jeudi 27 novembre 2014

Le choix de l'aiguille à tricoter...

Il s'est trouvé hier sept députés qui ont tenu à voter contre  le droit "fondamental" à l'interruption volontaire de grossesse (IVG) "pour toutes les femmes, en France, en Europe et dans le monde".
Jean Frédéric Poisson, Jacques Bompard, Yannick Moreau, Xavier Breton, Olivier Marleix,  Nicolas Dhuicq et Jean Christophe Fromantin sont sans doute des nostalgiques de l'âge d'or, quand l'avortement était interdit, quand les faiseuses d'anges travaillaient à l'aiguille à tricoter et quand des femmes y laissaient leur vie....
Ces anges de l'âge d'or, avortés à l'aiguille à tricoter,  n'ont même pas été priés d'intercéder  pour l'abbé Gaétan  de Bodard  qui ne s'intéresse qu'aux anges de la loi Veil qui forment certainement une classe d'anges supérieurs (rappelons qu'il y a neuf classes d'anges en tout, mais ne me demandez pas pourquoi).  "Ce soir, demandons à tous ces bébés tué dans le ventre de leur mamans depuis 40 ans d'intercéder pour nous."  Oui, qu'ils intercèdent pour ce petit abbé, je trouve qu'il en a bien besoin....

Jean Veil, qui était interrogé hier sur la réaction de la mère Boutin face à la loi qui porte le nom de sa mère, a eu une excellente réponse face à  Anne-Sophie Lapix qui en a pris pour son grade: "Mais pourquoi parlez-vous de ces gens là, ils ne représentent personne!"
Eh oui. La dérive médiatique nous montre des régulièrement des monstres pour faire de l'audience. L'émisson "C à vous"  en est l'effroyable exemple: plus t'es tordu, plus tu y seras invité, allant jusqu'à inviter de toute urgence le tordu qui a baladé une banderole "Hollande Démission" au dessus des nécropoles commémorant les effroyables combats de la guerre 14 ou ce militant du Front national âgé de seulement 14 ans...
Moi-même je ne devrais pas parler de ces 7 députés égarés, ni de ces petits curés insensibles à la souffrance humaine, ni de la mère Boutin qui ne perd jamais une occasion pour être immonde. Alors passons...

Pour ne pas tout à fait quitter Lapix qui l'invite plus qu'à son tour, Jean d'Ormesson qui a eu cette phrase odieuse sur notre Président : "j'ai peur de mourir pendant son quinquennat; l'idée qu'Hollande puisse me rendre hommage me terrifie",  a reçu, hier, dans le Salon bleu de l'Élysée, la grand-croix de la Légion d'honneur épinglée par François Hollande qui a délibérément choisi un registre qu'il affectionne: celui de l'humour, ne cachant pas son admiration, voire son envie, lui, le président mal aimé, au plus bas dans les sondages, pour la cote d'amour inébranlable d'un jeune homme de 89 ans....

Quand courtisan varie....

1 commentaire:

  1. Je vais commenter de manière courte vu que cela devrait être l'objet de mon prochain billet : mais je ne vois pas de quel droit on pourrait s'opposer à ce que des députés ne considèrent pas comme fondamental le droit d'avorter.

    RépondreSupprimer