la situation, remontés, il faut le souligner, par des irresponsables bavards, incompétents  et médiatisés, qui estiment que l'Etat doit tout au citoyen qui n'a qu'à  attendre que la manne céleste répande sur lui tout ses bienfaits et règle tous ses problèmes sans lui demander aucun effort en retour.

Or la seule chose qu'il faut se dire, c'est qu'il faut s'installer dans cette pandémie et en faire un quotidien, en espérant qu'on pourra en sortir dans six mois quand un remède ou un vaccin arrivera..

Oui, encore au moins six mois et au lieu de s'épuiser à râler et à  tout contester, il vaudrait beaucoup mieux essayer de s’accommoder de la situation.. Quand je pense à mes parents et mes grands-parents qui se sont adaptés à quatre ans de guerre où ils ont manqué de tout, survivants sous la férule d'un ennemi impitoyable, je me dis  que nous sommes des petits joueurs.

Je suis retourné aux Emmas cet après midi et je me suis tapé la désormais longue attente. Discuté un peu avec mon débatteur qui est venu prendre sa place dans la queue en début de matinée, soit six heures avant l'ouverture ! 

J'ai trouvé ce jouet magnifique fabriqué par Bremer & Brückmann à Braunschweig en Allemagne vers 1885, une époque où les petites filles apprenaient à coudre... La Colibri, appelée aussi la Liliput, a la réputation d'être une machine à point de chaînette de bonne qualité.

vendredi 25 septembre 2020

Attentat...

Un nouvel attentat à Paris aujourd'hui. Des journalistes visés qui, je l'espère, s'en sortiront après les  lourdes opérations  qu'ils sont en train de subir.

Le terroriste, un jeune de 18 ans originaire du Pakistan semble-t-il.  Qu'est ce que cet individu fait en France ?  Pourquoi les laisse-t-on rentrer ? Comment peut-on croire qu'on peut changer ce qui se passe dans la tête de gens qui nous viennent de pays musulmans où l'intolérance et la soumission à l'islam sont la base de toute leur éducation...

Je suis effaré devant la béatitude de certains politiques qui mettent en avant leur humanisme tout chrétien pour accueillir les migrants sans vraiment se poser aucune question sur leur non devenir, sur leur non intégration, sur leur non apprentissage de notre langue, sur leur non adoption de nos valeurs,  sur leur soumission à leur religion rétrograde, sur leur vie communautarisée,  sur leur faible niveau intellectuel, sur leurs possibles connexions avec des extrémistes, et sur l'assistanat dont ils auront besoin toute leur vie. 

Il me semble évident que le monde de l'islam va continuer de nous agresser, va continuer de nous envoyer ces migrants, tant cette religion se positionne sur la défensive, craignant la liberté qui court sur internet et punissant violemment les fidèles qui voudraient ne plus croire.. Nos sociétés occidentales constituent la pire menace pour les sombres religieux qui manipulent sans vergogne  leurs peuples et ils chercheront par tous les moyens à nous affaiblir.

Que penser aussi de l'invasion rampante de notre société par les pseudos valeurs islamiques, ces pressions sur notre art de vivre, ces bâchées qui exhibent leur prosélytisme dans les rues, ces revendications incessantes à la pudeur chez nos filles,  ce refus de notre liberté d'expression etc...

Que dire de la gauche, de l'écologie  qui se sont couchés pour récupérer quelques voix, défilant avec les islamistes et abandonnant les valeurs de la laïcité pour un bol de lentilles.. 

Un attentat aujourd'hui, d'autres demain...

samedi 19 septembre 2020

Anniversaire..

J'ai oublié de fêter mon anniversaire de blog le 10 septembre. Quinze ans que je m'épanche, histoire de tenter d'exister. 

Quelques extraits de l'année 2005 :

"Entre le berceau et le cercueil il faut bien faire quelque chose.
 
J'ai ainsi, dans la tête, un plein musée de toiles jamais peintes et une grosse bibliothèque de livres jamais écrits. Je ne parle pas des orgies toutes imaginaires qui se sont passées  là.

Tous ceux qui sont des laborieux du bonheur sont de bons opportunistes du hasard.

Ce qui m'embête le plus dans ce que je raconte c'est que ça va se passer comme ça.
 
J'ai ma tête BCBG ( pour les initiés bon cul, belles gonades...!)
 
Ça fait des années que j'observe les fumeurs en essayant en vain de comprendre pourquoi ils se collent cette espèce de pénis riquiqui dans la bouche.

La Turquie, si on veut l’amarrer à l'Europe, elle nous pétera dans la gueule comme les banlieues en ce moment....

Mélancolie ma mie...Tristesse ma princesse....Solitude mon habitude...

Les gens ne pensent pas assez à la géographie des choses.

Les romains s'en foutaient de son cache sexe: ils ne lui en avaient pas mis.

J'envie parfois le sort des poussières: elles ont toujours été poussières et ne cesseront jamais de l'être."

Puisque je suis arrivé en l'Île pour quelques jours, une photo de la double balance de changeur, probablement du 17e siècle, que j'y conserve...

jeudi 17 septembre 2020

Tous les romans du monde..

Passé voir les petits, les ados devrais-je dire, quoique le plus jeune soit encore enfant, mais plus tout à fait. Peu  après  mon arrivée il m'a apporté une revue en me disant " tiens, grand-père, ça devrait t'intéresser, un article qui pose des questions , l'univers est-il fini et est-il unique ?". En effet dans Science et Vie Junior, quelques pages  nous racontaient toutes les vies possibles de l'univers comme il était en train de me l'expliquer en détail.

Je lui  ai répondu que pour moi il était infini et qu'Einstein l'avait démontré, mais l'article nous dit que certains affirment qu'après la phase d'expansion actuelle on pourrait avoir une phase de contraction en fonction d'une certaine masse critique qui serait atteinte de justesse. Et qu'en conséquence on reviendrait à la tête d’épingle originelle qui exploserait ensuite dans un nouveau big-bang..

Ce thème  lui plait puisqu'il en a reparlé au petit déjeuner le lendemain et pour lui donner une idée de l'infini, prenant l'exemple du nombre Pi,  j'ai affirmé que tous les romans du monde étaient compris dedans, forcément, puisqu'il a une infinité de décimales et qu'il suffirait juste de coder les chiffres pour en tirer des mots, des phrases et par conséquent des romans..

Je poursuivais ma démonstration quand j'ai eu tout d'un coup conscience du niveau de cette conversation   avec mon petit fils âgé de 11 ans, alors que nous mangions nos tartines. Étonnant ! Qu'est-ce que ça sera quand il aura seize ans, pensé-je..

