mardi 27 novembre 2012

Revotez....

Copé est mort. Quelques soient  ses prochaines décisions je pense que son avenir politique est nul. Il vient de démontrer en dix jours qu'en politique "on ne pouvait  plus de se servir soi-même", mais qu'un certain nombres de règles démocratiques élémentaires devaient être respectées en particulier celles concernant la sincérité des élections. Je pense que c'est avec raison que Fillon a parlé de "fraudes à l'échelle industrielle" pour qualifier l'organisation et le déroulement du scrutin du 17 novembre et à ce titre, bien que n'étant pas concerné par ce cirque, Copé me fait vomir.  Tous ses comportements actuels, ses simagrées   me convainquent  qu'il sera un leader qu'on ne pourra jamais croire, biaisant sur tous les sujets, n'étant jamais sincère, uniquement mu par une ambition aveuglante, préférant précipiter son attelage au galop dans n'importe quel ravin plutôt que de conduire sagement le char de l’État. Il est mort pour moi, et j'attends sa chute....

Fillon s'en sortira et par certains côtés je pense que son image ne sera pas trop abîmé par les péripéties de ces derniers jours. Il fait preuve de volonté et même si l'on peut être certain que son camp a fraudé lui aussi,  ses offres  de négociation sont plus proches de l'idée que je me fais  de la conduite de la politique dans les situations difficiles : toute guerre se termine par un traité de paix, mais, bien entendu, la meilleure guerre c'est celle qui  n'a jamais eu lieu...



Aucun commentaire:

Publier un commentaire