dimanche 23 novembre 2008

PS

Bon, on va attendre tranquillement que le PS finisse de régler ses comptes et perde dans la foulée trois ou quatre élections.

Le niveau de la fraude à ce scrutin interne n'a pas dû être mince et, si le résultat est si équilibré, c'est peut-être parce que les fédérations ajustaient leurs résultats au fur et à mesure que les autres étaient connus, afin de repasser devant le camp adverse: avec de telles méthodes on aurait pû parvenir à la parfaite égalité des voix. J'espère que les statuts ont prévu ce cas de figure. J'ai connu un PS avec des adhérents fantômes dont la cotisation était payée par un cacique, ce qui lui permettait de rester le candidat du PS pour chaque élection, réinventant ainsi le suffrage censitaire...

La Ségolène mériterait quand même qu'on lui donne sa chance: tout ce cirque, c'est finalement à cause d'elle et d'elle seule. Si elle n'était pas là, nous serions dans le ron-ron des petites combinaisons entre amis. Sa posture de rénovatrice montre une fois de plus que le progrès c'est toujours un désordre et en raison même de ce désordre je pense qu'elle incarne le progrès et par conséquent l'avenir...

L'avenir, c'est aussi ma petite fille. Elle va bien et déploie son immense curiosité tout autour d'elle. Je deviens un grand-père gaga...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire