vendredi 26 avril 2019

News

J'avais de la visite mardi, E. un authentique philosophe diplômé de l'université, apte aux questionnements, aux raisonnements, à l'exploitation des incohérences et la conversation à un moment nous a fait poser un regard sur notre monde. Comparant hier à aujourd'hui, il a bien fallu reconnaître qu'il était de plus en plus fracturé, stratifié, ce qui n'était pas le cas il y a quarante ou cinquante ans, époque où l'on pouvait avoir le sentiment d'un destin collectif avec une bonne partie de nos contemporains.
Ce qui n'est plus le cas. Je suis parti dans des développements en tentant d'expliquer ce qui nous arrivait, remarquant qu'il y avait même des fractures entre grands et petits, les petites éprouvant souvent des complexes vis à vis des grands,  sans parler des couleurs des peaux, des situations matérielles, des religions, des opinions politiques, de l'âge, etc qui sont autant de raisons de se sentir rejeté par les autres, de se rassembler en communautés ,  ce qui pulvérise la société telle qu'elle est devenue.
Faisant le parallèle entre maintenant  et jadis, nous avons remarqué que l'opinion, hier, était fabriquée par quelques grands médias, en nombre réduit, qui donnaient le la, mais qu'aujourd'hui celle-ci était infiniment fragmentée et émergeait du déversoir de chaos,  parfois de haine qu'était devenu internet.  Comment survivre dans ce fatras?
En restant à l'intérieur de son groupe et chacun pour soi? 
Nous trouverons peut-être des réponses une prochaine fois...

J'ai regardé une partie de la conférence de  Macron. Comme souvent, je l'ai trouvé au niveau, bon dans l'ensemble et, vu qu'il ne peut faire de grande distribution collective, les grincheux vont se déverser dans les médias pour vouloir nous convaincre qu'il n'a rien dit.
Faisant l'estimation de ce qu'il a distribué hier, certains arrivent à 10 milliards, ce qui n'est pas rien, reportant une fois de plus au calendes grecques le jour où l'état reviendra à l'équilibre budgétaire.
Il a eu aussi quelques mots bien vus sur l'Islam et sur les migrants. Les gauchistes s'en sont déjà emparés pour critiquer, trouvant normal sans doute qu'on laisse entrer en France des quantités d'homophobes venant des pays musulmans d'Afrique. Quand aux salafistes, la gauche trouve sans doute qu'il n'y a pas assez de femmes bâchées dans nos rues et qu'il en faut davantage....

Les Gilets jaunes vont être déçus, ça ne fait aucun doute, mais comme je vomis cette bande de cons, pour moi la cause est entendue. 

5 commentaires:

  1. Alicia.Toulouse27 avril 2019 à 15:26

    Platitudes, poncifs, généralités .. que des lieux communs, vos propos !
    Traiter de cons celles et ceux qui ne pensent pas comme vous .. mais qui donc est le CON ?
    En résumé : vous êtes un haineux ; un complexé au besoin de "devoir briller", mais qui n'y arrive pas ; une personne bouffée par ses tendances racistes, ses relents facistes et certainement aussi par le fait de sa banalité soulignée au quotidien ... bref, un être malheureux !
    Mon avis : un psy pourrait éventuellement vous aider ...

    RépondreSupprimer
  2. Les Gilets jaunes ce n'est qu'une bande de haineux dont vous faites partie, pauvre fille!
    Dès qu'on utilise le mot migrant, le camps du bien vous traite de fasciste et de raciste et si ça peut vous faire plaisir continuez. Je ne me sens pas concerné par votre commentaire. Votre psy a encore du boulot avec vous...

    RépondreSupprimer
  3. Alicia.Toulouse30 avril 2019 à 10:20

    Je n'ai jamais soutenu les gilets jaunes ! Il m'importait surtout de souligner que vos commentaires étaient tout autant haineux qu' inacceptables.
    Vous prétendez ne pas être concerné par mes remarques. Quel mensonge ! Une certitude : non concerné, vous auriez en effet ignoré mon message ...

    RépondreSupprimer
  4. Je tiens à vous faire savoir que je ne me sens toujours pas concerné par vos sophismes que je peux toujours supprimer si ça me chante. Mais, parfois, il faut laisser la bêtise s'exprimer et de toute façon je ne suis pas du côté de la dame Anastasie.
    Je vous invite cependant à ne plus me lire, vous passerez de bien meilleures journées, et surtout de ne pas venir troubler la tranquillité de ce blog en y déposant vos si fines analyses psychologiques et vos jugements si définitifs..

    RépondreSupprimer
  5. Alicia.Toulouse3 mai 2019 à 09:38

    Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer