mardi 24 avril 2018

Bluettes...


Je ne sais pas si je vais continuer à me lever très tôt le dimanche matin pour revenir de plus en plus souvent bredouille. On ne trouve plus rien de l'avis général et mis à part de croiser de plus en plus de femmes bâchées qui viennent chiner en masse donnant ainsi une idée de notre envahissement par cette religion, je crois que je vais bientôt abandonner l'espoir de faire des trouvailles..

J'aurais pu signer le manifeste contre le nouvel antisémitisme. On va vers quoi? On se le demande. La réalité c'est aussi que je me suis fait traiter en public de sale PD par un musulman il y a quelques jours et que les homos en France pourraient aussi faire les frais de l'obscurantisme de cette religion.  J'ai lu dans ce manifeste que les imams progressistes devaient se faire protéger par la police :"Ils sont, pour la plupart, sous protection policière, ce qui en dit long sur la terreur que font régner les islamistes sur les musulmans de France."  On croit rêver...

Les grèves perlées continuent...  L'opinion évolue tout doucement, moins rapidement que je ne l'avais prévu, mais Macron tient bon, ce qui le fait remonter dans les sondages d'opinion... Il se pourrait que le choix de perler les arrêts de travail ne se retourne lourdement  contre les grévistes car la SNCF considère leurs différents préavis d'arrêt de travail comme étant un seul et unique mouvement, ce qui lui permet de ne pas payer les jours de repos. La justice tranchera....

La loi Asile et Immigration vient d'être votée. Certains à gauche s'en offusquent. Ici nous avons eu des squatters dans l'immeuble, certainement des roumains, qui se sont montrés assez agressifs et menaçants quand on a voulu les faire partir. Discutant du sujet avec l'ascensoriste il m'a dit que ce n'était pas le seul immeuble du quartier à être squatté. 

Geneviève de Fontenay à la télé. Elle se plaint en long en large de Macron et vient de rejoindre Philippot. mais "sans adhérer à ses idées". Florian, Arlette même combat?  Elle gagate pas mal  la Geneviève.  La vieillesse est un naufrage. 



Traction en verre moulé...

jeudi 19 avril 2018

Du zadisme....

On a finalement peu d'informations sur ce qui se passe à Notre Dame des Landes. J'ai vu que Hulot a été un peu décontenancé par les pseudos écologistes qui sévissent là bas, renforcés par des punks à chiens et autres béats des mondes alternatifs...
Pourtant j'imagine que tous ces zonards "qui ne veulent pas être obligés de se lever le matin pour aller travailler" sont ravis d'être soignés, pris en charge par la solidarité nationale, et touchent toutes les aides auxquels "ils ont droit".
Ils savent aussi, à l'occasion, être agressifs, brûlant gravement des policiers en leur lançant des cocktails Molotov. Plutôt compétents pour lancer divers projectiles contre les forces de l'ordre, je doute cependant que ces gens puissent se reconvertir un jour comme architectes...




Autres zones de non droit, les quelques universités occupées par les minoritaires qui refusent toute sélection  à l'entrée des études supérieures. Pourtant il est bien évident que certains étudiants au niveau faible ne franchiront jamais le barrage des premiers examens et perdront leur temps pour rien..  Macron a raison de déclarer qu'il n'y aura pas de diplôme en chocolat et quand je vais consulter un médecin j'ai besoin de savoir qu'il a de vrais diplômes et une vraie compétence. Eux aussi , je suppose....  Je les vois mal apporter leur voiture à réparer à un Zadiste de Notre Dame des Landes...

Je vois que la CGT s'essaie à la convergence des luttes et mets en branle sa section CGT Energie pour des revendications d'ordre général, la rengaine des salaires et des conditions de travail, histoire de se plaindre de quelque chose - mais qu''y a -t-il de plus heureux au travail qu'un gazier ou qu'un électricien ?-, et ils nous menacent de coupures de courant ciblées, pour punir les mauvais, Carrefour, par exemple. Le Zadisme et le non droit font des émules, même chez les rigoristes staliniens... 
   
Le pied, pour les staliniens, serait que la RATP se mette de la partie, ce qu'ils tentent de faire, histoire d'emmerder les parisiens, de pourrir la saison touristique et de démontrer à l'évidence qu'il est plus facile de désorganiser un pays, de foutre tout par terre, plutôt que d 'organiser, de faire fonctionner, de créer des richesses..  

Mais ça on le sait déjà. On peut critiquer notre société de consommation tant qu'on veut, et je ne m'en prive pas, mais force est de reconnaître qu'on y est plutôt bien et que pour trouver mieux, ce n'est pas demain la veille.

Je ne résiste pas au plaisir de mettre une autre image de ce que  les zadistes  nous proposent comme avenir...



dimanche 15 avril 2018

La photo du mois

Thème du mois : la tête dans les étoiles..



Une photo tout à fait banale cette fois, mais elle illustre la lecture la plus passionnante de ma vie : l'Astronomie,  remise à jour et rééditée régulièrement par Flammarion, une tradition dans cette maison en souvenir d'un frère de son fondateur. Ça m'a pris tout un hiver autour de la quarantaine  pour, tant bien que mal,  en venir à bout. Un peu plus de mille pages en deux tomes grand format avec du texte, des chiffres, des tableaux, des équations mathématiques, des schémas  des graphiques, des photos, des certitudes, des hypothèses, des théories.

Cette lecture rend humble et modeste et relativise tout ce qui se passe ici bas..

Ainsi ce début d'un chapitre écrit par Bruno Morando : "Vu du système de l'étoile Alpha du Centaure (notre plus proche voisine avec Proxima du  Centaure )  le Soleil n'est qu'une assez belle étoile jaune de magnitude 0.5. (...)
Les "observateurs" centauriens constateraient qu'elle a un mouvement propre d'environ 4 secondes par an dans la direction du Cocher, mais il serait bien difficile de voir si ce mouvement propre est troublé par quelques corps massifs tournant autour de l'étoile. Observer de tels corps serait un exploit: le plus brillant aurait la magnitude 22 et serait tous les 6 ans à la distance maximale de l'étoile centrale soit 4 seconde d'arc !  Un autre corps de magnitude 23 serait à 7 secondes au maximum de l'étoile centrale mais une fois tous les 15 ans !  On a peut-être reconnu dans ces deux petites poussières Jupiter et Saturne. S'ils font si piètre figure vu d'Alpha du Centaure, ne parlons pas de la Terre qui, à moins d'une seconde du Soleil au maximum, serait complètement noyée dans ses rayons..."

Voilà. Nos plus proches voisins putatifs, distants de 4,3 années lumière ( ce qui fait environ 40 000 milliards de km ! ) par delà le vide qui nous sépare, n'ont aucune chance de savoir qu'on existe. Nous sommes bien seuls, perdus sur notre caillou, à nous agiter vainement. La Terre disparaîtrait que personne, absolument personne n'en saurait jamais rien.. Le vide sidéral est vraiment sidérant...!

Un  hommage, en passant, à Elie Faure...

Ont également participé:

vendredi 13 avril 2018

De l'histoire des choses..


Le Sanctuaire mérite bien son nom si l'on fait le compte des crucifix qu'il renferme, une bonne trentaine des 17e, 18e et 19e siècles dont un qui, semble-t-il, contient un morceau de la vraie croix, si l'on considère le petit reliquaire renfermant, entre autres, des restes de François d'Assise et de Catherine de Sienne, si l'on vénère le véritable calice qui s'y trouve, un objet sacré où Dieu lui-même vint se transsubstantier, si l'on aimes les vierges  et les anges en porcelaine comme on les faisait au 19e siècle, si on admire les couleurs de cette partie de vitrail où un ange joue de deux flûtes, mais je m'aperçois que je n'ai pas encore parlé du pape que j'héberge depuis au moins vingt ans et qui, lui, fait partie de l'histoire de France...
Le voici :


C'est une gravure d'Angelo Campanella, joliment présentée dans un cadre d'époque, verre d'époque, clous d'époque par  Toulouse et Nicolas, doreurs et marchands d'estampes, qui tenaient  boutique au cloître St Germain l'Auxerrois n°37 près l' Eglise, à Paris.



Pie VII, c'est le pape qui s'est confronté à Napoléon Ier, qui a été son prisonnier. C'est aussi le pape de son couronnement et c'est aussi celui qui a signé le concordat qui est encore en vigueur en Alsace Lorraine..

Ce qui est intéressant dans ce portrait c'est ce qu'il y a écrit au dos :



C'est un présent offert par le pape à un certain Charles Gibert. Il est fort probable qu'il lui a été donné au cours d'une audience où le pape après avoir bénit l'objet l'a tendu lui-même à ce monsieur qu'il voulait remercier pour quelque service rendu. Ça s'est passé à Paris puisque Pie VII après avoir participé, le 2 décembre 1804, au couronnement de Napoléon Ier, est resté sur place jusqu'à début avril 1805. Il logeait alors aux Tuileries dans le pavillon de Flore....

Charles Gibert n'a pas laissé  beaucoup de traces. Il était avocat, homme de loi et c'est certainement à ce titre qu'il a servi le pape lors de son séjour à Paris où il a dépensé beaucoup d'argent selon les mémoires du cardinal Consalvi.
Charles Gibert avait la quarantaine lors de cette rencontre. On ne sait pas grand chose d'autre de lui, sauf qu'il appartenait à une famille de la grande bourgeoisie champenoise.

Là où l'histoire devient plus intéressante et où on s'aperçoit que les bénédictions du pape protègent et portent chance, c'est que  ce Charles avait une fille. Laquelle rencontra un jeune homme des années plus tard. Ils se plurent et ils se marièrent. Le jeune homme était acteur au théâtre de l'Ambigu Comique. Je pense que le couple vécu très heureux, la fille de Charles, qui avait décidé de changer de prénom et de se faire appeler Caroline,   réussissant, en parfaite femme d'affaire, à bien gérer les biens de son mari et à rembourser ses nombreuses dettes. Ils eurent deux enfants.

Manque de bol, si je puis dire, pour un dilettante, ce Florestan, un prénom qu'on ne peut pas inventer,  avait un frère. Lequel mourut sans avoir eu d'enfant légitime. Et il dû prendre sa place et devint prince de Monaco. Et c'est ainsi que la Caroline  est l'une des ancêtres de toute la famille princière du Rocher..

Ce Florestan devait être un sacré personnage puisque Sacha Guitry en a fait une opérette en 1933

Quand à la princesse Caroline, c'est elle, dit-on, qui a eu l'idée d'installer un casino à Monaco, faisant ainsi la fortune des Grimaldi...

J'ai acheté cette gravure sur une brocante il y a bien longtemps. Je me souviens juste que c'était un lundi de Pentecôte.  Par quel étrange chemin est-elle parvenue jusqu'à moi ?  Je m'interroge. Elle est maintenant là, accrochée sur son mur et je me demande si elle continue à porter chance.. Pourquoi pas?

samedi 7 avril 2018

Des gauchistes..

La gréve à la SNCF recommence ce soir et les syndicats nous ont promis que ça durerait plus de trois mois si le gouvernement ne venait pas se prosterner à leurs pieds pour faire amende honorable. Je pense que ça sera sans compter avec l'opinion publique qui commence à se retourner contre ces gauchistes dont le formidable égoïsme ne les fait s'intéresser qu'à leur petite personne en oubliant l'intérêt général. 

Certains étudiants sont aussi entrés en dissidence contre le système pour des revendications dont on ne comprend pas grand-chose sauf à vouloir être notés à 10/20 pour des partiels qu'ils n'ont pas l'intention de passer. Ils sont quelques dizaines,  bloquent des facultés entières et en passant saccagent des bâtiments, sans parler de cet appel au califat autogéré de l'internationale islamo-situationniste comme s'il n'y avait déjà pas assez de problèmes dans le monde avec cette religion rétrograde et moyenâgeuse....  Si c'est ce qu'ils appellent la convergence des luttes, ils sont complètement ravagés...



Pendant ce temps les allumés de Notre dame des Landes ne prétendent pas déloger de leurs squats.  L'abandon du projet, pourtant validé par un référendum local et des centaines de jugements, coûte dans les 600 millions d'euros à la collectivité, les avions continueront de survoler Nantes et ces quelques abrutis nous narguent toujours.  Je crois que ça suffit comme ça. 

Le gauchiste Mélenchon  viens de déclarer " le peuple français a une chance, nous avoir" !
Tu  crois vraiment ce que tu racontes, le bolivarien?  



lundi 2 avril 2018

Mise en ambiance...


Pour me mettre dans l'ambiance et anticiper ce qui va se produire demain et les jours suivants je relis quelques-uns de mes anciens posts:

le 3 juin 2106  " Le moustachu stalinien continue son oeuvre de mise à genoux et de démolition de la France : je faisais hier un aller -retour sur Paris et ma fille m'a dit, me montrant les poubelles dégueulant sur les trottoirs de la capitale, que les éboueurs s'étaient mis en grève eux aussi. Elle frémissait  à l'évocation des scènes dans les RER où, m'a t elle confié, des gens se sont battus pour monter dans les rames, - devoir se battre pour aller travailler -aboutissement absolu, moment suprême des actions du grand syndicat stalinien dont le secrétaire général doit avoir des orgasmes de bonheur en ce moment."

Le 23 mai 2016 : "Ainsi la CGT bloque des raffineries de pétrole, voulant immobiliser la France, l'immobilisme étant tout à fait l' image de marque de syndicat anté-diluvien et peu représentatif du monde du travail : qu'on enlève les fonctionnaires de ses faméliques manifestations, il ne restera plus que les permanents pour battre le pavé, c'est à dire des gens dont le job est d'être mécontent de tout et de rendre les autres mécontents. La CGT c'est une machine à mécontentements. Ils ont fait de gémir un métier..."

 Le 28 mars 2013: "Je suis toujours effaré d'entendre des représentants de la CGT. C'est le cas en ce moment à C dans l'air, une représentante complètement fermée qui dit non pratiquement à tout, genre église catholique, avec son dogme et tout le bazar.... Il est bien évident que cette forme de pensée n'est plus adaptée à notre époque et que leur immobilisme, braqué sur un passé englouti, annonce quantité de drames à venir par manque de souplesse, d'évolution et d'adaptation.... La CGT contribue au déclin de la France et le pire c'est qu'elle s'en fout..."

 Le 16 octobre 2015:"Je compatis au drame que vivent ceux qui sont touchés par des restructurations d'entreprises. L'état providence en amorti le choc par des aides, des formations et des allocations, et c'est très bien... Mais au nom de ces drames doit-on empêcher une société d'évoluer ? Non. C'est un mouvement perpétuel, des entreprises naissent et meurent et entre temps elles doivent s'adapter en permanence à leur environnement.
J'imagine que les allumeurs de réverbères ont vécu un véritable drame au moment de l'arrivée de l'électricité. Devait-on conserver l'éclairage au gaz dans nos villes pour maintenir l'emploi, alors qu'avec l'électricité il n'y avait plus qu'un interrupteur à tourner? Si l'on pose cette question à la CGT, ou à Mélenchon, il se peut qu'ils répondent oui....."

 Le  3 juin 2016: "Je reste donc dans mon coin et n'ose pas bouger tant le fait de pourvoir vivre tranquillement et normalement me semble incongru vu les malheurs qui m'entourent, et je me dis que si j'attire l'attention sur moi, la CGT saura trouver le moyen de me pourrir personnellement l'existence, ces gens ont l'imagination débordante, comme par exemple de bloquer ma rue avec un chantier fictif , empêchant le SAMU de me porter secours s'il m'arrivait d'avoir une crise cardiaque, ou bien de faire un trou dans une conduite d'eau de ma salle de bain pour devoir appeler un plombier, qui bien entendu, sera en grève, faisant ainsi moisir l'immeuble dans lequel j'habite. Je reste donc coi et le plus discret possible."

Voilà. Je suis prêt. Que le bordel stalinien commence....



vendredi 30 mars 2018

Prise de notes


La vie "paisible" des retraités..  Prise de notes pour plus tard..

"Arrivé en l'Île lundi 19  après midi.
Mardi 20, RDV avec le technicien de Free qui décide de remplacer la Freebox de l'Île. Ensuite Emmaus. Trouve deux petites cuillers.  Le soir repas chez mon frère qui me raconte ses ennuis avec sa voiture.
Mercredi matin contrôle technique dans le même centre que mon frère: ce n'est pas bon du tout. Même motif que mon frère. Je subodore une arnaque, ma voiture est comme neuve. Contre visite l'après-midi même dans un autre centre . Résultat c'est bon. J'invite mon frère à faire sa contre-visite dans un autre centre. Trouve un bougeoir 18e aux Emmas
Jeudi. Passage au commissariat à 8h. Prennent pas ma plainte. Une visite à 11h. Attente de la freebox qui arrive à 12h30. Chez P. à 13h puis repas en Espagne. Retour 18h. Mise en service nouvelle box. Remise en route télé à l'aide du 3244, une histoire de dé-synchronisation des box. Un appel de mon frère qui a suivi mon conseil et me dit que sa voiture est bonne à la contre-visite.
Vendredi levé tôt. Un peu de ménage et départ en train. Arrivé et attente sur le lieu de travail de mon fils où j' apprends l'attentat du super U.  Puis dans leur maison.
Samedi sortie dans un parc de loisir avec les petits. Soirée en famille.
Dimanche en famille. Levè tard nouvelle heure. Brocante, magasin et visite une maison l'après midi.
Lundi 26 retour. Wifi en panne à Paris. Courte étape  dans la capitale. Le soir après consultation de mon assistance juridique, plainte par email auprès de la DDPP contre le centre contrôle véhicule. Mardi conseil syndical. Je parle de la lettre de mon avocate à venir pour obtenir enfin le câblage de l'immeuble en fibre optique.
Retour à Paris hier jeudi. Le technicien de Free me dit que c'est un acte de vandalisme : un individu a coupé 4 fibres  optiques dans l'armoire technique. Dépôt d'une main courante dans un commissariat. Retour au Sanctuaire un peu avant 23h.."



mercredi 28 mars 2018

Du Héros...

Je m'associe, très très ému, à l'Hommage national rendu au colonel Beltrame en suivant la cérémonie en direct à la télé. Je n'ai pas de mots suffisants pour saluer son courage et son abnégation qui nous serviront d'exemple à tous.

J'espère que des rues ou des bâtiments publics porteront son nom pour qu'on se souvienne longtemps de lui.

Qu'il repose en paix....





mardi 20 mars 2018

Du beurre...


Avec un certain sourire, L. m'a dit, avant de partir hier matin, que je devrais oser raconter mes transports de beurre dans mon blog. Je lui ai répondu " tu sais bien que je n'aime pas jeter", et donc, à chaque transhumance je gère au mieux mes stocks de nourriture pour que je puisse couper l'électricité en partant, et par conséquent arrêter le frigo,  sans qu'il n'y ait la moindre perte de quoi que soit. De fait ce n'est pas aussi simple, j'ai avalé trois yaourts à mon petit déjeuner pour les finir et j'ai quand même jeté un reste de rôti de dindonneau et un fond de taboulé.
Quant au beurre, il est transportable.

Quand j'étais enfant, je suis allé en pension à partir de l'âge de dix ans. Mes parents habitaient un pur village au milieu de nulle part et rien que pour aller en sixième il fallait faire trente kilomètres et être interne. C'était les années cinquante. Pas encore de frigo, de machine à laver, de télé et nous partions au pensionnat, mes frères et moi, avec notre beurre et notre confiture pour le petit déjeuner car l'internat, qui devait être fort pauvre à cette époque, ne fournissait que le café, le lait et le pain.
Le beurre, d'ailleurs, venait d'une petite ferme d'un hameau situé à quatre kilomètres du bourg, où mon grand-père allait, à pied, chercher notre consommation de la quinzaine. Question hygiène c'était grandiose: tas de fumier avec sa rigole de purin dans la cour de la ferme, la crème pour faire le beurre était recueillie à la surface du lait que le paysan stockait dans sa cave, baratte en bois, l'eau d'un puits douteux, la boue, les poules qui allaient partout, les chiens, les chats, etc...
Notre beurre, à l'internat, était conservé dans notre casier. Au bout d'une semaine il sentait carrément le rance, mais nous n'avions guère le choix.... Et nous avons survécu...

Alors, mon beurre d'aujourd'hui, cher L.,  c'est la Rolls du beurre, pasteurisé et tout et tout. La petite rupture de la chaîne du froid que je lui fais subir, emballé dans une triple épaisseur de bonnes et belles feuilles d'alu, n'a rien à voir avec les conditions d'hygiène d'il y a soixante ans. Oui, j'aime bien emporter ce qui me reste de la plaquette beurre quand je transhume, et souvent même il en revient à son point de départ après avoir fait près de trois mille kilomètres. C'est, il faut bien le dire, une partie de mon enfance que j'emmène avec moi...

Puisque j'en suis au voyage, mes scores d'hier durant le trajet avec des sudokus qualifiés d'extrêmes par le logiciel qui me les propose sur la tablette....




jeudi 15 mars 2018

La photo du mois

Le thème du mois : Ding-Dong...




Voici l'horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg. Cette photo est un montage de deux parties raccordés sans trop de trace, car il n'y a pas assez de recul sur place pour l'avoir sur un seul cliché..

Je vous renvoie pour l'essentiel à l'article que Wikipédia lui consacre.

Je peux quand même ajouter que c'est l'oeuvre de Jean Baptiste Schwilglé qui a modernisé la précédente horloge entre 1838 et 1843.
Entre autres indications qu'elle donne, celle du comput ( comme le mot computer ) écclésiatique, c'est à dire qu'elle prévoit la date de Pâques et du calendrier écclésiastique qui en découle pour chaque année jusqu'en .... et même au delà !
Pour mémoire la  définition ecclésiastique actuelle de la date de Pâques est celle adoptée en l'an 325 par le concile de Nicée, convoqué par l'empereur romain Constantin : «Pâques est célébré le dimanche qui suit le quatorzième jour de la Lune qui atteint cet âge au 21 Mars ou immédiatement après».
Le quatorzième jour de la Lune étant le jour de la Pleine Lune et le 21 mars correspondant à la date de l'équinoxe de printemps (marquant le début du printemps), cette définition est souvent mal interprétée en laissant supposer que Pâques est le résultat d'un calcul astronomique basé sur la détermination de l'équinoxe de printemps et de la première Pleine Lune suivant cet équinoxe. En réalité, le calcul de la date de Pâques se fait à l'aide d'un calendrier perpétuel lunaire utilisant une Lune moyenne fictive. La Pleine Lune ecclésiastique peut différer de la Pleine Lune réelle d'un ou deux jours. L'Église ne tient donc pas compte du mouvement réel de la Lune mais utilise une Lune fictive mais régulière pour son calcul des dates de fêtes religieuses mobiles ou comput.

A la lecture de ce qui précède, je vous laisse imaginer la somme d'intelligence rassemblée dans cette horloge.

Ce qui attire le plus les touristes, ce sont les automates. Ceux-ci se mettent en mouvement aux quarts d'heures, aux heures et à midi local. L'horloge est réglée sur le temps civil moins 30 minutes, ce qui est quasiment (à une minute près) le temps moyen de Strasbourg en hiver, et le temps moyen plus une heure en été. À chaque quart d'heure, un ange sonne sur une cloche tandis que le second retourne un sablier. Un personnage parmi quatre défile devant la Mort. Ces quatre personnages représentent les âges de la vie : un enfant au 1er quart d'heure, un jeune homme à la demi, un adulte au 3e quart d'heure et un vieillard à l'heure juste. Une fois par jour, à midi heure locale, soit 12 h 30 en heure d'hiver, au dernier étage, ce sont les douze Apôtres qui passent devant le Christ. Au passage des 4e8e et 12e apôtres, un coq situé en haut et à gauche de l'horloge chante et bat des ailes. Contrairement à ce qui est souvent écrit, ce coq ne rappelle pas l'épisode du Christ annonçant à Pierre qu'il le renierait trois fois avant que le coq chante, puisque les deux premières horloges comportaient déjà un coq, sans pour autant qu'il y ait des apôtres. L’horloge indique bien plus que l’heure officielle puisqu’elle permet aussi de connaître le temps moyen, le jour, le mois, l’année, le signe du zodiaque, la phase lunaire et la position des planètes jusqu'à Saturne.

Voilà en gros. J'en oublie certainement....

Ont également participé :

mercredi 14 mars 2018

Des trous noirs...


Juste quelques lignes pour saluer Stephen Hawking qui vient de rejoindre les trous noirs. Je ne vais pas m'étendre sur l'admiration que j'avais pour cet homme, mais seulement citer quelques-uns de ses mots  afin d'illustrer une brève histoire du temps de sa vie...

"J'ai remarqué que même les gens qui affirment que tout est prédestiné et que nous ne pouvons rien y changer regardent avant de traverser la rue.

Si les extraterrestres nous rendent visite un jour, je pense que le résultat sera semblable à ce qui s'est produit quand Christophe Colomb a débarqué en Amérique, un résultat pas vraiment positif pour les Indiens...

Le premier ennemi de la connaissance n’est pas l’ignorance, c’est l’illusion de la connaissance.

Créer une intelligence artificielle serait le plus grand événement de l'histoire humaine. Malheureusement, ce pourrait être le dernier.

Non seulement Dieu joue aux dés mais il les jette parfois là où on ne peut les voir.

Ce qui apparaît maintenant comme le paradoxe de la théorie quantique sera tout juste du bon sens aux yeux des enfants de nos enfants.

Pour l'instant encore, le cerveau d'un simple ver de terre surpasse nos plus puissants ordinateurs.

Le pardon est une invention des gens heureux, Éric. Des gens comme toi, qui ont toujours tout ce qu’ils veulent.

Nous menons notre vie quotidienne sans presque rien comprendre au monde qui est le nôtre

Si jamais vous rencontrez votre anti-vous ne lui serrez pas la main sinon vous disparaîtrais tous les deux!!

Ses yeux brillaient telles deux étoiles mourantes.

La meilleure preuve qu'un voyage dans le temps est impossible est que nous n'avons pas été envahis par des hordes de touristes du futur.

On rapporte que Napoléon, ayant demandé à Laplace quelle était la place de Dieu dans son schéma du monde, reçu cette réponse : "Sire, je n'ai pas besoin de cette hypothèse".

Au fond, j'aurai eu une belle vie. Je crois que les personnes handicapées devraient se concentrer sur les choses que leur handicap ne les empêche pas de faire, sans regretter ce dont elles sont incapables."

Voilà. Bon néant à vous, en attendant de vous y rejoindre...




vendredi 9 mars 2018

Micro news....


Voilà les beaux jours qui s'annoncent. Enfin...

La politique m'indiffère  en ce moment. Tout me semble déjà écrit et, par exemple, les attaques du Mélenchon contre les médias ne m'étonnent absolument pas. Je pourrais presque ajouter que  je les attendais.
Ça me fait penser à une réflexion que me fait parfois ma petite fille : "arrête grand-père de vouloir m'apprendre des trucs, la maîtresse me dit que je sais trop de choses", et, quand on arrive à un certain âge on décrypte trop facilement les gens et les situations et quelques fois on a l'impression de redites..

Ça fait un moment que je ne trouve plus rien aux Emmas. Mon dernier achat c'était une bougie. C'est hypo dramatique dans la mesure où ça fait autant de bazar qui ne rentre pas au Sanctuaire. Mais bon, j'aime bien aller chiner et trouver d'improbables objets surtout ceux qui sont plein de mystères.

Pour avoir aperçu, tout à l'heure, une horloge comtoise dans un reportage, laquelle m'a semblé belle, je viens de décider d'en remettre une en route et ainsi profiter de son accompagnement paisible. C'est des machines qui ne demandent qu'à donner le meilleur d'elles-mêmes, bien qu'elles soient presque bi-centenaires, et donc, à l'aide de bois et de papier, j'ai calé  la caisse et le mouvement pour qu'elle me délivre son tic-tac régulier. Mais ça n'a pas suffit. La quantité d'énergie dissipée à chaque battement est tellement faible que le moindre frottement contrarie son fonctionnement. J'ai donc huilé les paliers et pour l'instant elle ne s'arrête plus...
Il reste que le balancier n'a pas la bonne longueur en cela que sa lentille ne s'inscrit pas bien dans la lunette de la porte, ce qui veut dire que ce n'est pas le mouvement d'origine de cette caisse. Mais je vais me contenter de ce que j'ai.




jeudi 1 mars 2018

De l'homophobie

L'église catholique alimente l'homophobie. Déjà désigner les gays comme des personnes à "tendance homosexuelle" c'est leur mettre un coup de tampon sur le front pour signifier "qu'elles ne sont pas tout à fait normales". Continuant la dialectique en proposant de les "accompagner" c'est déclarer que ces personnes à tendance homosexuelle ont besoin d'être remises dans le droit chemin comme l'église catholique sait si bien le faire pour chacun d'entre-nous. En proposant l'abstinence comme unique remède à cette tendance c'est clairement signifier que c'est  très  mal de se masturber, de se caresser, de se branler entre mecs, de s'embrasser, de faire l'amour, d'aimer un homme quand on est un homme, etc...

Ces gens sont des monstres. Alors que depuis des dizaines d'années les associations LGBT font des efforts considérables pour banaliser l'homosexualité en France et dans le monde, et aider tous ceux qui vivent cette sexualité, ces rétrogrades les marquent toujours du sceau de l’infamie  en les culpabilisant au point où la seule issue qui leur est proposée est l'abstinence.

Proche des mouvements américains ultra conservateurs qui soutiennent les thérapies de conversion pour les gays, avec quels ravages pour ceux qui les subissent,  l'église catholique ne comprend toujours pas que les adolescents gays se suicident trois fois plus que les autres, que c'est la principale cause de mortalité dans cette tranche d'âge, que l'acceptation de son homosexualité, vu l'ostracisme ambiant de la société à cet égard, est  parfois un long et difficile travail sur soi, et que le mot "fierté", comme "fierté de qui je suis",  a été une belle conquête collective de ces dernières décennies.

Les Gay Prides ou Marches des Fiertés n'ont pas fini d'être nécessaires comme on peut le constater.

Aussi, monsieur l'abbé Guitton, je vous emmerde, aussi "monseigneur" l'évêque de Bayonne de Lescar et Oloron, je vous emmerde, et j'emmerde également tous vos confrères homophobes....

Pauvres crétins...




dimanche 25 février 2018

Des anges....

Après avoir lu ça :

"Les anges, du fait de leur nature, tiennent le milieu entre Dieu et les hommes. Or, le plan de la Providence comporte de procurer le bien des êtres inférieurs par le moyen des supérieurs. Pour ce qui est du bien de l’homme, il est procuré d’une double manière par la Providence : soit directement quand l’homme est porté au bien et détourné du mal, et il convient que cela se fasse par le ministère des bons anges ; soit indirectement quand l’homme est éprouvé, combattu par l’assaut de l’adversaire. Et cette manière de lui procurer son bien humain, il convient qu’elle soit confiée aux mauvais anges afin qu’après leur péché ils ne perdent pas leur utilité dans l’ordre de la nature […] ; c’est jusqu’au jour du jugement qu’il faut procurer le salut des hommes. C’est jusque là, par conséquent, que doit se poursuivre le ministère des anges aussi bien que les épreuves infligées par les démons. Tout ce temps-là, les bons anges sont envoyés ici-bas auprès de nous ; les démons résident dans l’air ténébreux pour nous éprouver  » « Étant donné la faiblesse de l’homme, il suffirait qu’il soit attaqué par la chair et le monde. Mais cela ne suffit pas à la malice des démons, qui se servent de l’un et de l’autre pour assaillir les hommes. Cependant, grâce au plan divin, cela sert à la gloire des élus",

je me dis que je suis bien content de ne pas être  diplômé en philosophie (commentatorat IPC, Paris), en histoire (maîtrise Paris IV-Sorbonne) et en théologie (doctorat ICT-ISTA, Toulouse) comme l'est l'auteur de ce chef d'oeuvre....

Oh la la! Le pauvre...!



samedi 24 février 2018

Citrouille...

L.  m'a rapporté une petite citrouille courant décembre. Et depuis, elle traînait ses jolis habits rouges  sur le rebord d'une fenêtre.
J'ai pris la grande décision pour terminer l'hiver en beauté, juste avant la période de grands froids qu'on nous annonce,  d'en faire une soupe. C'est le destin, je crois, des citrouilles.
Bof. Eh bien je suis nul en soupe à la citrouille et ça n'avait aucun goût. L. m'a dit et redit qu'il manquait quelque chose mais qu'il ne saurait me dire quoi. J'en ai convenu, ai fini mon assiette quand même, et le reste a pris le chemin de l'évier...
Prochain essai dans un an peut-être si on m'en offre une autre...

Le dessert pour terminer ce repas était meilleur, mais en découvrant ce qu'on venait de s'enfiler selon le dessous de l'emballage, on s'est dit que ce n'était guère mieux: mono et diglycérides d'acides gras, diphosphates, carbonate de sodium, correcteur d'acidité, sorbitols, carraghénanes, gomme xanthane, gélatine, acide citrique, toute une chimie qui se baladait au milieu de lait écrémé reconstitué (  j'imagine qu'on fait de la poudre de lait et qu'on remouille ensuite la poudre, histoire de tourner en rond ), d'huile de coco, d'amidon de pomme de terre, de jaune d'oeuf, de 0,7% de café soluble, de 0,03% d'extrait de café, etc...
Il y a des jours comme ça où la lecture vous coupe l'appétit...



mardi 20 février 2018

Dépareillé...

Franchement je pensais Wauquiez moins con. Cette bévue est invraisemblable et montre tout à fait ce que ce mec a dans sa tête: beaucoup de méchanceté gratuite et de bêtise crasse. Confier un pays à un tel abruti : il y en a qui voudraient... Lui et Mélenchon font la paire. Ajouter à ce duo la Le Pen et on aura une idée du niveau de la politique en France qui est d'une vulgarité sans nom.
J'apprends qu'il était payé pour donner cette belle leçon d'hypocrisie à des jeunes en formation et leur délivrer une image pitoyable de la société et du monde des adultes.... Je rêve là. Il a été payé combien l' heure pour s'attaquer ainsi aux élites dont il est le plus parfait représentant, d'autant que Bernard Belletante, le directeur de l'école et député En marche, souligne que ces cours "optionnels devaient être non prosélytes, apolitiques, inspirants pour les élèves."

Bof, tout ce qu'il m'inspire, c'est qu'il est un clown, un apparatchik. Je déteste ce type, d'autant qu'il est proche des franges les plus rétrogrades de la société. Pauvre tache....

J'ai profité des soldes pour acheter un fauteuil relax. Ainsi L. pourra dormir plus confortablement devant la télé. Je vais aller le chercher tout à l'heure en me demandant s'il rentrera dans la voiture.
Ce genre de mobilier est dévoreur d'espace quand il est allongé. Je n'ai pas osé en acheter de deuxième avant de savoir si ça rentrait chez moi. Du coup, ici, ça sera complètement dépareillé, mais comme tout l'est, 3 petites cuillers comme ci, 2 verres comme ça, puisque chinés à droite ou à gauche, ça ne fera qu'ajouter une sorte de logique dans la sorte d' art de vivre qui est le mien...

Finalement je suis donc dépareillé moi-même, mais beaucoup, beaucoup moins que Wauquiez, croyez-moi...

Trouvé cette pendulette Jaz, qui a commémoré les 70 ans de sa marque en 1989, en lançant ce modèle en bakélite d'inspiration Art Déco. Mouvement à quartz par contre. C'est dommage. Deux grands collectionneurs n'en disent que du mal...



jeudi 15 février 2018

La photo du mois

Le thème du mois : contraste..



Contrastes de l'image en noir et blanc, mais pas que....
Si l'on compare 1924 et ce qui se prépare pour 2024 on est sidéré... Il y a 100 ans il n'y avait pas de film couleur, pas d'internet, et la télé n'avait pas encore été inventée. Voici deux images extraites directement de la pellicule d'un film 9mm Pathé Baby montrant une délégation faisant le salut olympique pendant la cérémonie d'ouverture des jeux olympiques de 1924 qui ont eut lieu à Paris au stade Yves-du-Manoir de Colombes. Les jeux étaient loin d'avoir l'impact populaire, médiatique, financier, géopolitique qu'ils ont aujourd'hui et on peut constater que le stade n'est pas très rempli. C'était alors un événement quasi confidentiel.
Le même salut olympique a été fait en 1936 devant Hitler, par la délégation française en particulier, et bien entendu les gens le confondent avec le salut nazi. Inutile d'ajouter que le salut olympique a été abandonné après la deuxième guerre mondiale.
On peut voir ce film en entier ici

Ont également participé

lundi 12 février 2018

Des petits

De retour au Sanctuaire.

Le petit m'a surpris en nous racontant à table  l'Avare de Molière qui, semble-t-il l'a beaucoup amusé. Il nous a même récité quelques répliques pour nous montrer combien c'est drôle.. 
Son père a pu le convaincre de commencer   Harry Potter et l'histoire lui plait. Me voilà rassuré, il aimera lire. 
Je testerai la prochaine fois ses connaissances en art pour essayer de voir où il en est dans ce domaine, mais il est vraiment étonnant: il aura bientôt neuf ans..
Le samedi soir je les gardais pendant que leurs parents étaient sortis et ils m'ont demandé s'il pouvaient passer un CD pendant le repas. Ils ont mis des chansons de Vianney qu'ils ont chantées ensemble dans une sorte de compétition à celui qui connaîtrait le plus de paroles...
La petite a une mémoire étonnante. A une question de son père elle s'est mise à réciter les numéros de téléphone de son entourage, allant jusqu'aux immatriculations des voitures des parents de ses copines. Je crois que l'agenda sera superflu...
Ils sont tous les deux dans une sorte d'auto apprentissage, s'intéressant à tout et vu les facilités qu'offre maintenant Internet et la télé ils progressent tout seuls.

Comme grand-père, je suis évidemment ravi, d'autant que j'ai toujours une très sérieuse avance et que je peux  faire le malin, mais je sens que ça ne va pas durer très longtemps. 


Trouvé ce vase non signé. Il a été vendu "signé R. Lalique" à Drouot. Un autre marchant, plus prudent, annonce "style Lalique".
La signature ne prouve rien dans ce cas : elle a pu être ajoutée à la molette.. J'ai consulté un catalogue  des œuvres de René Lalique et il n'y est pas.

Je pense qu'il s'agit d'un vase en cristal de Bohème de la compagnie Heinrich Hoffmann créé par  Frantisek Pazourek,

mardi 6 février 2018

De tout, de rien...


Je suis en voyage et passe une semaine en l'Île. Ce dépaysement me fera du bien, d'autant qu'il fait beau parfois et qu'il pleut souvent. Mais nous sommes là dans les pires moments de l'hiver et de toute façon ici il ne faut jamais se préoccuper du temps qu'il fait tant il peut être capricieux..

J'écoute une cantate de Bach pour la première fois depuis mon arrivée afin de renouer avec la tradition.

Passé l'après-midi d'hier avec P. qui m'a rasséréné : je suis arrivé ici légèrement dépressif et notre longue conversation qui s'est poursuivie pendant un moment dans un restaurant en Espagne m'a permis d'exprimer mon mal-être passager et de recevoir les consolations que sait prodiguer un ami. Ce qu'il y a de bien entre gays c'est qu'on n'a rien à se cacher et qu'on peut aborder franco toutes les problématiques sachant que l'autre saisit instantanément et sait de quoi on parle. De plus nous avons le même âge à quelques jours près et il peint, beaucoup, beaucoup mieux que moi d'ailleurs...
Nous arrivons à un moment où nous ne pouvons qu'envisager les multiples turpitudes de la vieillesse qui va s'abattre sur nous, et déjà je deviens maladroit, hier matin j'ai cassé un objet, tandis que lui il est astreint à un régime permanent. Ça fait du bien de parler et je suis donc rentré le soir plus serein.

Je dois revoir tout à l'heure aux Emmas un chineur. Discutant avec lui samedi pendant l'attente que les portes s'ouvrent, il m'a appris qu'il venait d'O. une petite ville située à quelques dizaines de kilomètres. J'ai poursuivi en lui disant que mes ancêtres du début du 18e siècle habitaient dans un petit village voisin et que la maison, citée dans quelques actes, existait toujours. J'ai même pu me rappeler de son nom : La Claverie. Il m'a dit qu'il passerait la voir et qu'il ferait des photos pour me la montrer en attendant qu'il ne m'emmenât  pour que j'effectue ce voyage mémoriel et qu'ensuite il me déposerait à la gare d'O. pour que je rentre.
C'est plus facile à dire qu'à faire car dans ce plan il manque un trajet, celui de la gare de B., où j'arriverai, jusqu'à ma voiture que je devrai récupérer aux Emmas.. Et donc, je ferai cette excursion tout seul, en le suivant peut-être, et en choisissant un jour où il fera beau, un jour du printemps  prochain certainement, maintenant que le sujet a été remis à l'ordre du jour...

Passé voir mes parents hier. Le nom de mon père n'est pas encore gravé sur la tombe.. Mais que fait le marbrier..?


mardi 30 janvier 2018

Des médias...

L'affaire Alexia Daval n'a pas fini de faire couler de l'encre. L'avocat du mis en examen, Maître Schwerdorffer, a semble-t-il dépassé les bornes en communiquant cet après-midi avant la procureure de la République et ses confrères lui sont tombés dessus à bras raccourci en invoquant la déontologie et tout le bazar...
Moi, en tant que citoyen de deuxième zone, je n'ai pas ce genre de pudeur et il ne m'a pas choqué. Je le trouve même assez sympathique et assez cohérent dans ses propos. Et puis il est peut-être temps de bousculer un peu notre compassée justice dans ses usages et ses rituels...

Et voilà que cet avocat en a remis une couche ce soir en  déclarant que le Jonathann était un homme victime des crises de sa femme...
On démarre maintenant une séquence étonnante qui va alimenter à foison la presse et les médias, ça leur fait un bon fromage de plus, jouant maintenant une partie à front renversé : le violent n’était pas celui qu'on croit...

Je ne sais pas ce qui va sortir des expertises psychiatriques du meurtrier. J'ai entendu une intervenante ce soir sur BFMTV qui m'a semblé un peu à côté de la plaque en le trouvant d'emblée pervers et retors. A mon sens ça sera plus complexe  et plus ambigu que cela.

Dans cette affaire je plains les membres de  la famille de la victime et tous les proches de cette histoire qui vont se retrouver pris dans une tourmente médiatique alors qu'ils auraient besoin de paix et de sérénité pour encaisser tout ce qui vient de leur tomber dessus aujourd'hui. Eux, c'est sûr, ils viennent de prendre perpète....


Il manque " les 30 dernières heures de sa vie", les "30 dernières minutes de sa vie"...

dimanche 28 janvier 2018

Suite...

Puisqu'en ce moment je pioche par-ci par-là dans mes posts anciens en feuilletant la version imprimée de mon blog, laquelle, d'ailleurs, a étonné deux amis, je dois dire que les articles politiques, où je m'hystérisais pour un oui ou pour un non, n'ont gardé aucun charme. C'est à la limite à peine lisible, peu intéressant et  replonge dans des problématiques révolues qui n'ont plus lieu d'être. Il reste les photos et les posts plus personnels qui gardent leur fraîcheur et leur intérêt...
Mais quand même ! Je pense que d'avoir participé au débat politique de cette manière tout a fait modeste a eu, à ces moments là, sa légitimité, d'autant qu'on n'apprécie pas toujours le bonheur qu'on a d'avoir le droit d'ouvrir sa gueule. Il suffit, pour s'en rendre compte, de lire ce que  je recopiais à la date du 12 février 2010   " Je suis né et ai vécu sous le régime de Franco jusqu'à l'âge de 16 ans. Ma famille, comme toute famille espagnole, a été touchée par la guerre civile, la dictature, la torture… En matière d'élection, nous n'avions qu'un droit, celui de lire dans la presse les gros titres sur le résultat des référendums : 98% d'espagnols ont dit oui à Franco. Chez les résistants le jeu consistait à chercher qui pouvait se cacher dans les 2 % manquants. Quand, ayant obtenu la nationalité française, j'ai eu le droit d'introduire le bulletin dans l'urne, vous ne pouvez pas imaginer mon choc émotionnel. La banalité n'est pas la même pour tous. J'ai essuyé une larme furtive (...) Même si je comprends les raisons du dégoût que certains citoyens ont pour la chose politique, j'irai voter ".

Je vais donc poursuivre tranquillement mes épanchements bloguesques, certainement de manière plus personnelle en espérant ajouter quelques tomes d'ici la prochaine décennie...
Et donc, aujourd'hui, dimanche ordinaire avec L. Poulet, tarte aux pommes. Promenade l'après midi. Température très douce pour fin janvier...



mardi 23 janvier 2018

Des livres..

J'ai ajouté quelques livres au bazar que je vais transmettre à mes enfants. Profitant  de l'argent que m'a légué mon père, j'ai fait imprimer  mon blog, de manière très simple d'ailleurs, sans les liens ni les quelques commentaires, afin de laisser une trace papier, le support le plus pérenne, de mon passage ici-bas. Pour l'instant j'en suis à 11 tomes de 400 pages assez aérées grâce aux photos qui suivent chaque article et qui sont reproduites en taille réduite.
Il y a des entreprises qui se sont spécialisées dans ce genre de service, à condition de faire la mise en page soi-même. J'ai négocié le prix, assez élevé, il faut bien le dire, pour cette impression à unique exemplaire, et j'ai obtenu un rabais de 25%. Ceux qui me connaissent me reconnaîtront par là...
Je n'ai jamais dit à ma famille que  je bloguais et j'espère qu'ils n'en savent rien, non pas parce que je veux cacher ce que j'écris, mais parce que j'ai toujours peur d'être maladroit et de froisser quelqu'un de mon entourage. Je remarque que ceux de mes proches qui sont au courant ne le lisent que très peu. 
Mes descendants découvriront cela après ma mort. Une manière de leur faire un coucou post-mortem affectueux. J'espère qu'ils garderont ces traces un moment.. Après...!

En attendant, je peux maintenant piocher au hasard ou feuilleter des pages pour me souvenir, et pourquoi pas sourire, comme je viens de le faire, en relisant ce que j'avais répondu il y a quelques années au questionnaire de Proust...



mercredi 17 janvier 2018

Notre Larme des Glandes...

J'aurais préféré que Macron construise cet aéroport, décidé par nos élus, validé par un référendum et conforté par des quantités de jugements.
Reculer face à des brigands me navre un peu et l'écologie continue de me sortir par les trous du nez.
Bon. Moi je fais partie des gens raisonnables, loyaux et citoyens. Mais me faire subir les foucades irresponsables de minorités m'agace complètement. Ainsi va le monde, les cons finissent toujours par l'emporter. Pour reprendre un de mes rares aphorismes, tout groupe finit par se rabaisser au niveau du plus con de ses membres et c'est en cela que les cons dominent le monde.

Tournons cette page à regret. Espérons simplement que les abrutis qui fêteront leur victoire l'auront assez modeste..

Pour illustrer nos illusions perdues quoi de mieux que cette chaise de chasseur de comètes en se rappelant qu'il est risqué de tirer des plans dessus.. !


samedi 13 janvier 2018

De la drague...

J'ai bien aimé Catherine Millet dans Quotidien il y a un jour ou deux. Il fallait du courage à ces femmes pour oser signer une tribune dans laquelle elles concèdent aux hommes un droit de les importuner, c'est à dire qu'elles leur accordent un droit à oser, quitte à être lourd... Etre draguées, c'est quelque part rassurant, et comme je les comprends... Rien n'est simple dans les relations homme femme et de réprimer tout, évidemment, contrariera beaucoup de rencontres qui auraient pu déboucher sur des relations. Or, on n'a pas encore trouvé de meilleure méthode pour faire des bébés, même si la science et le progrès, etc.....
Moi, je vois dans la pudibonderie de certaines tigresses une opportunité de plus, pour nous les homos, d'accroître notre terrain de chasse, ce qui est effectivement en train de se produire, mais ceci dit, je suis tout à fait en phase avec les plus extrémistes d'entre elles sur la notion de consentement qui est en matière de relation sexuelle un fondamental sur lequel on ne peut en aucun cas transiger : si c'est oui, c'est oui, si c'est non, c'est non ! Et là dessus, tout le monde est d'accord...
En gros, je suis partagé et je soutiens à la fois le combat des unes et des autres. Les deux attitudes sont légitimes et la sexualité étant quelque chose de formidable il faut que chaque être humain puisse la vivre comme il l'entend avec des partenaires  consentants. Quitte d'ailleurs à ne pas la vivre du tout en s'enfermant dans un couvent...


Bon, je quitte sur la pointe des pieds ce terrain glissant, ayant moi-même été lourd parfois, mais qui ne l'a pas été au moins une fois dans sa vie, et je vais....  Eh bien je vais m'arrêter là.

Juste terminer en vous montrant cette pile de Grenet qui vient de faire son entrée au Sanctuaire. "Créée en 1850, c' est une pile à un seul liquide, avec des électrodes en charbon et en zinc amalgamé (préalablement trempé dans du mercure) plongées dans une solution de bichromate additionnée d’acide sulfurique. Quand la pile n’est pas utilisée, il est nécessaire de relever l’électrode centrale en zinc pour la préserver. Celle-ci peut fonctionner neuf à dix heures et suffit pour pratiquer certaines expériences ou alimenter une ampoule électrique de faible consommation."
Voilà, il y a un siècle et demi on n'avait pas grand chose d'autre pour jouer avec les premiers trains électriques. Mais y avait-il déjà des trains électriques?

mercredi 10 janvier 2018

Dix minutes d'attente...


Ça ne s'invente pas...

J'attends mon train ce matin  gare de l'Est.
Un homme d'un certain âge s 'approche de moi et me demande un service en me proposant de me payer pour cela. Il faudrait que je téléphone à sa sœur pour la prévenir de son heure d’arrivée.

Je lui demande le numéro et j'appelle. Il parle à sa sœur  et hop, mission terminée. Je lui dis, naturellement, qu'il ne me doit rien pour ce petit service. Il est ravi, me remercie et, certainement encouragé par ma tête et mon regard de psy en retraite, veut m 'en dire un peu plus sur lui sans que je n'aie rien demandé.
"Je rentre de Madagascar et j'ai trouvé une jeune de 26 ans", me confie-t-il, dans un large sourire... Mon air étonné.. Suite des confidences : il y retourne dans un mois, veut  l'épouser, me montre la bague qu'il porte au  doigt, "elle a la même"...
Je vois tout de suite le tableau, et je lui réponds que j'ai des doutes quant à la sincérité de la donzelle, qu'elle n'en veut qu'à son argent et surtout voudrait se marier avec un Français pour profiter de tous les avantages ..
"Oui, poursuit-il, je me demande si elle ne m'a pas volé  des sous"
De plus en plus convaincu que j'avais à faire à un débile léger, autiste ou quelque chose comme cela, tant il était transparent et infantile,  j'y vais franco et lui demande s'il avait beaucoup d'argent.
"-20000 euros!
-Comment vous avez eu ça ? Un héritage ?
-Non j'ai vendu ma maison  qui était à tel endroit.
-Pourquoi avez-vous des soupçons?
-Quand j'ai tiré de l'argent avec ma carte un de ses amis est venu avec moi et a bien regardé comment je faisais.
-Et ensuite ?
-Elle m'a emprunté  ma carte pendant une demi heure... Je consulterai mon compte en rentrant chez moi tout à l'heure.
-Ah bon vous n'habitez pas à  Madagascar?
-Non j'y suis parti il y a un mois. Une envie qui m'a pris comme cela et je n'ai prévenu personne.
-Votre sœur a dû se faire du soucis.
-Je les ai appelés de là-bas..
-Mais vous vivez chez votre sœur?
-Non j'habite seul. J'ai un logement social. Je paie 45 euros par mois, j'ai 245 euros d'APL.
-Et vous avez quel âge?
-66 ans. Vous croyez que je devrais laisser tomber?

Il s'était un peu éloigné de sa valise et un quidam de la gare en salopette à bandes fluo vient nous demander, la désignant,  si on savait "à qui appartenait cette valise qui était abandonnée'".  Après que mon interlocuteur l'eût reconnue, l'agent d'entretien nous fit des recommandations de sécurité et je l'ai remercié pour sa vigilance.
Une fois encore , comme je venais de lui dire que mon train venait d’être annoncé,  il m'a fait part de ses doutes en me demandant s'il devait oublier cette femme et je lui ai conseillé vivement d'abandonner, qu'elle n'en voulait juste qu'à son argent et qu'elle se foutait complètement de lui.
Et puis, en l'exhortant de rester près de son bagage, je suis ensuite allé prendre mon train...

Oh la la..! Je me demande si je n'ai pas rêvé, mais non, je consulte mon téléphone et j'ai bien appelé un numéro à 8h58....  Pauvres gens..!


dimanche 7 janvier 2018

Sombre jour

Commémorations de Charlie, de l'Hyper Casher et des autres assassinés par des islamistes il y a trois ans, décès de deux pompiers en service, mort de France Gall d'un cancer, sombre jour.

Temps gris, vent..

Visite d'un musée. Belle exposition. L'art, ça réconforte...




Allégorie de la peinture d'après Jean Restout (1692 - 1768)

jeudi 4 janvier 2018

De la boîte de conserve...

J'ai découvert avec tristesse les conditions de vie des journalistes qui travaillent à Charlie Hebdo. C'est à ce prix là qu'ils défendent nos libertés fondamentales, dont la liberté d'expression, celles qui ne plaisent pas aux religions en tous genres et particulièrement à la plus féroce de toutes.

Je discutais difficilement hier dans la queue des Emmas avec un mec qui parlait très mal le français, ce qui conjugué avec ma surdité commençante  ne donnait pas de très bons résultats, mais comme il racontait qu'il avait travaillé en URSS, qu'il connaissait l'Egypte, l'Irak et des tas d'autres pays j'ai fini par lui demander d'où il venait. D’Afghanistan... Après avoir évoqué les malheurs qui frappaient ce malheureux pays en guerre depuis 40 ans, je lui ai demandé quelle était sa religion, enfin qu'il me précise s'il était chiite ou sunnite, ce à quoi il n'a pas voulu répondre jugeant, même en France, dangereux de déclarer qui sont ses amis et par conséquent qui sont ses ennemis... Il avait l'air assez brave pour que je n'imagine pas qu'il s'agissait d'un islamiste infiltré, mais  je me suis dis que ça en faisait un de plus, certainement chassé de chez lui par de cruelles circonstances, mais apportant avec lui  une religion qui n'est qu'une calamité et considérant ce qu'il fuit, j'ai pensé qu'il n'était pas sûr, toutefois, qu'il adhère aux libertés à la française...

Pourtant la société bouge. Le quotidien La Croix, qui s'est risqué à consulter l'opinion, s'est pris en retour la réponse des Français dans leur ensemble, et dont,  grossièrement résumé, 64 % sont favorables à la GPA, 60% sont favorables à la PMA, 89% sont favorables à l'euthanasie, 80% sont favorable à la modification des embryons avant la naissance pour éliminer de graves maladies. Jésus, Marie, Joseph !

Je pense que les gens commencent à en avoir marre de la quantité de crétineries et d'absurdités que véhiculent les religions au nom desquelles on devrait interdire ceci ou cela. Elles nous prennent pour des cons. L'éthique vue par la lorgnette du christianisme ou de l'islam est quelque chose d'étrange qui nous a valu les guerres de religions, l'inquisition, les bûchers, la mise à feu et à sang du Moyen Orient, Daech, ces bâchées qui prosélytent dans nos rues, etc, etc...

L'Egypte prépare une loi pour criminaliser l'athéisme!  Les pays d'islam sont de pire en pire et s'enfoncent dans l'intégrisme... Les journalistes de Charlie hebdo ne sont pas près de sortir de leur boîte de conserve...