samedi 10 novembre 2018

Souvenirs..

Quelques mots pour évoquer mes dix ans. Mes parents habitaient dans une campagne pommée, loin de tout et pour entrer en sixième, il a bien fallu que je quitte mon village et que je devienne interne.
Les  jeudi et  dimanche après-midi,  c'était promenade, en rang par deux. Nous avions quelques circuits habituels dont l'un passait par la petite route où est dressée la pierre d'Haudroy que j'ai ainsi vue régulièrement sans connaître alors l'importance mémorielle de ce petit et discret monument.
"C'est l'endroit où arrivèrent, le 7 novembre 1918 à 20 heures et 20 minutes, les quatre voitures transportant les plénipotentiaires allemands chargés de négocier l'armistice. C'est le capitaine Lhuillier, qui commandait alors le 1er Bataillon du 171e Régiment d'Infanterie qui eut l'honneur de recevoir les premiers plénipotentiaires allemands. C'est lui qui demanda au Caporal-clairon Pierre Sellier de sonner le « cessez-le-feu », suivi du « garde à vous », marquant ainsi le début des négociations et la fin des hostilités."

Quelques mots encore pour évoquer mes grands-pères qui combattirent tous les deux pendant les plus belles années de leur jeunesse. L'un fut gravement blessé  sur la Somme, fut envoyé aux Dardanelles. L'autre, je ne sais pas.

Voici l'un d'entre-eux en uniforme.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire