mardi 23 février 2021

Messes en temps de pandémie

J'essaie, comme beaucoup, d'obtenir un RDV pour me faire vacciner, mais c'est pour l'instant impossible. Disons pas avant un mois, ou davantage.. Il va falloir vivre dangereusement en attendant..

Les variants progressent, mais  particulièrement là où les gens se relâchent comme à Dunkerque ou Nice, croyant que c'est fini.  Ben non, ce n'est pas près d'être terminé !

J'ai vu ce matin, ( devinez sur quelle chaîne ! ),  le maire LR  d'Orléans sauter sur sa chaise comme un cabri en disant le vaccin, le vaccin, le vaccin, s'étonnant presque qu'un esclave se prosternant à ses pieds ne lui offre pas les précieux flacons sur un plateau d'argent, ignorant toutes ces histoires de brevets, de propriété intellectuelle, de droits du commerce, de relations internationales, de concurrence, de marché, d'innovation, de capacité de production, d'adaptation d'usines, d'approvisionnement, de matières premières, de logistique, de personnels, pour avoir l'air fâché finalement, certainement parce que Macron, Castex et Véran ne se présentaient pas à lui en chemise, la corde au cou pour être pendus en punition de tant d'incompétence...

J'adore ces opposants systématiques. Si on leur donnait un marteau et un clou ils n'arriveraient même pas à l'enfoncer, mais là, dans cette pandémie où l'on vit sur le fil, ils ont des réponses à tout et ont toutes les solutions comme Douste-Blazy, ancien ministre de la Santé et toujours médecin, quelque peu raoultien, qui fait une proposition géniale à laquelle personne n'aurait pensé sans lui.  Ancien maire de Lourdes, il ferait bien de lancer immédiatement un appel à la Vierge Marie pour qu'elle l'aide à réussir ce challenge.



Il m'a donné l'idée de chercher sur internet et j'ai pu vérifier que l' Eglise avait fait son boulot et qu'elle célébrait régulièrement des messes pour lutter contre la pandémie selon un décret   pris en ce sens par les autorités compétentes le 30 mars 2020, comme on peut le lire ci-dessous :

"En ces jours, où le monde entier est gravement touché par le virus Covid-19, de nombreuses demandes ont été envoyées à ce Dicastère pour pouvoir célébrer une messe spécifique pour implorer de Dieu la fin de cette pandémie. Par conséquent, cette Congrégation, en vertu des facultés accordées par le Souverain Pontife FRANÇOIS, permet que la Messe en temps de pandémie puisse être célébrée tous les jours, sauf aux solennités, aux Dimanche de l’Avent, du Carême et du Temps Pascal, pendant l’octave de Pâques, le 2 novembre, le Mercredi des cendres et pendant la Semaine Sainte (cf. Présentation Générale du Missel Romain n. 374), tant que durera la pandémie. 
On trouvera en pièce jointe le formulaire de la Messe.
Nonobstant toute chose contraire. 
De la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, le 30 mars 2020. 
 Robert Card. Sarah Préfet 
 Arthur Roche Archevêque Secrétaire."

Il n'y a plus qu'à attendre que ces prières fassent effet...

vendredi 19 février 2021

News

Viens de renter au Sanctuaire après un passage en l'Île pour un très court séjour.. 

Lundi.  Le volet roulant était sorti de ses glissières, suite aux tempêtes de l'hiver. La même aventure m'est arrivée l'année dernière. Pas évident de le remettre à sa place. 

Autre mésaventure, l'ordinateur  ne voulait plus se connecter à internet. Malgré  une réparation faite à distance par téléphone  avec G.  qui connait tout cela par cœur, la machine a très rapidement repris ses errances et je n'ai pratiquement pas pu m'en servir. Je voyage avec une tablette, mais ce n'est vraiment pas si pratique.

Visite  chez l'ophtalmo.  RAS

Mardi. Des courses  et un Emmaüs où je n'ai rien trouvé. La piste cyclable de fous a été démontée. Combien tout cela a-t-il coûté ?

Passé une heure avec P. qui supporte mal la solitude à laquelle nous condamne la situation sanitaire. RDV au phare pour être en plein vent et ne pas risquer la moindre contamination. 

Mercredi.  Beau temps. Petit tour en front de mer. Beaucoup de monde sur la plage. Achat de caramels pour un autre P.  Vu l'ambiance vacances et la douceur printanière me suis offert  une glace.

Arrivée de ma fille à dix heures du soir.

Jeudi. Nous avons géré nos affaires et aprè sommes allés manger chez mon frère. Repas dehors. Ensuite grande promenade dans les collines en bord de mer. Je suis passé à l'endroit où est née ma grand-mère en 1896 dans une petite maison qui a été emportée par un raz de marée en 1924. Odeurs de marée basse..

Vendredi. Retour

Avant cela, ai passé deux jours chez les petits où  tout a l'air d'aller au mieux.

Je suis allé rendre une visite à mon ex épouse en compagnie de mon fils. Elle se plaint, comme tout le monde, de l'enfermement qu'on se doit d'observer pour éviter toute rencontre avec le virus.

Les petits étaient à fond comme d 'habitude.  J'ai vu les dessins de l'adolescente qui s'inspirent  grandement de mangas japonais avec des traits très  précis et nets.

A ma question " en combien de temps la terre fait-elle un tour sur elle-même ?" le petit m'a donné instantanément la bonne réponse, alors que sa sœur est tombée dans le piège. "Si tu crois tromper un abonné à Sciences et vie junior !" a remarqué mon fils...

Ses parents lui achètent maintenant des petits circuits électroniques à monter et à programmer.  Son père vient à la rescousse quand c'est nécessaire. 

Pour son anniversaire qui arrive bientôt  il a demandé un jeu de gravité qui consiste à créer des circuits sur lesquels roulent une ou plusieurs billes. Je ne savais pas que des fabricants s'étaient lancé dans de tels concepts.

Pour profiter du vent une sortie cerf-volant sur un terrain de foot désert où le père et le fils se sont éclatés.

Il poursuit le piano, plutôt en dilettante,  mais la faculté qu'il a de bien se concentrer lui permet de faire des progrès et de jouer plus en finesse....  

Un rituel bricolage également m'attendait,  installer  une porte dans un abri de jardin. Un travail collectif  grand père,  père  et fils..  Il ne manquait que le Saint Esprit...


jeudi 11 février 2021

News


Tout le monde subit la crise sanitaire d'une manière ou d'une autre. L'enfermement, la distanciation  sont évidemment déprimants et les perspectives épidémiques avec les nouveaux variants ne sont pas là pour nous remonter le moral. 

C'est un peu pour échapper à cette vie grise que je vais  aller voir là bas si j'y suis sans attendre la vaccination qui aura lieu je ne sais pas trop quand.  Je pense que ce tour me fera le plus grand bien.

Un test PCR  avant d'entreprendre mon voyage m'a fait mettre le nez dehors hier matin. Dix centimètre de neige et un petit vent frisquet, mais je n'allais pas me laisser impressionner par si peu.. 

C'est pire aujourd'hui. Température en début d'après midi moins quatre en dépit du magnifique soleil qui a l'air de ne servir à rien et là, franchement j'ai renoncé à aller me geler à faire la queue pour ne rien trouver.. Dire que là bas en bas il fait  quinze ou seize degrés...

L'orchidée vient de refaire une fleur.  

Un dernier objet en ivoire.  Je vous épargne les crucifix...

mardi 9 février 2021

Série

Je suis tombé par hasard, jeudi dernier, sur la série "En thérapie" qui diffusait son premier épisode sur Arte. J'ai bien aimé en me disant même que c'était du top.

Donc ce soir-là, cinq épisodes à l'action minimaliste montrant simplement les séances entre un  thérapeute et ses thérapés  ( faut-il inventer ce mot ? ), sachant que dans le dernier épisode les rôles s'inversent, mais pas que, dont des règlements de compte, des non dits, des prises de pouvoir, des jeux de séduction ...

Les dialogues sont éminemment crédibles, peut-être légèrement atténués et simplifiés par rapport au monde réel et à la lenteur où vont les cures, et il est possible qu'ils soient en partie des transcriptions de vraies séances qui auraient été enregistrées..  La gestuelle et la mimique des acteurs est très convaincante et éclaire parfaitement les dialogues. Une plongée dans les profondeurs de l'humain.

G. est passé hier.  Je lui ai, bien entendu, parlé de cette série, et en cherchant sur le net pour lui en dire plus, j'ai vu qu'il y avait 35 épisodes. Je me demande si les cinq prochains  vont prendre la suite des cinq premiers, ou bien si nous serons embarqués dans d'autres vies.  

Je l'ai recommandée aussi à M. et je vais le faire avec L. qui me semble, par contre,  un peu imperméable à ce genre de choses..

Cette série sera peut-être l'occasion pour eux d'en savoir un peu plus sur eux-mêmes, s'ils la regardent, comme je vais bien évidemment en apprendre sur moi..

samedi 6 février 2021

Egarés, naufragés

Je prépare un voyage. J'attends l'accord de mon fils sur les dates et  j'en profiterai pour faire un saut chez l'ophtalmo .  Ça sera court, J'irai aussi manger chez mon frère, essaierai de voir  P. et ensuite ma fille me fera une petite visite et restera une semaine là bas après mon retour, histoire d'échapper à la  grisaille et de voir enfin du bleu s'il veut bien se montrer en l'Île...  J'aurai ainsi visité  enfants, petits enfants, famille, ami, soignant en espérant que tout se passera bien avec ce maudit virus...

Sable du Sahara aujourd'hui, c'était de l'ocre partout ici dans le ciel et sur la terre, une invasion que Marine Le Pen empêchera si elle est élue en 2022....

Le monde médical poursuit ses dérives affligeantes et certains d'entre-eux parlent de  "sang et de larmes"  tandis que d'autres  nous  annoncent une situation "terrorisante". Les chiffres indiquent pourtant un plateau épidémique, certes haut, mais en très légère décroissance, ce qui laisse espérer un non confinement. Ce Covid aura révélé bien des égarés... 

Face à ce virus qui peut aussi bien disparaître d'un moment à l'autre ( il ne faut pas rêver )  ou redoubler d’agressivité, on doit gérer au jour le jour, sans état d'âme, pragmatiquement, quand même aidé par les résultats des analyses diverses et variées, allant de la présence du virus dans les eaux usées à l'analyse de son génome pour suivre ses nombreuses mutations, tout cela mouliné par divers algorithmes dont les épidémiologistes et les mathématiciens ont le secret.

Je suis tout aussi  effaré d'entendre nos grandes âmes en tous genres se pencher sur le sort des vieux, comme ce Moix qui déclare  . "A 84 ans on a le droit de mourir où alors si on ose pas mourir à 84 ans c'est que l'on a raté sa vie"!

Je ne vais pas atteindre mon point Godwin et commenter cette belle réflexion davantage, mais en ces circonstances d'autres n'auraient pas hésité et auraient tué les vieux pour régler le problème..

Un petit dessin pour bien comprendre le concept...



Autre grande âme, BHL qui "pense qu'on a un mauvais ministre de la Santé, Olivier Véran, qui n'a pas l'intelligence de la situation".  Bien entendu j'imagine que BHL l'a en tant que penseur extralucide interplanétairement encensé. Le pauvre ! Encore un naufragé du Covid..! 


mercredi 3 février 2021

Mercredi

 Ma fille m'a convaincu qu'il serait utile que je m'extirpe de mon canapé et que je marche un peu.  Elle s'est fixée comme règle de faire au moins 6000 pas par jour. C'est ce que je faisais au cours du premier confinement, mais j'étais alors au bord de la mer et pas en zone urbaine comme maintenant. Il n'en reste pas moins que j'ai un petit circuit assez proche  où je peux voir parfois des hérons, des ragondins, des colverts, des poules d'eau ou des cygnes et qui me fait marcher dans les 2500 pas.

Dimanche, donc, je faisais mon petit exercice hygiénique quand j'ai vu plus loin une bande de jeunes. Et puis d'un seul coup des grands gestes et des bruits d'impacts. J'ai tout de suite compris qu'ils venaient de lancer des pavés sur une voiture en stationnement. Ils se sont barrés en courant et j'ai pu constater les dégâts, pare-brise et rétroviseur cassés.   Ils étaient trop loin pour que je puisse donner des détails, mais voilà les loisirs de la racaille... Avec de tels jeunes, la France se prépare un bel avenir...

Je pensais faire un voyage vers le sud, mais d'ici 15 jours l'émergence des variants va accélérer l'épidémie  et donc je risque d'avoir un voyage compliqué s'il faut reconfiner.  Si près du vaccin en plus...

Le Sénat vient de refuser le droit  à la procréation assistée pour les lesbiennes. Chambre on ne peut plus ringarde à l'image de son président, l'homme aux 58 feuillets et aux 46 tests PCR... 

Il pleut...