jeudi 9 août 2007

Île

J'ai un neveu par alliance qui est une pointure en informatique comme dans d'autres domaines... Donc, profitant de ses vacances ici, je lui ai demandé de mettre en route ma wifi... Même résultat que moi.... Cette machine fait de la résistance, la salope....

L'Île regorge de monde, de voitures en veux-tu en voilà. Le beau temps est l'occasion de mille promenades, de bains de mer, de farniente à la plage. Le touriste a revêtu ses tenues lègères, picore son bonheur, se dépêche d'en profiter.

L'Île est étrange, ressemble à une fourmilière tout d'un coup, s'active des riens, vibre des odeurs de la mer, et tous s'agitent dans un mouvement brownien: où vont-ils, que font-ils ? Nous sommes dans les temps d'affluence, quand tout est plein et qu'il est de bon ton d'être ici.

Bientôt, après le 15, tout va désenfler, se réduire et se rapetisser: l'Île perdra presque tout de sa magie et redeviendra une petite ville perdue dans un angle de l'Hexagone.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire