dimanche 29 juillet 2007

Sonnet

Un mec de Paris, lisant sur le net le poème érotique que j'ai un jour commis, m'a demandé s'il était de moi. Oui. Par jeu, il m'a proposé ensuite que je lui en écrive un. Ben, j'ai dit d'accord. Thème général : ce mec aime le cuir, il aime les daddies, il est passif, il faut que ce soit érotique. Bon, on peut toujours essayer...

J'ai donc écrit pour lui ce mirlitonnesque avatar: il y a des contraintes formelles pour composer un sonnet, mais c'est pas bien long à faire. De préférence âmes sensibles s'abstenir, quoique...

Mecton...

Ah, bien aimé fiston, que la vie nous est belle !

Tu as un cul d’enfer dans ces beaux chaps en cuir.

Je n’ai qu’à laisser faire et tu vas me séduire,

Tu m’excites à fond, je ne suis pas rebelle…

Tu ôtes mes boutons, me roulant une pelle,

Ma bite, tu enserres et tu vas me conduire

A des émois divers, auxquels je ne peux fuir :

Je veux ton cul glouton, que nos corps s’entremêlent !

Ah, bien aimé amant, je suis au fond de toi,

Je lime longuement ce beau morceau de roi.

Je vais jouir, ô joie ! ah quel divin moment !

Ton daddy t’aime fort, et va te le montrer.

Je veux aimer ton corps, ton âme rencontrer,

Et rester avec toi jusqu’à la nuit des temps.

La photo du jour n'a rien à voir. Ben non, quand même...!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire