mercredi 17 juillet 2019

Crise

Je n'ai pas trop envie de parler de la démission de Rugy suite aux attaques feuilletonnesques du procureur moustachu trotskiste .  L'utilisation, par Rugy quand il était député, de ses frais de mandat, IRFM, pour payer sa cotisation à son parti aura été le coup de grâce et l'aura contraint à la démission..
Cependant comme ardent défenseur de la liberté de la presse, j'estime que l'existence de Mediapart est totalement légitime et signe la maturité de notre démocratie, même si je ne partage absolument pas leurs fréquents procès à la Torquemada...

Je copie un tweet de Mathilde Panot, l'insoumise  qui se prend, elle, pour Fouquet-Tinville : "  #DeRugy démissionne, excellente nouvelle pour l'écologie mais c'est tout ce système de la 5ème République, des intérêts privés et des pourris de l'humanité qui doit dégager !"

"Pourris de l'humanité", nos politiques !  Rien que cela. Arrivé à ce niveau de haine de l'autre, les insoumis ne représentent plus qu'une secte dangereuse pour notre démocratie. S'ils arrivaient au pouvoir, nous aurions pire que la Stasi ou que le KGB pour nous surveiller dans leur 6e république qui ne serait qu'une copie du régime de l'ex URSS...

Voilà donc une crise de plus pour Macron, qui a réagi cette fois avec justesse et rapidité. Il conserve bien entendu mon soutien, et j'attends que les réformes continuent....

Quelques mots de ce vase raku, que j'ai tout de suite trouvé beau et très contemporain. C'est l'oeuvre de Dominique Pouet.




mardi 9 juillet 2019

Deux plats...

Dimanche je suis aussi rentré avec deux grands plats de diamètre 46 cm, de marque Villeroy et Boch  ( V & B M )  qui ont été  peints à la main vers les années 1900
Une probable vue de Brême sur l'un.
Les deux tours n'existent plus,  détruites, je suppose, au cours de bombardements , tandis que la cathédrale présente quelques variantes avec celle qui est dessinée.. 






Une vue du château Reichburg quelque peu fantasmé pour l'autre....




Situé à Cochem, au bord de la Moselle, il existe toujours.







lundi 8 juillet 2019

Abécédaire

Quand on se lève deux fois par nuit pour aller aux toilettes et qu'on se rend compte à quatre heures du matin n'on ne se rendormira pas de si tôt, il n'est pas difficile de prendre la décision d'aller chiner puisqu'on est dimanche. Après un passage au distribanque au cas où, j'étais sur zone vers 5h30 pour me rendre compte qu'il  n'y avait presque personne et que je ne trouverai rien.
J'ai néanmoins tourné. Les vendeurs sont arrivés petit à petit et effectivement ils n'ont pas déballé grand-chose d'intéressant à part une famille qui déstockait et vendait en particulier des abécédaires.
La dame âgée me dit que c'était sa grand-mère qui l'avait brodé quand elle était petite fille. 
Moi : mais pourquoi vous vendez ça ?
- Si vous saviez, on a tellement de choses ...!

Je trouve ces objets émouvants, témoignages de ce qu'était l'éducation vers 1900. J'en ai quelques-uns. Ils ont été souvent conservés pieusement par  les familles au gré des héritages et puis l'une ou l'autre génération s'en débarrasse auprès de fêlés comme moi qui refusent que disparaisse un tel patrimoine.. 



vendredi 5 juillet 2019

Rien

Rentré au Sanctuaire. L' orchidée a fleuri.


dimanche 30 juin 2019

News


Pas de canicule ici en l'Île. Température maximale prévue 23 °. C'était la même chose  hier. Je ne vais pas me plaindre, j'adore cette fraîcheur.

Un peu déconnecté des affaires du monde. J'ai apprécié mon séjour après presque une année d'éloignement. La région est belle et la mer toujours aussi attirante..

Trois incursions en Espagne : cigarettes pour L, repas avec P et repas avec mon frère.

Des visites aux Emmas aussi pour trouver un grand plat en étain du 19e siècle dont je vais essayer d'identifier le potier quand je pourrai consulter ma documentation.




Je repars demain. Un crochet pour aller faire coucou aux petits et ensuite direct au Sanctuaire.



lundi 24 juin 2019

G7, suite...

Les préparatifs du G7 battent leur plein avec pour objectif de faire de Biarritz une ville modèle, bien propre sur elle, témoignage universel de la splendeur de la France heureuse.

Aucun détail n'est laissé au hasard. Chaussées regroudonnées dans pratiquement tout le centre, marquages au sol neufs de chez neuf, réfection à neuf des trottoirs, enrobage et talochage des pieds des arbres avec un mélange de copeaux de  bois colorés en noir, construction d'un escalier gigantesque à l'effet purement décoratif et qui ne servira pratiquement à personne, réfection  totale d'un square, reprofilage de la plage au bulldozer... Ça et le reste, je ne suis pas passé partout...
Trump et les autres pourront se promener et admirer la France magnifique...
Je me demande combien tout cela peut-il coûter pour deux jours de sommet mondial ?

Pendant ce temps les tiers-mondistes et les gauchistes ont tagué des baraques de chantier côté espagnol et réclament en basque de supprimer les frontières, déclarent que le G7 détruit et demandent la libre circulation de tous.....







vendredi 21 juin 2019

Le feuilleton continue...

Le feuilleton Benalla nous abreuve régulièrement. Hier c'est Envoyé Spécial qui s'y est collé, pour faire des "révélations fracassantes", preuve que l'information est libre et totalement déconnectée du pouvoir exécutif dans notre pays.
Je n'ai pas regardé. Je ne sais donc pas ce qu'il y avait de fracassant dans ces énièmes révélations en attendant les suivantes.
France Info prend le relais ce matin et titre : "VIDEOS. Affaire Benalla : les trois séquences du magazine "Envoyé Spécial" qu'il ne fallait pas rater". Je suis nul, je les ai ratées, mais j'ai droit à ma séance de rattrapage grâce à ce média que je trouve de plus en plus gauchiste.

Alors donc, il y a cette fameuse disparition du coffre-fort en pleine nuit si j'ai bien compris. A aucun moment et depuis le début de l'affaire je n'ai pu savoir combien pesait ce coffre fort. 10 kg, 100 kg, 500 kg ? Aucun média n'a donné ce chiffre. Au niveau de la disparition ça fait une différence de taille: on passe de 1 personne  à 5 personnes pour l'enlever, le tout en pleine nuit sans faire de bruit pour rester discret. J'opte donc pour 10 kg, ce qui veut dire qu'il était petit et qu'il n'y avait pas grand chose dedans...
Révélation d'hier, reprise par France Info, il y aurait un deuxième coffre. A quand le troisième ?

Autre révélation, Mimi Marchand, la sulfureuse conseillère du couple Macron, a hébergé Benalla. France Info en fait 20 lignes. 20 lignes de journalisme pur et dur où vous n'en saurez pas plus que ce que je dis en une ligne...

Dernière séquence à ne pas manquer, et je mesure là combien j'ai été lamentable de ne pas avoir regardé France 2 hier soir, "il a organisé des rencontres entre des hommes d'affaires et des conseillers de l'Elysée". C'est grave !
Deux parties. "Ce que l'on sait déjà", il connait bien Vincent Miclet et Philippe Hababou Solomon et ensuite "ce que nous apprend l’enquête" où  "alors qu'il était licencié et censé de plus avoir aucun rôle à l'Elysée, Alexandre Benalla a présenté ces deux hommes à des conseillers de la présidence."

La France Afrique, je veux bien l'admettre, c'est plein de coups tordus. Mais bon, aucun président n'a pu s'affranchir de ce continent de tous les dérapages...

J'espère que France 2 a fait une bonne audience  ( un bide en fait : 1.6 MM de spectateurs ). Se donner tant de  mal  pour faire du vrai journalisme le mérite bien. Moi qui suis pour la liberté de la presse, je n'y trouve rien à  redire.

Ceci dit, la justice est sur l'affaire et elle va  dépatouiller tout cela. Je lui fais confiance.

Pourquoi j'ai parlé de ça, moi?  Bon , pour me faire pardonner, cette photo d'un cendrier de la coupe du monde  de 98, en hommage à nos footballeuses....


dimanche 16 juin 2019

Travaux..

De retour au Sanctuaire.
Je suis allé chez mon fils pour l'aider à quelques travaux dans la maison qu'il vient d'acheter. Six jours , père, fils, bru, à s'activer pour installer un gros meuble de salle de bain, une cuisine, reposer des radiateurs, brancher des lampes, installer des trucs de ci  et de là, faire des achats, aller à la déchetterie et poser un parquet flottant.
Mon deuxième parquet flottant. Le premier en l'Île.
Un peu plus d'une journée pour ce faire avec le résultat que l'on peut voir sur ce cliché.
Tout le monde un peu fatigué, mais bien content à la fin de la semaine...