lundi 11 janvier 2021

Des nuls...

 

Je ne sais pas quoi dire tant le niveau de certains hommes politiques me semble faible, insignifiant, voire désolant  .

Florian Philippot, que Ces Niouses ressort souvent pour asseoir sa dérive vers l'extrême droite, vient de twitter : "Menace de reconfinement de #Marseille. Décidément la ville qui prend le plus cher depuis des mois... Comment ne pas y voir une volonté d’écraser et d’humilier jusqu’au bout le Pr Raoult ?!"   C'est un argument tellement nul que je n'y réponds même pas. 

François Hollande vient de trouver ça : «Le problème du macronisme, c'est qu'il n'y a pas de doctrine». Pour cet ancien président qui vieillit mal tout en coûtant  804 377 euros par an au contribuable, il faut une doctrine, c'est à dire, je suppose, un référentiel de textes théoriques écrits par quelques grands penseurs évaporés auxquels on peut se référer pour gouverner un pays.  Sans doctrine, pour ce grand endoctriné, on a des problèmes.  C'est sûr qu'avec le communisme on a de la doctrine, et les problèmes ils sont partis au Goulag. Et avec le socialisme, des problèmes ? 

Anne Hidalgo qui se lance déjà dans la course à la présidentielle  a déclaré que le débarquement de 44  aurait échoué s'il avait été organisé comme la vaccination.  Elle vient de se prendre une magistrale baffe en retour, ce matin sur Europe1, Gabriel Attal a répondu  : « Si le débarquement avait été géré comme les Vélibs, les bateaux n'auraient jamais quitté l'Amérique ».  Il a ajouté avec cruauté « Je suis assez surpris d’entendre des leçons de logistique de la part d’une élue qui n’a pas su gérer le Vélib’ et l’Autolib’ (...) alors même qu’il y a plus de fonctionnaires à la ville de Paris qu’à la commission européenne. »  La voilà rhabillée pour un moment...

Gérard Larcher, le directeur du Sénatorium, entre deux digestions, vient de déclarer "Au final, peu de choses auront été faites dans ce quinquennat" sauf que lorsque qu'il raconte qu'on écrit 58 pages de consignes et qu'on les donne à son père en lui demandant s'il veut bien se faire vacciner ou pas, là il trouve que Macron en fait trop, même si c'est un gros mensonge.  On attend la suite des aventures de Gérard, l'homme qui s'est  préparé à remplacer le président au cas où celui-ci mourrait du covid.

Jean-Christophe Cambadélis  se lance peut-être lui  aussi dans la course à la présidentielle de 2022 puisqu'il déclare avec audace et doctrine: «Sous le Général de Gaulle ou sous François Mitterrand, Olivier Véran ne serait plus ministre». Cambadélis étant médecin comme Véran, pourrait-il être ministre de la santé sous Emmanuel Macron ? Je m'interroge...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire