samedi 16 mars 2019

Je ne vais pas m'étendre...


Je ne vais pas m'étendre longuement sur la tribune mélenchonesque qui s'intitule " sortez des traités, stupides ".
Vu qu'il y a une virgule derrière traités, ça veut dire que les stupides, c'est vous, c'est moi, c'est nous,  les citoyens européens justement européens en vertu des traités qui nous unissent. Donc pour ce grand penseur qui se croit non stupide, plus de traité et  donc plus d'Europe... On efface tout et on recommence... 70 ans de paix et de progrès balayés pour retourner dans les affrontements nationalistes... Et le "couple franco allemand" se refait la guerre comme il l'a fait pendant des siècles. Merci Mélenchon...

J'arrête là. c'est un abruti.

Je ne vais pas m’étendre longuement sur la plainte déposée par les écologistes contre l'Etat français, donc contre vous, moi, nous. Les vieux chevaux de retour Duflot, Hulot et quelques autres ne trouvent rien de mieux à faire que de nous attaquer en justice, alors qu'ils ont fait partie de gouvernements et ont été au cœur du pouvoir. Mais non, ces écologistes là ne se plaisent que dans l'opposition où ils ont tout loisir de faire chier le monde. Sivens, Notre Dame de Landes, le GCO de Strasbourg, l'opposition aux éoliennes, c'est leurs combats. Personne n'est pire contre l'environnement qu'un écologiste...

J'arrête là, c'est des cons.

Je ne vais pas m'étendre longuement, au contraire des chaines d'info qui leur font du buzz, sur les images de ces casseurs en gilets jaunes qui ont manifestement décidé de détruire Paris. Vu la violence qui anime déjà ces fous furieux en cette fin de matinée, je me demande quel chaos on découvrira ce soir. Ces grands assistés couverts de jaune nous agressent, vous, moi, nous, cassent, incendient, frappent, pillent en réclamant plus de justice fiscale, eux qui ne paient pas d'impôt...  Mais qu'on la mette en prison cette racaille jaune qui s'en prend aux biens d'autrui..

J'arrête là, c'est des sous-merdes.

Je ne voudrais pas faire partie des forces de l'ordre aujourd'hui...




samedi 9 mars 2019

En voyage

Je suis en voyage. Deux jours  à Paris pour quelques petits travaux d'entretien dans notre pied à terre familial, voir ma fille, sans avoir le temps de prendre l'air de la capitale et ensuite trois jours dans le sud, chez  mon fils qui m'a montré la maison qu'il vient d'acheter. Les petits vont bien. Le garçon poursuit tranquillement son apprentissage du piano qu'il s'est mis  en tête de savoir jouer. Je crains que ça ne dure pas très  longtemps en dépit de tous les encouragements qu'on lui prodigue.  Il passe très  vite d'un centre d'intérêt à un autre quand il a l'impression de savoir suffisamment maîtriser le sujet. Alors...
La petite, quand à  elle, eh bien je ne sais pas trop: elle sait garder ses distances et ne se confie pas beaucoup...

Je vais rentrer demain au Sanctuaire sans passer par l'Île. J'ai des difficultés à marcher depuis quelques mois  qui limitent mon autonomie et me font rester dans ma zone de confort. Je vieillis inexorablement. J'espère que la pose d'une prothèse de hanche réglera ce problème, en attendant le suivant..

Xième journée d'action des jaunâtres aujourd'hui. Que vont-ils brûler ou détruire ?  Quelques-uns se font rattraper par la justice, ce qui est une bonne chose. J'espère qu'ils sont aussi condamnés au civil et qu'ils devront rembourser les dégâts qu'ils ont commis.

L'actualité ne m'inspire pas beaucoup d'autres commentaires. Le Brexit, Barbarin, Ducon Gnangnan, et les autres, j'aurais le temps d'y penser à  mon retour.

Post plutôt plan-plan, écrit sur une tablette que je ne maîtrise pas très bien. Je compléterai demain...

vendredi 1 mars 2019

De la critique..

La grande gueule planétaire est rentrée chez elle sans n'avoir rien obtenu du figé Kim Jong Un. Un nouvel échec pour cet instable dont l'amateurisme n'est plus à démontrer. Le pire de tout, c'est qu'il risque d'être réelu en 2020.

J'ai regardé  Marine Le Pen au salon de l'agriculture, annonçant des catastrophes au fur et à mesure qu'elle avançait dans la foule. Macron, selon elle, a faux sur toute la ligne et elle est la seule à proposer des solutions valables. En caricaturant son adversaire, elle se caricaturise elle-même : tout ce qui a été fait depuis 70 ans ne peut pas être nul et Macron, qui en est le continuateur, ne peut pas être l'incapable qu'elle décrit...
J'avais vu avant le Ducon Gnangnan annonçant lui aussi des catastrophes à venir, sauf si bien sûr, il prenait le pouvoir et pouvait appliquer ses solutions, véritable caricature de la caricature...

Il ne manque au tableau  que Mélenchon pour que les catastrophistes-sauveurs soient au complet.  Est-il venu au salon de l'agriculture? En tant que bolivarien il doit avoir des solutions à proposer pour affamer un peuple. Sa liste est à 6% dans les intentions de vote aux Européennes, ce qui démontre qu'il y a encore des Français suicidaires qui sont prêts à supporter une gestion bolivarienne de notre économie et éventuellement à ne plus manger à leur faim...

Je regarde l'Heure des pros, une émission où l'on refait la France à chaque fois dans un certain désordre car ces conseilleurs se coupent sans cesse la parole, gueulant parfois même, parfait modèle réduit de ce qu'est notre pays qui, dans cette parfaite cacophonie, parvient tout de même à être très administré et quelque peu géré, ce qui est tout à la gloire des politiques et des entreprenants qui agissent au lieu de passer leur temps à ergoter en vain et sans fin.

Avant de critiquer quoi que ce soit et qui que ce soit, on devrait démontrer qu'on est capable d'en faire autant. A ce compte là disparaîtraient beaucoup d'heures de télé et de discussions dans les bistrots...

samedi 23 février 2019

Doux Jésus !

Le cardinal allemand Reinhard Marx reconnait que l'église catholique a détruit de nombreux dossiers d'abus sexuels.
Je note cela, mais à quoi bon? L'opacité de l'institution n'est plus à démontrer. Qui connait ses finances, qui connait son patrimoine ?
J'ai appris la semaine dernière, par la voix du pape, que des sœurs avaient servi d'esclaves sexuelles à des prêtres et des évêques. Pourquoi pas? Les enfants que certaines ont eu dans ces circonstances auraient été avortés. Oui, certainement, Jésus pardonne....
Le livre Sodoma nous dit que 80% des Vaticanais sont homosexuels. "Cette majorité silencieuse est une somme d’individus (…) qui vont se prémunir des autres en cachant leur homosexualité, et vont faire de l’homophobie la manière de cacher leur homosexualité". Oui, plus rien ne m'étonne de la part de gens qui croient que Dieu est en trois personnes  ( pourquoi pas quatre ou deux? ) et que Abel et Caïn, les deux fils d'Adam et Eve, se sont auto fécondés entre eux pour générer l'espèce humaine.
Alors la sexualité cachée et refoulée de l'église, qui prend  tous les aspect d'une monstruosité repoussante, ne peut plus étonner personne. Ça va brouiller son message pour un certain temps.
Je ne vais pas m'étendre davantage sur ce sujet. Tous les donneurs de leçons sont d'infectes hypocrites, surtout s'ils font partie d'un système.
J'ai quand même une pensée pour tous les fidèles catholiques, instrumentalisés sur le péché, la vie éternelle, la damnation et tout le bastringue et qui ont eu du coup des vies sexuelles misérables et pas très épanouies de la faute des refoulés qui étaient leurs curés et "directeurs de conscience", lesquels, il faut bien le reconnaître, ont réussi à créer l'enfer sur terre...

jeudi 21 février 2019

Quatzenheim

Avec une jouissance à peine dissimulée, le président Bas a remis hier le rapport de 165 pages de sa commission d’enquête sénatoriale sur l'affaire Benalla. J'imagine que la chaîne de télé sénatoriale repassera en boucle ce grand moment de notre vie démocratique  quelque peu politisé, destiné à affaiblir l'adversaire et qui ne nous a pas appris grand chose : il  n'y avait qu'à lire la presse. Quand à la séparation des pouvoirs on peut dire qu'il l'a mise à bas...

Quoiqu'il en soit, Benalla est en prison sur la foi d'écoutes téléphoniques divulguées par Médiapart sur la base de la jurisprudence Bettencourt.
L'avantage de cette incarcération, c'est que ça enlève un argument aux Gilets jaunes qui vont devoir trouver autre chose pour critiquer la justice de classe. Je leur fais confiance pour cela.
L'autre avantage c'est que Benalla voit sa liberté restreinte, forcément, et que ça va nous éviter de nouveaux épisodes sulfureux de la vie de ce polycréatif incontrôlable qui s'investit sans cesse dans des missions diverses et variées.  Une pause qui fera du bien à tout le monde, en particulier à Macron qui doit se demander chaque jour ce que cette affaire va encore lui coller comme sparadrap dont il ne saura se défaire..

Médiapart, par contre va pouvoir poursuivre ses investigations de contre-pouvoir et chercher si Benalla ne profite pas d'avantages dans sa détention, s'il a bien le même menu que tous les autres, s'il est tenu de porter la même tenue que chaque prisonnier, s'il n'a pas droit à plus de coups de téléphone, etc, et je compte sur lui pour dénoncer aussitôt tous les scandales dont il aura connaissance par des sources tenues secrètes... Benalla étant particulièrement inventif, j'attends la suite.

La profanation du cimetière juif de Quatzenheim m'a profondément affligé. Des inscriptions en allemand rempli de fautes laissent douter de ses auteurs. J'espère qu'ils seront identifiés et que la France entière pourra voir leur sale tronche. Macron est venu apporter un peu de réconfort aux habitants de ce petit village. On ne peut que l'en féliciter..


lundi 18 février 2019

Lundi

En plus de la racaille bas de plafond, les Gilets Jaunes sont infestés de salafistes. L'homme qui a lancé des insultes et des menaces antisémites contre Finkelkraut samedi, fait partie de cette mouvance de l'islam radical. Il n'est pas le seul.

Ces derniers Gilets jaunes, c'est le portrait d'une France des rejets, celle des haines les plus recuites, inculquées dès l'enfance contre les juifs, les blancs, les politiques, les riches, les pédés, la police, l'ordre, c'est cette France qui va brûler des écoles maternelles, qui agresse les pompiers, qui caillasse les flics, qui essaie de créer des zones de non droit dans les cités. C'est cette France qui prétend se nourrir sur la bête sans vouloir rien donner en échange...

On en est là. La gauche se déchire sur la réponse à donner à l''agression antisémite contre Finkelkraut, essaie de récupérer des miettes des mécontentements jaunâtres, tandis les GJ maintenant se battent entre eux et que la Levavasseur a dû être exfiltrée d'une manifestation. Ne parlons pas des autres leaders du mouvement. L'un a été licencié pour escroquerie et vol, l'autre a fait faillite, un troisième a tenté un putsch militaire, un quatrième gémit avec 4200 € de revenus mensuels, un cinquième est un sous-marin  de Ducon Gnangnan.... J'imagine que les autres auto-proclamés n'ont pas de meilleur CV à nous offrir. On saura tout cela petit à petit, à mesure qu'ils feront parler d'eux, les traces qu'ils ont déjà laissées sur internet étant pratiquement indélébiles...

Bon, passons à autre chose. Il fait beau et je devrais être en l'Île pour bien en profiter.

mercredi 13 février 2019

Plantons....

Tandis que Bernard Canetti continue son harcèlement publicitaire avec son "comme j'aime" qui doit lui rapporter des tonnes de tunes, franchement je ne supporte plus ce type, l'opinion se retourne tranquillement sur les Gilets jaunes, cette bande d'irresponsables qui commencent à coûter cher en terme d'emploi, de croissance et de dégâts.

En matière de dégâts, j'espère qu'on les fait payer à leur auteurs lorsqu'ils sont identifiés.  Que ces individus se retrouvent ainsi endettés jusqu'à la fin de leurs jours, je m'en moque. Ils veulent donner des leçons à la France entière, qu'ils commencent à s'en donner à eux même et qu'ils s'assument : ils cassent, ils paient....

Un qui n'est pas dégoûté par les jaunasseries, c'est Mélenchon qui appelle à rejoindre les GJ le 16 mars. A défaut de troupes, il essaie de phagocyter celles des autres. Je le trouve de plus en plus lamentable, quoique là où il est arrivé avec sa bande d'agitateurs, il ne sert plus que de repoussoir des idées de  gauche. Plus  il entre dans la critique systématique de Macron, plus il s'allie avec des agitateurs jaunes, plus il éloigne les gens raisonnables des fariboles du bolivarisme et des grandes idées de gauche en général. Je ne trouve rien d'aimable dans sa secte qui est contre tout ici en France et qui malheureusement soutient toujours Maduro qui a ruiné le Venezuela.

L'association des maires de France propose de planter un arbre dans chaque commune pour lutter contre l'antisémitisme. 
Deux arbres, plantés à la mémoire d'Ilan Halimi, juif de 23 ans séquestré, torturé et tué par le "gang des Barbares" en 2006, ont été coupés et profanés à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne), où le corps du jeune homme avait été découvert. La photo d'Ilan Halimi était affichée sur l'un des arbres abattus.
Il y a des individus en France qui sont capables de s'en prendre à ce genre de symbole. C'est effarant !

Oui, plantons ces arbres partout en France. Et puis, comme l' Assemblée nationale vient de le voter, accrochons un drapeau français et un drapeau européen dans chaque classe de la République. Rappeler à chaque élève, futur citoyen, quelles sont ses valeurs essentielles ne sera jamais de trop.

vendredi 8 février 2019

De la dette

La Cour des comptes dénonce un dérapage des déficits publics qui atteindra 3.2 % du PIB cette année.soit 107 milliards. La France est l'un des pays les plus endetté d'Europe....



On est loin des années Hollande qui, tout en réduisant les inégalités, avait accosté en 2017 à - 59.3 milliards d'euros.

Le retour à l'équilibre n'est vraiment pas pour demain, et les dépenses supplémentaires qui vont résulter du grand débat, je pense que l'Etat lâchera encore quelques aides, ne feront qu'aggraver la situation. 

Notre gouvernement en est à chercher des impôts nouveaux. On projette, par exemple, de taxer les plus-values réalisées lors des ventes des résidences principales et je dois dire que c'est grâce à ces plus values que j'ai pu, en ne partant de rien,  retapant et transformant moi-même mes logements,  grossir en revendant de temps en temps. Cet  itinéraire ne va plus être possible et le courage ne sera plus récompensé...

Pays des gémissements continus et des plaintes perpétuelles, la France n'est pas prête aux efforts qui seraient nécessaires pour redresser la situation en équilibrant enfin ce budget, et puisque les bas du front y sont légion, ils préfèrent le confort de ne pas savoir, de ne pas comprendre, de croire les populistes qui leur annoncent que tout va bien et qu'on peut distribuer davantage plutôt qu'admettre qu'il faut réduire  les dépenses de l'Etat....

Un sondage nous apprend que 21% des français croient au moins à 5 thèses complotistes. "Interrogés sur les théories les plus connues, 43% des sondés croient que "le ministère de la Santé est de mèche avec l'industrie pharmaceutique pour cacher au grand public la réalité sur la nocivité des vaccins". Ce qui en fait la thèse complotiste la plus partagée, devant l'idée que le décès de Lady Diana serait "un assassinat maquillé" (34% d'adhésion). Ajoutons ces 10% des Français qui estiment que l'attentat de Strasbourg était une "manipulation du gouvernement pour détourner l'attention" en plein mouvement des Gilets jaunes."

Dès lors, comment espérer convaincre et demander des efforts.?

Macron est en train d'essayer de redresser la situation, tandis que des Gilets jaunes, ceux-là même de la future liste de Levavasseur aux élections européennes,  rencontrent des populistes italiens, qui, je l'imagine, vont les aider financièrement.  Quand j'entends la CGT se flatter d'une "convergence" avec les  gilets jaunes je me demande si le moustachu stalinien ne devient pas lui-même complotiste...

Un chiffre qui m'a interloqué et qui relativise notre situation : l'inflation au Venezuela est actuellement de 10 000 000 de % par an. Vous touchez votre salaire du mois le matin et vous n'avez plus assez pour vous acheter un œuf pour manger à midi. Une partie du peuple est affamée, ce qui n'empêche pas Maduro de bloquer l'aide humanitaire aux frontières...  Il serait peut-être temps que ça s'arrête. Qu'en pense Mélenchon ?


mercredi 6 février 2019

Les bas de plafond...

La CGT a réussi sa convergence hier avec les Gilets jaunes en faisant porter des gilets jaunes à quelques militants. Cette énième gréve générale CGT en quelques semaines a quand même réussi a perturber un peu les transports publics et a pu réunir 30000 manifestants sur toute la France.

Les Gilets jaunes qui réclamaient un référendum, n'en veulent plus maintenant que c'est Macron qui le propose. Eh bien moi, je suis preneur d'une consultation pour qu'enfin  le peuple s'exprime dans des conditions démocratiques et utiles et non pas en se bourrant la gueule dans des ronds points la semaine et en cassant tout le samedi.

D'ailleurs Macron remontre dans les sondages. On va bientôt revenir dans le monde normal avec des chefs élus et non autoproclamés, des citoyens respectueux des biens collectifS et non voulant tout casser, une économie qui tourne grâce au talent de ceux qui l'organisent, et qui n'est pas bloquée par des irresponsables qui ne savent que foutre la merde...

Les meneurs auto-proclamés de cette jacquerie jaunasse font de plus en plus minables, maintenant que les chaines d'info en direct n s'intéressent plus à leurs états d'âme.. Leurs idées courtes, leur intransigeance et leur vulgarité éclatent au grand jour. 

Une folle a mis le feu à son immeuble et a tué 10 personnes à Paris. Rétrospectivement je pense à ma fille et à sa folle du premier étage,qu'elle a dû prendre en charge un jour pendant des heures entières pour la calmer, chaque service public ( police, samu, pompiers ) ne voulant pas intervenir et disant d'appeler les autres. C'est je crois les pompiers qui sont  finalement intervenus.  Elle était en pleine crise et ma fille n'avait pas voulu la laisser seule car elle menaçait, en hurlant de toutes ses forces, de se jeter par la fenêtre.  Quand je pense qu'elle aurait aussi bien mis le feu à l'immeuble, j'en frémis rétrospectivement...

On est entouré par un tas de tarés. Un jour une connaissance a pris un coup de couteau dans le dos sans raison alors qu'il marchait sur le trottoir. Il n'a jamais su pourquoi,  ni de qui il s'agissait et a dû être hospitalisé un bon moment. Sa vie en a été complètement chamboulée...

Je ne vais pas dire que les GJ sont des tarés, mais il y en a quand même pas  mal qui sont bas de plafond. Ils n'ont pas fait grand chose de leurs vies et voudraient gérer celle des autres. Si on les laisse faire, c'est le chaos...

Calendrier divinatoire Batak gravé sur un pot en bambou.  Sumatra

jeudi 31 janvier 2019

Les coincés du cul...

Je ne comprends pas, ou plutôt je comprends trop, le choix de François  Xavier Bellamy comme tête de liste des Républicains aux prochaines élections européennes : aller glaner des voix dans le terrain du Rassemblement national.
On est loin d'une droite ouverte et progressiste et elle sent maintenant le rance et le cul bénit.

Bellamy  pour qui  «il n’y a qu’une seule bonne raison de croire au Christ, et cette seule raison c’est la certitude que le christianisme dit la vérité.» est aussi contre l'avortement et a manifesté avec la Manif pour tous contre le mariage gay.  Est-il homophobe?

Carton plein donc, et direction Moyen-âge pour cette liste curaillonne et coincée du cul.

Ceci étant, je ne vois pas bien ce qu'un super philosophe peut apporter à la gestion publique. Sait il compter? Maîtrise-il les équations de base pour gérer les comptes publics ? A-t-il le sens des réalités  ?  Peut-il lire un devis de travaux, en apprécier les variantes ?  A-t-il une idée des problématiques de demain? J'ai les plus grands doutes quant à ses capacités de gestionnaire et d'anticipateur... 

Il parle bien, mais est-ce suffisant pour conduire une politique, mener des réformes, gérer des budgets? Quand à proposer la  PMA pour toutes les femmes, ou bien le suicide assisté, il ne faut même pas y penser.. Vade retro Satanas !

C'est hallucinant !  Proposer ce personnage comme tête de liste montre ô combien que les Républicains ne sont pas près de sortir des ornières dans lesquelles ils se sont embourbés. Je leur souhaite un score à moins de 10%, ce qui sera amplement mérité...

mercredi 30 janvier 2019

Pourquoi haïr ?

J'ai lu beaucoup de choses sur le rejet des élites de la part des Gilets jaunes. D'où d'ailleurs cette haine viscérale de Macron pour qui tout semble trop facile.
"La maîtrise dont a fait preuve le président de la République six heures durant devant des maires ruraux, démontrant sa connaissance des dossiers et même sa capacité à écouter et ses qualités de pédagogue, risque de renforcer cette image : il est trop jeune et trop intelligent. Arrogant, en un mot… On peut craindre que nombre d'électeurs, devant ce spectacle, se sentent aussi humiliés que madame Le Pen lors du fameux débat d'entre les deux tours de l'élection présidentielle. Lors de ce moment historique, combien d'entre eux, devant la supériorité aveuglante du futur président de la République, se sont sentis solidaires d'une candidate écrasée par la compétence de son concurrent ? Comment alors répondre autrement que par la haine ?"

C'est ainsi sur notre terre. Il y en a qui sont plus grands, plus forts, plus beaux, ou plus intelligents que les autres. D'où les frustrations de ceux qui n'y arrivent pas, qui resteront moches, qui n'intéresseront pas grand monde, qui ne sauront rien faire. 

Faut-il haïr les sachants, les riches, les beaux quand on ne l'est pas.? Chez les Gilets jaunes et ceux qui les soutiennent, ça semble évident.

Mais à y regarder de plus près ce n'est pas si simple. Faut-il haïr son docteur parce qu'il sait vous soigner? Faut-il haïr son garagiste parce qu'il sait réparer votre voiture ? Faut-il haïr la maîtresse de vos enfants parce qu'elle sait leur faire l'école?  Faut-il haïr  le maire de sa commune qui sait la gérer ? Faut-il haïr les députés parce qu'ils font des lois et organisent la vie en société? Faut-il haïr la patron de l'usine parce qu'il habite dans une grosse maison et qu'il a une grosse voiture?

Les Gilets jaune répondent oui. Pourtant ils vivent dans une société particulièrement protectrice grâce aux élites qui la font prospérer, l'améliorent, l'adaptent. 
Sans ces élites ce serait le moyen-âge partout dans le monde, sans vaccins, sans électricité, sans solidarité et dont la seule issue pour améliorer son sort serait de faire des guerres.
On doit tellement aux sachants ! Comment peut-on haïr un jeune président qui me semble aller dans le bon sens ?
Il donne  le meilleur de lui-même avec tout le talent dont il est capable. Qui veut prendre sa place?

Je laisse les Gilets jaunes et ceux qui les soutiennent à leur haine des bienveillants. La jalousie ne les rendra pas plus beaux, plus intelligents, plus riches ou meilleurs gestionnaires. 

Se passer des talents? Pour un retour au moyen-âge et à la misère ?  Pas pour moi, merci...!

vendredi 25 janvier 2019

Les factieux

La racaille jaune  veut épuiser les forces de l'ordre et, suivant le factieux Eric Drouet, veut organiser des manifestations de nuit, certainement pour casser davantage dans l'anonymat, et sans rougir appelle à la gréve générale le 5 février, rejoignant la CGT, Mélenchon et Besancenot, ces grands humanistes qui veulent emmener notre pays dans une spirale de l'autodestruction  pour en faire sans doute un nouveau Venezuela qui, comme on sait, après toutes ces années de "justice sociale et de redistribution" avec Maduro, se trouve affamé et au bord de la guerre civile.

Un autre malade jaune, Sylvain Baron,  appelle l'armée à  renverser Macron et son gouvernement pour mettre à la place Larcher. Un mec à  enfermer en hôpital psychiatrique....

J'ai vu ce matin Levavasseur à la télé. Elle est en train de monter une liste pour les élection européennes et n'a pas peur de se mettre en lumière. Plus que les citoyens ordinaires, elle va faire l'objet d'attaques de gilets jaunes rivaux, violents, fascistes pour certains, et je pense qu'il va falloir qu'elle soit protégée, un comble, par quelques policiers...

Chantal Jouanno, qui a refusé la conduite du grand débat, mais qui touche encore ses 14000 euros brut pour sa présidence de la Commission nationale du  débat public, critique violemment le gouvernement : "nous ne sommes pas dans un grand débat. Il y a les réunions du président de la République, totalement légitimes, mais c'est une com' politique, c'est de la démagogie. (...) C'est n'est pas un grand débat, c'est une consultation. Les questions sont orientées. Si on veut parler des travailleurs pauvres, des hôpitaux, aucune question n'est posée."
Voilà quelqu'un qui sait jeter de l'huile sur le feu. C'est totalement irresponsable et ça va légitimer les violences des gilets jaunes les plus radicaux. Elle a un grain cette femme....

Macron fait son job et vient parler directement aux Français.  Expliquer, expliquer, expliquer. Après deux siècles de vie démocratique, il faut que les Français se rendent compte qu'on n'est pas si mal gouvernés que cela. Je vois mal un élu se levant chaque matin en se demandant comment il allait pouvoir foutre la merde autour de lui.  Au contraire beaucoup sont entièrement dévoués et essaient de faire pour le mieux pour réduire les inégalités. 

C'est si vrai, qu'en matière de redistribution nous sommes le pays qui redistribue le plus au monde, champion du monde aussi pour les droits de succession...

Je fais partie des gens qui sont allés au charbon. J'ai été conseiller municipal pendant un certain temps et je peux dire qu'en dépit de tout ce qu'on peut critiquer des politiques des uns et des autres, tout était fait dans le sens de l'intérêt commun. J'ajoute que pendant cette dizaine d'années je n'ai pas touché un centime de quoi que ce soit comme la plupart d'entre nous.

Macron remonte dans les sondages. Devant  le délitement généralisé c'est notre seul recours pour l'instant et s'il tient bon, ça le fera....



jeudi 24 janvier 2019

Sondages

Nous entrons dans une sorte d'ère de la confusion où tout semble se déliter. Les derniers sondages pour les européennes montrent une gauche complètement ratatinée à 26% des intentions de vote.

La REM maintient ses positions, tandis que le RN subit l'effet liste Gilets jaunes. Quant à cette liste GJ, beaucoup d'eau coulera encore sous les ponts avant qu'elle voie le jour, les haines et les rivalités inhérentes à ce mouvement absolument immature et non structuré en compliquant l'élaboration.


Le baromètre paru dans la Croix perturbe tous nos journalistes dont les sondés dénoncent le manque de crédibilité.


Au passage on s'aperçoit que Twitter est très peu consulté et ne sert pas de support pour informer les sondés.

En ce qui me concerne je trouve  que les médias ont donné trop d'importance à ce mouvement. Ces élections européennes vont enfin permettre de mesurer son influence.  Ils partent à 13%, mais je pense qu'ils vont s'auto-détruire au fur et à mesure que la campagne électorale s’intensifiera. 



samedi 19 janvier 2019

De Macron

J'ai regardé pendant un moment, hier,  la prestation de Macron face aux 600 maires d'Occitanie. C'est quand même du grand art. Ce mec, il touche. Il est clair dans sa tête, il maîtrise particulièrement bien les sujets, il a une mémoire encyclopédique et tout est marqué par une cohérence globale, ce qui me fait dire qu'il sait où il va et qu'il regarde bien les choses en face. Je trouve qu'on a de la chance de l'avoir et que ceux qui passent leur temps à le décrier, souvent d'un manière vulgaire, voire ordurière, feraient mieux de se demander de quoi ils seraient capables s'ils étaient à sa place.
Pour ne citer que cela, quand il a abordé le problème de l'énergie électrique, d'une manière très brève, il a tenu à faire remarquer que le problème de l'énergie intermittente c'était son stockage. Et donc il a dit en passant qu'il avait incité des grandes entreprises à lancer leur recherche sur la batterie. Tout à fait d'accord avec lui, c'est ce que je notais déjà le 25 juillet 2012. Quelques petites minutes extraites d'un échange de 6h30 mais qui montrent qu'il a repéré les points durs et qu'il prépare bien l'avenir...

Le pâle Mélenchon pour toute réponse a demandé aux insoumis d'aller s'installer sur les ronds points. D'autres lancent déjà une polémique en demandant  que la durée de ces rencontres avec les maires, il a projeté d'en faire 13, soit décomptée du temps de parole de la République en marche pour la future campagne électorale des Européennes.

Les gilets jaunes vont réunir quelques milliers de personnes aujourd'hui, ils vont prétendre représenter le peuple tout entier, ils casseront certainement beaucoup. Ils ne me représentent pas. Cette France là n'est pas la mienne : j'aime construire, j'aime l'effort, j'aime l'intelligence.

Bravo Macron ! Tenez bon, président...


jeudi 17 janvier 2019

Du débat...

Toujours pas lu la lettre  aux 35 questions de Macron, mais j'ai vu cette réunion avec 600 maires qui  lui ont fait une standing ovation à la fin de 6h40 de dialogue.
Pour tout dire, j'aime bien les petites phrases de Macron quand il regarde le monde tel qu'il est et qu'il ose le dire. Les dogmatiques s'en emparent aussitôt pour essayer d'exister en créant une polémique de plus et râlent parce que Macron appelle un chat un chat, un tricheur un tricheur, un fainéant un fainéant. Pour ces dogmatiques le monde réel n'existe pas, ils vivent dans un univers fantasmé.


Le plus étrange c'est que les quelques politiques à qui j'ai pu parler en privé sont parfaitement conscients  des réalités du terrain, mais jamais ils n'oseront mettre le doigt sur ce qui risque de déranger. Il y a un langage politique qui fait qu'on ne confronte jamais directement le citoyen au monde réel, et tout se passe dans un monde bisounours où pour exister le politique lèche l'électeur moyen en le flattant, en le plaignant et en lui promettant sans cesse.  L'électeur est devenu un sujet idéalisé qui n'est jamais confronté aux dures réalités des chiffres. Portant ils sont là.

De ces chiffres on peut extraire des réalités qui peuvent déranger:

Le niveau de vie des 20% des Français les plus pauvres est augmenté de près de 75 % grâce à la redistribution. Leur revenu mensuel moyen passe de 560 € à 960 € sous l’effet de la redistribution.

L’impôt sur le revenu n’est payé que par 44 % des ménages et, parmi ces 44%, ceux qui ont des revenus plus élevés sont soumis à des taux d’impôts plus élevés.

Le niveau du coût du travail, notamment en raison des cotisations sociales, est plus élevé en France que dans de nombreux autres pays développés (fin 2018, le coût moyen de l’heure de travail dans l’industrie et les services marchands est de 38,3€ en France contre 36,6€ en Allemagne, 28,1€ en Espagne et 25,6€ au Royaume-Uni). Cela pèse sur l’emploi en France et sur la compétitivité des entreprises, c’est-à-dire sur leur capacité à gagner des parts de marché et de nouveaux clients, car le coût d’un salarié est plus cher qu’ailleurs. De même, la fiscalité des entreprises françaises est aujourd’hui supérieure à celle de leurs concurrentes étrangères.

Les finances publiques de la France sont marquées par le niveau de dépense publique le plus élevé des pays développés lorsqu’il est rapporté au produit intérieur brut (PIB). La dépense publique s’est élevée à 56,5 % du PIB en 2017.

Les dépenses régaliennes de l'Etat, défense, sécurité, justice, ne représentent   que 6% du total.
Le coût de la vie démocratique, Sénat, Assemblée nationale, etc.., ne représentent que 0,1 % des dépenses... 

Je pense que le grand débat va être utile. Il va obliger les gilets jaunes à se confronter aux chiffres au lieu de faire des propositions idiotes et dénuées de sens. Enfin on peut l'espérer, parce que la bêtise est souvent tenace.. Nous verrons bien...




mardi 15 janvier 2019

la photo du mois

Le thème du mois : drôle(s) de machine(s)




Détail du calibre  sur une base Venus 188, avec  une modification maison, d'une montre mécanique Butex à complications des années 50.  Elle donne l'heure, le jour, le quantième, le mois, les secondes, les phases de la lune et fait chronomètre.
Une drôle de machine...!

Ont également participé :

lundi 14 janvier 2019

De l'effort....

Macron vient de publier sa lettre aux Français et, bien sûr,  les opposants et les sinistres gilets jaunes critiquent à tout va. Je ne vais en dire ni bien ni mal, je ne l'ai pas encore lue.  Je suis resté à l'étape d'avant....

Quand Macron a parlé d'efforts, ce fut le même déferlement de critiques. Pourtant je ne peut qu'être d'accord avec ce qu'il a dit :
« Parfois on a trop souvent oublié qu'à côté des droits de chacun dans la République - et notre République n'a rien à envier à beaucoup d'autres - il y a des devoirs. Et s'il n'y a pas ce sens de l'effort, le fait que chaque citoyen apporte sa pierre à l'édifice par son engagement au travail, notre pays ne pourra jamais pleinement recouvrer sa force, sa cohésion, ce qui fait son histoire, son présent et son avenir. »

En matière d'effort j'ai toujours connu mes parents se débrouiller par eux-même. Mon père a construit entièrement sa maison seul avec l'aide de ma mère et un peu de la famille. Je me souviens d'un jour en arrivant chez eux, où je fus accueilli par un "tu tombes bien, on a prévu de couler la dalle" ce qui a signifié 35 bétonnières à remplir à la pelle, la mise en oeuvre à la brouette et deux jours et demie de travail.
Personnellement je n'ai jamais rechigné à changer un moteur, à refaire une installation électrique, à installer une cuisine, à poser du placo, etc...  Aide toi et le ciel t'aidera...
Attendre des allocations pour vivre n'a jamais fait partie de notre culture familiale.

Les sinistres gilets jaunes critiquent abondamment les élites. Mais qu'ils essaient de se passer des élites pour voir. Qu'ils aillent chez le guérisseur du coin pour se faire soigner, qu'ils enseignent aux-mêmes à leurs enfants, qu'ils ressortent les voitures à cheval pour se déplacer, qu'ils cultivent leurs jardins et élèvent leurs bêtes pour se nourrir, qu'ils aillent chez le charron pour entretenir leur véhicule....

Ils n'ont pas conscience de tout ce qu'ils doivent aux élites qui organisent, gèrent la société et la font progresser. De leurs ronds points, qu'apportent-ils aux autres, sinon que des gémissements en attendant des aides qu'on leur devrait. Sinistres gilets jaunes...

Je n'ai rien contre une répartition des richesses, mais je n'ai pas envie non plus de vivre en URSS, en Corée du nord, à Cuba ou au Venezuela, et la moindre des choses, c'est que le talent soit récompensé. La France  ne peut pas redistribuer plus qu'elle ne le fait maintenant...

Attendons la suite. Ce qu'il y a de bien, c'est qu'il y a des élections en vue et que ce jour là nous pourrons nous compter, et j'espère que Macron fera un bon score....


Cadenas berbère

vendredi 11 janvier 2019

Micro news

De retour d'une semaine de voyage avec ma fille. Nous avons fait le tour de la famille. Revu mon fils, son épouse, les petits. Passé quatre jours en l''Île. Je suis rentré avec elle ne me voyant pas rester seul là-bas alors qu'il fait moche et qu'il n'y a pas grand chose à faire..

Le petit est devenu très fort au diabolo. Il poursuit l'apprentissage du piano tranquillement et passe beaucoup plus de temps sur sa tablette. La petite entre doucement dans l'adolescence et commence à devenir impénétrable...

Nous avons trouvé l'Île déserte et froide tandis que l'hôtel du Palais est sous les bâches.

Ce fut quand même l'occasion d'oublier un peu les sinistres gilets jaunes qui tirent la France vers le bas. Demain ils vont de nouveau casser et détruire...