dimanche 2 novembre 2014

Du péché originel....

Je ne sais pas ce qui m'a pris, mais bon, c’était hier la Toussaint et aujourd'hui c'est dimanche, J'ai certainement été influencé en dépit de mon plein gré..
En lisant dans les dépêches que le pape François croyait au Bigbang et à la théorie de l'évolution confirmant la célèbre répartie de JPII à Hawking, "avant le Bigbang, c'est à nous, après c'est à vous", je me suis dis que du coup la théorie du péché originel en avait pris du plomb dans l'aile et qu'on pouvait l'oublier. En effet l'homme étant le produit d'une évolution qui se poursuit encore et toujours de nos jours et n'ayant pas été téléporté sur Terre tout fini, tout parfait, tout propre par Dieu lui-même, comment déterminer à quel moment il fut unique et désobéissant? Impossible. Cette histoire de la chute de l'homme comme racontée dans la Genèse n'a jamais pu exister dès lors qu'on admet la théorie de l'évolution....

Je me suis dit que l’Église catholique n'allait quand même pas lâcher le morceau aussi facilement, qu'Adam avait encore de beaux jours devant lui, et je suis allé vérifier ce matin dans son catéchisme officiel.

Hallucinant ! 

Déjà,  en déclarant  "le péché originel – une vérité essentielle de la foi", on sent tout de suite que l'édifice s'écroulera sans cela... "La Révélation nous donne la certitude de foi que toute l’histoire humaine est marquée par la faute originelle librement commise par nos premiers parents"..

Conséquences dramatiques, article 400 : "L’harmonie dans laquelle ils étaient, établie grâce à la justice originelle, est détruite ; la maîtrise des facultés spirituelles de l’âme sur le corps est brisée (cf. Gn 3, 7) ; l’union de l’homme et de la femme est soumise à des tensions (cf. Gn 3, 11-13) ; leurs rapports seront marqués par la convoitise et la domination (cf. Gn 3, 16). L’harmonie avec la création est rompue : la création visible est devenue pour l’homme étrangère et hostile (cf. Gn 3, 17. 19). A cause de l’homme, la création est soumise " à la servitude de la corruption " (Rm 8, 20). Enfin, la conséquence explicitement annoncée pour le cas de la désobéissance (cf. Gn 2, 17) se réalisera : l’homme " retournera à la poussière de laquelle il est formé " (Gn 3, 19). La mort fait son entrée dans l’histoire de l’humanité (cf. Rm 5, 12)."   
Bref à cause d'eux tout va mal au point qu' " ignorer que l’homme a une nature blessée, inclinée au mal, donne lieu à de graves erreurs dans le domaine de l’éducation, de la politique, de l’action sociale (cf. CA 25) et des mœurs."

Je vous laisse lire la suite de ce salmigondis, mais  je note que   "par le péché des premiers parents, le diable a acquis une certaine domination sur l’homme, bien que ce dernier demeure libre". Le Diable c'est comme la méchante sorcière dans les contes pour enfants, aucune  religion ne saurait s'en passer.

Reste la bonne question que les rédacteurs du catéchisme  se posent à l'article  412  "Mais pourquoi Dieu n’a-t-il pas empêché le premier homme de pécher ?"  Et là, bien sûr il y a des réponses " " La grâce ineffable du Christ nous a donné des biens meilleurs que ceux que l’envie du démon nous avait ôtés " ou encore "Dieu permet, en effet, que les maux se fassent pour en tirer un plus grand bien" et pour finir cet argument qui dépasse tout :‘O heureuse faute qui a mérité un tel et un si grand Rédempteur’ ".

Donc, pour résumer, donnez-vous des coups de marteau sur les doigts et vous verrez que vous vous sentirez nettement mieux quand vous arrêterez....   A quoi tient le bonheur finalement....!

Ils ont l'esprit tordu, c'est indiscutable et je pense vraiment qu'ils ont un grain. Quand à faire chier la Terre entière au nom de tout ce fatras d'âneries, là je trouve qu'ils y vont un peu fort....

4 commentaires:

  1. C'est curieux comme les pauvres déblatérations des antithéistes primaires (on n'est pas loin du pléonasme, là…), me donnent toujours envie de prendre fait et cause pour les dogmes religieux – infiniment plus riches que ce que vous semblez soupçonner –, moi qui suis tout à fait athée.

    RépondreSupprimer
  2. Oui, ça ne m'étonne pas. Ils ont construit un concept global à partir d'idées farfelues mais suffisamment éthérées pour que certains intellectuels viennent s'y blottir dans le confort d'une pensée qu'on leur dicte et dans laquelle ils prennent avec volupté le rôle de soumis. On peut enrichir à foison n'importe quel dogme religieux de milliers de considérations diverses, sachant qu'en principe ces dogmes ne seront jamais confrontés à la réalité. Et quand ils le sont, soit on brûle le contestataire, soit on le condamne, soit on l'ignore, soit on s'en accommode après des siècles sachant que tout dogme par essence peut s'adapter à tout...
    Vous devriez vraiment vous convertir et nous faire découvrir toutes ces richesses que je j'ignore, pauvre déblatérateur primaire que je suis.... J'aimerais vraiment assister à ça...

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu un article intéressant il y a quelque temps, selon lequel l'univers dans lequel l'Homme évolue s'est tellement "artificialisé" -du fait de ses activités, des technologies qu'il développe etc- qu'il s'est d'une certaine manière extrait de l'évolution qu'il aurait subie sans tout cela.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, la médecine surtout a contrecarré le processus de la sélection naturelle. Ceci dit, les gènes se modifient toujours autant, à la fréquence, si ma mémoire est bonne, d' un gène tous les 1500....

    RépondreSupprimer