vendredi 31 octobre 2008

Spam...

L'Internet un peu mort ce matin: personne ne bouge, les sites me semblent déserts. Dehors il a l'air de faire froid. Torpeur glacée au programme du jour...

J'ai appelé C.. Elle se contracte elle aussi. Ce qui est annoncé lui fait un peu peur: elle va franchir la soixantaine et la suite n'a rien de drôle: elle m'a longuement parlé de ses ennuis de santé en vue...

Donc cap sur une journée morose, faite de compilation de souvenirs et d'un maigrichon présent tout étriqué quand je reçois ceci dans ma boîte à mails:

"Je suis Monsieur Carl Donalda né le 18 janvier 1936, ressortissant Canadien ayant exercé comme diplomate depuis une dizaine d'année en Côte d'Ivoire (Afrique).C'est avec beaucoup de réserve et d'optimisme que j'entame cette démarche car je n'ai pratiquement pas le choix. J'ai un cancer de la gorge, je souffre terriblement en ce moment. Mon médecin traitant vient de m'informer que mes jours sont comptés du fait de mon état de santé dégradante. Ma situation matrimoniale est telle que je n'ai ni femme et encore moins des enfants à qui je pourrais léguer mon héritage.C'est pour cela que je voudrais de façon gracieuse, par amour et par humanisme vous donner ce dit héritage s'élevant à quelques millions de dollars pour vous permettre de créer une fondation ou galerie ou une association pour enfants et les nécessiteux ou pour tout autre bonne oeuvre humanitaire. De façon à ce que mon passage sur terre ne soit pas un échec.Je voudrais avoir confirmation des informations suivantes :
Votre numéro de téléphone et si possible le fax, l'adresse et surtout votre nom et prénoms complet et votre profession. Une fois ces informations reçues, je prendrai des dispositions afin qu'un émissaire puisse analyser dans quel mesure transférer ces fonds et vous rencontrer afin mettre en place ce projet humanitaire.
Je compte sur votre bonne volonté et surtout le bon usage de ces fonds. Carl Donalda "

C'est tellement con que ça me fait rire. Comme quoi un rien me rend heureux!....


Aucun commentaire:

Publier un commentaire