dimanche 16 septembre 2018

Benallâneries...

Passant beaucoup de temps devant la téloche, je regarde assez souvent cette fameuse commission d'enquête sénatoriale sur l'affaire Benalla. C'est plutôt déplorable : un président jouissant comme un gosse de son heure de gloire, les questions inutiles des uns et des autres, l'ennui profond qui plane sur cette assemblée serrée comme des sardines dans cette salle ridicule, le ton pseudo neutre adopté par les enquêteurs quand ils questionnent, on est dans un piteux feuilleton de troisième catégorie dont l'audience s'effiloche à chaque épisode.
Seule la comparution de Benalla redonnera un peu vigueur à  cette comédie ridicule, mais j'espère  qu'il obtiendra le huis clos, histoire d'être entendu quand même, mais sans le retentissement médiatique sur lequel comptent les zélés sénateurs pour s'attaquer à la présidence de la République..
Toute cette histoire est pitoyable et les sénateurs rajoutent encore du pitoyable.

Je ne prends pas là  la défense de Benalla, ses dérapages méritent d'être  punis si la justice le juge ainsi, mais la récupération politique qui en est faite par un quarteron de sénateurs fossilisés m'exaspèrent quelque peu.

J'ai écouté une partie du discours de Marine Le Pen. Il est bien évident que le  thème de l'immigration et des migrants sera le principal sujet des prochaines élections et que ce parti restera sans difficulté au niveau où il est actuellement en proposant de n'accueillir personne.
Quand on connaîtra le coût moyen pour la collectivité d'un migrant, certains annoncent des chiffres pharaoniques , on pourra estimer la valeurs sonnante et trébuchante des grands sentiments de certains. Pierre Laurent, qui veut que quand on est de gauche on accueille tout le monde, est de ceux-là. Cette rhétorique n'attire pas les foules et mon pragmatisme m'a renvoyé au centre: j'ai voté Macron et j'aurais voté Juppé si ça avait été lui l'opposé à Le Pen.

La gauche, si peu réaliste, se contracte donc. Un Ps à 4,5%, les Insoumis à 12,5%, le PC à 1,5%, Hamon à 4%, les Verts à 5%, tout cela ne fait pas grand chose, 28,5% s'ils parviennent à se réunir, ce qui est impossible. Faut-il vraiment, quand on est de gauche accueillir tout le monde

Je passais en voiture devant un immeuble en cours de finition dans un nouveau quartier, et le conducteur m'a dit qu'il était prévu à l'origine pour loger des étudiants. Mais a-t-il aussitôt ajouté, on y a déjà mis des réfugiés...


Il y a trois jours panne d'Internet. Plus rien. Quand j'ai su qu'un voisin était lui aussi touché, j'ai pensé que ça venait d'un chantier. Le lendemain la panne persistait. Je suis donc allé voir. Un équipe sous une tente jaune remplaçait un câble et quand je leur ai dit que je n'avais plus Internet, ils m'ont dit que je n'étais pas le seul, que c'était tout à fait normal et qu'il fallait que j'attende encore. Quand on voit la quantité de fils à rebouter, on se demande comment ils font pour s'y retrouver, mais ils s'y retrouvent, car le soir c'était réparé...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire