samedi 18 août 2007

Salope

Revu D. hier soir. A un moment de la conversation il a évoqué le souvenir de notre ancien projet chimérique de la création d'une Ecole de Salopes. Cette Ecole de Salopes nous avait déjà bien amusés et, hier soir encore, parler des programmes, de la sélection des candidats, des cours de rattapage, de mon mémoire sur " Le glougloutage du poireau avec temps de ressort" qui avait révolutionné l'art de la branlette, des cours du soir, du contrôle continu des connaissances, de l'examen de sortie de première année, du passage en classe de partouze, des cours facultatifs de fist, de bondage ou de domination, de la soutenance de la thèse avec travaux pratiques et enfin de la remise solennelle du diplôme de Salope, nous a mis de joyeuse humeur.

Je lui avais délivré son diplôme de Salope à l'époque tout en lui recommandant de maintenir ses connaissances par maintes cessions de recyclage. Il m'a semblé, à l'entendre hier, qu'il a besoin d'une petite remise à niveau ....

Ceci dit, pendant le laps de temps où je ne l'ai pas vu, son histoire s'est déroulée telle que je l'avais imaginée: peu de gens dévient de leur itinéraire. Le sien lui convient parfaitement. Finalement, à y regarder de près, je m'aperçois que beaucoup d'entre nous vivent la vie qu'ils se sont choisie...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire