mercredi 7 novembre 2018

St Joseph du Dakota : des sioux, des sioux !!

Un peu énervé, hier, en rentrant de chez P.
Il avait reçu une grosse enveloppe dans sa boîte à lettres, envoyée par un St Joseph du Dakota.



Bigre. Ouverture. L'enveloppe contenait:
un cadeau de Noël "spécialement pour vous de la part des enfants Dakota" constitué par un stylo doré et des rubans,
un papier cadeau d'emballage,
20 étiquettes autocollantes décorées, à son nom et à son adresse,
un petit bloc papier,
une vingtaine de cartes postales de Noël,
un petit sac cadeau,
l'enveloppe pour le retour,
une lettre d'explication, de plaintes et de gémissements sur les enfants sioux du Dakota,




et pour terminer en apothéose,  le formulaire d'envoi des dons qui précise bien que ceux-ci sont déductibles à 66% de nos impôts, ici en France....




Je trouve que l'exploitation au niveau planétaire de notre système fiscal avantageux,  ça commence à bien faire.

Je ne doute pas un seul instant que les malheurs qui frappent ces enfants sioux vivants dans la première nation du monde, l'une des plus riches, fassent de leurs vies "un long chemin de croix", qu'ils sont "privés des nécessités les plus basiques", qu'ils ont "une existence des plus indignes", etc...., et je n'ai rien contre ceux qui veulent  les aider, mais je vois pas pourquoi l'état français finance ces dons à 66%. C'est autant qu'il faut emprunter et qu'on devra rembourser un jour ! Avant de s'occuper "du chemin de croix"  de ces pauvres américains, on ferait mieux de soulager les malheurs qui frappent les nôtres, ici, France.

D'autant que cette pauvre association St Joseph du Dakota n'a pas l'air du tout, du tout dans la misère.  Deux entrées, le 26 et le 28 dans une rue cossue de Paris, une autre adresse au 29 rue Vineuse à Paris, un mailing coûteux que peu peuvent se payer...

Voilà. J'ai l'impression d'être encore une fois le dindon de la farce. Les multinationales de la charité se mettent à exploiter le système français et Noël approche.  Attendez-vous à être sollicités et à être roulés dans la farine.

PS : Voici quelques extraits du lien fourni en commentaire par Pierrot13 que je remercie:

"L'oeuvre des Indiens sioux du Dakota est une légende dans le monde du fundraising. Ils ont récolté en 2010 près de 50 millions de dollars et leur patrimoine s'est accru durant cette période de près de 12 millions de dollars pour atteindre 76 millions. Pour y parvenir, les fundraisers qui travaillent pour eux font appel à des méthodes vigoureuses, pas toujours en accord avec la réalité. Ce qui a conduit l'association à se faire épingler par le BBB pour des pratiques qu'ils considèrent comme abusives, notamment en mentionnant des urgences qui, au regard de la richesse de l'association, n'ont pas lieu d'être."
 "... l'école pour laquelle ses fonds sont sollicités contient en tout et pour tout 200 élèves, soit rien qu'aux Etats-Unis, 250 000 dollars de dons par élève, de quoi leur offrir un palace cinq étoiles."


2 commentaires:

  1. Cela ressemble fortement aux appels au secours qui venaient d'Afrique il y a quelques années.
    En cherchant un peu sur internet, j'ai trouvé ceci qui n'est pas fortement engageant pour les aider : http://fundraisingetmecenat.blogspot.com/2011/09/saint-joseph-du-dakota-peut-mieux-faire.html Leur patrimoine en 2011 augmentait beaucoup plus vite que les dons qu'ils recevaient.
    Méfiance et poubelle sont les deux mamelles de la sécurité de notre compte bancaire. Classement vertical.

    RépondreSupprimer
  2. Surtout que ce sont les évangélistes dans leur genre qui ont largement contribué à la déchéance des peuplades indiennes.

    RépondreSupprimer