lundi 18 février 2019

Lundi

En plus de la racaille bas de plafond, les Gilets Jaunes sont infestés de salafistes. L'homme qui a lancé des insultes et des menaces antisémites contre Finkelkraut samedi, fait partie de cette mouvance de l'islam radical. Il n'est pas le seul.

Ces derniers Gilets jaunes, c'est le portrait d'une France des rejets, celle des haines les plus recuites, inculquées dès l'enfance contre les juifs, les blancs, les politiques, les riches, les pédés, la police, l'ordre, c'est cette France qui va brûler des écoles maternelles, qui agresse les pompiers, qui caillasse les flics, qui essaie de créer des zones de non droit dans les cités. C'est cette France qui prétend se nourrir sur la bête sans vouloir rien donner en échange...

On en est là. La gauche se déchire sur la réponse à donner à l''agression antisémite contre Finkelkraut, essaie de récupérer des miettes des mécontentements jaunâtres, tandis les GJ maintenant se battent entre eux et que la Levavasseur a dû être exfiltrée d'une manifestation. Ne parlons pas des autres leaders du mouvement. L'un a été licencié pour escroquerie et vol, l'autre a fait faillite, un troisième a tenté un putsch militaire, un quatrième gémit avec 4200 € de revenus mensuels, un cinquième est un sous-marin  de Ducon Gnangnan.... J'imagine que les autres auto-proclamés n'ont pas de meilleur CV à nous offrir. On saura tout cela petit à petit, à mesure qu'ils feront parler d'eux, les traces qu'ils ont déjà laissées sur internet étant pratiquement indélébiles...

Bon, passons à autre chose. Il fait beau et je devrais être en l'Île pour bien en profiter.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire