dimanche 3 janvier 2016

Au centre, toute....

Peut-être qu'il est temps que j'écrive mon premier billet de 2016. Je sens que l'année qui vient va être paresseuse. 
Je n'ai pas trop envie de politique. Ces déferlements d'anathèmes des uns contre les autres pour un oui ou un non finissent par  me lasser, d'autant que certains fulminateurs frisent l'hystérie, prennent des positions toujours partisanes sans jeter un œil sur le monde réel qui les entoure. Je vais finir par croire qu'il n'y a de voie utile qu'au centre, au milieu, chez les modérés, loin des extrêmes toujours irréalistes et stériles qui ne font que s'entre déchirer entre-eux.
C'est un peu la direction vers laquelle pédalent Hollande et Valls sur leurs insubmersibles et légères embarcations, fatigués  des rodomontades des Mélenchon et des Duflot dont l'un est  capitaine du Titanic tandis que l'autre dirige l'orchestre qui va s'engloutir tout en jouant "plus près de toi mon Dieu". 
J'imagine qu'à droite la lassitude est la même. Sarkozy dans sa course folle à vouloir rattraper le FN ne voit plus rien autour de lui et certainement pas qu'il n'y a pas assez de canots de sauvetage pour qu'il puisse s'embarquer avec Juppé, tandis que l'iceberg Le Pen qui cache 90 pour cent de ce qu'il est, va se mettre à fondre doucement, maintenant qu'il est démontré depuis les régionales que les Français ne la laisseront jamais prendre le pouvoir.
J'attends donc du bon sens, de la gestion de père de famille, du courage,  des compromis, des ouvertures de tous les citoyens de bonne volonté qui peuplent notre pays, loin des excités qui crient trop fort pour avoir raison... J'espère qu'ils se seront suffisamment rassemblés pour constituer une majorité lors des prochaines échéances... 

Ce matin l'expresso est tombé en rade. Café à l'ancienne avec un filtre en papier...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire