mardi 23 février 2021

Messes en temps de pandémie

J'essaie, comme beaucoup, d'obtenir un RDV pour me faire vacciner, mais c'est pour l'instant impossible. Disons pas avant un mois, ou davantage.. Il va falloir vivre dangereusement en attendant..

Les variants progressent, mais  particulièrement là où les gens se relâchent comme à Dunkerque ou Nice, croyant que c'est fini.  Ben non, ce n'est pas près d'être terminé !

J'ai vu ce matin, ( devinez sur quelle chaîne ! ),  le maire LR  d'Orléans sauter sur sa chaise comme un cabri en disant le vaccin, le vaccin, le vaccin, s'étonnant presque qu'un esclave se prosternant à ses pieds ne lui offre pas les précieux flacons sur un plateau d'argent, ignorant toutes ces histoires de brevets, de propriété intellectuelle, de droits du commerce, de relations internationales, de concurrence, de marché, d'innovation, de capacité de production, d'adaptation d'usines, d'approvisionnement, de matières premières, de logistique, de personnels, pour avoir l'air fâché finalement, certainement parce que Macron, Castex et Véran ne se présentaient pas à lui en chemise, la corde au cou pour être pendus en punition de tant d'incompétence...

J'adore ces opposants systématiques. Si on leur donnait un marteau et un clou ils n'arriveraient même pas à l'enfoncer, mais là, dans cette pandémie où l'on vit sur le fil, ils ont des réponses à tout et ont toutes les solutions comme Douste-Blazy, ancien ministre de la Santé et toujours médecin, quelque peu raoultien, qui fait une proposition géniale à laquelle personne n'aurait pensé sans lui.  Ancien maire de Lourdes, il ferait bien de lancer immédiatement un appel à la Vierge Marie pour qu'elle l'aide à réussir ce challenge.



Il m'a donné l'idée de chercher sur internet et j'ai pu vérifier que l' Eglise avait fait son boulot et qu'elle célébrait régulièrement des messes pour lutter contre la pandémie selon un décret   pris en ce sens par les autorités compétentes le 30 mars 2020, comme on peut le lire ci-dessous :

"En ces jours, où le monde entier est gravement touché par le virus Covid-19, de nombreuses demandes ont été envoyées à ce Dicastère pour pouvoir célébrer une messe spécifique pour implorer de Dieu la fin de cette pandémie. Par conséquent, cette Congrégation, en vertu des facultés accordées par le Souverain Pontife FRANÇOIS, permet que la Messe en temps de pandémie puisse être célébrée tous les jours, sauf aux solennités, aux Dimanche de l’Avent, du Carême et du Temps Pascal, pendant l’octave de Pâques, le 2 novembre, le Mercredi des cendres et pendant la Semaine Sainte (cf. Présentation Générale du Missel Romain n. 374), tant que durera la pandémie. 
On trouvera en pièce jointe le formulaire de la Messe.
Nonobstant toute chose contraire. 
De la Congrégation pour le Culte Divin et la Discipline des Sacrements, le 30 mars 2020. 
 Robert Card. Sarah Préfet 
 Arthur Roche Archevêque Secrétaire."

Il n'y a plus qu'à attendre que ces prières fassent effet...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire