jeudi 4 juin 2020

Des riens..


Tentative de retour aux Emmaus. Une queue  d'une centaine de personnes. La cohue à l'entrée et que du bazar à l'intérieur.  Pour éviter la file d'attente certains arrivent une heure avant l'ouverture. Tout cela est décourageant et je ne sais pas si je vais persister. Mais je sens que de ne pas chiner va me manquer et donc je suis parti pour faire  une nouvelle tentative...

Vingt mille personnes se sont  réunies il y a deux jours à Paris, certaines pour casser et détruire et l'ensemble pour créer un cluster et raviver cette épidémie qui ne demande que des comportements comme cela pour repartir. Quant à la célèbre famille Traoré, on ne compte plus ses rendez-vous avec la justice pour différentes affaires...
Ceci dit il serait bon que la justice passe dans l'affaire de la mort d'Adama Traoré et mette un terme à l'agitation que cette belle famille exemplaire nous fait subir.. 

Le professeur Raoult n'a pas encore dit qu'il avait la plus grosse bite, mais ça ne saurait tarder. Il est encore et toujours tête d'affiche sur les télés toxiques qui exploitent au maximum ce fond de commerce. J'attends tranquillement la fin du débat sur la chloroquine.. Se pourrait-il qu'il ait eu raison?  Non !

Maintenant que la crise sanitaire semble derrière nous va déferler la crise économique. J'attends avec intérêt les solutions décroissantes des écologistes dont le seul résultat sera d'appauvrir encore davantage les pauvres.
Les économistes classiques nous parlent au contraire de relancer la consommation pour soutenir l'activité, sauver des entreprises et faire diminuer le nombre de chômeurs...

C dans l'air titre ce soir   " épidémie : donc, c'est fini ?"  Ce genre de questionnement va démobiliser ceux qui se protègent encore. Le laisser aller est total et les gens ne pensent plus qu'aux vacances..
Au Brésil l'épidémie continue de s'accélérer au contraire et même chose en Suède... Donc c'est loin d'être terminé...


Aucun commentaire:

Publier un commentaire