jeudi 22 janvier 2015

Yessss....

Je n'ai pas écouté le Nain hier soir. Pour une fois j'ai regardé les infos sur TF1.
Je  laisse à d'autres le plaisir  de dire tout le bien qu'ils pensent de son intervention. Il a trouvé parait-il une solution pour renforcer les effectifs dans la police :" ils n'ont qu'à faire des heures supplémentaires ". Pour dire des âneries pareilles il devrait, lui, arrêter d'en faire des heures supplémentaires et aller se reposer. Au contraire de ce qu'il affirme, un stock considérable de 19 millions d’heures supplémentaires non compensées et non payées s’est accumulé au fil des ans, représentant l’équivalent d’un demi-milliard d’euros, ou 12 000 à 13 000 emplois sur une année, a relevé la Cour des comptes dans un rapport de mars 2013 sur les dépenses de rémunération et temps de travail dans la police et la gendarmerie nationales.

Le catholicisme, lui, n'a pas Sarkozy, mais il a un pape. Les fidèles sont en train de digérer sa dernière sortie :  ils ne seront plus obligés de baiser comme des lapins pour procréer comme des lapins. Suite logique de cette injonction de  "paternité responsable", il faut maintenant que le pape  indique à ses chères zouailles quelle méthode anticonceptionnelle adopter. La méthode du retrait?

La session de flagellation du blogueur saoudien Raif Badawi pour "insulte à l'islam", prévue vendredi, doit de nouveau être reportée sur avis médical, selon Amnesty international. L'organisation appelle à maintenir la pression sur les autorités. Le blogueur, animateur du site internet Liberal Saudi Network et lauréat 2014 du prix Reporters sans frontières (RSF), emprisonné depuis 2012, a notamment été condamné à 1 000 coups de fouets, à raison de 50 coups hebdomadaires, répartis sur 20 semaines, pour "insulte à l’Islam". La semaine dernière, la flagellation avait déjà été reportée car les plaies de la première séance n'avaient pas cicatrisées, selon son épouse.
Que c'est beau l'islam, on en mangerait. Ça me fait penser à cette caricature de Charlie hebdo...




Aucun commentaire:

Publier un commentaire