vendredi 28 août 2020

Agression, gilet jaune et complot..


J'ai assisté tout à l'heure à une agression. Un handicapé ou peut-être aveugle était en train de se faire voler son portable par une jeune racaille et il poussait des petits cris, complètement affolé. J'était de l'autre côté de la vitre, à l'intérieur du  tramway et le temps que je comprenne la scène, que je me dise qu'il faudrait que je fasse une photo pour pouvoir faire arrêter l'agresseur, nous étions repartis. Je me suis écrié " mais qu'est-ce qui se passe ?" et un voyageur m'a répondu " il est en train de le voler."...   Triste époque !

J'ai eu le droit, mais est-ce que ça vaut la peine d'en parler car d'après mon compteur il n'a pas encore fait venir un seul lecteur sur mon blog, à  quelques remarques acides de la part d'un blogueur qui n'a plus du tout d'Extime pour ma pomme.

Je lui ai reproché d'être "complotiste" et "gilet jaune"  et je suis ravi de constater que "gilet jaune" est devenu la pire injure  qui soit comme il le commente  "Gilet jaune, non, mais ça va pas la tête ? Salissez, salissez. Il en restera toujours quelque chose. Cher Monsieur, vos propos sont nauséabonds, orduriers et puants. Et ça commence à bien faire. Vos commentaires seront désormais mis à la benne. "

Pourquoi lui ai-je dit qu'il est gilet jaune ?  Lisons ce qu'il écrit:
"Le 12 septembre, les Gilets jaunes ont appelé à manifester sur les Champs Élysées. Cette journée sera un véritable test pour le pouvoir politique qui, après les avoir bâillonnés avec un masque, tentera de les empêcher de s’exprimer d’une manière ou d’une autre et de manifester du fait de l’« extrême dangerosité de la situation sanitaire ». L’argument est maintenant parfaitement rodé. Je suis inquiet pour mon pays de cette dérive autoritaire et profondément anti-démocratique d’un pouvoir aux abois !"
Il montre beaucoup, beaucoup de sympathie pour ce mouvement, , c'est le moins qu'on puisse dire... 

Pourquoi lui ai-je dit qu'il est complotiste ?  Lisons ce qu'il écrit
"Allait-on voir les malades mourir dans les couloirs de l’hôpital public ? Et, afin de cacher la réalité, l’État a préféré délester les malades par avion aux frais du contribuable au lieu de recourir aux cliniques privées de proximité. Il fallait cacher la vérité, quoi qu’il en coûte. Même les familles n’ont pas pu voir à quel point d’impréparation se trouvaient les personnels soignants et les médecins, puisque l’accès à l’hôpital, à leurs morts leur était interdit.

Très vite, il fallait montrer que la solution de Didier Raoult ne marchait pas. Dès le 27 mai, l’État a décrété un moratoire sur le traitement hydroxychloroquine – azithromycine, là où la majorité des études ont montré son efficacité. Les publications scientifiques sous la pression des lobbies ont tordu la vérité. Notre Président est un canard sans tête qui tâche par tous les moyens de construire sa réélection. La fin justifie les moyens. Il va là où le vent le porte et il sent cette droitisation de la société associée à son vieillissement. Alors il durcit le ton. Il nomme Darmanin et renouvelle le corps préfectoral. Cet entretien de la peur est très largement relayé par les médias d’information continue. Vous observerez le silence assourdissant de l’opposition, de LFI au RN en passant par le PCF, le PS, les écolos, l’UDI et les LR. Seul le secrétaire fédéral de Force Ouvrière s’est permis de dire que l’obligation du port du masque en entreprise relevait du dialogue social et non d’une décision autoritaire, dont les fondements sont très largement contestés par les scientifiques."

Donc pour résumer, selon lui  l'état a tout fait pour cacher la réalité, les lobbies ont tordu la vérité et Macron passe son temps à entretenir la peur pour se faire réélire...

Preuve ultime, silence assourdissant de toute l'opposition.

Si tout cela n'est pas du complot, je sais pas ce qui lui faut, et heureusement, il est là pour le dénoncer...

Bon. Il est maire de son village. Bon courage à ses administrés !



Aucun commentaire:

Publier un commentaire