dimanche 4 décembre 2005

Bâtard

En cherchant la copie d'une lettre hier ( recherche infructueuse pour l'instant ), j'ai revu les photocopies d'actes anciens concernant mes ancêtres de mâle en mâle et dont je porte le nom par conséquent. Là aussi je suis dans une impasse. Je suis arrivé à l'année 1764 et au delà je n'ai rien trouvé. Il faut dire que les curés étaient, pour certains, des jeanfoutres et qu'ils se moquaient complètement du soin à apporter à la rédaction de l'acte de baptème d'un pauvre fils de laboureur comme c'est le cas pour mon ancètre Jean.


La lecture de ces documents donne une idée de ce que peut être une société ségrégationiste: des belles écritures et des rédactions soignées pour les nobles et les riches, et des pattes de mouches pour le reste. Et puis, ce qui donne le vertige, les mots "bâtard", "enfant illégitime" bien écrits sur les actes de baptème comme pour marquer à jamais la destinée de ces enfants là. C'est l'Eglise qui avait ces attentions avec de pauvres innocents qui n'y pouvaient rien. Je rêve....


Autre crêve coeur à la lecture de ces documents: tous ces actes de décès d'enfants en bas âge. C'est hallucinant leur quantité ! On imagine mal que c'était comme cela il n'y a pas si longtemps.


Et puis la Révolution arrive: riches ou pauvres, tous ont droit à des actes écrits avec soin, d'égale longueur. On a tous oublié tout ce qu'on doit à la Révolution Française....


Aucun commentaire:

Publier un commentaire