samedi 14 avril 2007

Île

Partout c'est le grand soleil et la chaleur, sauf ici. L'Île a l'art de la contrariété: c'est vraiment un endroit singulier. Je ne suis donc pas sorti voir la mer par ce temps moche. J'imagine qu'elle est toujours là...

Sinon rien de bien intéressant dans ma petite vie: samedi ordinaire avec les courses et la lessive. C'est le lot de presque tous...

La campagne marque le pas. C'est le temps des rumeurs. A-t-elle porté plainte parce qu'il l'a battue? C'est un bruit qui court. Le net transporte mille choses...

Le bar tout à l'heure. Il va fermer d'ici peu. Le patron n'a pas fait ses affaires : ben oui, l'hiver l'Île est une petite ville de province et il faut tenir avec une clientèle éparse. L'été c'est le débordement... L'Île passe d'un extrême à l'autre : c'est ce que j'aime. Ici on a tout : la mer, la montagne, la campagne, la ville, la tranquilité l'hiver et les bouchons l'été... C'est sans parler du temps et des quatre saisons qu'on a parfois dans la même journée. Que demander de plus?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire