mercredi 13 avril 2011

Fin des vacances pour monsieur Hulot...

Je souhaite bon courage aux écologistes avec cette candidature de Nicolas Hulot. Je pense qu'elle va être énormément déstabilisante pour leur parti déjà en proie à un anarchisme qui est culturel chez eux. Hulot a, de plus, suffisamment flirté avec Sarkozy, pour susciter le soupçon quant à ses intentions profondes, et, en utopiste patenté il sera trop loin de la réalité du terrain pour pouvoir proposer un avenir cohérent, car, à défaut de trouver des sources d'énergie plus appropriées que celles qu'on utilise déjà et qui polluent, comme on sait, dans le court, le moyen et le long terme, tout passage vers un monde écologique impliquera une décroissance, pour ne pas dire une régression, qui ne pourra être supportable pour la grande masse qu'à condition qu'on redistribue considérablement les richesses produites, et à condition qu'il s'agisse d'un mouvement d'ensemble car, par exemple, si on cesse de polluer le Rhin, et que les allemands, les hollandais continuent à le faire, à quoi bon?
Ceci dit, je trouve particulièrement intéressant que ce débat d'idées ait lieu, et que cette préparation à la fin des énergies fossiles ( il y a encore du charbon pour plusieurs centaines d'années ) imprègne les esprits. La fin du pétrole, elle, va créer des tensions importantes sur la planète et, dans le délai d'une génération, il va bien falloir qu'on trouve des solutions.
Je crois donc davantage à l'efficacité des grands partis de gouvernement en la matière, plus rompus à la manœuvre, qui s'attèlent déjà à cette tâche et vont la poursuivre coûte que coûte même à travers les alternances politiques, plutôt qu'à la volonté d'un homme seul, qui, sur la foi de sondages favorables, pense qu'il va pouvoir fédérer sur son nom toutes les énergies nécessaires pour pouvoir transformer la société.
On peut, bien-sûr, très facilement dire tout ce qui ne va pas, montrer les images merveilleuses d'animaux en liberté, filmer des paysages de rêve, mais quant à trouver et mettre en œuvre des solutions pour que plus de six milliard d'individus aient un confort minimum sur cette terre sans trop l'abîmer, c'est tout à fait autre chose. Courage donc avec ce Monsieur Hulot...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire