mercredi 19 juillet 2017

Du Merci...

Voilà. Une sorte de vide à gérer.
Question de mes enfants : "est-ce que tu vas garder l'appart?
- Oui si vous continuez d'y venir, et puis oui de toute façon. Mon frère va s'installer définitivement ici dans quelques temps et donc..."

Pour l'heure j'hésite encore pour savoir si je remonte ou pas maintenant. Des soucis de riche comme me le dit parfois ma fille avec humour...

Ce qui me fait penser à notre femme de ménage qui va bientôt partir en retraite. Elle s'étonnait il y a quelques jours auprès de moi, qui fait partie du conseil syndical de notre  copropriété, qu'on ait affiché une information pour annoncer son départ.
"Moi, une petite femme de ménage qui ne suis rien du tout, pourquoi prévenir  de mon départ?
- mais c'est que vous êtes importante ! Déjà  trente ans que vous êtes ici. Tout le monde a apprécié votre travail. Et puis vous avez fait du lien social en discutant avec tout le monde, un bonjour par-ci, une petite conversation par-là. Vous ne vous rendez pas compte comme vous étiez estimée.."

C'est ainsi que j'ai aussi chaudement remercié tout le personnel de la maison de retraite. Mon père y a passé un peu plus de cinq années qui, de mon point de vue, furent cinq bonnes années de sa vie. Faire de la vieillesse quelque chose qui garde une beauté et une dignité  c'est le challenge auquel ils parviennent le plus souvent.
Faire la toilette intime des malades, changer les couches, pousser les fauteuils à roulettes, donner la becquée peut donner le sentiment d'être au bas de l'échelle sociale, mais ces gens indispensables, souvent remplis de la  plus grande compassion, méritent toute notre reconnaissance et notre considération. Personne n'est petit à mes yeux et je sais tout ce que je dois aux autres.
Un merci n'est jamais de trop...


1 commentaire: