vendredi 19 décembre 2014

De Closer....

Tandis que Mélenchon, descendant une marche de plus vers l'infâme, va se confier à Closer et n'hésite pas à lui donner le certificat "d'espace de liberté", Philippot lui, réclame 50000 euros  de dommages et intérêts pour son outing par l'hebdomadaire people.... D’après son avocat, l’homosexualité du vice-président du FN «relève de l’intimité la plus absolue».
Alors que les hétérosexuels se baladent dans les rues deux par deux, se tiennent par la main, ce qui apparemment ne leur pose aucun problème et n'en pose à personne, d'après Philippot l'homosexuel  aurait le droit à une intimité totalement secrête, enfouie à 5000 mètres de profondeur comme un déchet nucléaire, garantie par la loi et qu'il serait le seul à pourvoir révéler.
Moi qui suis pour la banalisation de l'homosexualité, sur ce coup je défends plutôt les arguments de la directrice de Closer Laurence Pieau qui déclare  “comment peut-on imaginer qu’un couple homosexuel doit être traité différemment d’un couple hétérosexuel dans la presse ?”
Elle a tout à fait raison: l'homosexualité est une hétérosexualité comme les autres... Les honteuses se marginalisent, se discriminent elles-mêmes....
Philippot, qui a fait allégeance à une monarchie héréditaire ( l'ancien roi, la reine et la dauphine ) où il est de bon ton de répertorier les individus et de les ranger dans des cases diverses,  est bien entendu tombé dans ce qu'il est lui-même et s'est auto classé comme sous-individu, de l'espèce de ceux qui doivent enfouir ce qu'ils sont au plus profond de la honte qu'ils ont d'eux-mêmes... Je ne sais pas bien, dans cette monarchie, qui occupe le dernier rang d'ignominie  de l'homosexuel, du musulman ou de  l'immigré.

La princesse dauphine Marion  auteure  du désormais célèbre recadrage où, dit elle, "tout est bon pour détruire l'identité culturelle, juridique, historique de la France"... et demande qu'on cesse d'afficher "ses spécificités comme un étendard dans des représentations communautaristes aussi ridicules que la Gay Pride...",  renvoie Philippot vivre sa sexualité dans les souterrains et les oubliettes du château dynastique de Montretout, le mal nommé, d'où elle n'aurait jamais dû sortir... C'est un point de vue !...

Oui, les ravages de "l'espace de liberté" qu'est Closer sont incommensurables. Il vient d'ébranler l'extrême droite dans son fondement... 

Va taire Closer ?... Ce fouille merde n'est pas près de la fermer....


Autre chose. Cette vidéo d'un tout petit film des années 30 ( admirons la dextérité du monteur qui a fait cela en collant des bouts de pellicule )  n'a rien à voir avec ce  qui précède. Mais bon, un petit point Godwin de temps en temps ne fait pas de mal... Et ce monteur démontre qu'on peut se moquer de tout, ce qui n'a pas fait plaisir à l'époque..

1 commentaire:

  1. Voila un post bien envoyé et que l'on a envie de partager

    RépondreSupprimer