lundi 12 mai 2014

La dernière migration

Je ne sais pas ce qui m'a pris ce matin en me levant, mais j'ai pensé à la dernière migration. C'était, au réveil,  la première fois que je  me projetais dans cette période pathétique où le soleil se transformant progressivement en géante rouge, la vie deviendra de plus en plus insupportable sur terre, ce qui obligera les derniers terriens, végétation et animaux  compris,  à remonter progressivement  vivre vers les pôles pour y chercher les dernières fraicheurs. La fin de notre histoire, ça sera la dernière migration... Un beau cadre pour un roman de science fiction, mais pas tout à fait de fiction car ça  finira par arriver...

On en est très, très loin, mais des bouleversements doivent bientôt se produire. La fin des énergies fossiles va obliger à des mutations de comportement, des mutations technologiques, des mutations sociétales et si des pays sont déjà armés  pour envisager ce passage avec une certaine sérénité, après tout l'humanité a vécu jusqu'à la fin du 18e siècle sans aucune énergie fossile et ce ne sera au pire qu'un petit retour en arrière,  d'autres, les plus pauvres, vont connaître d'immenses difficultés pour s'adapter et maintenir le niveau de vie de leurs populations. Ajouter à cela le réchauffement climatique et  la montée des eaux des océans qui risque de déplacer les  20% de la population mondiale qui vit sur les littoraux, et on voit par là que les bouleversement, voir des guerres,  c'est pour bientôt...

On ne peut pas être plus pessimiste...  Oui, là vraiment, je ne sais pas ce qui m'a pris ce matin en me levant....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire