lundi 19 août 2019

Souvenirs

Un peu de nostalgie aujourd'hui.

L. qui avait fait des études complètes de médecine, mais n'avait pas passé sa thèse pour terminer le cursus, n'avait pas pu exercer comme médecin et s'était retrouvé brocanteur. Nous avons étés ami durant quelques années et nous nous sommes éloignés l'un de  l'autre à la suite de différents idéologiques. Il voulait toujours prendre la défense du plus faible, en avait fait une règle de vie incontournable,  et nous nous sommes particulièrement heurté sur le sujet de l'avortement, lui prenant le parti du fœtus, le plus faible, et était contre, et moi prenant le parti de la mère et était pour.
Sa rigidité, bien qu'elle n'ait rien à voir avec quelque aspect religieux que ce soit, mes convictions,  aussi solides que les siennes, nous ont conduit à prendre des distances l'un par rapport à l'autre.

Je ne le voyais plus depuis longtemps sur les marchés. J'ai croisé hier  un brocanteur qui m'a dit le connaitre pour m'annoncer qu'il était mort depuis quatre ans.  Oups !

Souvenirs, souvenirs.  J'en ai évoqué quelques-uns avec mon informateur et, m'a-t-il, dit ça lui a fait du bien de d'évoquer ce personnage un peu hors du commun. Ainsi a-t-il revécu quelques instants...

Trouvé ce coffret recouvert de cuir d'artisanat touareg. Beau travail raffiné...


jeudi 15 août 2019

La photo du mois

Thème du mois :  mythes et mythologie(s).



Père Lachaise. Le gisant de Victor Noir par Jules Dalou.
Victor Noir est assassiné à 21 ans le 10 janvier 1870 par le prince Pierre-Napoléon Bonaparte, cousin de Napoléon III, empereur régnant.  Cent mille personnes assistent à ses funérailles et il devient un symbole républicain.
La belle virilité du gisant entraîne certains femmes en mal d'enfant à venir caresser son bulge pour devenir fertiles, mythe toujours en vogue de nos jours, d'où l'usure qu'on peut voir sur le bronze....



Ont également participé :

lundi 12 août 2019

Du préau...

Je viens de passer quatre jours chez ma fille. Elle rêvait depuis longtemps d’électrifier le préau au fond de sa pelouse pour avoir de la lumière et des prises de courant. Ce fut le but de ce voyage pour lequel elle prit deux jours de congé pour m'aider.

Donc jeudi matin nous avons commencé par l'expression des besoins. Des lampes où, des prises où ?  Ensuite un schéma pour concrétiser, discussion et pour finir, la liste des achats.
Passant de la théorie à la pratique, j'ai commencé par regarder comment rentrer dans  la maison et me raccorder à son tableau électrique général. Nous avons poursuivi par l'examen des extrémités de la gaine qui a été enterrée par l'antépénultième propriétaire qui avait, lui aussi, prévu de raccorder le préau à la maison, examen pour constater que le fil de tirage, en  nylon, était toujours là, oh joie, mais qu'il était coincé et qu'on n'arrivait pas à le faire bouger.
Petit à petit, nous y sommes parvenus, sans tirer trop fort cependant pour ne pas qu'il casse, ce qui aurait mis fin à notre velléité de travaux..
Nous filâmes ensuite à Leroy Merlin pour faire les courses.. Total dans les 300 euros...




Au retour, toute la question était de savoir si nous parviendrions à passer le câble électrique que nous venions d'acheter, à l'intérieur de la gaine enterrée.. Pas question de risquer l'opération avec la ficelle en place beaucoup trop fragile. Après plusieurs tentatives infructueuses pour rentrer du matériel plus solide que nous venions d'acquérir, ma fille me proposa du fil de fer dont elle avait un petit rouleau de 50 m tout neuf.  Nous avons réussi le remplacement de la cordelette de nylon par notre fil de fer, doublé pour en augmenter la résistance, tout en observant que la gaine n'allait pas en ligne droite sous la pelouse.

Je ne sentais vraiment pas la suite et avais peur d'un échec, mais nous n'avions pas d'autre choix que d'essayer de tirer le câble définitif. Et donc  en voiture Simone. J'ai tiré comme un bœuf pour faire rentrer ce câble qui a avancé tant bien que mal,  la gaine posée depuis plus de dix ans devait être écrasée ou en très mauvais état . Par chance le câble est ressorti de quelques centimètres avant que le double fil de fer ne casse. Impossible dès lors de le faire bouger, mais ouf, l'essentiel était fait, nous avions traversé la pelouse. Fin de la première journée..

Deuxième et troisième journées plus classiques. Percements, chevilles, tubes, fixations, vissages, traçages au bleu, raccordement, pose de prises, de lampes, d'interrupteurs... Nous avons terminé samedi après midi avec la participation du compagnon de ma fille. C'est alors que j'ai branché au tableau général.  Basculement du disjoncteur de protection  et hop, tout a fonctionné du premier coup. Champagne !




Dimanche après midi  sortie à Auvers sur Oise, envahi par des Japonais, sous un ciel assurément Van-Goghien. Un beau village bâti à flan de falaise  et un beau parcours que nous avons fait à pied. Visite, ému,  de la chambre mortuaire de Vincent dans l'auberge Ravoux, visite de la maison du docteur Gachet, où j'ai dû faire pipi, une manière comme une autre d'entrer dans l'histoire de l'art, et ensuite le cimetière qu'on a rejoint en passant par la sente  du Montier   où, traversant des  champs, on s'est retrouvé en plein dans les paysages qu'a peints Van Gogh à la fin de sa courte vie.

Retour au Sanctuaire lundi.




mardi 6 août 2019

Zellenberg

Je brocante un peu, mais juste pour trouver des petites choses, ce qui me satisfait largement. Je dépense quelques euros, rarement plus, ce qui me revient bien moins cher qu'une addiction au tabac.

Dernière entrée au Sanctuaire, cette gravure extraite du Topographia Alsaciae de Merian 1644 montrant Zellenberg.




De nos jours les remparts, le château ont disparu. C'est un village cossu situé en plein vignoble




vendredi 2 août 2019

De l'utilité des vieux...

Étonnant jeune homme qui est venu me voir hier pour la première fois. Après m'avoir raconté sur un réseau social comment son père se masturbait devant lui en lui faisant renifler ses chaussettes quand il avait entre dix et douze ans, il m'a demandé si je ne pouvais pas jouer le rôle et m'appeler papa pour réitérer cette scène dont il avait la nostalgie.

C'est ainsi que je ne suis retrouvé  caressant son visage avec mes pieds  en chaussettes déjà portées - il fallait qu'elles sentent un peu-  et le regardant peu à peu prendre son plaisir au fur et à mesure qu'il se déshabillait, suçait mes orteils et se masturbait. Il finit par avoir un bel orgasme et me remercia ensuite d'avoir pu reproduire cette scène fondamentale pour lui qui me laissa cependant complètement inerte, car je le suis définitivement..

Je lui ai répondu qu'il avait de la chance de m'avoir trouvé et qu'un psy ne pourrait pas lui en faire autant.. Ce à quoi il m'apprit qu'il en consultait un régulièrement. Je lui ai alors demandé s'il lui avait raconté cette scène avec son père. Il me répondit que non, ce à quoi je lui ai conseillé de le faire à la prochaine séance et même d'ajouter ce que nous venions de vivre dans le moindre détail. J'ai insisté en remarquant que les psy pouvaient tout entendre et qu'ils étaient payés pour cela.

Mais j'imagine qu'il ne le fera pas, trop peur d'écorner son image, pas assez en confiance, honteux peut-être, trop rabaissé par son père,  il a mille raisons de demander de l'aide sans oser dire pourquoi...

Ça me rappelle S. que j'avais rencontré alors qu'il était en profonde dépression et qui, de la même manière, suivi par une psy, ne lui avait jamais dit qu'il se travestissait  et qu'il rêvait, parfois et même souvent, d'être une femme. Je lui ai fait remarquer que ses séances ne servaient à rien puisqu'il n'abordait pas le cœur du problème. A ce qu'il m'a raconté, la psy n'avait rien vu de ses troubles profonds et elle n'osait pas non plus l'orienter vers d'éventuels désirs homosexuels refoulés.  Quoiqu'il en soit, nos séances à nous, très cul, lui en trav, ont dû, à l'époque, lui faire le plus grand bien, puisqu'au bout de quelque temps je n'entendis plus parler de lui..

Je ne sais pas pourquoi, mais je fais parfois ce genre de rencontre. Je suis pourtant vieux, barbu et chevelu de blanc. Mais peut-être que c'est cette différence d'âge, quelque part rassurante, qui attire des jeunes mecs en quête d'identité. Je peux tout entendre, allant jusqu'aux tréfonds des fantasmes refoulés, et je peux même y mettre de ma personne ce qu'aucun psy ne pourra jamais s'autoriser... Et donc, mes aventures continuent et, je l'espère, pour le plus grand bien des uns et des autres....

Trouvé cette petite gravure 18e.



jeudi 25 juillet 2019

En attendant la canicule...

Il est tôt et il fait 28,2 degrés dans l'appartement. J'attends tranquillement en slip la canicule promise pour cet après midi avec une température qui avoisinera les 40 degrés.
Je dois faire la queue  tout à l'heure aux Emmaus, en plein soleil et ça sera le seul moment de la journée où je serai dehors à risquer l'insolation.

Hier j'y suis passé, au retour de la visite de contrôle des suites de l'ablation de ma prostate, et la bonne nouvelle c'est que le médecin spécialiste en radiothérapie a jugé que notre prochaine rencontre aura lieu dans un an, mon taux de PSA étant indétectable. J'ai  déjà pris rendez-vous pour juillet 2020.
En attendant, je revois en octobre l'urologue qui m'a opéré. A ma dernière consultation il m'a fait à ma demande, comme la loi l'y oblige, m'a-t-il dit, une piqûre dans la verge, pour me montrer comment procéder en vue d'avoir des érections. La Sécurité sociale rembourse totalement les injections, mais je n'ai pas été convaincu par le résultat et je ne sais pas si je recommencerai, même si je peux augmenter la dose pour avoir une meilleure rigidité.

Nous vivons quand même dans un beau pays où la collectivité prend en charge les malheurs  de chacun, allant même jusqu'à essayer de compenser la perte de puissance sexuelle pour permettre la poursuite d'une vie épanouie...Je ne comprends pas pourquoi tant de gens passent leur temps à se plaindre sans cesse, à critiquer les élites qui organisent et améliorent constamment notre système social qui est si protecteur et si ouvert.

Pour l'extension de la PMA à toutes les femmes, par exemple, ça va encore être le déferlement des lamentations des élites catholiques conservatrices,  qui vont nous seriner avec ces enfants qui vont naître sans père, alors qu'ils ne sont pas du tout choqués par leurs prêtres sans femme, lesquels sont plus perturbés dans leur vie affective et sexuelle que ne le seront jamais ces enfants qui, désirés, seront entourés de beaucoup d'amour. Je hais les religions...

Pour rester dans ce chapitre des religions, j'ai été surpris, hier, de rencontrer un jeune Tunisien. Je passe du temps sur les réseaux sociaux, histoire de passer le temps, justement, et ce garçon est venu, ce qui est exceptionnel. Il s'est présenté comme ingénieur en robotique, pacsé avec un Français de mon âge, aimant les vieux, et ravi d'être en France pour pouvoir vivre son homosexualité alors que dans son pays c'est pratiquement impossible. Homosexuel, il l'est, carrément, et j'espère m'être bien occupé de lui pour qu'il ait envie de revenir.
Nous avons commencé une discussion qui ne va pas manquer d'être intéressante, si elle se développe, car il est croyant, croyant au point de faire ses cinq prières par jour. Je lui ai, bien entendu, dit ce que je pensais des religions, et nous avons effectué, comme qui dirait, un premier tour de chauffe...  La suite, peut- être, si je le revois...

G. est parti quelques jours en vacances avec sa femme, de sorte que je vais devoir m'en passer. Notre relation dure depuis une quinzaine d'années et il apparaît, ici dans le blog, de temps en temps. C'est peut-être cette absence qui m'a fait rencontrer ce jeune Tunisien..

M. va bien et L. passera samedi soir... Comme on peut le voir, même diminué, j'ai encore une vie intéressante...

Une toile vierge est sur le chevalet  depuis au moins un mois et voudrait que je la remplisse.
J'essaie, tant bien que mal, de relire l'Histoire d'O, mais je ne suis pas emballé. 

Je vais faire une lessive et j'attends la canicule...




mercredi 17 juillet 2019

Crise

Je n'ai pas trop envie de parler de la démission de Rugy suite aux attaques feuilletonnesques du procureur moustachu trotskiste .  L'utilisation, par Rugy quand il était député, de ses frais de mandat, IRFM, pour payer sa cotisation à son parti aura été le coup de grâce et l'aura contraint à la démission..
Cependant comme ardent défenseur de la liberté de la presse, j'estime que l'existence de Mediapart est totalement légitime et signe la maturité de notre démocratie, même si je ne partage absolument pas leurs fréquents procès à la Torquemada...

Je copie un tweet de Mathilde Panot, l'insoumise  qui se prend, elle, pour Fouquet-Tinville : "  #DeRugy démissionne, excellente nouvelle pour l'écologie mais c'est tout ce système de la 5ème République, des intérêts privés et des pourris de l'humanité qui doit dégager !"

"Pourris de l'humanité", nos politiques !  Rien que cela. Arrivé à ce niveau de haine de l'autre, les insoumis ne représentent plus qu'une secte dangereuse pour notre démocratie. S'ils arrivaient au pouvoir, nous aurions pire que la Stasi ou que le KGB pour nous surveiller dans leur 6e république qui ne serait qu'une copie du régime de l'ex URSS...

Voilà donc une crise de plus pour Macron, qui a réagi cette fois avec justesse et rapidité. Il conserve bien entendu mon soutien, et j'attends que les réformes continuent....

Quelques mots de ce vase raku, que j'ai tout de suite trouvé beau et très contemporain. C'est l'oeuvre de Dominique Pouet.




mardi 9 juillet 2019

Deux plats...

Dimanche je suis aussi rentré avec deux grands plats de diamètre 46 cm, de marque Villeroy et Boch  ( V & B M )  qui ont été  peints à la main vers les années 1900
Une probable vue de Brême sur l'un.
Les deux tours n'existent plus,  détruites, je suppose, au cours de bombardements , tandis que la cathédrale présente quelques variantes avec celle qui est dessinée.. 






Une vue du château Reichburg quelque peu fantasmé pour l'autre....




Situé à Cochem, au bord de la Moselle, il existe toujours.







lundi 8 juillet 2019

Abécédaire

Quand on se lève deux fois par nuit pour aller aux toilettes et qu'on se rend compte à quatre heures du matin n'on ne se rendormira pas de si tôt, il n'est pas difficile de prendre la décision d'aller chiner puisqu'on est dimanche. Après un passage au distribanque au cas où, j'étais sur zone vers 5h30 pour me rendre compte qu'il  n'y avait presque personne et que je ne trouverai rien.
J'ai néanmoins tourné. Les vendeurs sont arrivés petit à petit et effectivement ils n'ont pas déballé grand-chose d'intéressant à part une famille qui déstockait et vendait en particulier des abécédaires.
La dame âgée me dit que c'était sa grand-mère qui l'avait brodé quand elle était petite fille. 
Moi : mais pourquoi vous vendez ça ?
- Si vous saviez, on a tellement de choses ...!

Je trouve ces objets émouvants, témoignages de ce qu'était l'éducation vers 1900. J'en ai quelques-uns. Ils ont été souvent conservés pieusement par  les familles au gré des héritages et puis l'une ou l'autre génération s'en débarrasse auprès de fêlés comme moi qui refusent que disparaisse un tel patrimoine.. 



vendredi 5 juillet 2019

Rien

Rentré au Sanctuaire. L' orchidée a fleuri.


dimanche 30 juin 2019

News


Pas de canicule ici en l'Île. Température maximale prévue 23 °. C'était la même chose  hier. Je ne vais pas me plaindre, j'adore cette fraîcheur.

Un peu déconnecté des affaires du monde. J'ai apprécié mon séjour après presque une année d'éloignement. La région est belle et la mer toujours aussi attirante..

Trois incursions en Espagne : cigarettes pour L, repas avec P et repas avec mon frère.

Des visites aux Emmas aussi pour trouver un grand plat en étain du 19e siècle dont je vais essayer d'identifier le potier quand je pourrai consulter ma documentation.




Je repars demain. Un crochet pour aller faire coucou aux petits et ensuite direct au Sanctuaire.



lundi 24 juin 2019

G7, suite...

Les préparatifs du G7 battent leur plein avec pour objectif de faire de Biarritz une ville modèle, bien propre sur elle, témoignage universel de la splendeur de la France heureuse.

Aucun détail n'est laissé au hasard. Chaussées regroudonnées dans pratiquement tout le centre, marquages au sol neufs de chez neuf, réfection à neuf des trottoirs, enrobage et talochage des pieds des arbres avec un mélange de copeaux de  bois colorés en noir, construction d'un escalier gigantesque à l'effet purement décoratif et qui ne servira pratiquement à personne, réfection  totale d'un square, reprofilage de la plage au bulldozer... Ça et le reste, je ne suis pas passé partout...
Trump et les autres pourront se promener et admirer la France magnifique...
Je me demande combien tout cela peut-il coûter pour deux jours de sommet mondial ?

Pendant ce temps les tiers-mondistes et les gauchistes ont tagué des baraques de chantier côté espagnol et réclament en basque de supprimer les frontières, déclarent que le G7 détruit et demandent la libre circulation de tous.....







vendredi 21 juin 2019

Le feuilleton continue...

Le feuilleton Benalla nous abreuve régulièrement. Hier c'est Envoyé Spécial qui s'y est collé, pour faire des "révélations fracassantes", preuve que l'information est libre et totalement déconnectée du pouvoir exécutif dans notre pays.
Je n'ai pas regardé. Je ne sais donc pas ce qu'il y avait de fracassant dans ces énièmes révélations en attendant les suivantes.
France Info prend le relais ce matin et titre : "VIDEOS. Affaire Benalla : les trois séquences du magazine "Envoyé Spécial" qu'il ne fallait pas rater". Je suis nul, je les ai ratées, mais j'ai droit à ma séance de rattrapage grâce à ce média que je trouve de plus en plus gauchiste.

Alors donc, il y a cette fameuse disparition du coffre-fort en pleine nuit si j'ai bien compris. A aucun moment et depuis le début de l'affaire je n'ai pu savoir combien pesait ce coffre fort. 10 kg, 100 kg, 500 kg ? Aucun média n'a donné ce chiffre. Au niveau de la disparition ça fait une différence de taille: on passe de 1 personne  à 5 personnes pour l'enlever, le tout en pleine nuit sans faire de bruit pour rester discret. J'opte donc pour 10 kg, ce qui veut dire qu'il était petit et qu'il n'y avait pas grand chose dedans...
Révélation d'hier, reprise par France Info, il y aurait un deuxième coffre. A quand le troisième ?

Autre révélation, Mimi Marchand, la sulfureuse conseillère du couple Macron, a hébergé Benalla. France Info en fait 20 lignes. 20 lignes de journalisme pur et dur où vous n'en saurez pas plus que ce que je dis en une ligne...

Dernière séquence à ne pas manquer, et je mesure là combien j'ai été lamentable de ne pas avoir regardé France 2 hier soir, "il a organisé des rencontres entre des hommes d'affaires et des conseillers de l'Elysée". C'est grave !
Deux parties. "Ce que l'on sait déjà", il connait bien Vincent Miclet et Philippe Hababou Solomon et ensuite "ce que nous apprend l’enquête" où  "alors qu'il était licencié et censé de plus avoir aucun rôle à l'Elysée, Alexandre Benalla a présenté ces deux hommes à des conseillers de la présidence."

La France Afrique, je veux bien l'admettre, c'est plein de coups tordus. Mais bon, aucun président n'a pu s'affranchir de ce continent de tous les dérapages...

J'espère que France 2 a fait une bonne audience  ( un bide en fait : 1.6 MM de spectateurs ). Se donner tant de  mal  pour faire du vrai journalisme le mérite bien. Moi qui suis pour la liberté de la presse, je n'y trouve rien à  redire.

Ceci dit, la justice est sur l'affaire et elle va  dépatouiller tout cela. Je lui fais confiance.

Pourquoi j'ai parlé de ça, moi?  Bon , pour me faire pardonner, cette photo d'un cendrier de la coupe du monde  de 98, en hommage à nos footballeuses....


dimanche 16 juin 2019

Travaux..

De retour au Sanctuaire.
Je suis allé chez mon fils pour l'aider à quelques travaux dans la maison qu'il vient d'acheter. Six jours , père, fils, bru, à s'activer pour installer un gros meuble de salle de bain, une cuisine, reposer des radiateurs, brancher des lampes, installer des trucs de ci  et de là, faire des achats, aller à la déchetterie et poser un parquet flottant.
Mon deuxième parquet flottant. Le premier en l'Île.
Un peu plus d'une journée pour ce faire avec le résultat que l'on peut voir sur ce cliché.
Tout le monde un peu fatigué, mais bien content à la fin de la semaine...


samedi 8 juin 2019

Brocante..

Étonnant de se croiser  sur une brocante comme ça a été le cas ce matin pour ma première sortie de l'année.  J'ai demandé combien je valais  :  200 euros...

Sinon quelques achats, mais pas grand chose dont  un petit maître à danser et une lancette que j'aurais peut-être pu trouver moins chers sur Ebay. On a toujours l'impression de faire des affaires sur les vide greniers, mais finalement rien n'est moins sûr.

Vu la Michèle, toujours aussi imprévisible comme ce SMS de N. reçu peu aprés.

Départ demain vers le sud pour quelques jours.

dimanche 2 juin 2019

News

Un peu silencieux. mais bon, pas grand chose à raconter: je vis assez discrètement, sortant peu et voyant peu de monde.
Je n'ai pas encore réussi à me lever tôt le matin pour aller chiner. J'ai du rater quelques beaux objets, mais tout cela n'a pas beaucoup d'importance. Je me fais cependant quelques petits plaisirs en allant aux Emmas, comme cette bonbonnière en opaline en forme de couronne...

Le remue ménage des résultats des Européennes continue de produire ses effets. Mélenchon s'est retiré pour réfléchir, mais en est-il capable, Hamon raccroche pour un temps, Brossat a disparu des radars, Wauquiez est contesté par les siens, Jadot jubile et nous promet plus d'écologie, Philippot va retourner dans l'administration, Le Pen attend ses convocations par la justice et Macron continue sur sa lancée....

La période des municipales va être gratinée. C'est une élection à la majorité à deux tours et des alliances entre listes seront nécessaires dans certaines villes. Les grandes manœuvres ont déjà commencé et rien ne prédit que le corps électoral restera stable tel  qu'issu des Européennes. On sait déjà que les électeurs de Mélenchon sont extrêmement volatiles et voteront en masse Le Pen en cas de second tour LREM/RN.

On peut donc prévoir cet automne une certaine agitation   politique..

D'ici là de l'eau coulera sous les ponts et nous prendrons des vacances. Les gilets jaunes aussi, ces Français qui, à les entendre, crèvent de faim...



lundi 27 mai 2019

Mon tour d'horizon...

J'espère voir bientôt la racaille Rassemblement National, qui vient d'être élue au Parlement européen en vue de le détruire, être mise en examen pour emploi fictif, n'est-ce pas M. Bardella, ou jugée et condamnée pour plein de choses, n'est-ce pas Mme Le Pen et une bonne partie de ses nouveaux députés...
Après cela les gens qui votent pour ces extrémistes, tout juste bons à se nourrir sur le système, dessilleront peut-être les yeux. Les voix qui ont été perdues par la France Insoumise, et les voix des gilets jaunes sont allées renforcer cette camarilla qui a pu ainsi se retrouver première, en tête des suffrages, battant de moins de 1% la République en Marche pour qui j'ai voté.

Nathalie Loiseau n'a pas démérité. Elle a pris dans la tronche, et de manière continue et obsessionnelle, tous les griefs de toutes les autres listes. On n' a pas entendu les Insoumis  ou le dinosaurien Parti Communiste s'attaquer au Rassemblement National qui est pourtant leur pire ennemi..
Son score est bon et indique que le socle sur lequel le président s'appuie est stable. Il peut espérer une réélection dans trois ans et  peut poursuivre ainsi les réformes dont notre pays, sclérosé par les  situations acquises, souffre tant..

Je ne vais pas m'étendre sur le succès des écologistes qui se hissent à la troisième place, vivant de la rente d'une valeur sûre, la défense de la planète. Je pense toujours qu'il n'y a pas pire pour l'écologie qu'un écologiste et ce n'est pas ce succès qui marquera le développement des éoliennes ou des parcs  de panneaux photo voltaïques, tant  ces dogmatiques sont toujours prompts  à engager des tas de recours juridiques pour emmerder ceux qui veulent faire quelque chose d'utile... Leur seul résultat, dans le fond, va être de nous faire abandonner, seuls,  les énergies fossiles des dizaines d'années avant tous les autres pays qui iront au bout de la dernière goutte de pétrole...

Je vais saluer, comme il le mérite, l'échec cuisant de Bellamy et des Républicains. Ce  grand catholique, contre l'avortement,  contre le mariage homosexuel, proche de la Manif pour tous, soutenant les parents de Vincent Lambert, nous a montré ce qu'était la société prout-prout, bien propre sur elle, telle qu'on la croise à St Eustache le dimanche matin. Il y a 4% de catholiques pratiquants en France. Il a su doubler ce chiffre, ce qui n'est pas si mal.  Mais bon...
La seule question qui se pose à son encontre, c'est comment les instituts de sondage ont pu se tromper en l'annonçant à 15% des voix?

Voilà les Insoumis, à la cinquième place, coiffant de peu le parti socialiste, donc un succès vu à l'intérieur de la sphère de la gauche qui ne rassemble plus au total que 30% des voix, en gros un tiers des Français, si l'on considère que les écologistes sont forcément à gauche, ce que je conteste car je me sens aussi écologiste et défenseur de mon environnement qu'un politique qui en fait son gagne pain...

Le parti socialiste survit et aura des députés au Parlement Européen...

Derrière, les 28 listes restantes, ne seront pas représentées.. Ducon Gnangnan sera quand même remboursé de ses frais de campagne. Ian Brossat, lui, peut aller se faire brosser. C'est un gentil garçon pourtant...
Le patriote Philippot arrive derrière le parti qui avait un chien sur son affiche : une tête de chien paie plus qu'une tête de patriote...
Je salue les 122573 suffrages de M. Lalanne et de sa liste gilets jaunes. Il est disque de platine en voix....
La France Royale a obtenu 3393 voix. Nos ancêtres n'ont pas guillotiné Louis XVI en vain....

Voilà donc mes analyses hautement sophistiquées du jour.
Il reste que la question de l'immigration a boosté le Rassemblement National et les populistes européens, que la gauche en prônant la libre circulation, donc l'invasion de la France par des migrants économiques originaires en majorité de pays musulmans, ne ressortira jamais de son marasme. Je ne suis plus à gauche.....


jeudi 23 mai 2019

En l'Île...

Agréable de passer quelques jours en l'Île.

Hier soir je suis allé manger chez mon frère  qui , lui, s'est complètement installé ici. Il s'en déclare heureux. Il est vrai que la région est magnifique, et, par les nombreuses associations, il a su se faire assez de relations pour se sentir intégré.
Avant cette visite, un tour sur la tombe de mes parents. Le cimetière a été aménagé, allée en tarmac, place de parking, bordure peinte en blanc, parfaite, gravillonnage autour des tombes parfait, pour en faire une sorte de cimetière modèle, ce que je n'aurais jamais souhaité. L'ancienne version me convenait parfaitement.  On est vraiment entré  dans l'ère du toujours plus, toujours mieux, quitte à  emprunter et à  gonfler notre dette gigantesque pour se payer tout ce luxe.

Autre secteur où je trouve une dérive injustifiée, c'est l'aménagement de certaine petites routes de campagne, dont celle que j'ai empruntée pour aller au cimetière, avec de multiples dos d'âne, des quantités de chicanes, une foultitude de panneaux divers et variés, des ronds points, tout cela suffisant pour rendre ces quelques kilomètres insupportables en se demandant si on ne commençait pas à prendre l'automobiliste pour un débile profond. Un pur délire d'un ingénieur des Ponts et Chaussées  ou d'un maire qui ne s'est jamais posé la question du coût de tout cela en sachant que ça  vient systématiquement augmenter la dette. Sans compter que tous ces obstacles, mis en travers de la route, représentent un réel danger, particulièrement la nuit, par temps de brouillard ou par forte pluie...

Autre sujet de mécontentement, le boulevard du BAB a été passé de 70 à 50 km/h.  Donc 7 ou 8 km à  me traîner désormais sur une belle 4 voies quand j' irai aux Emmaus. Encore un délire d'ingénieurs ou de maires, tout juste bons à  infantiliser les automobilistes.

En cherchant bien dans la foultitude d'objets proposés à la vente j'ai fini par trouver cette partie de service de nuit en opaline. Ça  faisait plus d'un mois qu'il était  en rayon et les chineurs, brocanteurs, antiquaires ne l'ont pas vu ou n'ont pas voulu l'acheter : ça ne risque pas de rapporter des fortunes ! Ça date des années 1850 environ et servait la nuit pour apaiser les soifs. Un flacon à eau, un petit flacon à fleur d'oranger ou à eau de mélisse, un sucrier. Il manque le verre et le plateau. Peut être aurai-je la chance de pouvoir compléter...



lundi 20 mai 2019

En vue du G7...

Arrivé en l'Île par un temps exécrable... Deuxième séjour en un an, c'est dire que j'ai peu bougé, coincé au Sanctuaire...
Je suis passé voir mes petits enfants.
Je devais assister à un concert où ma petite fille devait chanter en solo, mais celui-ci a été annulé à cause du temps. Et donc je ne l'ai pas entendue. Ce concert sera enregistré dans quelques jours et j'aurai ainsi une séance de rattrapage...
Le petit, lui, poursuit sa découverte du piano qu'il s'est mis en tête d'apprendre l'année dernière quand il avait neuf ans. Il suit depuis la rentrée des cours collectifs et municipaux une fois par semaine et en moins d'une année   je trouve qu'il a fait de sérieux progrès.. Il a l'oreille très musicale. J'espère qu'il n'abandonnera pas en si bon chemin et je  lui ai prodigué tous les encouragements possibles.



J'ai croisé ma fille ici hier. Nous sommes allés nous promener malgré le temps mochissime, mais au retour nous avons été complètement rincés..


Le G7 se tiendra ici fin août. Je ne vais pas rater cela. 
Ce somment nécessite une intense préparation en raison des problèmes de sécurité, des 4000 journalistes attendus, des chefs d'états invités en plus des 7 titulaires soit en tout plusieurs milliers de personnes, du déferlement des black-blocs du monde entier et des Gilets jaunes qui ne manqueront pas de venir foutre le bordel, sans parler des vacanciers, des habitants etc.....
Deux zones. Une zone rouge, véhicules interdits, où les résidents et les ayants droit (commerçants, salariés, professionnels de santé, etc.) seront autorisés à accéder à pied sur présentation obligatoire d’un badge Z1 et d’une pièce d’identité dont le numéro devra correspondre à celui mentionné sur le badge, et une zone bleue où les résidents et les ayants droit (commerçants, salariés, professionnels de santé, etc.)  seront autorisés à accéder sur présentation obligatoire d’un badge Z2 et d’une pièce d’identité dont le numéro devra correspondre à celui mentionné sur le badge. Ils devront également être munis d’un macaron pour leur véhicule afin de pouvoir circuler et stationner librement dans la Z2.


Donc je me prépare et puisqu'étant en zone bleue, je vais demander mes macaron, badge après fourniture de tous les justificatifs nécessaires aux autorités... J'ai l'impression que ça va être un sacré cirque, mais quelque part il faut savoir vivre dangereusement...

mercredi 15 mai 2019

La photo du mois

Thème du mois : le merveilleux dans votre vie...




Coucher de soleil au solstice d'été... La mécanique céleste, réglée à la seconde près, m'a toujours émerveillé.
Nos instruments, plus précis que ceux des siècles derniers, nous ont permis de nous rendre compte que le méridien de Greenwich,  référence du système horaire mondial, n'est pas tout à fait là où on le croyait et passe  en réalité près d'une poubelle du parc qui entoure l'observatoire.


Ont également participé...


lundi 13 mai 2019

De l'arnaque....

Je n'aime pas me faire arnaquer, mais cette fois-ci j'y ai eu droit.

Vous vous garez dans une rue de votre ville et vous allez à la borne pour payer. Elle vous annonce des tarifs corrects. 


Je décide de rester 4h30 et je règle avec la carte bancaire. Sauf que j'ai payé 16,50 euros, alors que, vu les tarifs annoncés, je m'attendais à payer dans les 2 euros.
Effectivement le petit écran de l'appareil   annonce la couleur, mais qui le lit en entier avant de payer? Et qui peut imaginer des tarifs aussi délirants?
J'appelle cela une arnaque, n'est ce pas Monsieur le Maire? Les serruriers qui viennent vous ouvrir quand vous avez perdu vos clés ne font pas pire....



Devinez pour qui je ne voterai pas la prochaine fois...

lundi 6 mai 2019

Du réchauffement climatique.

L'utilisation des énergies fossiles, pétrole, charbon, a  pour conséquence l'élévation de la température moyenne sur la terre, ce qui entraîne des modifications climatiques et surtout la fonte des glaciers qui retenaient une quantité non négligeable d'eau hors des océans.
Les océans montent donc actuellement de 3 mm par an, ce qui, à ce rythme conduirait à une élévation de 24 cm vers les années 2100, 54 cm vers 2200. Lourde menace sur l'humanité car la moitié des terriens habite au bord de la mer...

Ceci dit, l'augmentation de la concentration de gaz à effet de serre dans l'atmosphère, ce qui crée le réchauffement climatique,  est due à la combustion des énergies fossiles, laquelle n'aura qu'un temps car elles disparaissent. Disons qu'il  n'y aura plus de pétrole vers 2100 et que le charbon deviendra un souvenir vers 2300.
Je prévois donc que cette concentration diminuera dès lors que l'essentiel de l'énergie consommée sur terre sera électrique et il est fort probable que le réchauffement climatique  marquera un palier et cessera ensuite. Les océans ne monteront plus...

Je ne serai pas là pour vérifier cette prédiction plutôt optimiste si l'on considère le matraquage  catastrophiste qu'on subit, en particulier de la part des écologistes qui prospèrent sur les malheurs qu'ils nous annoncent...

Je pense donc qu' il faut  réussir la transition énergétique avant tout. Éoliennes, cellules photovoltaïques, panneaux solaires, énergie nucléaire dont il faut diminuer la part, isolation thermique, géothermie, des techniques à développer quand bien même on va défigurer quelques paysages....

Et puis il nous reste le Saint Graal à découvrir avec  Iter dont on espère un résultat fructueux et de l'énergie quasiment propre et inépuisable..  Peut-être vers 2050....

L'humanité a donc quelques chances de survivre aux tragédies qu'on nous annonce....


Gobe-mouches

mercredi 1 mai 2019

Premier mai

J'écrivais, il y a un an,  que "je sentais que j'allais subir d'une manière ou d'une autre le poids des ans".
Ça n'a pas loupé. Une prostate en moins avec les conséquences que l'on sait, une prothèse de hanche en plus, j'ai nécessité quelques réparations qui m'ont fait tester le monde de la bienveillance, médecins, chirurgiens, infirmières, soignants en général, une richesse à laquelle chaque Français peut accéder et qui sert d'exemple dans le monde entier.

J'espère que ma soixante treizième année, qui commence aujourd'hui, sera moins allongée et canapéiesque, plus dynamique, plus voyageuse, et puisque ma libido est toujours aussi présente, je vais finir par croire que je suis un véritable obsédé sexuel, j'espère aussi que j'arriverai encore à satisfaire quelques fantasmes, carrément handicapé, il faut bien l'avouer, par des capacités que je n'ai plus...

Ceux qui m'entourent vont bien, mais j'ai beaucoup moins vu les miens, qui sont à plus de 500 kilomètres, et j'espère me rattraper.

Voilà quelques nouvelles en ce début de cette journée qui devrait être une fête, la fête du travail. Mais cette fête va peut-être se transformer en cauchemar, de la faute de ceux qui n'aiment pas le travail, qui ne sont pas capable de grand-chose, qui cassent, qui infligent leur bêtise aux autres. Marre de cette racaille !


lundi 29 avril 2019

Paris, capitale de l'émeute...

"Faire de Paris la capitale de l'émeute", voilà le projet des Blacks blocs pour le premier mai. Mélangés aux abrutis de Gilets jaunes complices, positionnés en début ou en fin des défilés syndicaux complices voilà qui annonce une fête du travail saignante, des pillages, des destructions, des incendies, des voitures brûlées, des blessés et je plains d'avance les parisiens qui vont avoir à subir ça...

Je ne peux que souhaiter la fermeté des forces de l'ordre face aux débordements annoncés.

Seule convergence à attendre, la convergence de la violence, soutenue par les Insoumis, les partis de gauche dans leur ensemble et l'extrême droite..  Pauvre France !

vendredi 26 avril 2019

News

J'avais de la visite mardi, E. un authentique philosophe diplômé de l'université, apte aux questionnements, aux raisonnements, à l'exploitation des incohérences et la conversation à un moment nous a fait poser un regard sur notre monde. Comparant hier à aujourd'hui, il a bien fallu reconnaître qu'il était de plus en plus fracturé, stratifié, ce qui n'était pas le cas il y a quarante ou cinquante ans, époque où l'on pouvait avoir le sentiment d'un destin collectif avec une bonne partie de nos contemporains.
Ce qui n'est plus le cas. Je suis parti dans des développements en tentant d'expliquer ce qui nous arrivait, remarquant qu'il y avait même des fractures entre grands et petits, les petites éprouvant souvent des complexes vis à vis des grands,  sans parler des couleurs des peaux, des situations matérielles, des religions, des opinions politiques, de l'âge, etc qui sont autant de raisons de se sentir rejeté par les autres, de se rassembler en communautés ,  ce qui pulvérise la société telle qu'elle est devenue.
Faisant le parallèle entre maintenant  et jadis, nous avons remarqué que l'opinion, hier, était fabriquée par quelques grands médias, en nombre réduit, qui donnaient le la, mais qu'aujourd'hui celle-ci était infiniment fragmentée et émergeait du déversoir de chaos,  parfois de haine qu'était devenu internet.  Comment survivre dans ce fatras?
En restant à l'intérieur de son groupe et chacun pour soi? 
Nous trouverons peut-être des réponses une prochaine fois...

J'ai regardé une partie de la conférence de  Macron. Comme souvent, je l'ai trouvé au niveau, bon dans l'ensemble et, vu qu'il ne peut faire de grande distribution collective, les grincheux vont se déverser dans les médias pour vouloir nous convaincre qu'il n'a rien dit.
Faisant l'estimation de ce qu'il a distribué hier, certains arrivent à 10 milliards, ce qui n'est pas rien, reportant une fois de plus au calendes grecques le jour où l'état reviendra à l'équilibre budgétaire.
Il a eu aussi quelques mots bien vus sur l'Islam et sur les migrants. Les gauchistes s'en sont déjà emparés pour critiquer, trouvant normal sans doute qu'on laisse entrer en France des quantités d'homophobes venant des pays musulmans d'Afrique. Quand aux salafistes, la gauche trouve sans doute qu'il n'y a pas assez de femmes bâchées dans nos rues et qu'il en faut davantage....

Les Gilets jaunes vont être déçus, ça ne fait aucun doute, mais comme je vomis cette bande de cons, pour moi la cause est entendue. 

jeudi 18 avril 2019

De Notre-Dame

J'émergeais à peine de l'anesthésie quand à travers un échange de SMS avec ma fille pour la rassurer que tout allait bien, celle-ci m'apprit que Notre Dame était en feu. "C'est terrible" m'écrivit -elle. Après avoir vu des images à la télé, je lui ai annoncé que la voûte allait s'effondrer, en ajoutant que c'était épouvantable...

Nous ne sommes pas restés longtemps dans cet état de prostration. Le président  Macron sut trouver les mots pour nous convaincre que nous allions la reconstruire plus belle, nous, un peuple de bâtisseurs, les grandes fortunes françaises et  étrangères promirent des dons très conséquents, et le peuple de France s'est rassemblé autour du monument qui nous représente si bien...

Tout le peuple? Non. Les gilets jaunes, les Insoumis nous font des polémiques à deux balles, indignes du moment et des enjeux..Ils me dégoûtent de plus en plus. La gôche est vraiment en train de sombrer...

Il reste que les Français vont se chamailler sur ce qu'il conviendrait de faire, comme si, comme d'habitude, chacun d'entre-nous était maintenant architecte ou maçon et savait tout sur tout.

Ce qui est resté debout est instable et dangereux. Une cathédrale est un édifice complexe, où même le poids de la toiture intervient dans la stabilité générale. Sans ces masses de plomb et de chêne, les forces en jeu sont déséquilibrées et il se pourrait que les arcs-boutants, ou le poids des voûtes restantes, ou l'absence de contre poussée là où elles se sont effondrées, n'entraîne des désordres supplémentaires.
Je ne voudrais pas être celui qui va établir le programme et être responsable des travaux en sachant qu'il va falloir étayer avant toute chose, parfois dans des conditions périlleuses, puis déblayer, nettoyer, protéger du vent et de la pluie pour qu'à l'intérieur de l'espèce de scaphandre qui emballera la cathédrale pendant les prochaines années, sa reconstruction se passe dans les meilleures conditions...

Alors, charpente en bois, métallique, en béton? Soyons efficaces, économes et rapides et évitons le prochain incendie en choisissant une charpente métallique... Mais ce n'est là que  mon humble avis...

Pour terminer quelques mots que j'emprunte à Elie Faure:
"Eh bien! la cathédrale a tout ce que nous aimons dans Hugo ou Pascal, tout ce que nous retrouvons de nous en Rabelais,  Molière ou la Fontaine, tout ce qui, dans Montaigne domine les temps et les  lieux. Mais elle soulève cela par ses voûtes et par ses tours dans un bel emportement lyrique, qu'elle fait monter la foule française jusqu'aux pressentiments suprêmes que les plus grands de nos artistes n'ont presque jamais atteints
Le héros français, c'est la cathédrales"


Photo prise vers 1865 à la fin des travaux de Viollet-le-Duc

mercredi 10 avril 2019

De la politique...

Hier, polémique pour savoir si Eric Drouet était invité au Sénat pour donner son avis sur la privatisation des aéroports de Paris et de la Française des jeux. La sénatrice Catherine Fournier a finalement annulé la rencontre, ce qui a conduit trois sénateurs de gôche,  Marie-Noëlle Lienemann, Olivier Jacquin et Martial Bourquin, à s'excuser...

Je rêve là. Ces racailles jaunes sont invitées au somment de la République, comme s'ils n'avaient déjà pas dit tout le mal qu'ils pensaient de nos institutions et du Sénat en particulier.

On voit ci-dessous ce que pensent les humoristes du niveau de cette rencontre qui ne ferait que renforcer l'aura de ces démolisseurs de notre société. Le Sénat racle les fonds, tout cela pour s'opposer à  Macron et le faire échouer.




J'te l'dis Éric, y'a pas que d'la pomme !

Je suis de plus en plus dégoûté par ces comportements individualistes et partisans, où tout est bon pour faire chuter l'adversaire, d'autant plus qu'il s'agit d'un jeune président, comme s'il fallait l'abattre à n'importe quel prix, au risque d'abattre les institutions, pour l’empêcher de faire les réformes nécessaires à notre pays. On casse tout et on verra bien après, se disent ces inconscients....

Mélenchon, Le Pen, Wauquiez, Hamon réunis pour dire que le grand débat n'a servi à rien, qu'il  ne s'y est rien dit, que c'était un échec, qu'il n'en sortira rien. Macron doit se sentir bien seul. 

Le Parisien semble se délecter de la fatigue de notre président  : « Il est dans un état… Il est sous l’eau », s’alarme un familier. « Rincé », « essoré », s’affolent d’autres. « Il a perdu la queue du Mickey, il n’arrive plus à l’accrocher », constate un ami. Un de ses « textoteurs du soir » va plus loin. « On n’est pas loin du burn-out », lâche-t-il très sérieusement. Une « petite main » abonde : « Heureusement qu’il est maquillé, sinon on verrait à quel point il est crevé… ». Vu ce qu'il prend dans la tronche, ça ne m'étonne pas.

On en est là pour l'instant. Le combat politique tombe de plus en plus bas. Courage Président !

samedi 6 avril 2019

Samedi



Pas regardé le grand débat avant hier soir. Je l'avais imaginé cacophonique, il le fut. Je voterai pour la liste REM, ce qui me semble le plus raisonnable et le plus constructif. Je m'ancre au centre, les extrêmes me semblant dangereux et irréalistes,  surtout en matière d'Europe.

Hamon est venu avec un gilet de sauvetage pour nous culpabiliser. Il ne sait faire que cela, tout dans la distribution universelle de l'argent qu'on n'a pas et qu'on doit emprunter, et je le sens prêt à créer des navettes de bateaux pour faire venir en Europe tous les migrants économiques de la terre. Je ne suis pas dans cet irréalisme là, plus près, je dois bien l'avouer, du contrôle de nos frontières qui ne peuvent plus être des passoires et laisser entrer n'importe qui.  Grosse problématique pour l'Europe, les populations partageant globalement mon point de vue et glissant vers les populismes qui font leur beurre sur la question de l'invasion migratoire. La gauche va se noyer dans ses positions idéalistes et le gilet de sauvetage de Hamon n'y changera rien : elle coulera...

C'est peut être pour cela que Corbière, l'insoumis " ne veux plus s'enfermer dans le mot "gauche".  Constatant que "ses échecs récents en ont fait un repoussoir", il ajoute que "rassembler la gauche n'a plus de sens : des millions de gens ne se positionnent pas d'un côté ou de l'autre ! Il faut trouver un vocabulaire nouveau, un message différent." 


J'avais dit que le meilleur repoussoir de la gauche, c'était les Insoumis. Lui, trouve que ce sont les autres, évidemment. "Vocabulaire nouveau, message différent",  il nous annonce peut-être une convergence populistique avec l'extrême droite, à l'image de ce qui se passe en Italie. Attendons  la suite...

Quoiqu'il en soit le millionnaire insoumis Mélenchon a mis son ex-épouse, son gendre, son garde du corps et son chauffeur en bonne position sur sa liste aux Européennes. Rejoignant la firme Le Pen, il crée sa propre firme familiale. J'hallucine. Il veut enrichir son clan en les faisant élire députés avec pour programme de battre Macron comme l'a conclu leur tête de liste au grand débat. Franchement, l'Europe mérite mieux que cela...

Sinon les abrutis jaunes continuent de défiler, de casser et de piller, comme chaque samedi. J'en ai vu un qui promenait une croix sur son dos comme dans les meilleurs chemins de croix. Ils ont toujours de l'argent pour se déplacer partout en France et ils ont tous leur portable pour filmer : ils ne sont donc pas pauvres comme ils le prétendent. Pas eux....
La justice en rattrape certains et leur demande de payer les dégâts qu'ils ont occasionné. C'est une très bonne chose...

Toujours ces reportages en direct et ces commentaires vaseux sur les chaines d'info...  Les jiléjones me gavent, c'est peu de le dire....


vendredi 29 mars 2019

Bluettes

Un peu sidéré de lire cet appel aux luttes de notre leader Maximo qui voudrait converger avec  Eric Drouet, lequel vient d'être condamné à 2000 euros d'amende. Pas plus éclairé que le Venezuela, notre millionnaire tombe de Charybde en Scylla en s'associant à une personnalité glauque,  mais jaune, proche d'Asselineau, et du même coup plombe la gauche tout entière.

Je ne vais pas commenter les vapeurs du moulin à paroles Quatennans et du donneur de leçons Ruffin qui ont refusé un repas à l'Elysée. Je m'en réjouis au contraire car il n'y a pas de petites économies...

Je constate que nous sommes le 29 mars et que le Brexit devrait avoir lieu aujourd'hui à minuit. Le Royaume Uni n'a jamais été aussi désuni et les divers soubresauts de cette crise, l'angoisse qui saisit de nombreux britanniques, les incertitudes quant à l'avenir, ont de quoi refroidir les velléités de tout autre état qui voudra sortir de l'Europe...  Avis donné donc à la firme Le Pen, anti européens, mais profiteurs du système, dont le père, les filles, le gendre sont mis en examen pour diverses raisons, en leur demandant de se calmer un peu sur le Frexit...

Je termine en me déclarant navré et horrifié de ce qui arrive à Christian Quessada mis en prison  pour détention d'images pédopornographiques. J'aimais bien ce personnage atypique. Comment imaginer ce qui peut se passer dans la tête des gens? Voilà sa vie ravagée. Que ne s'est-il pas fait aider par des psy pour contrôler ses pulsions?


Objet mystère. Si vous voulez vous amuser à deviner ce que c'est, laissez un commentaire.

samedi 23 mars 2019

Des pauvres...

Notre moustachu stalinien, qui souhaite la convergence avec les "pauvres" gilets jaunes, n'a pas l'air trop à plaindre financièrement selon l'Express.
Il aurait gagné dans les 55000 euros bruts en 2018, plus les primes, dont la prime Macron, tandis que sa compagne émarge à plus de 6000 euros bruts mensuel dans un emploi réservé qui ne semble pas trop accaparant... A lire ces chiffres, il est certain que les plus à plaindre ne sont pas ceux qui gémissent le plus...

Autre fortune, celle du millionnaire Mélenchon, qui nous fait verser des larmes à chaque fois qu'il évoque les pauvres qui ont faim dans notre  pays. Je pense qu'il devrait montrer l'exemple et distribuer tout son patrimoine aux "pauvres" gilets jaunes.

Je polémiquais sur Twitter hier avec une gilette jaune,  cette "pauvre" @FeeClochette189 qui m'a bloqué depuis, laquelle m'a finalement avoué qu'elle n'avait pas de problème d'argent, qu'elle avait tout ce qui lui fallait, mais qu'elle manifestait au nom de ceux qui ont faim dans notre pays. Je lui ai demandé si elle en connaissait personnellement. Je n'ai pas eu de réponse, mais elle voulait que ça cesse, qu'il n'y ait plus de riches et tout le bastringue d'inspiration gauchiste à fond. Je lui ai répondu que "pour changer de modèle économique  tu prends l'avion et tu vas habiter à Cuba, en Corée du nord ou au Venezuela. Tu as le choix..." et  dans le fond, on devrait offrir un billet d'avion à chaque gilet jaune, pour qu'il aille voir ailleurs si c'est mieux qu'en France.

Pour couper court au misérabilisme jaunâtre de cette stupide, je lui ai dit que " j'ai été pauvre moi aussi, et chômeur et chauffeur poids lourd, et mal logé... Le tout est d'être courageux. Les études sont gratuites en France. Allez habiter ailleurs et comparez..."

Je ne vais pas vous raconter mes débuts laborieux et misérables, mais pour couper court à toute contestation et prouver que je ne suis pas plus con d'Eric Drouet en matière de conduite de poids lourd, voici un extrait de mon permis de conduire...