jeudi 28 mai 2020

Central Parc..


Repris mes marques au milieu du bazar qui rempli le Sanctuaire. L'impression en arrivant hier soir était que j'avais beaucoup trop de tout, mais cesser cette accumulation me priverait du plaisir de la chine, d'autant que parfois je fais des achats intéressants, souvent sans le savoir. En matière de Chine par exemple, j'ai ressorti cette boîte à dross qui dormait tranquillement dans son coin.



C'est très joli.  Reste à connaître un peu mieux l'objet. Epoque ? Je risque un fin 19e. Le décor ? Des dragons jaunes à cinq griffes. Et là, on apprend que  sous les Ming et les Qing, les dragons à cinq griffes sont réservés à l’empereur, les dragons à quatre griffes sont dévolus aux princes et ceux à trois griffes, aux nobles et aux lettrés. Cette règle était établie principalement pour les robes et le mobilier, néanmoins il n’est pas formellement établi qu’elle fut valable pour les céramiques.  Donc, pour résumer, je suis circonspect, d'autant que le jaune est réservé à l'empereur. Le plus vraisemblable, cependant c'est que ça ne soit pas grand-chose : il y a tant de copies de toutes sortes en Chine !...

J'ai retrouvé des tracs électoraux d'il y a deux mois dans ma boîte à lettres. On est parti à fond dans l'écologie, Un candidat promet même " un Central Parc dans le quartier Gare" rappelant la promesse insensée de Benjamin Griveaux qui voulait déplacer la gare de l'Est à Paris.  S'agit-il du même  genre d'élucubration, car je ne connais aucun terrain libre dans le quartier Gare ? 

Sur le terrain du Covid19 nous allons vers un déconfinement plus rapide avec la fin de la limite des 100 km et la réouverture des bars et restaurants... 
Il y a d'autres  nouvelles positives comme une possible immunité croisée avec des covids de certains rhumes. Je donne ça sous réserve : " Cette découverte, pleine d'espoir, a été formulée par des chercheurs américains de l'Université de Californie, à San Diego, et qui ont publié leurs travaux dans la revue de référence en immunologie, Cell. Ce mécanisme de défense de l'organisme, appelée « immunité croisée » concernerait « 40 à 60 % de la population ». Si ces faits sont vérifiés, par d'autres équipes de recherche dans le monde, cela pourrait expliquer pourquoi une partie de la population ne développe pas le Covid-19, ou avec des symptômes très faibles, après avoir croisé le virus, alors que d'autres au contraire ont des symptômes graves."
Si c'est vrai, on va tous essayer d’attraper le rhume...

Quant à l'orchidée, elle a bien mérité de figurer ici pour sa belle résistance à la sécheresse. Je continue de penser que c'est une plante étonnante..

Aucun commentaire:

Publier un commentaire