mercredi 12 novembre 2008

Vanneste

Tandis que le PS est en pleine lutte des places, la cour de Cass' vient de blanchir le député UMP du Nord Christian Vanneste et d'annuler sa condamnation pour injure envers la communauté homosexuelle, estimant qu'il n'avait pas dépassé les limites de la liberté d'expression après avoir déclaré que "l'homosexualité était "inférieure" à l'hétérosexualité".

Si je suis un peu triste d'être classé au niveau inférieur par Vanneste ( les vrais sentiments étant réciproques, je lui retourne bien volontiers les miens au sujet du niveau dans lequel je le classe suite à des appréciations aussi ringardes de la part d' "un professeur de philosophie exprimant ses idées, indissociables, il est vrai, de la pensée chrétienne " ), je suis quelque part bien content pour la liberté d'expression: il est certainement souhaitable de pouvoir considérer certaines orientations sexuelles comme supérieures aux autres, voire la pensée chrétienne comme supérieure aux autres, voire certains individus comme supérieurs aux autres, etc...

Seulement, de ces propos, vieux comme le monde, on en vient et on a vu ce que ça a donné. Faut-il vraiment continuer dans cette voie ?


Aucun commentaire:

Publier un commentaire