mardi 2 décembre 2014

Demain....

Je voulais écrire quelque chose sur le retour du Nain mais d'autres s'en chargent mieux que moi. C'est hélas une  promesse non tenue de Hollande : "Sarkozy, tu ne le verras plus !"  
Le déferlement médiatique sur ce retour m'a un peu gavé mais bon, ça a permis aux chiffres du chômage, dramatiques je trouve, de passer inaperçus. L'économie va mal, pourtant nous avons en ce moment une triple éclaircie avec la baisse des  prix du pétrole, du taux des emprunts et du cours de l'Euro face au Dollar. Mathématiquement la croissance devrait profiter un peu de cette conjoncture plus favorable.
Cependant je n'ose plus rien espérer. Le pire de tout c'est que la gauche sera peut-être forcée de voter à droite au deuxième tour de la présidentielle de 2017 pour éviter Marine Le Pen comme présidente de la République, tandis que les projections actuelles sur les prochaines législatives donnent un tsunami  dans  le genre 500 députés de droite contre 70 de gauche....
Jusqu'à Mélenchon qui s'y met,  louant "la cohérence intellectuelle" et la force de Nicolas Sarkozy, pourtant honni en 2012, pour mieux enfoncer Hollande. "Vaut mieux ça que des mollassons ou des ectoplasmes dont on ne sait pas ce qu'ils pensent ni ce qu'ils comptent faire". Voilà certainement un renfort que Sarkozy n'attendait pas....

Alors, eh bien attendons que le Nain s'autodétruise tout seul. Le tintamarre de ses casseroles va bientôt reprendre et son dilettantisme fera le reste... Ceci dit, si on parvient à l'éviter, je pense qu'on n'évitera pas le retour de la droite au pouvoir dans un peu plus de deux ans. Que Hollande profite du temps qui lui reste pour faire passer les lois sociétales dont nous avons besoin, car c'est tout ce que l'histoire retiendra de lui, le mariage gay et la légalisation de l'euthanasie..  Pour la légalisation de l'euthanasie, ce n'est pas encore gagné...

J'hiberne en ce moment, osant à peine sortir de ma tanière dans laquelle, d'ailleurs, je me sens très bien.  C'est ainsi tous les ans avant le solstice d'hiver...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire