samedi 1 novembre 2008

Soljenitsyne

A classer dans les bienfaits du zapping, cet excellent documentaire sur lequel je suis tombé par hasard, trouvé sur la chaîne Sénat, hier, qui raconte comment s'est élaboré et a été diffusé "l'Archipel du Goulag" . Digne des grands romans d'espionnage, on apprend toutes les précautions qu'a prises Soljenitsyne pour écrire, protéger son manuscrit à l'aide des "Invisibles" qui méritent toute notre reconnaissance.

Après maintes pérégrinations, le manuscrit est arrivé en France sous la forme d'un microfilm caché dans une boîte de caviar. Soljenitsyne en a retardé la publication jusqu'à ce qu'une "Invisible" soit prise par le KGB en possession d'un des 4 manuscrits dactylographiés et soit retrouvée pendue.

Il en a alors hâté la diffusion pour que le retentissement mondial du livre le protège (ce qui été le cas) et protège ses amis ( ce qui n'est pas si sûr).

L'immense décalage qui ressort de ce récit, entre nos libertés de penser et de dire ( ce blog en est un évident témoignage) et l'étouffoir que fut le monde communiste, qui n'avait là dessus pas grand chose à envier au nazisme ( si, si, je le pense ), me fait remercier le ciel d'être né au bon endroit.

Je m'associe aux combats de "Reporter sans Frontière", j'ai une pensée pour tous ceux qui sont en prison pour leurs idées et je vais continuer de dire ce que je pense, ne serait-ce que pour honorer tous ceux qui ont risqué leur vie pour cela...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire