mardi 2 janvier 2007

Bibliothèque

Travaux avec mon père : on a cassé un mur à la masse. Transport des déchets sur son tracteur. Lui au volant. Je trouve mon père beaucoup plus en forme que moi.

Je l'ai fait parler de son grand-père ce midi. J'avais un arrière grand-père neurasthénique qui a tenté de se suicider plusieurs fois. Il disait sans arrêt " que va-t-il m'arriver ?" et fouillait sans cesse dans ses poches. Il aurait bien fait de croiser Freud sur sa route...Sa femme, qui était imprégnée de bonté, tricotait tout le temps et finissait ses tricots avec des points au crochet a précisé ma mère qui a poursuivi en disant que de ce fait on ne pouvait pas détricoter ses pulls. On lui a d'ailleurs mis des aiguilles à tricoter dans son cercueil. Cette arrière grand-mère, dont j'ai la photo quelque part ( et je trouve que ma fille lui ressemble ), avait un enfant illégitime que mon arrière grand-père a reconnu comme le sien en se mariant. Cet enfant a été tué à la guerre dans les heures qui on suivi l'armistice en 1918. Mon père qui est né en 1920 a reçu son prénom...

Voilà des choses dont je n'avais jamais entendu parler et qui on failli être perdues à jamais....

Chaque personne qui meurt, c'est une bibliothèque qui disparaît....

Aucun commentaire:

Publier un commentaire