Il y a du bonheur partout


VIS TA VIE : IL Y A DU BONHEUR PARTOUT



jeudi 3 janvier 2013

La loi naturelle....

Alors que le premier bébé de l'année a deux mamans, que le bébé du jour de Noël a deux papas, que les actes homophobes sont en nette recrudescence, la mobilisation contre le mariage pour tous ayant libéré l'intolérance d'un grand nombre, l'UMP appelle à la manifestation du 13 janvier et veut même une "démonstration de force", tandis que le FN joue  la prudence au point que Florian Philippot, l'un de ses vice-présidents, a indiqué qu'il ne prendrait pas «personnellement» part à la manifestation. 

Les adorateurs de gaufrettes par les appels de leurs évêques, pratiquement unanimes, sont à fond contre le projet et mis à part quelques voix dissonantes qu'on a vite fait d'étouffer, le catholicisme officiel, emmené par le pape, appelle lui aussi à la manifestation.  Les fachos cathos appellent aux veillées de prières tandis que des homosexuels dévoyés se tirent des balles dans les pieds.

Ils vont pouvoir se compter.  Combien seront-ils ces "contre le mariage pour tous" le 13 janvier prochain? C'est ce même conglomérat qui  hier était contre le divorce, contre l'accouchement sans douleur, contre la pilule, contre la légalisation de l'avortement, contre l'abolition de la peine de mort, contre la dépénalisation de l'homosexualité, contre le Pacs. 
Pourtant, leur fameuse loi naturelle nous montre,  depuis que le monde est monde, qu' il ne cesse d'évoluer et de s'enrichir, la vie passant de la première cellule primitive à l'homme, les sciences et techniques progressant de la première pointe de flèche en silex à l'ordinateur, la vie sociale s'épanouissant des premiers groupes de chasseurs-cueilleurs jusqu'au mariage pour tous. Mais, si ce chemin de l'évolution, cette loi naturelle,  est irrésistible et n'a jamais pu être stoppé, il faut bien reconnaître que beaucoup se sont employés, s'emploient et s'emploieront  par tous les moyens à l'arrêter. Ces moyens ont un nom et s'appellent les religions....

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire