mardi 2 mars 2021

500 000 morts ?


Ça fait un tout petit peu plus d'un an, le 29 février 2020 exactement, que j'ai parlé du Covid pour la première fois dans le blog.  Depuis mes posts   racontent abondamment  la pandémie..

Devant les déclarations contradictoires en ces débuts de pandémie, et Dieu sait que beaucoup disaient n'importe quoi, j'ai décidé alors  de me faire mon opinion et de mener mes propres calculs de la même manière que Fermi, le père de la pile atomique, exilé aux Etat-Unis, demandait à la première leçon qu'il donnait à ses élèves de calculer combien il y avait de sages-femmes à Chicago, tout cela pour qu'ils apprennent à gérer des hypothèses, des approximations, et pour leur démontrer qu'au bout du compte on aboutissait à un résultat d'un ordre de grandeur proche de la réalité.

Je suis donc parvenu, après des calculs sur une petite feuille de papier, une dizaine de minutes, l'analyse des maigres chiffres  dont on disposait alors, quelques extrapolations, au résultat de 500 000 morts si on ne faisait rien et qu'on laissait la pandémie suivre son cours. 

Qu'en est-il  un an après ?  On sait qu'on a déploré 86803 morts à ce jour. Mais combien de nos concitoyens ont attrapé le Covid ?  L'institut Pasteur estime  qu'en un an 17% des français de plus de 20 ans ont été infectés par le virus.

Multiplions donc le nombre de morts actuels par quatre pour connaitre le prix à payer pour que 68 % d'infectés nous procurent  l'immunité collective, si tant est qu'elle existe, et on arrive aux alentours de 350 000 morts.  Ce n'est pas si éloigné du chiffre des 500 000 que j'annonçais, sachant que la prise en charge des malades s'est bien améliorée depuis...

Mais nul n'est Prophet en son pays... A défaut d'être rasoir !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire