jeudi 13 octobre 2016

Du livre...

J'ai entendu Bayrou et d'autres, l'infâme Le Pen en fait naturellement partie, critiquer le temps que Hollande a consacré à ses entretiens avec deux journalistes qui en ont tiré le livre qui est publié aujourd'hui.
"Il y a une chose qui m'étonne, assène Bayrou, c'est qu'il ait le temps de passer des centaines d'heures avec des journalistes divers et variés." Oui, bon. Soixante et un entretiens de deux heures, le temps d'un repas, ça fait cent vingt deux heures pour cinq ans, soit environ vingt cinq par an, donc un peu plus de deux heures par mois. Bayrou et les autres sont ridicules.
Et le burn-out? Vous y avez pensé? Le président, qui est un être humain comme les autres doit aussi s'accorder des moments de loisir et de décompression. J'imagine que ces entretiens ont été utiles pour Hollande, puisqu'il en a fait autant, et si Giscard allait voir un psy, pourquoi pas exposer ses idées, organiser sa pensée, évacuer quelques ressentiments à l'occasion de rencontres avec quatre oreilles attentives et neutres qui vont vous confronter à vous-même et aussi, à travers les signes et les mots que renvoient les écoutants,  au monde extérieur.
Je ne suis pas un hollandolâtre béat, mais cette démarche est indispensable à chacun d'entre-nous. Chacun doit, ou devrait avoir quelqu'un dans son entourage à qui tout ou presque tout raconter. Je suis stupéfait des confidences qu'on me fait parfois, que ce soit au cours d'un voyage, chez moi lors d'une visite, ou bien comme il  y a quelques jours, dans un restaurant à la fin d'un repas. Ma voisine de table après quelques taquineries de prises de contact, ce que je fais assez souvent, avant-hier encore dans le métro à une dame qui regardait la solution de ses mots fléchés j'ai dit que ce n'était pas beau de tricher, ce qui nous a permis d'échanger un sourire dans la grisaille parisienne , ma commensale donc s'est mise à raconter des tas de choses en s'enfonçant de plus en plus dans l'intime au fur et à mesure qu'elle me parlait. Sa vie d'une dame de 83 ans, son regard sur le passé, ses enfants, sa belle fille, ses petites filles, les soucis de santé de son mari, la petite malgache que son jeune fils, quinquagénaire, vient d'avoir là-bas à Madagascar, et qu'elle aimerait bien connaître, ce fut pour elle, je l'espère, un moment où elle a pu se décharger un peu des soucis qui encombrent sa vie...

Oui, voilà, peut-être enfin un livre politico-humain à lire. Hollande c'est un mec qui triche peu, qui n'a pas de casseroles à cacher, qui ne connait pas l’appât du gain,  qui vit assez sincèrement avec lui-même et avec les autres. Ce livre en est l'expression et instaure peut-être une nouvelle forme de managériat à la tête de l'Etat : une présidence transparente... 

Est-ce que ça va plaire à l'opinion? C'est une autre question...


Petit pot à onguents en opaline

2 commentaires:

  1. Oui merci, yen a marre de ce hollandebashing permanent.
    Re-merci

    RépondreSupprimer