mardi 16 octobre 2012

Védutistes....

Visite du musée Jacquemart-André. Bel hôtel particulier de la fin du 19e siècle qui m'a donné, pour une des rares fois de ma vie, l'envie d'être riche. On peut s'imaginer à la place de ces deux esthètes dans ce bel endroit qu'ils ont conçu, un peu, je pense, en fonction des œuvres qu'ils allaient y abriter. J'ai en effet été surpris quand nous étions dans l'ancienne salle à manger, qui sert de salon de thé de nos jours, que les dimensions des tapisseries qui y sont suspendues correspondaient exactement avec la taille des murs qui les supportent. Ça ne peut être le fruit d'un heureux hasard.
J'y allais, bien sûr, pour voir les Guardi et les Canaletto de l'exposition temporaire qui m'ont ravi, tant cette peinture  millimétrique et parfois même, déci-millimétrique, décrit d'une manière époustouflante la Venise de la fin du 18e siècle et la vie qui allait avec. 
Puisqu'on m'a rappelé à l'ordre comme je faisais des photos, juste cette vue qui peut donner une idée de la richesse de l'endroit, mais hélas, pas de furieux détails d'un tableau montrant la Sérénissime, furieux, tant la minutie de la peinture de ces deux védutistes  est estomaquante....


Aucun commentaire:

Publier un commentaire