mardi 15 mars 2016

Changement de logo

Une nouvelle affaire de pédophilie pour le cardinal Barbarin, le premier ministre qui lui demande de prendre ses responsabilités, un évêque brûlé en effigie, nos donneurs perpétuels de leçons, grands ayatollahs de la "morale" chrétienne, ont bonne mine.
La nouvelle plainte le concernant l'accuse de "mise en danger de la vie d'autrui et provocation au suicide". Le plaignant a certainement dû user de ce stratagème pour contourner la prescription pour les faits de pédophilie dont il dit avoir été victime. Ayant désigné le prêtre qui l'a agressé, on peut penser raisonnablement que d'autres victimes se dévoileront et que d'autres affaires vont éclater.

Dans ses œuvres, ce bon cardinal, considérait que le mariage pour tous aurait " des conséquences qui sont innombrables", dont "vouloir faire des couples à trois ou à quatre" et, a-t-il craint alors, jouant les prophètes, "un jour peut-être, qui sait ?, l'interdiction de l'inceste tombera."  Pour ce prophète, en tout cas, l’interdiction de la pédophilie dans l'église catholique n'est pas encore tout à fait "tombée"...

Bon, qu'on se rassure, pour l'instant il a le soutien du pape et comme il le dit si bien avec une si hypocrite désinvolture, " les faits sont prescrits, Dieu merci !"

La Manif pour tous, quant à elle, envisagerait de revoir son logo pour être plus proche de la réalité....


Aucun commentaire:

Publier un commentaire