On a parlé bien sûr du Covid, et comme il faisait le rapprochement avec la grippe espagnole, autre épidémie, je lui ai demandé quand elle avait eu lieu. Là il s'est trompé de guerre, la situant à la fin de la deuxième guerre mondiale. Comme je lui expliquait qu'il s'agissait alors d'un virus aviaire il m'a précisé que le virus infestait les canards et les cochons et à ma question de savoir où les chercheurs d'aujourd'hui avaient été retrouver du virus de cette pandémie, il m'a répondu sur des morts enterrés en Alaska, conservé par le froid..  Il est quasiment incollable..

L'adolescente, elle, a toujours envie de soigner les animaux et s'est déjà inscrite à un stage chez un employeur qui aura lieu dans plus d'un an, le tout pour être à peu près sûre d'être prise une semaine chez un vétérinaire. Je trouve ces stages inclus dans le cursus scolaire particulièrement opportuns, car ils permettent de plonger le collégien dans le monde du travail et ainsi de bien l'orienter vers un métier qu'il aura envie de pratiquer...

Autre bonne initiative dans leur collège, tous les matins en début de journée tous les élèves font dix minutes de lecture d'un livre ou d'une revue qu'ils apportent. Une manière comme une autre pour faire aimer la lecture à ceux qui n'en n'ont pas l'habitude...


mardi 15 septembre 2020

La photo du mois

 Thème du mois : "the paire de chaussures"  

Note de Xoliv'  ;  Parce que LES CHAUSSURES sont notre style, montrez moi/nous vos plus chics. Parce que s'il n'y en avaient qu'une ce serait cette paire... le plus simple VOUS LES PORTEZ, avec ou sans chaussettes, collants, poils, fermées ou nus pieds ... et d'en haut vous les prenez en photo ... attention alors à soigner la mise en scène ... vous pouvez aussi faire un autre point de vue, je ne vous en voudrais pas pourvu qu'elles soient portées. Allez montrez nous vos chaussures , vos chevilles, soyez smart ... c'est mon côté fétichiste...



Ont participé :

dimanche 13 septembre 2020

Des gilets jaunes

 De retour de chez L. je me suis arrêté quelques instants au  campement des gilets jaunes qui viennent à nouveau d'occuper un rond point, histoire de faire une photo ou deux..



Comme j’œuvrais, un homme aux cheveux blancs s'est approché de moi pour me demander ce que je pensais de leur mouvement. 

"Je vous déteste" lui répondis-je.

"On peut toujours discuter, on est là pour cela et votre réponse m'intéresse"

De là quelques courts échanges où il me dit deux ou trois fois qu'il avait 83 ans, qu'il avait une retraite de 2300 euros en réponse à ma question, qu'il ne voulait pas que je le photographie après m'avoir demandé si j'étais des RG.  A ma question sur la présence d'une croix latine sur sa tenue jaune il m'a répondu qu'il faisait partie de je ne sais plus quoi et qu'il soutenait Dieudonné, "si injustement décrié par BFMTV et beaucoup de gens". Quand je lui ai demandé de porter un masque parce qu'il me parlait de très près, il m'a dit qu'il était contre et qu'il ne fallait pas croire tous les bourrages de crane que nous étions en train de subir.

Outre que j'ai été complètement estomaqué que Dieudonné fasse une apparition surréaliste dans cette courte conversation,  lui faisant remarquer qu'il était gravement antisémite, il a poursuivit en me disant qu'il était collapsologue et que la société se délitait de plus en plus, souhaitant je ne sais quelle décomposition finale pour terminer en beauté.

Je lui ai juste répliqué qu'il n'appréciait pas à sa juste valeur le fait d'être dans une société suffisamment organisée pour qu'il reçoive sa retraite tous les mois à l'heure.. " Oui, j'ai toujours été étonné de la toucher ", m'a-t-il répondu.

Il voulait poursuivre, mais je lui ai fait remarquer qu'on pouvait continuer des heures et que nos opinions ne varieraient pas d'un iota.

En fait j'en avais assez entendu de cet anarcho-nihiliste, forcément contre tout, complotiste à souhait, qui se payait le luxe suprême de vouloir détruire le monde qui le nourrissait.

Pendant tout ce temps, un gugusse pédalant sur une machine hors de prix faisait le tour de la partie centrale du rond point en saluant de la main. Quelques automobilistes lui répondaient en klaxonnant...

Que Mélanchon et quelques autres cherchent à récupérer ce type de personnages montre à quel degré de décomposition ils sont parvenus...

vendredi 11 septembre 2020

De la queue...



Je fais  parfois des retours aux Emmas dans l'espoir d'y trouver quelque objet intéressant mais là franchement ça devient âpre.  Pour être parmi les premiers il faut arriver au moins deux heures avant l'ouverture et attendre. Mon débatteur est là en principe, sur place souvent  avant moi et nous devisons de tout et de rien pour passer le temps..
Nous avons parlé dernièrement de l'anniversaire de la découverte de la grotte de Lascaux, fait un tour par la préhistoire et la vie supposée des  hommes primitifs ( les premiers clans, les groupes familiaux, les organisations primitives ) qui me questionnent,  il est revenu sur le sentiment religieux qui le hante pour remarquer que l'apparition du monothéisme marque le départ de la pensée moderne, ce à quoi j'ai répondu que le catholicisme était loin d'être un monothéisme avec ce dieu éparpillé en trois personnes ( et pourquoi pas la grand-mère Dieu  ?)  et toute cette panoplie de saints et de Vierge, panthéon qui singe les antiques panthéons et puis, lui dis-je, il y a notre langue qui nous vient directement du grec et du latin, lesquels n'ont rien à voir avec le monothéisme et quoi de plus indispensable qu'une langue pour penser...
L'évocation du catholicisme m'a permis de faire une remarque sur l'aspect cannibalistique du rituel de la messe, " buvez et mangez car  ceci est mon corps, ceci est mon sang " et de revenir aux temps préhistoriques puis aux rituels inca et maya.
Après quelques détours dont je ne me souviens plus, nous avons fait une halte sur la psychanalyse. J'ai tenu à lui faire remarquer que jamais Freud n'avait évoqué l'aspect physique de ses analysés et à mon sens le ressenti personnel de son physique est un élément important du psychisme de chacun, au point où des industries mondiales, la cosmétique, la mode, les soins esthétiques,  prospèrent sur cette problématique..  Et puis nous sommes tous un peu morpho-psychologues gérant nos premiers contacts avec autrui d'après les signaux qu'il nous envoie avant même qu'il ait émis la moindre parole et donc l'aspect physique a son importance.. 
Je ne sais plus vers quels sujets a ensuite roulé cette conversation de plus de deux heures, mais la porte a fini par s'ouvrir et mieux que les deux fois précédentes où j'étais revenu bredouille, j'ai trouvé cette balance de changeur très incomplète par Abraham Kruse de Schwelm vers 1775. Le genre d'objet que j'aime bien...



mardi 8 septembre 2020

Merci pour ce moment !


J'ai entendu Jospin dans C'est à vous. Il est resté conforme à lui -même et n'a pas évolué dans ses idées qui lui ont fait perdre l'élection présidentielle de 2002. Dans le pays du monde qui redistribue 57 % de ses richesses, vouloir en distribuer encore davantage me semble irréaliste.
Cette fonctionnarisation de la société ne peut que conduire à son appauvrissement. La gauche essaie de relancer sans cesse la machine des frustrations, exécrant les riches qui seraient les ennemis des pauvres, leur prendraient tout et les rendraient forcément malheureux en leur volant leur dû. Mélenchon est un artiste dans cet art de la victimisation, mais manifestement cette démarche ne fonctionne pas, la gauche est en miettes.
L'avenir est plutôt dans la création de richesses,  dans le travail, dans l'innovation, dans la recherche, dans l'effort  plutôt que dans une fonctionnarisation de la pensée et des ambitions.  Le monde dans vingt ans sera très différent de celui d'aujourd'hui et ce n'est pas en créant des rentes de situations qu'on parviendra à s'adapter, d'autant que la révolution informatique continue d'être brutale, que la France a raté le coche, qu'on se conduit plus en suiveur et qu'il serait temps qu'on libère la créativité des plus doués d'entre nous pour qu'ils nous propulsent vers l'avant.
Face à la concurrence mondiale, la France  ne peut être pertinente que dans la production de biens à haute valeur ajoutée, lesquels biens sont créés, développés par les élites, ces élites tant décriées par les Gilets jaunes et autres insoumis.

Jospin s'est donc embourbé dans la mélasse égalitariste, cette illusion qui fait perdre tout le monde. On a besoin de talents, et il faut récompenser les talents...

Je me sens beaucoup plus proche de ce que fait Macron qui croit au progrès autant que de croire à la redistribution , et même si, pathétique et présomptueux, Jospin ose déclarer  que "Macron n'est pas inscrit dans l'Histoire, il est le produit d'un moment",  je salue  notre Président en  le remerciant  d'un  " merci pour ce moment !"



mercredi 2 septembre 2020

Je suis Charlie...


Je n'ai rien dit sur Obono et sur l'article de Valeurs actuelles..
La seule remarque que je veux faire, c'est que les descendants d'esclaves sont en Martinique, en Guadeloupe, en Guyane et qu'ils ne réclament  pas leur indépendance qu'on leur accorderait dans hésiter s'ils la demandaient, tandis que les noirs qui sont en Afrique sont peut-être des descendants de ceux qui razziaient d'autres noirs pour les vendre à des négriers qui n'en ont capturés eux-mêmes que 2%. Présenter un dessin d'Obono avec des chaines est donc un non sens, puisque venant du Gabon elle n'est certainement pas descendante d'esclaves, sans parler du relent raciste qu'il pourrait avoir, ce qui sera dit par la justice, l'intéressée ayant porté plainte.
On peut aussi évoquer en passant la traite faite du 6e siècle jusqu'au 20e siècle, par des arabo-musulmans qui représente 40 % de l'ensemble.  

Aujourd'hui s'ouvre à Paris le procès des attentats islamistes de janvier 2015 à #CharlieHebdo, à Montrouge et à l'Hyper Cacher. L'occasion de rappeler le souvenir des 17 victimes, tuées pour ce qu'elles étaient : des journalistes, des policiers, des juifs. 
Un sondage nous apprend que 72% des «Français musulmans» sondés condamnent les attentats de 2015, contre 88% pour l’ensemble des Français.
Sur la publication des caricatures de Mahomet, les «Français musulmans» sondés sont 69% à considérer que les journaux ont eu tort (contre 31% sur l’ensemble de la population).
21% des moins de 25 ans ne condamnent pas explicitement les auteurs des attentats, le chiffre étant légèrement supérieur (26%) pour les jeunes musulmans interrogés.

Leurs noms et leurs photos...


vendredi 28 août 2020

Agression, gilet jaune et complot..


J'ai assisté tout à l'heure à une agression. Un handicapé ou peut-être aveugle était en train de se faire voler son portable par une jeune racaille et il poussait des petits cris, complètement affolé. J'était de l'autre côté de la vitre, à l'intérieur du  tramway et le temps que je comprenne la scène, que je me dise qu'il faudrait que je fasse une photo pour pouvoir faire arrêter l'agresseur, nous étions repartis. Je me suis écrié " mais qu'est-ce qui se passe ?" et un voyageur m'a répondu " il est en train de le voler."...   Triste époque !

J'ai eu le droit, mais est-ce que ça vaut la peine d'en parler car d'après mon compteur il n'a pas encore fait venir un seul lecteur sur mon blog, à  quelques remarques acides de la part d'un blogueur qui n'a plus du tout d'Extime pour ma pomme.

Je lui ai reproché d'être "complotiste" et "gilet jaune"  et je suis ravi de constater que "gilet jaune" est devenu la pire injure  qui soit comme il le commente  "Gilet jaune, non, mais ça va pas la tête ? Salissez, salissez. Il en restera toujours quelque chose. Cher Monsieur, vos propos sont nauséabonds, orduriers et puants. Et ça commence à bien faire. Vos commentaires seront désormais mis à la benne. "

Pourquoi lui ai-je dit qu'il est gilet jaune ?  Lisons ce qu'il écrit:
"Le 12 septembre, les Gilets jaunes ont appelé à manifester sur les Champs Élysées. Cette journée sera un véritable test pour le pouvoir politique qui, après les avoir bâillonnés avec un masque, tentera de les empêcher de s’exprimer d’une manière ou d’une autre et de manifester du fait de l’« extrême dangerosité de la situation sanitaire ». L’argument est maintenant parfaitement rodé. Je suis inquiet pour mon pays de cette dérive autoritaire et profondément anti-démocratique d’un pouvoir aux abois !"
Il montre beaucoup, beaucoup de sympathie pour ce mouvement, , c'est le moins qu'on puisse dire... 

Pourquoi lui ai-je dit qu'il est complotiste ?  Lisons ce qu'il écrit
"Allait-on voir les malades mourir dans les couloirs de l’hôpital public ? Et, afin de cacher la réalité, l’État a préféré délester les malades par avion aux frais du contribuable au lieu de recourir aux cliniques privées de proximité. Il fallait cacher la vérité, quoi qu’il en coûte. Même les familles n’ont pas pu voir à quel point d’impréparation se trouvaient les personnels soignants et les médecins, puisque l’accès à l’hôpital, à leurs morts leur était interdit.

Très vite, il fallait montrer que la solution de Didier Raoult ne marchait pas. Dès le 27 mai, l’État a décrété un moratoire sur le traitement hydroxychloroquine – azithromycine, là où la majorité des études ont montré son efficacité. Les publications scientifiques sous la pression des lobbies ont tordu la vérité. Notre Président est un canard sans tête qui tâche par tous les moyens de construire sa réélection. La fin justifie les moyens. Il va là où le vent le porte et il sent cette droitisation de la société associée à son vieillissement. Alors il durcit le ton. Il nomme Darmanin et renouvelle le corps préfectoral. Cet entretien de la peur est très largement relayé par les médias d’information continue. Vous observerez le silence assourdissant de l’opposition, de LFI au RN en passant par le PCF, le PS, les écolos, l’UDI et les LR. Seul le secrétaire fédéral de Force Ouvrière s’est permis de dire que l’obligation du port du masque en entreprise relevait du dialogue social et non d’une décision autoritaire, dont les fondements sont très largement contestés par les scientifiques."

Donc pour résumer, selon lui  l'état a tout fait pour cacher la réalité, les lobbies ont tordu la vérité et Macron passe son temps à entretenir la peur pour se faire réélire...

Preuve ultime, silence assourdissant de toute l'opposition.

Si tout cela n'est pas du complot, je sais pas ce qui lui faut, et heureusement, il est là pour le dénoncer...

Bon. Il est maire de son village. Bon courage à ses administrés !



mardi 25 août 2020

La France est sauvée...


Je n'arrive pas à trouver de transcription intégrale du discours à la Fidel Castro de notre leader Minimo, l'inénarrable Mélenchon qui a tenu ses troupes en haleine le 23 août dernier en gardant pour la fin la réponse à la question que la terre entière se pose, va-t-il être candidat en 2022 ?

Il a causé pendant deux heures et j'aurais aimé faire quelques citations de ses phrases creuses, en particulier de sa désopilante urgence à vouloir remplacer toutes les conduites d'eau de France et de Navarre, préoccupation qui a bien pris un quart d'heure dans le flot de ses augustes paroles... Ouvrir des tranchées partout en France pour changer tout, semble être la croisade du moment pour ce grand visionnaire du bien des peuples..
Aucun commentateur ne nous a parlé de cette urgence du leader Minimo, tout à fait opportune dans l'actualité covidienne qui est en train de nous pourrir la vie.. Les histoires d'eau ont toujours fait fantasmer le peuple qui a besoin de rêver à cette nouvelle mission rédemptrice dont se charge notre grand leader pour le bonheur de tous. Comme Mac-Mahonte il nous envoie ce message "que d'eau, que d'eau" est perdue à cause de ces  conduites criminelles...

J'ai été  ravi d'apprendre qu'il avait envoyé son salut fraternel au coup d'état militaire du Mali, le qualifiant au passage de "révolution citoyenne".  Soutenant les Traoré depuis toujours et voulant faire son malien, il est évident qu'en grand et fin stratège de la politique extérieure il ne pouvait  qu'approuver ce passage à la 6e république là bas, au milieu de l'Afrique, en espérant que les gilets jaunes renversent ici le gouvernement pour le mettre à la place... Après tout, la république c'est lui... Mais, a-t-il finement noté, "les Gilets jaunes ont été arrêté par une répression policière et judiciaire brutale servant d’« exemple» aux dictateurs du monde entier." On vit ici en France dans ce qu'on peut considérer comme pire qu'une dictature selon notre grand leader.. 

Il a terminé son discours, tandis que l'assistance frémissait d'impatience, en nous annonçant qu'il se déciderait en octobre pour nous faire savoir s'il serait candidat ou pas et, pour bien démontrer quel démocrate il est, il a tenu a préciser que ce serait " après avoir consulté ses amis".  J'imaginais qu'il organiserait un RIC pour que le peuple décide, mais non, conscient de sa surnaturelle mission, il ne prendra l'avis que de ses saints apôtres, et pas n'importe lesquels.  Le peuple retient son souffle  jusqu'à cette prise de décision qui sauvera la France,...,  ou pas !

Quant à moi j'espère qu'il sera candidat. C'est le meilleur pour foutre la merde à gauche et ainsi il aidera bien Macron à se faire réélire... On compte sur lui...

jeudi 20 août 2020

Raoult, les écolos....


Nouvelle interview d'el professor Raoult. Un tissus d'âneries. Parmi ses fans, la mère Boutin. Il ose dire  "Je sais pas qui va vouloir se vacciner pour un truc qui tue pas ".  Presque 800 000 morts qu'est-ce qu'il lui faut?...
Avec un tel scientifique la France est bien représentée...
Quoiqu'il en soit les conséquences économiques du virus sont indéniables et nous enfoncent. Nous allons encore devoir vivre des mois, voire des années avec cette cochonnerie et quoiqu'en pense le savant fou, le vaccin sera perçu comme une délivrance...

Le Tour de France cède devant les ravagés de l'écolo-féminisme et fera remettre les maillots de fin d'étape par un couple homme femme. Fini les charmantes hôtesses !  L'érotisme fait partie maintenant des comportements à combattre pour cette ultragauche dégénérée noyautée par le salafisme...
Charlotte Gainsbourg remarque amèrement :  «Tout aujourd’hui est si politiquement correct, si ennuyeux, si prévisible. Mon père serait censuré à chacun de ses choix».
«En quelques tweets, une carrière peut être tuée dans l’œuf», relève-t-elle en se rappelant aussi à quel point le tube «Lemon Incest» qu’elle a chanté, à douze ans, avec son père a charrié son lot de controverse.

La sénatrice écologiste EELV Benbassa vient de déclarer sur CNEWS  « la France a besoin des migrants pour renouveler sa population ».  La voilà devenue experte en génétique et en sélection des espèces.  Comme la majorité des migrants sont noirs et musulmans , elle aurait pu ajouter " pour coloriser et islamiser sa population".   L'écologie c'est aussi ça, cette haine du peuple  autochtone de la France qu'il faut renouveler...

Je suis effaré. Je suis blanc et athée. Que vais-je devenir avec ces fous furieux ?  Jusqu'où vont-ils aller?


samedi 15 août 2020

La photo du mois

Le thème du mois : solidarité



Quelques-unes des bougies déposées en divers endroits de la ville  à  la suite de l'attentat du marché de Noël de Strasbourg, le 11 décembre 2018.

Ont également participé :

mercredi 12 août 2020

Lécythe...

J'ai du mou dans les publications. Mais il fait très chaud et je ne parviens pas à garder la fraîcheur de la nuit dans mon appartement de sorte que je dépasse les 29 degrés et même nu chez moi, c'est franchement caniculaire ...

Cependant retour aux Emmas. Attente à l'ombre, mais longtemps. Tout se mérite. Récompense, j'ai trouvé lundi un bel objet  de sorte que j'y suis retourné ce matin au cas où....
Si lundi mon contradicteur n'avait pas la forme, ce matin il a été très intéressant en développant les idées d'Emmanuel Todd dont "l' hypothèse centrale est le rôle déterminant des systèmes familiaux dans la constitution et l'évolution des phénomènes et discours collectifs de grande échelle comme les idéologies politiques, les comportements électoraux, les religions".
Je n'ai fait que l'écouter détailler une analyse des cultures collectives et sociales des Français, des Allemands, des Anglais,  des Japonais, déclinées à partir de leurs organisations familiales, de la dévolution des héritages et de l'acceptation de cette situation.
Mon contradicteur fut très brillant ce matin et je n'ai pu que trouver la démonstration intéressante et pertinente tant il me semble que le point de départ de tout c'est l'enfance, moment essentiel de la construction de chacun d'entre nous...


Je lui ai ensuite montré des photos de l'objet du lundi, un petit lécythe qui me semble bon, c'est à dire qu'il aurait dans les 2500 ans..
Je lui ai demandé s'il n'avait pas une idée du personnage mythologique représenté avec ce qui semble être des ailes, un casque, un drap  et un bâton singulier. Je sèche, il sèche... Pour l'instant le mystère reste entier...


mardi 4 août 2020

De la queue...


Le 24 avril dernier j'évoquais  la réalité d'aujourd'hui avec ce titre "option : vivre avec".  Nous sommes en plein dans ce contexte avec ici ou là des clusters qui se forment, des chiffres qui repartent à la hausse et une tendance chez beaucoup à éviter les rencontres, à rester plus ou moins confiné, à peu sortir, ce qui est mon cas...On est tous sonnés par cette épidémie.
L'OMS nous annonce qu'il n'y aura peut-être jamais de solution magique contre le coronavirus...

Tout cela me déprime, je dois bien le dire. Pour réagir, j'ai tenté une sortie aux Emmas hier après midi,

J'ai fait l'effort de venir faire la queue assez tôt pour rentrer dans les premiers.  Mon débatteur habituel était là lui aussi, peut-être moins virulent que d'habitude.
Après avoir évoqué le Covid, nous avons parlé de plein de choses, comme de croire ou de ne pas croire en Dieu. Je lui ai dit que j'avais fait le pari de Pascal à l'envers, c'est à dire que j'avais décidé de prendre le risque de ne pas y croire. Il a tout de suite souligné que j'étais ainsi libre de faire le mal, ce que je n'ai pas nié.
" Mais, poursuivant, j'ai la conscience de mon insignifiance, du peu d'espace temps que je vais occuper entre les 15.3 milliards d'années de mon néant originel et les milliards et les milliards d'années de mon néant définitif, et face à cela faire le mal n'a aucun intérêt. Autant faire le bien.
- Et donc ? répliqua-t-il.
J'ai réfléchi quelques instants.
- Ce qui peut porter sens dans mon cas, c'est uniquement d'aimer et d'être aimé, rien d'autre, vraiment rien d'autre ..."

Nous avons aussi fait un petit détour par la problématique de l'immigration où j'ai émis l'idée qu'il était difficile de croire que des migrants allaient s'intégrer. J'ai développé sur les  efforts que nécessitent l'éducation des enfants, efforts permanents qui durent des années  depuis la petite enfance jusqu'à la sortie de l'école où les parents, proches, éducateurs leurs inculquent  les codes, règles, coutumes, psychologie, organisation  de la vie sociale, efforts qui font que chaque enfant vaut une fortune, efforts qui ne semblent superflus à personne tant la vie collective est complexe et exigeante dans notre société. Croire qu'un immigré venant du Soudan profond, parlant anglais, illettré et ayant juste appris à réciter quelques versets du Coran par cœur va finir par s'intégrer à notre monde est totalement utopique. Les "belles" âmes et les membre du "camp du bien"  nous enfoncent dans une impasse où le communautarisme, la violence, le racialisme sont devenus la seule issue à l'impossibilité d'intégration d'un nombre croissant de gens qui débarquent un jour sur notre sol...

Il a poursuivi en allant logiquement sur le thème du partage des richesses. Quand j'ai évoqué le cas de la France qui redistribue 56% de ce qu'elle produit, la classant au premier rang mondial en la matière, il a approuvé, mais citant le tiers monde, je n'ai pu que déplorer la situation pour laquelle je n'entrevoyais vraiment aucun solution, annonçant même que le problème allait continuer de s'aggraver..
Les "belles" âmes et les membres du camp du bien auraient , bien entendu, une foultitudes de réponses à proposer comme de prendre l'argent aux riches, mais la seule que j'entrevois, et que nous nous sommes déjà appliqués à nous mêmes, c'est que les humains fassent moins de bébés, ce à quoi il a répliqué que dans ces contrées, les nombreux enfants étaient une assurance vie  pour la vieillesse de leurs parents, ce qui fait que la misère et l'épuisement de la planète n'ont pas fini de progresser...

Les portes se sont ensuite ouvertes. Pas trouvé un seul objet intéressant...


mardi 28 juillet 2020

De l'écologie...


Je suis souvent effaré  quand les uns et les autres parlent, ici en France, d'écologie, s'envoyant des anathèmes, s'invectivant sur celui qui sera le plus respectueux de la nature, allant dans la surenchère, ânonnant sans cesse "urgence climatique", "urgence climatique", refusant par avance la 5G, ou comme cette décision gouvernementale qui interdit, dès 2022, d’installer des chaudières fonctionnant au fioul et au charbon dans les logements neufs, mais aussi interdit de remplacer une chaudière existante par ces types de chauffage connus pour leurs importants rejets d’émissions de CO2.

On entre quelque part dans un monde surréaliste. Certes toutes ces démarches ont du sens, mais la France n'est responsable que de 1%  du problème mondial et que gagner quelques pour cent d'un pour cent ça ne va pas changer grand chose pour la planète, d'autant que, par exemple, la Chine prévoit de construire de nouvelles centrales électriques à charbon dont la capacité équivaudra à celle de toute la production de l'Union européenne.  Bonjour le CO2...
Je ne parle pas des autres pays qui utiliseront le pétrole jusqu'à sa dernière goutte et le charbon jusqu'à son dernier gramme et par conséquent le réchauffement climatique aura bien lieu quels que soient tous les efforts que nous ferons ici. Efforts inutiles et dérisoires...  Préparons nous à récolter des oranges à Nantes dans 30 ans.. Ce ne sera peut-être pas si dramatique, le niveau des mers ne devrait s'être élevé que de 10 centimètres...

Et puis, osons regarder la réalité en face. Trois photos parmi des centaines de milliers d'autres que vous pouvez trouver facilement sur internet et qui nous font prendre conscience du problème... Une aux Philippines, une en Inde, une au Ghana..





La misère, la surpopulation, des rivières de plastique, des montagnes de pollution. Ils  sont des milliards et à mon avis  les débats sur les pistes cyclables leur passent bien au dessus de la tête.  Nous sommes petits joueurs face à ça...

Je pense que la seule chose utile à faire, c'est de préparer activement la transition énergétique, isoler les habitations car l'énergie sera plus rare et plus chère, continuer la recherche, mais surtout essayer de convaincre les habitants de la planète de faire moins de bébés... Mais là, avec les religions ce n'est pas gagné...

lundi 27 juillet 2020

Fourchette d'or...

J'osais écrire cela au sujet de l'incendie de la cathédrale de Nantes : "on a cru que des éléments importés allaient s'intégrer et se fondre dans notre culture, mais voilà qu'ils proclament haut et fort qu'ils n'ont rien à foutre de notre histoire, de notre passé, de nos pierres, de notre musique et qu'ils se sentent légitimes à détruire tout cela par haine, par frustration, par dogmatisme, par fanatisme ou que sais-je encore."
L’enquête nous apprend que le "concierge bénévole depuis 4 ou 5 ans " de la cathédrale, venant du Rwanda a reconnu avoir allumé les trois feux. Il a fallu  un interprète pour l'interroger car apparemment il ne parlait pas toujours le français, ce qui, au bout de tant d'années n'est pas un signe d'intégration.
Que s'est-il passé dans sa tête,  quelles sont ses motivations, ses rapports avec le clergé de la cathédrale, qu'attendait-il et qu'on ne lui a pas donné ?  J'espère que l'enquête réussira à aller au fond des choses et nous décrira le parcours de ce "catholique" qui aura détruit sa propre église...


Je regarde C dans l'air, encore consacré au Covid. J'ai fait semble-t-il une angine fin de la semaine dernière, toux, mal de gorge, nez qui coule et un peu de fièvre. Au bout de deux jours je vais voir un médecin qui m’ausculte soigneusement, me prescrit des antibiotiques et me fait faire un test nasal Covid car me dit-il, en matière de symptômes pour le Covid ça peut être n'importe quoi.
Un peu douloureux le coup d'écouvillon et vingt quatre heures plus tard je reçois les résultats comme je suis dans le train pour ramener les petits à leurs parents. Résultat négatif. Ouf car je me suis aperçu que la distanciation physique était quasiment impossible en vie de famille, objets qu'on touche, poignées de porte, WC, salle de bain,  repas, préparation des repas, et malgré mon désir de ne pas le transmettre, je crois que les petits l'auraient attrapé.


La féministe lesbienne radicalo-gaucho-écologiste Alice Coffin qui enseigne le journalisme à l'Université Catholique de Paris  a flingué le mariage catholique et les autres en une phrase « Ne pas avoir un mari, ça m’expose plutôt à ne pas être violée, ne pas être tuée, ne pas être tabassée. ».
Je la déclare fourchette d'or de la semaine...


vendredi 24 juillet 2020

Vacances

Ma semaine grand-père s'achève. Ils ont été on ne peut plus gentils, simples, pas exigeants, tranquilles et à part aller à  la plage, nous n'avons pas fait grand chose.
La plupart des manifestations sont annulées, même sans prévenir comme ce fut le cas hier soir. J'ai tenu à faire un tour aux Emmaüs, mais ils s'y sont rasés, m'attendant le temps que je termine...
Nous avons aussi vu ma nièce et ses enfants qui est venue partager un temps de plage..
Ce séjour ne va pas rester dans les annales mais je préfère son côté paisible et planplan à de quelconques agitations qui ne servent en définitive qu'à pouvoir dire "on a fait ceci, on a fait cela" qui sont autant de moments de gloire que les touristes aiment partager, peut-être pour épater le galerie, quand ils rentrent de  leurs voyages.
Eh bien là, j'ai demandé aux enfants s'ils voulaient grimper à la Rhune, ce qui aurait pu alimenter quelques souvenirs de vacances, et ils m'ont répondu qu'ils n'en avaient pas envie. Fin de la tentative
J'ai quand même fait une petite initiation aux objets, un nouveau à chaque repas. Peut être qu'ils en garderont quelques bribes...

Demain on va se préparer au départ de dimanche matin de très bonne heure... Rassembler les affaires, ranger, nettoyer un peu...

lundi 20 juillet 2020

L'art du bouchon écologiste...


Un ou plusieurs individus ont cru nécessaire de mettre le feu à la cathédrale de Nantes, détruisant un vénérable orgue du  XVIIe siècle. On atteint là les extrêmes. Il y a quelques jours j'intitulais  un post du titre "l'ère du chaos", je ne pensais pas si bien dire. Nous sommes en plein dedans. On a cru que des éléments importés allaient s'intégrer et se fondre dans notre culture, mais voilà qu'ils proclament haut et fort qu'ils n'ont rien à foutre de notre histoire, de notre passé, de nos pierres, de notre musique et qu'ils se sentent légitimes à détruire tout cela par haine, par frustration, par dogmatisme, par fanatisme ou que sais-je encore.

J'écris "éléments importés" et je me trompe peut-être. Je ferai éventuellement mon mea culpa si l’enquête nous démontre le contraire, mais je vois mal un Français de base  détruire son  propre patrimoine. Quoique certains blacks blocs, certains Gilets jaunes, quelques psychotiques en seraient bien capables.. 


Les petits se sont levés à 11h30. C'est tout un rythme auquel je vais devoir m'habituer...

Courses ensuite. J'ai pris le boulevard du BAB qui vient d'être vélocipédé, c'est à dire qu'une voie de circulation a été transformée provisoirement en piste cyclable à l'aide de balises et de plots divers et variés. Donc dans un sens les voitures ne circulent plus que sur une file ce qui fait que ce boulevard est devenu un bouchon, bloquant des centaines de véhicules, tandis que j'ai croisé 6 vélos à l'aller et aucun au retour...
Donc on emmerde des centaines d' automobilistes pour faire circuler 6 vélos, on, les élus locaux et certainement un ingénieur des Ponts et chaussées planant à 5000 mètres d'altitude.
Bilan énergétique déplorable des voitures dans les bouchons dont les moteurs continuent de tourner, agacement de l'infirmière qui va arriver en retard à son travail, agacement de l'entrepreneur qui a autre chose à faire que de perdre son temps, mon agacement avec mes produits frais qui prennent un coup de chaud dans la voiture à force d'attendre, tout cela pour rien ou presque. Les élus d'ici sont devenus fous...


vendredi 17 juillet 2020

News

La France est un état de droit et j'aimerais bien qu'elle le reste. Certains voudraient qu'elle devienne un état de réseaux sociaux, ou de RIC, ou d'opinion de minorités agissantes et je n'ai vraiment pas envie  de cette France là..
Donc, jusqu'à preuve du contraire, Darmanin n'est pas un violeur et appliquons le droit...
Et puis, en matière de relations sexuelles et de relations intimes chacun sait, pour peu qu'il ait un peu pratiqué, que ça ne se passe pas toujours comme dans les contes de fées. Des quantités de livres ont été écrits sur le sujet, des bibliothèques entières ont été remplies, des psychanalystes en vivent, et ce n'est pas près de se terminer..  On va en venir, avec ces mouvements de la gauche-islamo-écolo-féministe, à faire signer des décharges avant le premier baiser....  Ces femmes me semblent plus des frustrées perpétuelles que des femmes comblées et je plains les mecs qui vivent avec, s'il y en a... Avec ces furies, être homosexuel devient un bonheur...

Je jette un œil sur les GGRMC. L'animateur est contre le port du masque alors que l'épidémie repart, mais il défend Darmanin, tandis que les femmes du plateau l'enfoncent au nom de la présomption de culpabilité, nouvelle orientation du droit français qu'on voit fleurir en ce moment avec les groupusculaires que j'ai citées plus haut...

Je vais aller garder mes petits enfants pendant une semaine. Entre passer les voir et rester seul avec eux il y a une différence et j'espère que tout ira bien et que je les rendrai entiers et en forme. Il va falloir les occuper et donc j'ai imaginé quelques activités comme apprendre à jouer au tarot, initiation aux objets anciens, voire démontage et remontage d'une comtoise, plage et passage aux Emmaüs, bien sûr, mais il se pourrait que rien de ce que je propose ne les intéresse. Il va falloir aussi gérer la menace du Covid qui revient, ce qui ne sera pas si simple...


lundi 13 juillet 2020

Grégory Doucet--t-e.....


La majorité municipale écologiste de Lyon a décidé d'adopter l'écriture inclusive pour que la langue française tienne compte de l'égalité des sexes.  Ça n'est que le début de ce que les Lyonnais-e-s vont devoir subir. Bon courage à eux...

Ailleurs, la maire écologiste de Strasbourg, sans doute pour répondre à l'"urgence climatique" qu'elle invoque dans chacune de ses phrases, a décidé d'annuler les 2 premières heures de stationnement gratuit , mesure qui avait été décidé par l'ancienne municipalité en raison de la crise du Covid 19 pour relancer les commerces centre ville.
Voilà la Barseghian en train de sauver la planète et de couler son centre-ville..

Par contre en ce qui concerne l'égalité des sexes, ça craint à Strasbourg, les écologistes  ont fait élire une femme bâchée qui siège avec tous ses attributs de femme soumise à la Charia et aux mâles dominants de sa religion. 
Avec ces islamo-gauchos-écologistes, c'est bonjour le communautarisme....  Que du bonheur en vue...

Juste comme ça je rappelle l'article 1 de la Constitution : "La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale", et l'article 2 : "la langue de la République est le français."
Supporter ça 6 ans, je sens que ça va être dur...




samedi 11 juillet 2020

L'ère du chaos..


Le chauffeur de bus agressé à Bayonne est décédé. L'émotion est immense. Des photos de racailles circulent sur le net, les désignant comme les auteurs de cette agression. Punks à chien ou racailles, les 5% de la France délinquante soutenus par les islamo-gauchistes pourrissent la vie des autres, les 95% de la France profonde...

J'ai regardé, ému, la cérémonie d'hommage à Mélanie Lemée, gendarme écrasée à 25 ans par un délinquant, Yacine, 26 ans, petit trafiquant de drogue, roulant sans permis de conduire.

Les fémino-gauchistes ont manifesté hier contre la nomination de Darmanin au ministère de l'Intérieur, qu'elles accusent de viol, le condamnant d'office alors que la justice l'a innocenté jusqu'à présent.
Si pour un Traoré la présomption d'innocence existe, pour un ministre elle n'existe pas pour cette gauche qui me dégoûte  de plus en plus.
Je n'ai toujours pas compris ce que ces fémino-gauchistes reprochent à Dupont Moretti. Il est trop viril?  Qu'a-t-il fait pour mériter leur opprobre?

Je suis las des commentaires ininterrompus sur le nouveau gouvernement. Chacun y va de son analyse, subodore le futur, prend position suivant son camp politique; Ils sont tous pathétiques !   Peu osent dire qu'ils jugeront aux actes, aux résultats, qu'ils souhaitent que cette équipe réussisse car c'est l'intérêt de tous avec ce qui s'annonce pour la rentrée...

Je me demande ce qu'il en serait du progrès si celui-ci était politisé ou communautarisé. Le téléphone portable est-il de droite ou de gauche, faut-il le considérer comme halal ou haram, peut-on l'allumer le vendredi saint ou le jour du sabbat?
Newton était il compatible avec la laïcité et sa théorie sur la gravitation universelle peut-elle être utilisée par un catholique, Newton étant protestant.
Faut-il effacer les fresques de chapelle Sixtine peintes par un homosexuel dans ce haut-lieu de la catholicité ?
Faut-il, avant d'aller chez le dentiste, savoir s'il partage vos idées, vote comme vous ?

La politique c'est le monde de l'absurde et d'une forme de chaos.  Je plains les remplis de haine de l'autre qui s'y consacrent. Je plaide pour le consensus, le compromis, l'efficacité, l'intérêt collectif...  On en est loin..


vendredi 10 juillet 2020

Partir...



Hier après midi je me suis rendu dans le sud de l'Alsace à la célébration d'adieu de mon ami disparu. C'était la moindre des choses. Un retour dans un passé vieux de plus de vingt ans. Revu   C., D., G., M. qui ne m'ont pas semblé avoir beaucoup vieilli ou si peu.
Une célébration empreinte de sérénité et de douceur malgré la tristesse, ce qui m'a fait espérer le même apaisement pour la mienne, le côté religieux en moins. Une dame officiait ce qui m'a fait penser au début que nous étions chez les protestants, puis quand j'ai entendu l'Ave Maria de Schubert et puis un " Je vous salue Marie", j'ai su que nous étions chez les catholiques. Je ne crois pas que F ait été très religieux de toute sa vie.
A la fin de la cérémonie l'officiante  a invité l'assistance à bénir le cercueil couvert de roses blanches. Mon prédécesseur dans la file a dessiné deux cœurs avec le rameau de buis au lieu d'asperger d'un signe de croix, tandis que je me suis contenté de poser la main sur le bois de la caisse,  dernier contact avec lui...

Je suis allé à la petite collation qui suit les enterrements, l'occasion de connaître un peu sa famille et de revoir une dernière fois son appartement zen aux murs blancs et à la moquette blanche. F. vivait dans un décor minimaliste et les quelques meubles, objets et tableaux qui le décoraient avaient été  choisis avec soin et installés à une place  définitive. Tels j'avais connu les lieux, tels, au détail près, ils étaient restés..
Si nous avions respecté toutes les consignes de sécurité durant l'office, là plus personne ne portait de masque, ce qui peut se concevoir entre proches. Ce qui explique aussi que les enterrements puissent parfois se transformer en clusters.

J'ai passé quelques moments à nous raconter des souvenirs avec C. et D. dont je n'avais plus de nouvelles depuis des lustres, mais que j'ai retrouvées comme si nous nous étions quittés la veille, échangé quelques mots avec  sa famille, dit trois banalités à son compagnon M., dont les parents avaient tenus à être présents, en espérant le revoir, et, avec une rose blanche que je ferai sécher pour la conserver,  je suis rentré par un train presque vide.

Ce matin j'ai trié des photos pour en envoyer à C et D. 

Cette tête d'Antinoüs m'a été offerte par F...

mardi 7 juillet 2020

Tuer pour rien...


Un chauffeur de bus est en mort cérébrale  à Bayonne après avoir été agressé par des toxicos, punks à chien qui voulaient monter sans masque,  sans payer et avec leur chien

J'exagère certainement, quoique, mais je vois une relation entre ce drame et cette image qui montre cette sénatrice écologiste EELV revendiquer une société décérébrée, perdue dans les vapes de la drogue et qui n'a plus de socle ni de référent..

"Plus de cannabis, moins de police", l'écologie nous promet un monde planant...



De là des zonards perdus, même pour eux-mêmes, qui tuent un brave homme qui veut faire son travail. Il n'est même pas sûr que les agresseurs se soient rendus compte de ce qu'ils faisaient et qu'ils puissent nous expliquer le pourquoi du comment. L'enquête nous précisera tout cela.

Une  famille dans le pire des malheurs, une profession inquiète, une région traumatisée.


Philippe Monquillot et son épouse

samedi 4 juillet 2020

Adieu F.


Hidalgo s'entoure d'une armée mexicaine en nommant 37 adjoints et 3 délégués  à Paris contre 27 à la fin de son précédent mandat.  Audrey Pulvar, ex journaliste, par exemple, aura pour mission de favoriser l’« alimentation durable » et les « circuits courts », avec la création d’une coopérative agricole, adjointe à l'agriculture en quelque sorte. A 6320 euros brut par mois par adjoint nous entrons dans l'ère du  grand gaspillage.

Je n'ai pas d'observation particulière à faire  sur la nomination de Jean Castex. J'espère qu'il est bon gestionnaire, économe des deniers publics, qu'il sera assez solide pour supporter ce qui va lui tomber dessus et qu'il nous sortira de l'hyper crise qui s'annonce. Bonne chance, donc !
La députée Obono a déjà voulu le disqualifier en le traitant d'"homme blanc" ce qui la qualifie, elle, de raciste. Je n'attends vraiment rien de cette clique d' Insoumis...

Un vieil ami est mort, foudroyé par une crise cardiaque. Terrible brutalité qui nous montre qu'il faut s'attendre à tout...
Quelques lignes extraites de ce blog :

"C’était des lunettes métalliques à verres absolument ronds, modèle qu’on ne voyait plus depuis les années quarante. Comme je lui fis remarquer l'archaïsme de ses montures, il me répondit qu’il était lui même anachronique. Je lui ai répliqué que j’étais ravi de rencontrer quelqu’un d’anachronique puisque ma vie l’était fondamentalement devenue . De là nous avons poursuivi notre conversation pendant un moment. Pour terminer, avant de sortir de la cabine il me dit qu’il aimerait bien me revoir. C’était un désir partagé et au moment de se quitter il me laissa son numéro de téléphone et m’apprit son prénom : F. "

"Le soir restaurant. Grosse discussion sur le moi, le regard de l'autre et le compassionnel. F ne lâche jamais rien . Il vit depuis toujours à l'intérieur de ses murailles et voit le vaste monde qui l'entoure au travers de lorgnettes qu'il a lui même inventées. J'ai subi avec sérénité les tirs de ses mortiers mal pointés, parce que ses lorgnettes déforment un peu la vue...Le plus atteint finalement fut peut-être le serveur qui prenait quelques éclaboussures à chacun de ses passages et ne comprenait pas la vivacité de notre discussion au sujet de choses aussi connes..."

"Une visite zen chez des amis, F et M, qui viendront à leur tour me voir en l'Île cet été, voilà en gros mon samedi/dimanche.. Ils vont voter Sarkozy, ce qui prouve que je ne suis pas sectaire. J'ai passé un moment à tenter de les rassurer: il ne leur arrivera rien de fâcheux sous Hollande et s'ils le désirent, ils pourront même se marier, ce qu'ils ne pourraient pas envisager avec le Nain . Ceci dit les liens affectifs transcendent les différences politiques et j'ai vécu de bons moments en leur compagnie..."

"La semaine dernière, je suis allé chez F. pour récupérer le testament que je lui avais laissé il y a plus de trente ans. Je l'ai relu avec beaucoup d'émotions et j'ai ajouté un codicille ce matin. Pas grand chose à modifier, car ce que j'avais écrit alors est pratiquement toujours valable... J'ai aussi profité de l'occasion pour écrire à part quelques instructions de ce qu'on fera de moi si je me trouve un jour dans un état tel que je ne puisse plus exprimer mes volontés, et j'ai remis le tout à L. qui, plus jeune que moi, devrait me survivre..."

Adieu F.