lundi 16 février 2009

Rolex

"Si à 50 ans on n'a pas de Rolex, c'est quand même qu'on a raté sa vie" D'après Jacques Séguéla, l'auteur de cette grandiose sentence, j'ai raté ma vie: je n'ai pas de Rolex. J'ai eu un solex, mais manifestement ce n'est pas le bon choix.

Dans la bling-bling attitude cette phrase marque un sommet: on ne dira jamais rien de plus con. Ça lui est venu comme ça, tout naturellement. On ne savait pas ce qu'il y avait dans la tête de quelqu'un qui a réussi, on le sait maintenant...

Fuir ces gens-là et tout ce qu'ils représentent me semble la seule démarche salutaire. Qu'on les laisse entre eux, avec leurs jeux de poignets pour exhiber discrètement leur dernière montre en or, avec leurs confidences pour révéler combien ils l'ont payée - parce que c'est à l'aune de ces chiffres là que ces gens se jaugent-, avec leur goujaterie pour opprimer les petits, les faibles, les humbles...

Pauvres taches...

3 commentaires:

  1. je crois que je savais même plus qu'il existait encore tant il m'interesse

    RépondreSupprimer
  2. Séguéla, Julien Dray mêmes cons bas ?

    RépondreSupprimer