jeudi 6 avril 2017

Des porosités...

En vertu de la théorie des vases communicants, Fion va attaquer rudement Le Pen dans cette dernière quinzaine. Tout ce que perd le FN va quasiment se reloger chez lui, et vice versa. Le bloc droite/droite extrème, Fion 19, plus  Le Pen 23 fait 42%, ce qui est un peu plus que les 37% dont on le crédite au 2e tour en cas de duel Macron/Le Pen, ce qui indique aussi une porosité entre Fion et Macron, d'environ 5%, soit un quart de ses électeurs.

De là, j'en déduis qu'il n'y aura pas de désistement de Fion pour Macron dans le cas de 2e tour Macron/Le Pen, et qu'il restera dans le ni-ni, pour préserver les chances des candidats  "Les Républicains" aux législatives, comptant sur un apport des voix de gauche en cas de duel au second tour avec le FN, et comptant sur les voix du FN pour l'emporter face à la gauche. Un choix net entre les deux tours en faveur de Macron coûterait trop cher par la suite aux "Républicains" pour qu'il puisse l'envisager. Une affaire de faux-cul donc et pas de convictions...

Macron aura une quinzaine très difficile. Son adversaire le plus dangereux c'est Fion et il a tout intérêt à ce que Le Pen conserve sa dynamique, car elle bloque la remontée de Fion, dont le fracas des affaires s'estompe à mesure que le temps passe.

A moins de nouvelles révélations dans le Canard Enchainé,  on va assister à un resserrement des intentions de vote des 3 premiers, Mélenchon ayant fini de pomper tout ce qu'il pouvait pomper à Hamon et sur sa gauche, Poutou lui prenant quelques électeurs. Hamon perdra encore, vers les derniers jours, car devant la menace Fion, remontant dans les intentions de vote, un certain nombre de ses électeurs préféreront voter Macron.

Voilà. Je nous souhaite un Macron combatif et pugnace, enchaînant meeting sur meeting, un Macron solide et déterminé donnant une impression de force et de volonté, et j'espère qu'il sera au deuxième tour...

Les sondages de début de semaine prochaine donneront une bonne indication sur les dynamiques à la suite de ce débat qui marquera cette élection. Fillon n'y a pas été très bon, mais Le Pen fut médiocre, alors...



Fion enfin blanchi! Enfariné à son arrivé au meeting de Strasbourg.

1 commentaire: