lundi 29 octobre 2012

Les volatiles...

J'ai l'impression que les noms d'oiseaux vont fleurir ces prochains temps et le député Collard du FN a bien du talent en la matière  "Ayrault, agonisant euphorisé,  Fillon le tristounet, gris, très mormon, Copé l'agité, qui a une espèce de fil électrique sarkozyen dans le cul  la pile".  Ce n'est pas mal du tout de la part de cet amuseur de galerie que je n'imaginais pas un seul instant proche du FN et qui m'a fort surpris en s'engageant dans la Marine nationale il y a un an ou deux au risque de couler son cabinet d'avocat pour une place assise à la chambre des députés.

Copé  fonce dans la dernière ligne droite, veut en appeler à la rue,  se déshabille au centre et va se faire plumer à l’extrême droite mais, en matière de noms d'oiseaux il n'arrivera  jamais à griffer comme Collard. Son  ramage ne valant pas son plumage, il sera battu par Fillon.

Je suis  surpris  de voir que certains se questionnent pour savoir si S_rkozy a regardé le débat Copé / Fillon et s'efforcent d'analyser le moindre soupir du déchu. Je crois que la messe est dite pour lui et qu'il ne reviendra pas. S'il garde beaucoup de partisans aujourd'hui, la France dans cinq ans sera certainement bien différente et il aura alors un image d'homme du passé, d'autant qu'il n'a vraiment rien fait pour, je ne dis pas anticiper, mais suivre l'évolution de la société quand il était aux affaires, affligé qu'il est de tous les conservatismes. Il va servir d'oracle un certain temps....


1 commentaire:

  1. Sur ta photo, le passé a du charme. Tandis qu'en politique, le passé proche... et même le présent...

    RépondreSupprimer