jeudi 2 août 2012

Ramadan

En reculant devant la pression de la communauté islamique    la mairie de Gennevilliers vient de se coucher devant une religion des plus rétrogrades. Le jeûne est incompatible avec la vigilance au travail et je suis convaincu que les accidents du travail sont en augmentation chez les travailleurs musulmans durant la période du Ramadan. On peut s'en faire une idée ici ou par exemple, sur ces sites  apparemment très documentés dont j'extrais ces  résultats étonnants concernant la période du ramadan en Algérie: 

- Accidents de travail : + 150% par rapport aux moyennes annuelles
- Urgences médicales : + 300%
- Accidents domestiques : + 250% par rapport aux autres mois de l'année
- Rixes et disputes causant des blessures : +400%
- Accidents de la circulation : + 42%
- Intoxications alimentaires : + 39%
- Aggravation et complications des maladies chroniques : +80%
- Décès : +18%

Comble d'ironie, cette pratique religieuse n’empêche pas les musulmans d'acheter 30% de plus de nourriture pour se baffrer la nuit tombée,  à la rupture du jeûne, ce qui fait qu'ils grossissent en jeûnant...Je rêve...

Je rêve aussi quand je lis la prise de position de Jean François Copé,  tout dans l'opportunisme gavant qui consiste à dire systématiquement l'inverse de ce que vient de dire son adversaire politique, et qui apparemment  n'a jamais travaillé avec un musulman. Moi si, et des millions de français également et nous savons bien, pour l'avoir vécu, que la période du ramadan pose des problèmes au travail.. Pourquoi nier cette évidence?  Il n'ira pas loin comme ça...

3 commentaires:

  1. Je comprend bien les rixes et les disputes : si je devais me priver de manger, moi aussi je serais de mauvais poil.
    Par contre je suis perplexe devant les intoxications alimentaires et surtout sur l'aggravation des maladies chroniques, vu que les malades sont dispensés de ramadan.

    RépondreSupprimer
  2. Un des deux sites que je proposais ne s'affichait pas par suite d'une erreur de ma part, maintenant réparée. On peut y lire qu' "Une enquête menée chez 264 étudiants âgés de 20 à 30 ans, a montré une augmentation de la somnolence diurne, passant de 27 % au cours de l'année à 46,8% pendant le Ramadan.El Khalifi, dans sa thèse de médecine portant sur les variations circadiennes de la vigilance pendant le Ramadan et soutenue à Casablanca en 1998, différencie la vigilance objective de la vigilance subjective dans son travail réalisé pendant le mois de Ramadan de la même année et qui porte sur huit sujets sains, âgés de 20 à 27 ans. La vigilance objective est mesurée par le test itératif d'endormissement (MSLT). Elle diminue entre 10 h et 12 h pendant le Ramadan surtout au cours de la dernière semaine. Elle augmente vers 14 h sûrement à cause de l'absence du repas de midi,
    qui entraîne habituellement un endormissement ou “post lunch dip”. La mesure de la vigilance subjective se fait par l'échelle analogique visuelle (EAV) et rapporte que la vigilance subjective diminue entre 8 h et 12 h pour augmenter à 14 h et de nouveau diminuer à 16 h."

    La mairie de Gennevilliers avait donc pris des mesures de bon sens tout à fait conformes au principe de précaution.

    RépondreSupprimer